Partagez | 
avatar
風 | Suna no Genin
風 | Suna no Genin
Messages : 16
Date d'inscription : 31/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 400
PE:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Qui pour le centième point?    Lun 7 Nov - 21:57
La nuit était tombée depuis maintenant deux heures. Les rues du village caché par le sable étaient seulement éclairées par les lampadaires locaux. Tandis qu'au sein même du village, isolé des nombreux habitats des villageois, de nombreux bruits se faisaient entendre. Des bruits de pas rapide au contact du sable de Suna. Des bruits de coups mais aussi de cris justifiant un affrontement. Le lampadaire implanté près de ce terrain d'entraînement illuminait deux jeunes garçons s'échangeant violemment des coups. Visiblement du jeune âge, mais surtout du même village. Ses deux adolescents n'étaient qu'autres que les deux frères : Masaari le triomphant et Genjirô le joyeux.
Chaque soir, c'était la même chose. Après l'heure du souper, les deux frères s'adonnaient à un entraînement acharné au corps-à-corps, sans une once de pitié. Le plus drôle dans tout ça? Ils ne faisaient pas ça dans le but de progresser. C'était un défi. Depuis leurs plus jeunes âges, ses deux enfants ont toujours été victimes de comparaison, malgré l'amour inébranlable qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Masaari est le plus fort. Genjirô est le plus fort. Toujours les mêmes phrases. Ils s'étaient donc prêtés aux jeux en s'affrontant régulièrement dans différentes catégories. Ça pouvait être physiquement, comme intellectuellement.

Ce soir, le duel était simple. Être le premier à toucher dix fois son adversaire. Les deux frères étaient à neuf. Ils étaient doués pour toujours se retrouver au même score. Mais à la fin, il n'en restait toujours qu'un. Excepté que gagné cette bataille était importante. En cumulant tous leurs défis, ils étaient arrivés chacun au score de quatre-vingts-dix-neuf. Celui qui détenait la victoire aujourd'hui, gagnait en quelque sorte cette guerre fraternelle. Quoi qu'il en soit, c'était compliqué de prendre l'avantage sur l'autre. Ils se connaissaient parfaitement. Tous les coups étaient calculés à l'avance, comme les ripostes. Le seul moyen de s'atteindre était de surprendre. Il faut dire que Masaari était plutôt bon pour ça. Genjirô lui, aimait surprendre en usant de son art : le marionnettiste. Sauf que pour cette soirée, son camarade Tori n'était pas à ses côtés. Celui qui tenait les ficelles n'était pas toujours fans des épreuves de ce genre. Il était très mauvais au combat rapproché. Mais comment se montrer mauvais quand son adversaire n'est d'autre que son aîné?

« Tu as l'air fatigué grand-frère! Tu veux peut-être abandonner?! »



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elim CrockWeel : Le vilain petit Canard
» Promenade pour faire le point...
» Je l'ai trop aimée pour ne la point haïr.
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» liste d armee a 1000 point pour un tournoit

Sauter vers: