Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
When my father close his eyes     Dim 13 Nov - 19:37



Why ? …
J'ouvris lentement les yeux avant de me redresser avec lenteur. Les blessures que j'avais reçu lors de la chasse aux bandits étaient guéris mais toujours très douloureuses. En particulier celle de la hanche. Enfin … Je balançai mes pieds hors du lit et descendis dans la cuisine encore à moitié réveillé. Pas d’inquiétude de remarque désagréable  sur mon vieux pyjama froissé : mon père n'était pas là. Je préparé le petit déjeuner de ma petite sœur et un chocolat chaud aux épices pour moi. Je n'avais pas très faim. Ma petite sœur engloutit son repas et fila, son bento dans son sac, pour l'académie. Je souris en la regardant partir. Enfin … Je rangeai mes affaires et montai mettre de vieux vêtements pour aller prendre soin du jardin. Bon … Après une heure de travail je n'avais plus rien à faire. Il se portait très bien même s'il commençait à défleurir. Bon, je laisserai les fleurs et les feuilles créer un humus autour. Comme ça mon jardin sera plus fertile. Je laissai mes vêtements au sale avant d'aller m'entraîner dans le dojo le plus proche. Ce n'était pas parce que mon père n'était pas là que je ne m'entraînais pas. Au contraire : je le faisais à mon rythme. Enfin … Pas la peine de penser à lui, il était en mission. C'était pour ça que la maison était si calme. Ou pas justement ! Quand il était là on aurait put entendre une mouche voler. Alors que là. Nyuuwa invitait des amies qui remplissaient la maison de bruit …  Ah c'était agréable.

J'entendis soudain un bruit de course dans le quartier … Mmh … Cela faisait quelques heures que je m'entraînai mais … Nyuuwa et les autres ne devaient sûrement pas être de retour de l'académie … Alors pourquoi courrait-on dans la rue des Hyûgas ? Surtout que s'était de l'extérieur vers l'intérieur. L'inverse aurait été compréhensible… Mais là … Mmh …  Bah … Ça devait pas être important. Peut-être un des gamins revenant pour midi … Mais … Ce n'était pas midi … Il était une heure de l'après-midi …  Étrange … Enfin concentration … Je m’entraînais à enchaîner des coup de pied au niveau de jambes. Je tombais fréquemment au sol à cause de mon impatience à vouloir aller trop vite. J'étais couverte de bleue. On aurait dit Hako. Mm … Pourquoi je sentis un large sourire étirer mes lèvres quand je pensai à Hako … Mm … Euh … Ah ! On venait d'ouvrir en grand la porte du dojo. J'attrapai ma serviette pour m'éponger le front. C'était Ichigo, le visage ruisselant de sueur tout rouge et le souffle court. Il balbutia un peu avant de prendre une grande goulée d'air et de m'ordonner de me rendre à l'hôpital où mon père était. Il avait été grièvement blessé pendant sa mission. Je me figeai. D'accord, je ne l'aimais pas beaucoup, mais il restait mon père … Je ne pris même pas le temps de remettre des chaussures ou autre, je bousculai Ichigo et me mis à courir aussi vite que mes jambes me le permettaient. Je vis les membres de l'équipe de mon père devant la porte. Ils étaient tous plus ou moins blessés mais aucun n'était un Hyûga. L'un d'eux m'attrapa le bras.

Ne. Me. Touche. Pas. Si je perds mon père après ma mère, je vous tue tous ! Je me dégageai sans l'écouter et glisser dans le hall de l'hôpital. Le standardiste me fixa. Je ne devais pas être belle à voir mais rien à faire. Il hésita longuement mais l'empoigner au collet et le secouer comme un prunier lui délia la langue. Il balbutia qu'il était en salle de soin au quatrième étage. Je le lâchai avant de monter quatre à quatre les escaliers. J'avais le cœur au bord des lèvres. Je me laissai tomber sur une chaise et attendis. Je ne pouvais rien faire et j'allais devenir dingue …Dieux des ninjas … Je vous en supplie, vous m'avez pris ma mère, laissez moi mon père même s'il est un abruti fini, ne me l'enlevai pas … S'il vous plaît … J'en ai besoin … Je sentis les larmes me monter aux yeux qui me brûlaient à cause de la sueur

Je devais me calmer. Je devais être forte et droite. Pour lui, et pour ma sœur. Peut-être était blessé mais moins gravement que ce que je pensais … J'attendis sans bouger. Les secondes devinrent des minutes et les minutes des heures quand finalement la porte s'ouvrit je bondis sur mes pieds. Mon père passa poussait par une infirmière allongé et inconscient sur un brancard. Il avait des bandages sur les bras … Mais surtout … Autour des yeux … Je sentis le sang refluait de mon visage. Non … Non … Non ! Tout … Mais pour un Hyûga … Pas ça ! Pas ça !  Même lui ne méritait pas ça … Être aveugle pour un Hyûga … C'était … Comme être mort. Le chirurgien me fixa quand je lui bloquai la route.
« S'il vous plaît ! Jurez moi que mon père ne va pas devenir aveugle ! Jurez le moi … J'ai déjà perdu  ma mère … Je ne peux pas gérer mon père aveugle … Jurez le moi … »
Pour toute réponse il me prit les poignets et m'obligea à m'asseoir sur une chaise. Il se mit à ma fauteur en me regardant droit dans les yeux. Il m'expliqua. Une embuscade, mon père avait été pris entre deux attaques et il s'était prit plusieurs coup de katana au visage qui avaient presque tous touché la régions de ses yeux. De plus ses nerfs optiques étaient très abîmés par une utilisation bien trop importante et à mauvaise usage … J'avais mal salive et il continua avec calme : les globes oculaires de mon père avaient été salement touché et les pupilles complètement lacérées … Et qu'il n'y avait aucun chance qu'il garde ne serait-ce que la moindre once de vision. Je me mis aussitôt à trembler et les larmes ruisselaient sur mes joues. Mon cerveau disjoncta et je me retrouvai à hurler sur le pauvre chirurgien en essayant de le frapper. Je crois qu'il utilisa sa technique de médecin pour m'endormir.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Come together ▽ 23/05 | 17h20
» ARMAGEDON ☞ close my eyes.
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...
» Caleb - I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep

Sauter vers: