Coups de cœur musicaux
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Coups de cœur musicaux    Mar 22 Nov - 23:25
Yô,

J'avais envie de créer ce sujet, auquel chacun pourra également porter sa pierre pour construire un édifice à propos de... la musique ! En effet, j'aimerais proposer un petit avis sur des groupes que je découvre. Et honnêtement, je m'y adonne énormément puisque je suis un mélomane gourmand. Fondamentalement, j'écoute à peu près de tout, bien que ma branche principale soit le Rock - et tout ce qui à des cordes de guitare, en fait. Il risque donc d'y avoir souvent des cordes. Razz

Allez, je ne vous fait pas attendre plus longtemps et je vais vous présenter un groupe découvert il y a quelques jours.


Small Black


Small Black est un groupe Américain indie qui s'est formé à Brooklyn, New-York, en 2009. Il est composé des membres suivants : Josh Kolenik (chant/guitare), Ryan Heyner (guitare/clavier), Juan Pieczanski (basse/guitare) et de Jeff Curtin (batterie). Signé chez Jagjaguwar Records, le groupe a notamment un titre intégré par le biais du jeu Watch Dogs 2. J'ai tout de suite été séduit par la chanson, le titre déborde légèrement sur ce qu'on appelle la Chillwave : un mélange d'électro et de sonorités orientant plutôt vers un rock indie.

Le titre dont j'aimerais vous parler davantage est Boys Life : c'est une synthèse unique entre de la Chillwave et le rock indie dont transpire clairement le groupe. L'album s'appelle Best Blues (2015), pour ceux qui aimeraient en connaître davantage sur le groupe. Dans ce titre, on sent une certaine modernité et un respect pour le rythme et la mélodie. La voix tantôt suave, tantôt mélancolique du chanteur saura vous porter dans toute la longueur du titre. En fin de compte, on sent, notamment dans le clip musical, que ça colle parfaitement avec une certaine jeunesse.

Le groupe parle d'ailleurs d'une synthèse de leur vécu avec une bande de copains : entre amours, déceptions et une certaine force de la jeunesse, qui a juste envie de s'amuser et de vivre normalement. Ce que j'aime dans le clip, c'est que le montage n'en fait pas trop, de même que le script de la vidéo. On sent donc une authenticité qui s'en dégage, on a presque envie de vivre les mêmes aventures.

Je vous laisse donc découvrir ces nouveaux talents avec Boys Life.




N'hésitez pas à dire ce que vous en pensez. La musique, ça plaît ou ça plaît pas, chacun ses goûts évidemment. Mais ce doit être mon envie de partager qui s'exprime. Et également si il y a quelque chose que je devrais rajouter pour peut-être améliorer ce sujet, pareil, dites-le !

Si quelqu'un souhaite partager un titre, c'est tout à fait possible. Nul besoin de faire extrêmement long ou de parler de chaque titres, sinon vous risqueriez d'y passer des heures, à moins que vous vouliez que ce soit à ce point, faites donc. Razz



« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 23 Nov - 10:21
Très sympa ta musique, Kakashi ! Et très bonne idée de créer ce sujet ! Very Happy

J'aime bien ces groupes assez aériens... ça me rappelle un peu Massive Attack, Archive... ou dans des degrés bien plus pêchus mais tout aussi ambiants, on a Russian Circles, Cloudkicker...
 
En tant que grande fan de musique Blues/Rock, voici les Delta Saints. Un groupe qui provient de Nashville, faisant danser les salles depuis 2007. Trois albums à leur actif, dont un sorti en 2015.
L'harmoniciste est incroyable, et plus qu'un groupe, ce sont des pros de la jam. Ils n'hésitent pas à prolonger leurs chansons en nous rappelant que la musique de la capitale du rock'n roll, c'est une école à part. On a des passages a capella qui ne sont pas sans rappeler les codes ancestraux de la musique afro-américaine.

Ici, pas d'artifices, et c'est ce que j'aime dans cette musique. La voix dépose un souffle plus moderne à ce jeune groupe. On aurait pu très bien se dire " Quoi, un autre groupe de Blues/Rock'n Roll ?! ", comme il en existe des millions à travers le monde. Mais les Delta Saints, ce n'est pas seulement un harmonica possédé par le plus talentueux de ses ancêtres. C'est à la fois des rythmes de guitares funky, qui se distinguent parfaitement de l'excellent groove du duo basse/batterie. C'est aussi par moment des chansons au Bottleneck, nous certifiant que Seasick Steve a dû avoir des fils illégitimes. Ce sont des accents funky nous rappelant la richesse que comporte le style. Sans oublier ce timide clavier hammond qui se pointe de temps en temps.

C'est des fois des effets au profit d'atmosphères enfumées, dans un mid-tempo tout de même dansant. Et c'est d'ailleurs un groupe qui donne envie de danser et de se dandiner au rythme des mélodies, conformément à une image très simple.
Les Delta Saints, c'est un quintet qui s'enfou bien de retranscrire ses paroles au travers de clip trop produits. Quelques beaux plans lumineux par-ci, quelques danseuses par-là.
D'ailleurs, il existe beaucoup plus de prises live que de clips trop produits. De quoi montrer que la musique reste bien plus évocatrice que les images, pour ceux qui savent l'écouter.

Les Delta Saints décrivent leur musique comme un " Bourbon-Fueled Bayou Rock'n Roll ". Alors, on peut s'imaginer avec un très bon demi-verre de Widow Jane 10 ans d'âge, pour savourer pleinement une set-list variée au long de laquelle on s'enfou bien de devoir bosser demain.
Et qu'importe si on ne sait pas danser, il suffit de taper du pied et de courber doucement les poignets pour se sentir dans l'ambiance. Et des fois, il suffit d'un rien pour vous remettre dans le bain après une ballade : de simples coups de grosse-caisse et des lignes de chants précipitées vous laisseront supposer du début d'une chanson toute aussi entraînante qu'hypnotique.

A chaque fois que l'on veut écouter et voir les Delta Saints, on sait à qui on s'adresse : les musiciens sont là, et ça joue avec une maîtrise époustouflante. De la spontanéité couplée à une maîtrise des instruments et des arrangements dignes des plus grands virtuoses.

“ We’re trying to push ourselves forward to do something more modern, but at the same time incorporating where we come from. ”


Et une excellente reprise de " Hard To Handle " des Otis Redding : https://www.youtube.com/watch?v=ifOqrguqnRQ
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 23 Nov - 16:10
Pas mal du tout. Et c'est bien de voir de plus jeunes musiciens être dans ce style-là ! J'avais vu un des rassemblements de la musique dans cette même région aux USA. On sent leur passion pour la musique, à peine tu poses les pieds là-bas. Razz


Rodriguez


Pour rester dans une thématique Rock, je propose aujourd'hui le musicien trop peu connu, Sixto Rodriguez dit « Rodriguez ». Là on retourne un peu plus en arrière, dans les années 60 pour être plus précis. Sa famille l'a appelé Sixto, du fait que c'était leur sixième enfant. Il est d'origine mexicaine et a eu, malheureusement, une brève carrière aux États-Unis. De part ses origines ethniques et de classe, il a une certaine sensibilité avec des notions politiques et de paix, s'inspirant d'artistes tels que Bob Dylan, Ray Charles, The Rolling Stones ou The Beatles, sa musique transpire de sincérité. Il a également soutenu le mouvement contre l'apartheid qui sévissait en Afrique du Sud, soutenant ainsi Nelson Mandela.

Sa musique est toute aussi unique que le timbre de sa voix (qui pourrait même rappeler un certain Placebo, dans un style différent), accompagnant parfaitement celle-ci aux riffs de sa guitare, qu'il maîtrise vraiment (Il suffit de voir les lives). Rodriguez se met même à parler entre quelques interludes dans ses titres, notant son engagement. Trop peu connu, il se réfugiera en Afrique du Sud, où un certain succès vint enfin (au bout de presque 30 ans voire 40 ans de carrière). Trop peu connu, à l'instar de Compay Segundo (que je vous recommande, musique cubaine, je vais sans doute vous en faire découvrir un titre), où il rencontrera un certain succès en-dehors de son pays d'origine.

Pour finir, Tristan et son nom d'artiste The Avener, a repris une chanson de lui : Hate Street Dialogue. Il suffit d'écouter pour capter l'essence du personnage qu'est Rodriguez.

Je suis sûr que vous mourrez d'envie d'écouter ! Je vous propose le titre Climb Up On My Music :




En tout cas, ravi de voir une personne qui apprécie autant la musique. ^^



« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 23 Nov - 17:01
A fond ! Comme Tyler Bryant & The Shakedown, d'ailleurs... A peine la vingtaine entamée que le mec tourne avec AC/DC, et d'autres grands pontes...

Rodriguez purée ! Chapeau mec ! Superbe description, aussi. Tu veux pas chroniquer des groupes pour des webzines ? T'as l'air doué. Franchement.

Bon. Comme on est dans le Rock'n Roll, on va continuer un peu avec une émission Australienne très cool.
Le gros point fort de cette émission est de mettre en avant des jeunes artistes du pays, en leur laissant le choix de se produire et/ou de reprendre des chansons coup de cœur. Sa programmation est essentiellement consacrée à la musique alternative, et elle en est devenue un tremplin reconnu pour les jeunes artistes et producteurs en Australie.

avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Ven 25 Nov - 21:20
Dans ce cas, continuons ?


Joe Bonamassa


Aujourd'hui, un petit passage en Amérique, une fois de plus afin de parler d'un véritable prodige (comme il en vient de temps à autre). Qui plus est, on dépose nos valises à Utica (État de New-York), au sien de la famille Bonamassa qui verra naître leur jeune prodige en 1977. Élevé dès son plus jeune âge dans la musique, Joe Bonamassa en viendra à apprendre la guitare dès l'âge de 4 ans, grâce à son père notamment. Il se dévoile être un excellent guitariste, se complétant par un chant que j'ai envie de décrire comme typique du blues et des variantes du Rock. Vers l'âge de 11 ans, il aura l'occasion de se perfectionner grâce au musicien Country, Danny Gatton, son apprentissage en venant jusqu'à passer par les styles comme le blues, la country et le jazz. Il fit rapidement la première partie du BB King, celui-ci semblant confirmer le statut du jeune prodige.

Il participera à plusieurs festivals dont le Fender Guitar Event, rencontrant un de ceux qui deviendra son acolyte lors de la formation de son groupe, Bloodline (Que je recommence également, ce sont un peu les débuts de Joe Bonamassa). Sa musique revient mettre un coup de pied dans la fourmilière en montrant que des jeunes artistes peuvent eux aussi, avoir une patte musicienne dès leur plus jeune âge. Il joue gracieusement de la guitare, tout y est : la mélodie, le rythme, l'émotion. Que ce soit dans la composition des textes, des histoires qu'il veut nous raconter ou de la musique qu'il tient à nous partager. Voguant sur plusieurs styles, déterminé à nous faire vivre une aventure à la moindre note jouée.

Ses lives sont d'autant plus impressionnants, quitte à partir en longueur. Il est jeune, pétillant et légèrement baraqué. Il fait le bon gaillard, rien qu'à voir son visage. Dès la fin d'un morceau, le public en redemande, et on ne peut que le comprendre. Je vais vous citer quelques titres (Je n'en mettrais qu'un encore une fois, à la fin de la chronique) : Blues Deluxe, c'est une reprise, dont l'album n'est en fait que des reprises, montrant son talent dans plusieurs styles comme le blues et le rock. Ensuite vient Happier Times, dès le début du titre, on sent toute la force de l'artiste. Passant d'une guitare plus classique à une guitare électrique, vous allez l'apprécier le morceau, si vous êtes fan du genre.

Allez, je vous en mets deux pour le prix d'une, aujourd'hui. C'est pour moi, c'est cadeau ! Voici donc "Drive" qui est sorti en 2016 sous l'album Blues of Desperation :


Spoiler:
 


"Happier Times" sorti en 2009, sous l'album The Ballad of John Henry :


Spoiler:
 



« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Ven 25 Nov - 22:09
Maiwai qu'on continue ! Je vais en mettre deux d'un coup. Parce que je suis une malade. Eh ouais.

Tyler Bryant & The Shakedown

Tyler Dow Bryant, frontman des Shakedown, âgé de 25 ans, et qui a déjà une carrière phénoménale. Son second guitariste est Graham Withford. Le fils du papa qui joue dans Aerosmith.

Jeune prodige élevé par Mr Twitty (le genre de blues man afro-américain propriétaire d'un magasin de musique qui vous apprend le blues comme si Yoda vous transmettait ses connaissances mystiques de la Force), il a déjà partagé la scène avec Jeff Beck, Lynyrd Skynyrd, Joe Bonamossa, BB King, Styx, et récemment AC/DC.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit là d'un groupe live. Après avoir écrit pas mal de RP aujourd'hui, je suis un peu à cours d'inspiration, mais la musique parlera pour moi :

Spoiler:
 

On a droit à énormément de chansons qui traînent par-ci par là, ainsi qu'à un album (Wildchild) et un EP (The Wayside). Des chansons punchy, tantôt modernes, tantôt traditionnels. Downtown Tonight est un bon moyen de se faire une idée de l'ambiance d'un concert de ce jeune groupe. Et à la manière d'Angus Young, Tyler se laisse de plus en plus posséder par sa guitare à mesure des chansons.

The Ghost of a Thousand

A Brighton, on fait du punk rock/hardcore, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces anglais ne font rien comme les autres. On pourrait s'imaginer qu'on va encore avoir le droit à des loubards dont les lobes troués pendent jusqu'au cou, et non. The Ghost of a Thousand, c'est visuellement une bande de bons copains increvables sur scène. On remarquera beaucoup d'influences évoquant des fois des dissonances déjà entendues dans le jazz, aussi bien que des codes empruntés au métal et au hard rock'n roll.

Forcément hébergé par Epitath Records, le groupe n'hésite pas à jouer entre les genres, et à offrir des concerts survoltés, en prouvant leur second degrés et leur passion pour les ambiances cradingues et tranchantes. On peut les associer à des groupes tels que Gallows, Cancer Bats, ou les royaux Dillinger Escape Plan. Alors, si t'as envie de suer et de régler ton problème de dent de sagesse, sorry boo, mais ils ne tournent plus. Mais tu peux toujours secouer la tête devant ton écran jusqu'à heurter ton bureau (si t'es pas déjà au lit!).    

Spoiler:
 

_____________________

Et ça, mes loulous de WoS, c'est un bonus. Je ne suis pas objective quand je dis qu'il s'agit d'un des meilleurs groupes du monde, tant je les portent dans mon cœur. Donc, tant qu'on est dans la musique fusion et qu'on aborde des groupes qui en ont autant dans le slip que dans la caboche, il fallait que je parle du combo le plus groovy de la planète.

Si je vous dit La Rocha, Tom Morello, Brad Wilk ? Non ? Toujours pas ? Bon, on va être plus directs : C'est Killing in the name, Guerillo Radio, Wake up, Bombtrack et j'en passe.

C'est bon, tu t'réveilles ?! Rage Against The Machine, mince !

Et je n'aie pas totalement tord, car RATM, c'est le groupe classé 48e sur la liste des " 100 meilleurs artistes de tous les temps " selon VH19, et le 34e pour Spin10.

Là, on a du metal, du rap, de la funk et du punk en même temps. Engagé politiquement, RATM aura souvent mit la misère lors de plusieurs manifestations passées, et se servant de sa musique comme mouvement social. Et c'est aussi pour ça qu'on les aiment. Quand on cri " ' Don't wanna do what you tell me " sur Killing in The Name, ou " Take the power back ! " sur la chanson du même nom. Et si tu crois que Tom Morello n'est pas forcément quelqu'un d'éclectique, bah vas voir ses feat avec des rappeurs, et avec Cypress Hill. J'te laisse écouter et te dandiner, maintenant.

Brin' dat shit !

Spoiler:
 
Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 11 Jan - 1:03
Désolée pour ce double post, mais j'ai envie de relancer ce sujet, et de vous voir plus nombreux à échanger vos coups de cœur !

Mes deux derniers coups de coeur, si on peut dire, sont des groupes que j'aime beaucoup, mais aux styles complètement opposés. D'un côté, on a Architects, et de l'autre, Fort Minor. Oui, je vais enchaîner avec du métal bien bourrin, pour terminer sur du Rap très calme, groovy, orchestré par un flow terrible et de loin pas méconnu.

ARCHITECTS :

Les gentlemans de Brighton composant Architects se sont réunis en 2004. Certains les connaissent peut-être en tant qu'anciens " Inharmonic " ou " Counting the Days ". Mais finalement, c'est bien Architects que l'on retiendra. Sam Carter, chanteur du groupe, a étudié à la Brighton Institute of Modern Music en tant que batteur, mais ne rejoindra que le groupe en 2008.

Mais ce sont les jumeaux Dan et Tom Searle qui formeront le groupe, qui jouera à travers le Royaume-Unis en 2006, pour faire la promotion de son premier album, " Nightmares ". L'année dernière, Tom Searle, âgé de 28 ans, est décédé d'un cancer contre lequel il luttait ardemment pendant trois ans.

Ce que j'aime dans ce groupe ? C'est le massif qu'il délivre à chaque riff de guitare, cette batterie puissante et entièrement maîtrisée, et cette voix capable de tout faire. Quelques chansons bien plus calmes que l'une de mes favorites, " Naysayer ", sauront ravir les sceptiques. Architects a sa propre manière d’interpréter du métal moderne, et n'hésite pas à intégrer des atmosphères des fois très planantes, tandis que certains accords tranchants relanceront cette lourde machine qui tabasse et qui impressionne.


FORT MINOR :

Et maintenant, parlons Rap. Vous noterez que les thèmes abordés par Architects et Fort Minor se ressemblent (fuck the tv, believe in yourself...). Mais Fort Minor, c'est qui ? c'est quoi ? C'est tout simplement le side project de Mike Shinoda, rappeur/guitariste/grapheur/pianiste/ingé son de Linkin Park ! Avec évidemment de nombreuses collaborations de son crew.
Ce que j'aime là-dedans ? Le côté old school à la Eminem/Public Enemy, avec cette batterie brute et groovy qu'on ne cessera de dire " ça, c'est du hip hop, dooda ! ". Et puis Mike Shinoda, c'est l'un des meilleurs rappeurs de sa génération, avec un flow efficace, in your face et technique tout de même. Ce sont des textes très soignés, le tout renforcé par une instru très présente. A l'image de son travail chez Linkin Park, il y a des ambiances, des discours, et de réels choix d'instruments.

Le plus énorme chez ce Japonais-Américain est qu'il est un véritable touche-à-tout. Pianiste, choriste, guitariste rythmique, rappeur, chanteur, illustrateur, parolier et producteur... what else ?! Et bien pour conclure, il est en 1998 le plus jeune des diplômés de sa classe à l'Art Center College. Il crée la plupart des graphs de Linkin Park, y compris les livrets des albums. Il s'occupe des ventes du groupe, de la déco du site, des prod' artistiques utilisées sur scène. Donc, un metteur en scène en plus.

Et donc, pourquoi " Fort Minor " ? Car selon lui, « « Fort » représente le côté plus agressif de la musique, « Minor » peut signifier un certain nombre de choses : si vous parlez de la théorie musicale, la clé mineure est plus sombre. Je voulais donner un nom à l'album plutôt que d'avoir mon nom sur la couverture, parce que je voulais que les gens se concentrent sur la musique, pas sur moi. »


Pour ceux qui sont intéressés par ses travaux de graphismes et ses influences, voici son blog : http://mikeshinoda.com/
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 11 Jan - 3:55
Autant je n'ai pas du tout accroché aux premiers artistes que vous avez tous les deux proposés -à part Small Black qui font l'exception, mais pour le reste c'est surtout le style que j'adhère pas-, autant j'ai troop kiffé Fort Minor, je sens que tu m'as fait découvrir un putain d'artiste !

Ça fait trois heures que je découvre l'artiste sur Spotify et je dois dire que 95% des musiques ont étées saved, ce qui est très raaaare à la première écoute pour moi. Si je devais en garder une ce serait sans aucun doute Kenji, pour les paroles surtout. Bref, tout ça pour te dire que tu gères.

KOEUR SUR TOI SERA amour hugg coeur




avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Coups de cœur musicaux    Mer 11 Jan - 10:40
Contente que ça te plaise, Shin ! Oui, Mike Shinoda a un sacré style bien à lui. Je comprends parfaitement que certains styles sont plus difficiles à approcher que d'autres. Je crois avoir une oreille super sélective pour tout ce qui est Rap. J'accroche particulièrement sur Public Enemy, Insane Clown Posse, Eminem, Fort Minor, Cypress Hill, et quelques autres. Mais ce qui me dérange le plus dans certains Rap, c'est l'usage abusif de la musique électronique et de l'autotune. Et l'absence de batterie. C'est tellement mieux quand ça groove ! Very Happy

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...
» PJ, les bons coups VS les mauvais coups
» Les coups salauds
» L'echange de fichiers musicaux ...

Sauter vers: