Protégez nos intérêts. [Mission Sekai Rang B]
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 




Protectionnisme


Un brin de nostalgie remplissait Hatake Kakashi en ce moment ; il devait se rendre aux portes du village au plus vite, il était déjà en retard pour se rendre dans le pays de l'Herbe, petite nation ayant connue un destin funeste lors de la troisième grande guerre entre shinobis. Le pays n'avait pas été le seul à avoir endossé une grande douleur : ce fut aussi le cas pour les deux grands pays s'affrontant sur le front qu'était Kusa no Kuni, Iwa et Konoha. L'élite de Konoha avait perdu un ami là-bas, tombé sous les ninjas de la Roche, qui n'eurent d'autres idées que de tuer des enfants. Tout du moins, un. Les crimes de guerre étaient choses courantes durant ce genre de conflits, les soldats et ninjas oubliaient leurs sentiments, bien que parfois, les émotions les rappelaient à l'ordre.

Le fils du Croc-Blanc était sans doute attendu par les deux demoiselles qui allaient l'accompagner durant ce périple ; des dirigeants d'un petit pays voisin les avaient appelés à l'aide pour une mission où ils joueront les gardes du corps. La petite nation était le pays de l'Herbe. Ils avaient besoin d'une protection pour se rendre jusqu'à Yama no Kuni, pays des Montagnes. Ils avaient des raisons de croire que l'itinéraire avait été communiqué à un tiers. Le tout était de savoir s'il n'y avait pas un traître - ce qui était une forte probabilité, pensait Kakashi - et pourquoi pas, de remonter jusqu'à la source de ses possibles ennuis. Se dérobant d'une ruelle, le traqueur passa entre les immeubles jusqu'à parvenir enfin aux immenses portes de Konoha, en direction du Nord-Ouest. Il apercevait deux silhouettes, l'une portant une chevelure de jais qui rappelait immédiatement son appartenance au clan Hyûga, de même que ses pupilles si distinctives, d'un blanc presque gris ou lait. Quant à la deuxième demoiselle, elle était aussi petite que sa comparse, elle semblait pétillante et peut-être un brin hyperactive : cela se voyait rien qu'à sa manière de se tenir et de regarder notre héros. Un sourire se dessina sous le masque du survivant à la troisième grande guerre, cela lui rappelait vaguement un autre héros qui lui posait parfois quelques soucis...

« Navré de vous avoir fait attendre. Je suis Hatake Kakashi, je suis votre Senseï durant cette mission. Présentez-vous et parlez-moi de vos capacités, que l'on puisse travailler correctement ensemble. » Disait le grand bonhomme du haut de sa carrure d'élite, les mains dans les poches, comme à son habitude. On aurait même pu croire que c'était un parent de Shikamaru, tellement son regard amorphe et sa dégaine pouvaient ressembler à celle du Nara.

La mission allait démarrer lorsqu'ils franchiraient le pas de l'immense portail de Konoha, il devait donc en savoir un peu plus sur les capacités de chacune, afin de pouvoir travailler de concert. La mission n'avait pas un rang très élevé, mais, la préparation était de mise pour Kakashi. Il ne prenait aucune mission à la légère. Connaître les spécialités de ses compagnons était tout autant important. Quoiqu'il arrive, elles seraient sous bonne garde avec un homme comme Kakashi à leurs côtés. Quand on était un ninja où même le balbutiement de son nom pouvait être synonyme de crainte à l'égard des autres, c'est que l'on avait une renommée ; ce qu'avait pleinement Hatake Kakashi. La célébrité le mettait quelque peu mal à l'aise, d'ailleurs. Son sac-à-dos se tenait sur son dos, prêt à partir. La route n'était pas très longue pour aller à Kusa, ils n'avaient pas besoin de trop se presser, il ne fallait juste pas louper le convoi. La Daimiyo devait les attendre, cependant.




« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »


Dernière édition par Hatake Kakashi le Sam 26 Nov - 15:35, édité 1 fois
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur



Aventure au Pays de l'Herbe
Voilà un peu plus d'une semaine que j'étais avec Hako-chan. Entendez par ensemble : nous sortions ensemble. Oui, nous étions deux filles, et alors . L'amour se fiche du sexe ! Cette phrase sonnait mieux dans ma tête … Enfin … Aujourd'hui nous avions une nouvelle mission ensemble ! Bon … Vu que nous étions dans la même équipe les missions ensemble étaient bien sûr courantes mais … C'était toujours une fête ! Surtout qu'aujourd'hui nous partions au pays de l'Herbe. D'après ce que je savais : les ninjas de ce pays avaient des techniques de futon très … Étranges ! Mais bon … Nous devions nous concentrer pour cette mission.

J'étais passé chercher Hako ce matin une trentaine de minutes avant le rendez-vous pour l’emmener avec moi. Je promis à sa mère de veiller sur sa suicidaire de fille qui avait la fâcheuse manie de jouer au chevalier servant … Je lui avais donc arraché la promesse de ne pas toujours essayer de me protéger toutes les trois secondes. Ce qui allait se révéler très dur pour elle ! Je le sentais gros comme une maison. Je profitai du chemin pour lui piquer quelques instants son bonnet avant de lui rendre. Quoi ? J'avais bien le droit de la taquiner ! Surtout qu'on ne dirait pas mais avec sa démarche sautillant on avançait assez vite ! Bref ! Nous voilà arrivés devant Kakashi-sama, les mains dans les poches qui nous attendait devant les portes. Il avait une posture Nara comme ça c'était drôle ! Je m'inclinai devant lui pour le saluer avant de répondre
« Je suis Yume Hyûga. Je suis uniquement spécialisé dans le jûken pour le moment ! »
La présence de Hako me permettait d'être moins timide et un peu plus … assurée . Moui c'était le mot. Je rajustai les sangles de mon sac à dos en écoutant Kakashi-sama et Hako-chan. Dedans : il y avait de la nourriture pour nous trois, des couvertures et autres. On partait quand même pour un petit voyage. Une fois que tout fut bien mis au point, on put enfin partir pour le pays de l'Herbe ! J'avais envie de le découvrir ! Je posai quelques instants ma main sur l'épaule de Hako avant de m'élancer derrière Kakashi-sama.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Protégez nos intérêts

Hako était évidement au delà de la surexcitation.
Non seulement on lui avait confiée une mission de la plus haute importance (enfin on reconnaissait son génie !), mais en plus elle serait un compagnie de sa Yume ! Et elles visiteraient un pays lointain et inconnu !
Et cerise sur le gâteau, en l'absence de Someï-sensei retenu ailleurs, l'équipe serait temporairement dirigée par le célèbre ninja copieur, Kakashi.
Nul doute qu'un pan de légende allez s'écrire. La sienne, évidemment !

Et donc, logiquement, la jeune Aburame avait été une insupportable boule de nerfs sautillantes pour ses parents, au point d'envisager la stérilisation (ou plus simplement, attacher et bâillonner leur enfant à  la cave).
C'est avec un soulagement sans nom et presque les larmes aux yeux (de joie) qu'ils avaient (enfin !) vu arriver la coéquipière de leur bouillante fille.
Néanmoins vaguement inquiets (il s'agissait tout de même d'une mission potentiellement dangereuse, même accompagnée du célèbre Hatake-san) pour leur petit rejeton exalté, ils avaient poliment demandés à Yume de veiller sur leur fille à l'enthousiasme parfois un peu trop débordant. Au moins la Hyûga semblait avoir la maturité et la retenue que l'on attendait d'une kunoichi...

Embarassé par les conseils et inquiétudes maternels, Hako se mit à ronchonner sur le chemin, n'aimant évidement pas être traiter en gamine irresponsable... Pas bien longtemps cependant : impossible de résister à l'exultation de partir en mission avec Yum-yum.
Cette dernière lui piqua son bonnet comme le faisait souvent sa petite sœur, pour faire bisquer le lutin vert de Konoha et meubler le trajet de fous rires et de taquineries.
A défaut d'autres choses... Car il fallait que les deux jeunes filles soient prudentes dans leur nouvelle relation, qui seraient loin d'être au goût de tous (surtout de leur famille) si elle était découverte...

Connaissant bien la caractère de la bouillante Hako, la belle Hyûga lui arracha (à contrecœurs) la promesse de ne pas la protéger à tout prix, comme à son habitude suicidaire.
L'Aburame toute de vert vêtue se prenait en effet bien trop souvent comme la protectrice attitrée de la kunoichi aux yeux pâles. Elle aimait être son bouclier, la carapace de chair et de chitine entre elle et un monde violent et cruel...
Mais Hako acquiesça  néanmoins et promit de restreindre ses instincts protecteurs mal venus. En plus, ce ne serait pas très respectueux de sa coéquipière... Yume n'était pas en sucre et après tout une kunoichi sacrément douée (quoi qu'en disent son rustre bougon de père).
Elle était tout à fait capable de s'occuper d'elle-même. Et d'Hako. Elle rougit à l'idée (et à ce qu'elle entraina dans son cerveau tordu), secouant la tête pour chasser ses pensées grivoises. La mission ! Elle devait rester professionnelle. Et discrète. Pas facile pour quelqu'un d'aussi expansif et démonstratif que la petite Aburame.

Elles arrivèrent joyeusement ensembles aux grandes portes Nord de Konoha.
Bien vite (voilà qui était étonnant pour ceux qui le connaissaient), le jônin aux cheveux d'argent qui allait les chaperonner vint les rejoindre.
Il se dégageait de l'ex-ANBU une nonchalance à la limite de la mollesse qui offrait un brillant contraste avec la petite pile électrique qu'était Hako, qui peinait à seulement rester en place.

"Navré de vous avoir fait attendre. Je suis Hatake Kakashi, je suis votre Senseï durant cette mission. Présentez-vous et parlez-moi de vos capacités, que l'on puisse travailler correctement ensemble." déclara Kakashi-sensei en préambule, fort professionnel malgré son apparence détachée.


Avec un grand sourire aux lèvres, Hako laissa d'abord sa douce amie se présenter, lui offrant juste sa présence, ses yeux pétillant de fierté et son support moral pour dépasser sa timidité naturelle.
"Je suis Yume Hyûga. Je suis uniquement spécialisé dans le jûken pour le moment !" répondit donc la Hyûga, sans bégayer, ce qui lui valut un autre grand sourire de la petite Aburame.
Bon, c'était encore un peu bref et manquait de théâtralité propre à marquer les esprits. Mais elle apprenait.

Son tour venu, Hako s'avança crânement vers le ninja-copieur, prenant une pose volontaire et héroïque que n'aurait pas renier un Jirayia-sama.
"Et moi, je suis la légendaire Hako-sama ! Genin de Konoha, fléau des ennemis de la Nation du Feu ! Future Sannin ou je ne sais quel titre mythique que l'on ne manquera pas de me donner suite à mes exploits !" fanfaronna la kunoichi vert-pomme de manière outrageusement exagérée.
Elle sentit sur son cou le regard de Yum-yum, qui hésitait sans doute entre l'amusement et la consternation.

Reprenant une posture et un ton plus normal, l'adolescente surexcitée respira longuement pour se calmer avant de reprendre d'un ton plus calme, plus professionnel.
Oui, il fallait que ça marche dans les deux sens : la tranquillité et la maturité pondérée de Yume l'influençait aussi.

"Hum, blague à part, je suis une Aburame, donc vous pouvez imaginez mes capacités : espionnage, assassinat, infiltration, capture, tout ça avec mes kikaichuu adorés. Je me défend aussi en taijutsu, ce qui fait que je suis une combattante au corps à corps et à distance moyenne, avec pas mal de techniques pour protéger et supporter mes camarades." poursuivit-elle d'un ton presque analytique qui aurait tant fait la fierté de son père.
Ayant terminée son introduction auprès de leur nouveau senseï, elle se retourna vers Yume faisant semblant de remonter des lunettes Aburame imaginaire sur son nez en prenant une pose faussement stoïque.

Bon, ils semblaient près à partir (à moins que Kakashi-sensei est d'autres questions). Hako était impatiente et la mission avait été annoncée comme extrêmement urgente.
Ils pourraient toujours discuter en chemin, pour apprendre à mieux se connaître et planifier ensemble leurs actions et interactions.
Mais avant ça, il restait juste un petit détail à régler dans l'esprit mesquin de la petite Aburame.

Profitant que Yume était occupée à préparer ses affaires (et à vérifier de façon maternelle celles que venait de lui confier exprès Hako), elle se glissa près du célèbre ninja-copieur pour lui murmurer à l'oreille.
"Kakashi-sensei... Vous êtes célèbre, vous savez..." souffla la kunoichi vert-pomme. "Vous êtes notamment connu pour lire de la pornographie en public, entre autre devant des préadolescents. J'ai rien contre. Mais gardez vos mains dans vos poches et pas touche à Yume-chan. Mes kikaichuu peuvent se montrer très protecteur envers la chasteté de mes coéquipières ou la mienne... Sauf votre respect."
Son avertissement donné à une légende vivante, un ninja de rang S, ex-ANBU mortel et entrainé, le lutin vert de Konoha gambada gaiement vers Yume pour récupérer son sac à dos où la jeune Hyûga vérifiait que son insouciante amie avait bien emportée tout le matériel nécessaire à leur périple.
Il était tant de ce mettre en route.




avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur



Protectionnisme


L'éphèbe amorphe observait tranquillement la jeune Hyûga, la chevelure de la belle demoiselle déambulait derrière son dos, celle-ci lui expliquant sa capacité : il ne doutait en aucun cas qu'elle ne maîtrisait pas le jûken. Digne d'une Hyûga, elle semblait un peu réservé et en retrait, mais bourrée de potentiels cachés. Pleinement conscient de la vie des membres, il savait qu'elle pouvait se révéler être une excellente kunoichi. L'épouvantail ne bougeait pas, mais tenait dans sa main un livre qu'il referma aussitôt. L'acolyte de la rêveuse des Hyûga se présenta à son tour, d'un pas enfantin et d'un minois tout aussi jovial, en un sens, cela éveillait un brin de nostalgie chez l'élite de Konoha. Se rappelant des premières missions avec la team Sept, cela le fit sourire derrière son masque.
La sautillante Aburame confirma sans plus attendre, ses pensées. Du haut de sa petite taille, pensant que le monde lui était déjà acquis, mais derrière cette pensée frivole, aux premiers abords, se cachait un autre potentiel. Elle avait du travail à faire. Ce petit lutin était visiblement une pro de la dramaturgie, cela lui rappela vivement le Sannin aux crapauds, Kakashi était même persuadé que ce dernier l'aurait applaudi pour sa performance. En revanche, ce qui vint après ce vague échange fut surprenant pour le valeureux ninja qu'était le fils du Croc-Blanc. Il se mit à faire une tête, la même que lorsque Naruto faisait une bêtise : il n'était pas le ninja imprévisible pour rien après tout.

« De la pornographie ? » Disait Kakashi, d'un ton faible. Sa réaction allait sans doute surprendre les jeunes filles, mais celui-ci appliqua le même châtiment qu'à Naruto : le plat du livre cogna gentiment le sommet de la tête de la fille au chapeau vert. Finalement, il rangea son livre rapidement. A vrai dire, ce n'était pas réellement de la pornographie dans sa plus pure vulgarité, ah, Kakashi, l'éternel incompris. Ceci dit, Jiraiya était plus professionnel encore dans ce domaine.

« Bien, bien. Vos capacités nous seront très utiles. Cependant, ne jouez pas aux héros, Yume, Hako. La mission comporte de nombreux risques. Mais, ne vous inquiétez pas, je vous protègerai au péril de ma vie. » Affirma l'épouvantail, son regard étant sérieux et son timbre rempli de convictions. Un sourire fin se maquilla sous son masque, se retournant, ils pouvaient enfin y aller.

Marchant tranquillement, les jeunes filles l'avaient rejoint de chacun de ses côtés, écoutant seulement le bruit de leurs pas. Kakashi réfléchissait déjà à de possibles liens et stratégies. Si leurs capacités étaient exactement les mêmes que d'autres membres qu'il connaissait, Hako était plus dans un rôle de soutien. Il paraît que les Aburame étaient capables de se guérir de n'importe quel poison ou de pouvoir calmer les blessures. De même, ils étaient très doués pour l'espionnage ou l'infiltration, leurs insectes servant énormément pour les missions de ce type. Quant à la jeune Hyûga, elle pouvait perturber les flux de chakra, observer les alentours sur plusieurs kilomètres grâce au Byakugan. Ils bougeaient généralement très bien au niveau du taijutsu. Kakashi, lui, eh bien, il était surtout connu pour son Sharingan copieur et ses facultés dans plusieurs disciplines et maitre du Ninjutsu avec cinq affinités à son compteur. Pluridisciplinaire, l'élite de Konoha se servirait de son expérience acquise pour protéger ses deux compagnons d'armes. Elles étaient jeunes et pleines d’insouciance. La nouvelle génération était en marche...




« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur



Le début de la mission …
Je me retiens de toussotai pendant la présentation de Hako-chan pour l'obliger à se reprendre mais elle dû sentir mon regard car elle arrêta de faire le pitre, mais si cela était drôle, pour se concentrer et se présenter façon « Aburame » . D'ailleurs elle se tourna vers moi en remontant ses lunettes imaginaires. Elle dut aussi faire un commentaire à Kakashi-sama pendant que je vérifiais les sacs, elle n'avait rien oublié, car je le vis donner sur la tête de ma petite amie un petit coup du livre qu'il tenait à la main … Hako-chan … J'écoutai avec attention les consignes de Kakashi-sama avant de donner une pichenette sur la tête de Hako-chan aux mots « Ne jouez aux héros » avant de m'incliner pour remercier notre sensei d'un jour. Si je pouvais éviter d'être la responsable de la mort d'un sainin … Ou presque sainin dans son cas … Cela m'arrangerait lourdement. Surtout que j'avais à veiller sur mon Hako. C'était cette partie qui allait se révéler la plus dur je pense. Cependant, il était l'heure de partir.

Tout en marchant aux côtés de Kakashi-sama et Hako-chan j'essayai de réfléchir un peu aux dangers de la mission. Enfin … Surtout aux intérêts et aux conséquences d'un potentiel échec. Stop ! Yume ! On ne pense pas aux échecs … Trop tard … J'avais la boule au ventre maintenant. Mais bon … On se recentre sur les conséquences … Merci ! Une détérioration des relations entre Kusa no Kuni et Yama no Kuni … Mais à qui cela profiterait-il ? Soit à un pays extérieur voulant conquérir l'un des pays … Voir les deux. Soit quelqu'un dans l'un des deux pays voulant devenir le dirigeant … Quant aux risques … Les adversaires pouvaient être de simples bandits … Comme des déserteurs … J'avalais péniblement ma salive en pensant à la dernière possibilité. Et le traître ? Comment le démasquer ? La dernière fois, j'avais réussi en mentant sur les capacités de mon Byakugan … Ici, je doutais j'eus la possibilité de le faire … Je me mordillai le pouce tout en réfléchissant. Si on devait combattre, Kakashi-sama allait prendre quelque chose de classique sûrement … Hako-chan en soutient, lui en longue portée même si au vu de ses capacités il était capable de se battre au corps-à-corps et moi à aller paralyser les flux de chakra et en surveillance. Bon ! Cette fois, j'avais pris quelques petites choses pour diminuer mes douleurs lorsque j'activai trop longtemps mon Byakugan.

Après quelques heures de marche, sautillement pour Hako, j'entendis le ventre de cette dernière gargouiller bruyamment. Étouffant un petit rire je lui sortis le paquet de trois onigiris que j'avais faits pour elle. Puis je donnais le sien à Kakashi-sensei avant de sortir le mien. Il valait mieux avoir le ventre plein … Car si l'on devait faire une embuscade … Se faire repérer à cause d'un ventre qui gargouille … Niveau gloire et prestige … C'était moyen ! Oh là … Je commençais à parler comme Hako-chan ! Le soir tombant, nous franchîmes la frontière entre Hi no Kuni et Kusa no Kuni. Pas le moindre petit village en vue : ce fut une nuit à la belle étoile … Étoiles cachées derrière d'épais nuages gris sombre qui nous lâchèrent sur la tête une violente pluie une heure avant l'aube. Avant d'aller dormir, nous avions eu le temps de parler tactique avec Kakashi-sama. La marche jusqu'à Kusagakaru se fit sous la pluie. Cette dernière s'arrêta gentiment à une centaine de mètres du village. Où on nous attendait pour partir le lendemain ? Les traits des convoyeurs étaient tirés, et eux-mêmes étaient sur les nerfs. Pourtant l’accueil fut bon. Je tus mon nom de famille et soufflai à Hako-chan d'en faire autant. S'il y avait un traître parmi la caravane … Je n'avais aucune envie de donner trop d'information sur notre groupe. Et encore moins envie de finir mes jours dans un petit bocal. Si vous voyez ce que je veux dire. La caravane devant partir à l'aube, nous eûmes le droit à une nuit au chaud et au sec : dans la même auberge que les gens du convois.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Protégez nos intérêts

La menace (idiote) de la possessive Hako-chan n'émut pas particulièrement Kakashi (la jeune Aburame ressentit alors la même frustration qu'un Gai-sensei délibérément ignoré par son "rival").
Elle finie quand même par récolter un bon coup de Icha Icha Paradise sur le crâne, qui la fit se taire dans une dignité outragée. Mais bon, elle l'avait bien cherchée aussi, et la kunoichi toute de vert vêtue ne provoqua pas plus l'ex-ANBU, se recomposant un masque plus professionnel et attendant ses instructions.

"Bien, bien. Vos capacités nous seront très utiles. Cependant, ne jouez pas aux héros, Yume, Hako. La mission comporte de nombreux risques. Mais, ne vous inquiétez pas, je vous protègerai au péril de ma vie." affirma l'ex-ANBU légendaire, amenant un roulement d'yeux un poil exaspéré chez Hako. D'autant plus que sa petite amie secrète et coéquipière lui balança une petite pichenette sur la tête pour appuyer les propos de leur sensei du moment.

Ok, ok, elle avait compris le message ! L'impulsive petite Aburame savait bien qu'elle avait tendance à tout vouloir faire toute seule, à s'interposer entre le danger et ses équipiers, voire juste à chercher la gloire en fonçant bille en tête.
Elle savait tout cela. Restait juste à s'empêcher de le faire.
Prenant une profonde inspiration, elle dédia une moue faussement agacée (mais avec un clin d'œil taquin) à Yume, affichant ainsi qu'elle avait compris le message. Elle dédia un sourire et un air plus sérieux (enfin, c'est Hako quand même) à Kakashi, acquiesçant à ses paroles.

Mais la petite Genin ne put s'empêcher de prendre à nouveau la parole.
"Compris... Mais on n'est pas non plus en sucre. Yume et moi, on sait se défendre !" déclara hardiment la jeune fille, sûre de ses capacités.
Cela sonnait comme une vantardise, mais il y avait quelque-chose qui la gênait dans les propos du jônin expérimenté.
Elle avait beaucoup réfléchit à ses propres travers et sa propension à jouer à l'héroïne depuis qu'elle était avec Yum-Yum.
"Nous aussi, on vous protégera de notre mieux, au péril de notre vie également. Car on est une équipe. Car c'est comme ça qu'agissent les ninja de Konoha." continua la petite Aburame, un poil hésitante, essayant d'organiser ses pensées.

"J'ai lu beaucoup de romans d'aventure, où un ninja, un samouraï ou un héros forme un dernier carré ou meurt lors d'un sacrifice héroïque pour sauver ses amis... J'ai longtemps trouvé ça glorieux et j'ai rêvé d'avoir un jour le courage d'une telle fin... Mais maintenant, je trouve que c'est un peu... égoïste et stupide. Se sacrifier pour sauver ses équipiers est génial sur le moment... Mais qui les sauvera du prochain danger ? Et si l'ennemi a des renfort ? Se sacrifier, c'est se retirer la possibilité d'être avec eux dans le futur... Du coup, je préférais trouver une autre méthode."

Oui, à quoi cela servirait-il de sauver Yume au péril de sa vie (Kakashi était un bonus), si cela plongeait la Hyûga dans la douleur et le désespoir ? Si ça l'empêchait d'être au coté de la kunoichi aux yeux pâles pour détourner un coup mortel de sa peau blanche lors d'une future mission ?
Hako s'arrêta, rougissante, un peu gênée de cet épanchement. Pour cacher son embarras, elle se remit à sautiller comme une gamine, pressant ses collègues d'y aller d'un ton joyeux.
"Allez ! Allons-y ! On a une caravane à défendre, un pays à sauver, une Daimyo à éblouir ! Montrons qu'on peut compter sur l'élite de Konoha !"

L'équipe improvisée se mit alors en route. Trop lentement pour Hako, trop excitée pour le pas nonchalant du jônin aux cheveux d'argent ou la progression gracieuse, voire timide d'une Yume trop respectueuse (et trop Hyûga) pour partir en courant.
Du coup, Hako comme à son habitude, sautillait autour des deux autres (voilà le secret de son endurance) en parlant de tout et de rien, se renseignant auprès de Kakashi-sensei sur le climat de Yama No Kuni et de Kusa No Kuni, sur la politique des deux pays, s'il avait une petite amie, sur comment il faisait pour avoir une vision stéréoscopique et ou une bonne perception du relief avec un bandeau sur un œil... Bref, un bruit de fond pépiant qui pouvait être amusant un moment, avant de virer à l'agaçant au fil du temps.

Heureusement (pour Kakashi), l'attention de la (trop) enthousiaste Aburame fut détournée par le silence de sa partenaire.
Hako connaissait désormais bien Yume et un regard suffit à comprendre que la Hyûga était encore partie dans une introspection inquiète qui minait sa confiance en soi. La kunoichi vert-pomme, en bonne égotisme, ne savait pas vraiment comment sa compagne, si douée et intelligente, pouvait douter autant d'elle-même et de ses capacités.

Hako se rendit donc au coté de Yume, pour lui donner gentiment un coup de coude dans les côtes, accompagné d'un grand sourire rassurant.
"Tu es encore partie dans la lune, Yum-yum..." rigola-t-elle d'un ton encourageant. "Anticiper et réfléchir, c'est bien, mais vivre dans le présent, c'est pas mal non plus ! Et pas la peine de t'inquiéter, tu es escortée par la grande Hako-sama ! Bon, et un type un poil louche, mais compétent..."

C'est alors que le ventre de la petite Aburame se mit à gargouiller bruyamment. Une pause fut donc décréter et ce fut l'occasion pour le groupe de savourer la délicieuse cuisine de Yume. Et de s'interroger, pour Hako : comment faisait l'énigmatique jônin pour manger avec son masque qu'il ne baissait jamais. Même en l'espionnant du coin de l'œil, la kunoichi toute de vert vêtue ne vit rien. Avait-il une technique ninja pour ça ? Mais qui créerait une technique pour ça et gaspillerait du chakra ainsi ?
... Ok, elle. Si elle voulait faire marronner des Genins et se donner un air mystérieux, Hako n'hésiterait pas à faire un truc de ce genre. Et si secrètement l'ex-ANBU mollasson était un farceur ? Etrange sensei en tout cas.
Ils se remirent en route, franchissant finalement la frontière de Hi no Kuni durant la soirée, au grand plaisir d'Hako qui avait les yeux remplit d'étoiles.

Pour elle, les forêts de bambou, la végétation luxuriante, la topographie différente et les rivières franchis par de rares (et parfois célèbres) ponts, tout ça était nouveau et excitant. Elle ne connaissait ce pays que par les livres d'histoire portant sur la Troisième Grande Guerre Shinobi. Y aller, c'était comme faire partie de l'histoire !
Elle assaillit donc de question Kakashi sur les ponts, sur Kusa no Sato, sur comment et par qui était dirigée le pays et comment y était ses ninjas... La curiosité de la petite Aburame était insatiable, alimentant son cerveau survolté.

Malgré l'insistance d'Hako, inépuisable cafard, pour se presser d'avantage, Kakashi décréta une pause pour la nuit quand la luminosité fut trop basse pour avancer d'avantage. Après un repas sommaire mais consistant, les ninja discutèrent un moment de leur mission et des éventuelles stratégies à mettre en place.
"Pour localiser le traitre, je pense que mes insectes seront utiles." annonça l'Aburame vert-pomme en engloutissant sans manière un poisson grillé fraichement pêché par ses soins dans les rivières abondante de Kusa. "J'ai une technique d'espionnage, le Mushigan, qui me permettra de dépêcher de petits groupes de kikaichuu un peu partout. J'imagine que le convoi de semences sera tiré par des animaux de traits, aussi des petits nuages d'insectes passeront inaperçus. Ils me rapporteront tout fait et geste suspect mais pas les conversations, hélas... Et fait, le problème justement c'est qu'ils me rapporteront tout. C'est pas très fut-fut' un insecte. Faire le tri sera difficile..."

Elle poursuivit, établissant une liste des ses techniques potentiellement utiles pour Kakashi-senpai, avant de l'informer d'une de ses tactiques particulière en équipe.
"Oh, Kakashi-senpai... Si ça ne vous dérange pas, quand on arrivera à Kusa no Sato, j'aimerais placer sur vous, et sur Yume, une de mes femelles kikaichuu... Je le fais souvent avec la Team 2. Comme ça, je sais toujours où vous êtes et ça évite les infiltrations par des shinobi utilisant un déguisement ou un henge."
Bon, encore fallait-il qu'elle pense à surveiller ses insectes femelles... Pas comme la dernière fois. Mais l'expérience lui avait appris qu'elle n'était pas infaillible, surtout si elle laissait ses émotions l'emporter sur la raison (trop facile, hélas, surtout avec Yum-yum dans les parages).

Les shinobi de Konoha établirent un tour de garde léger, Kakashi-senpai se chargeant de la majorité de la veille, malgré l'insistance d'Hako, qui refusait de se faire dorloter.
Obstinée, elle prit donc le premier tour de garde pour quelques heures... N'y gagnant que de la solitude, du froid, d'autant plus que le temps se couvraient de plus en plus et devenait humide.
Elle fut relayée par l'ex-ANBU qui affichait toujours son air nonchalant mais qui pouvait quand même se traduire par un "je te l'avais bien dit".
Maugréant et frissonnante, la petite Aburame regagna les tentes de leur campement. Là, seule dans le noir, elle hésita,  affreusement tentée. C'était mal. Ce n'était pas professionnel... Et que dirait Kakashi quand il s'en rendrait compte ? Car il s'en rendrait compte, il était tout de même un minimum observateur...
Mais une petite voix maléfique souffla quand même à Hako qu'elle pourrait toujours mentir, atténuer la vérité.

Rougissante, elle pénétra donc dans la tente de Yume plutôt que la sienne...
Quoi, ce n'était que pour partager la chaleur ! Les kikaichuu aimaient la chaleur ! Et pour contrer la solitude. Ce n'était que logique : pourquoi utiliser trois tentes ? Une par sexe suffirait bien ! Pleins de justification sonnaient à l'esprit d'une Hako virant au carmin alors qu'elle se glissait à coté de sa petite amie Hyûga.
Bon, elle pouvait bien s'accorder ce petit plaisir, avant que la mission ne commence vraiment, non ?
Bien vite, l'Aburame ravie fini par s'endormir en enserrant Yume dans ses bras, se blottissant contre elle et l'utilisant comme doudou géant, sa tête couleur pivoine nichée contre la poitrine de sa tendre amie. Elle fini par s'endormir, le sourire aux lèvres.

Le lendemain, c'est la pluie qui accueillit le réveil de l'équipe.
Hako grogna : génial. C'était tout de suite moins drôle de découvrir un nouveau pays et de partir à l'aventure sous des trombes d'eau.
Ce fut avec un soulagement non-feint que l'équipe de ninja atteignit finalement Kusagakaru. Bien évidement, le destin moqueur décida que ça suffisait et ferma les vannes célestes à peine furent-ils arrivés. Visiblement, la chance n'était pas avec le groupe de Konohajin... Enfin, du moins en partie.
Après quelques recherches et de la paperasserie, ils finirent par trouver la caravanes, qui heureusement n'était pas encore partie (la chance, ils n'auraient pas à courir après... Finalement la pluie avait eut du bon et fait se presser un peu le nonchalant jônin et ses coéquipières).

Yume lui conseilla de taire son nom de famille. Très bonne suggestion : même s'ils étaient fort discrets, les Aburame (et ne parlons pas des Hyûga et de leur légendaire dojutsu) pouvaient être connus et donc informer leur adversaires potentiels sur leurs capacités héréditaires.
Elle se présenta donc joyeusement comme juste "Hako" (dommage qu'elle n'ai pas eut un nuken, elle aurait très bien pu passée pour une dynamique Inuzuka), véritable pile électrique vert-pomme au milieu des rudes convoyeurs.
Au début, ils furent plutôt réticent : l'escorte compétentes promit par la Daimyo de Kusa No Kuni s'avérait n'être constituée que de deux gamines (dont une fort réservée, aux allures de princesse précieuse et fragile face aux rude convoyeur, et l'autre étant une petite excitée à la tenue ridicule) et d'un mollasson aux cheveux grisonnants.

Il fallut toute l'expérience (et la réputation) du fils du Croc Blanc de Konoha pour rassurer les transporteur de semences inquiets.
Hako n'était d'ailleurs pas en reste : l'air de rien la petite Aburame était un boute-en-train qui savait se montrer sociable et ses fanfaronnades finirent par faire rire même les convoyeurs stressés. Surtout le lendemain, quand elle fini par faire démonstration de sa force de ninja pour les aider à charger les semences, le lutin vert de Konoha soulevant des sacs plus lourd qu'elle tout en sautillant joyeusement partout et en discutant amicalement avec tout le monde, rappelant à Kakashi un autre excité vêtu d'orange.

Mais là où un Naruto n'aurait eut aucune arrière-pensée à sympathiser avec les transporteurs bourrus, Hako restait une Aburame à l'esprit éveillé derrière son attitude fantasque. Elle gagnait sciemment l'amitié des hommes du convoi, tout en profitant de l'occasion pour chercher anomalies et rumeurs.
Et elle commença à disposer ses insectes-espion dans le convoi grâce à son Mushigan.
Si il y avait un traitre parmi eux, elle le démasquerait, foi de Hako-sama !

Ayant une idée, elle s'approcha de Kakashi alors que le convoi s'ébranlait lentement vers les montagnes.
"Kakashi-senpai... Et si je laissai entendre que vous connaissez un itinéraire ninja caché pour gagner tranquillement Yama No Kuni ? Comme ça, on verrait qui ça intéresse... Entre mes insectes et le regard perçant de Yume, on pourrait vérifier s'il y a un traître qui tenterait d'en savoir plus ou d'avertir ses complices..." souffla-t-elle à l'ex-ANBU à voix basse.



Récapitulatif préparatif:
 



avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 140
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 529
PE:
14/500  (14/500)

Voir le profil de l'utilisateur



Protectionnisme


Plus le temps passait et plus Kakashi pensait que la petite Aburame était une cousine éloigné du ninja le plus imprévisible qui soit : Uzumaki Naruto. Mis à part la couleur verte de sa tenue, Hako possédait toutes les particularités pour être aussi excentrique que lui, cela fit sourire l'épouvantail : son caractère souvent amorphe faisait en sorte que cela ne le saoulait guère, bien que Hako pouvait parfaitement concourir pour le prix des pipelettes. Il lui répondait à toutes ses questions, parfois un peu bizarres comme questions. La petite kunoichi passait du coq à l'âne, parlait d'une question importante puis à une autre, plutôt de l'ordre du personnel. La soirée arrivait rapidement, les trois individus firent une halte et installèrent leur bivouac durant quelques heures, ils parlèrent un petit moment, se rassasièrent vu que l'Aburame avait son ventre qui la trahissait.

Il était désormais temps de dormir, le repos était essentiel pour la journée de demain, qui sonnerait leur arrivée au pays de l'Herbe : ce pays possédait des prairies et des forêts immenses, l'herbe était presque toujours fraîche et bougeait en accompagnant le vent. D'ailleurs, c'était ce qui avait créé le symbole de cette petite nation. Kakashi eut plusieurs souvenirs, quelques mémoires se ranimèrent, notamment à la traversée du Pont Kannabi. Le feu crépitait et les tentes étaient installées correctement autour de la flambée, les deux jeunes filles étaient couchées et semblaient partager la même tente ce qui confirma les quelques soupçons de Kakashi. Il espérait simplement que cela ne viendrait pas entraver le bon déroulement de la mission ; pas qu'il était le Kakashi d'autrefois, dénué de tout sens d'équipe et de l'importance de ses camarades. Avec Naruto et Sasuke, dont une rivalité était née, il savait ce que les émotions pouvaient engendrer. Il ne fit cas de rien, ou plutôt, il ne dirait rien. L'épouvantail les respectaient bien trop pour faire une quelconque remarque, rien n'échappait à un ninja de la trempe de l'Hatake. Il s'allongea dans sa tente de fortune, se reposant simplement les yeux jusqu'à ce qu'il sente l'épuisement du lutin vert, prenant ainsi sa relève avec un regard qui pouvait signifier beaucoup de choses. La nuit passa tranquillement jusqu'aux aurores, étant déjà prêt à repartir. Ils arrivèrent rapidement, d'abord sous des trombes d'eau, puis sous le regard nerveux et inquiet des convoyeurs. Le convoi se mit rapidement en marche, hochant positivement la tête à la question de l'Aburame sur le mouchard qu'elle voulait déposer sur Yume et Kakashi. Quant à lui, ses sens de traqueur et de stratège étaient déjà sur le qui-vive, analysant le comportement de chacun, sans rien laisser paraître à quiconque. Il se rapprocha des deux jeunes filles, les mettant à l'écart avec lui :

« Bien, c'est ici que la mission commence. Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus et soyez attentives aux faits et gestes de chacun, du mieux que vous pouvez. Quant à moi... Kuchiyose ! » Plaquant subitement ses mains sur le sol après s'être mordu, une meute de chiens apparut, toujours à l'écart. « Pakkun. Toi et les autres partaient en éclaireurs. Signalez-moi la moindre chose qui vous semble suspecte. Nous ne devons pas nous faire prendre par surprise. » Le chien le plus petit semblait tout mignon et aussi amorphe que son maitre, pourtant, c'était bien le leader de la meute. Plus fin et plus malin que la moyenne de la troupe, il se servait habilement de son odorat pour détecter la moindre odeur et reconnaissait des ninjas au premier coup d’œil. Les ninkens se volatilisèrent aussi rapidement qu'ils étaient apparus, partant devant pour partir en repérage. Kakashi leur faisait entièrement confiance, ils savaient se fondre dans le décor et rester dans l'ombre des arbres.

Le groupe de ninjas se mit en route, suivant les convoyeurs et leurs chariots de marchandises : ce convoi devait absolument atteindre sa destination pour pouvoir alimenter le commerce du pays de l'Herbe, sans quoi, il allait être difficile pour eux de passer un hiver tranquille. Konoha était à la frontière, donc il pourrait parfaitement intervenir en cas de pépin. Se trouvant aux aguets, l'élite de Konoha observait l'horizon. La route des carrioles était jonchée d'herbes se mouvant à cause de la faible brise, des arbres s'étendaient sur les côtés, quelques collines arboraient le chemin. Ils sauraient très vite lorsqu'ils approcheront de Yama no Kuni, qui possède une magnifique chaîne de montagnes et monts escarpés. Le convoi n'était même pas encore à la moitié du chemin, entamant à peine le milieu du passage. Kakashi menait sa petite enquête quant au possible traître, ne sachant pas qu'ils allaient bientôt rencontrer des bandits... ou pire.




« C'est la loi de la nature… Les générations anciennes cèdent la place aux nouvelles… »
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur



À mi-chemin
Le réveil sous la tente avait été … surprenant … Surtout à cause de la présence de Hako, la tête nichée entre mes seins. Bon … J'avais été surprise mais bon … Je l'avais gentiment écarté avant de l'embrasser pour la réveiller. Quoi ?! On était seules dans la tente . J'avais le droit d'en profiter un peu ! Et puis … C’était discret. Il n'y avait plus qu'à prier que Kakashi-sama ne soit pas trop … Disons … Lié avec les clans … Si vous voyez ce que je veux dire. Je sentis le regard méprisant des convoyeurs sur moi mais je ne dis rien. Pendant que Hako se liait avec eux, moi je m'occupai de discuter avec leurs proches. Histoire de connaître un peu leurs habitudes. Mon allure de petite poupée rendit les femmes et les enfants plus attentifs et coopératifs. C’était quand même drôlement pratique. Mmh … Les discussions étaient rapides mais je notai le plus de détails possible. Il fut bientôt l'heure de partir.

Je scrutai avec attention les visages. Pas un qui semblait moins anxieux que les autres ou l'inverse. Mmh … Je hochai distraitement la tête en écoutant les paroles de Kakashi-sensei. Je frottai la tête de l'un des chiens. Son invocation canine … Elle était connue ! Je souris avant de scruter de nouveau les visages. Je touchai du bout du doigt la main de Hako pour l'inviter à déployer discrètement ses insectes … Autant que Hako-chan puisse être discrète ! Je repartis tranquillement vers l'avant du convoi pour profiter du paysage qui lentement change. Les collines herbeuses et les forêts passaient lentement à quelque chose de plus rocailleux. Nous avancions rapidement pour la longueur du convoi et la vitesse des bêtes de trait. De solides bœufs placides. Malgré la présence des chiens de Kakashi-sama, j'activai mon dojustu. Alarmant au passage le marchand à côté de moi. Je le rassurai en déclarant que je ne faisais que vérifier les alentours. Il répliqua qu'il croyait que je n'étais là que pour la décoration au vus de mon aspect « Balais dans l'acul » … Hako-chan … Je crois avoir déjà entendu ça quelque part … Un certain jour sous certains cerisiers …

Je toussai pour essayer de cacher ma rougeur avant de scanner avec attention les alentours. J'avais environ une portée de deux voire trois kilomètres par temps froids. Je préférai activer périodiquement mon byakugan plutôt que de le garder en permanence actif. C'était plus reposant pour moi. Et mes yeux. Mais mes yeux actifs avaient le don de faire peur aux gens … Pff … Tout ça à cause de quelques veines apparentes et d'une modification à peine perceptible de ma rétine ! À la fin de la journée, la caravane arriva aux premières chaînes de montagnes de Yama no Kuni. Et de gros nuages annonçaient une pluie durant la nuit voit un orage. Avec ça … J'aurais une meilleure vision. J'en informai Kakashi-sensei et profitai de l'installation et de la préparation du repas pour faire un somme histoire de pouvoir passer une nuit debout en cas de besoin Même si un tour de vérification toutes les heures devrait suffire.

Ce que je fis donc. Somnolant plutôt que de vraiment dormir. Jetant un regard lointain mais scrutateur à la ronde plusieurs fois avant de vérifier si Hako dormait bien. Quoi ? J'avais bien le droit de veiller sur ma petite amie non . Le lendemain j'eus un peu de mal à me lever. Quoi ? J'avais passé une partie de la nuit réveillée ! Surtout à cause de la pluie qui continua de tomber au matin. Je tirais en arrière mes cheveux en une queue-de-cheval. J'avais un mauvais pressentiment. La caravane reprit sa route tranquillement. Le défilé des montagnes arriva tranquillement. Par prudence j'activai mon Byakugan. Dis silhouettes … Je m'approchais de Kakashi-sensei pour lui indiquer la position des potentiels ennemie. Nous n’étions jamais trop prudents. Je les montrai aussi à Hako avant de reprendre ma place. L'un des hommes derrière Hako eut un geste étrange. Pas du tout normale dans une caravane. Je le montrai discrètement à Hako-chan avant de reprendre ma position. Les silhouettes étaient immobiles et ne bougeaient pas … Deux personnes … Mmmh … Au moins … Nous savions leur nombre … Mais pas leur puissance. Je continuai à les surveiller sans pour autant les regarder directement. Cela aurait été trop flagrant.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Protégez nos intérêts

Après une arrivée sous la pluie et une bonne nuit à l'auberge, il était à présent temps de partir vraiment et de débuter réellement la mission.
Les convoyeurs étaient encore un poils suspicieux de l'étrange équipage de ninja (un lutin vert, un épouvantail grisonnant et mollasson, une poupée aux yeux blancs) dont ils avaient hérités en tant que gardes du corps.
Hako, levée aux aurores comme à son habitude d'hyperactive, donna un coup de main au chargement des chariot, pépiant gaiement des banalités et faisant montre de sa force et sa rapidité de ninja pour gagner la confiance des rudes transporteurs, stressés par l'hypothétique menace qui planait sur le convoi de vivres.
Yume quant à elle s'occupait de gagner la confiance des proches des convoyeurs, sans doute dans le but d'en apprendre le plus possible sur eux et pouvoir détecter un éventuel espion qui se serait glissé dans la caravane de semence.

L'heure du départ approchant, Kakashi-sensei entraina les deux genin un peu à l'écart.
"Bien, c'est ici que la mission commence. Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus et soyez attentives aux faits et gestes de chacun, du mieux que vous pouvez. Quant à moi... Kuchiyose !" annonça -t-il en utilisant une technique d'invocation.
Sous le regard ébahis d'Hako la demi-Inuzuka, apparut une meute de chiens ninja. Un sourire éclatant barra son village juvénile et elle sautilla (autant pour le "ne laissez pas vos émotions prendre le dessus"...) pour essayer de caresser un maximum de nuken avant qu'ils ne disparaissent dans leur mission d'éclaireurs suite aux ordres de Kakashi (que la jeune Aburame trop enthousiaste avait à peine écoutés).

La kunoichi vert-pomme se ressaisit toute de même et se composa un masque de shinobi compétente (peine perdu, avec son grand sourire et son comportement de gamine précédent).
Comme elle l'avait annoncée au préalable, la jeune Aburame déposa une femelle kikaichuu sur l'ex-ANBU et la jeune Hyûga (celle-ci y avait de toute manière droit en permanence, Hako étant un rien possessive et surprotectrice envers sa petite amie). Avec ça, elle pourrait aisément retrouver ses coéquipiers s'ils étaient séparés et cela les mettrait à l'abris d'une éventuelle infiltration par un ninja henge ou un bandits déguisés.
Bon, si elle pensait bien à vérifier la présence de l'insecte femelle...

Yume lui frôla la main, s'attirant un regard à la fois énamouré, surpris et un rien réprobateur de la part de la jeune Aburame (elles étaient en mission ! Un peu de tenue Yum-yum ! Hum ? Oui ? La nuit sous la tente... Hum, ok...).
En fait, la kunoichi aux yeux pâles voulait juste lui rappeler son propre plan. Avec un sourire d'excuse envers sa petite amie, Hako s'en alla sautiller et tourbillonner auprès de chaque chariot qui avançaient paisiblement, tirés par des bœufs. Parfait, il ne serait pas étonnant de voir quelques insectes voleter autour de ces animaux ou des chariots.

Alors qu'elle saluait chaque transporteur d'un ton juvénile et pétillant, leur assurant un voyage sans histoire sous la glorieuse protection de la grande Hako-sama (cela rappela à nouveau à Kakashi un certain ninja orange), la rouée kunoichi en profitait pour déposer discrètement un petit nuage de kikaichuu espions dans chaque chariot avec sa technique de Mushigan.
Une fois cela fait, Hako hésita : Kakashi n'avait pas décrété d'ordre de marche précis, laissa les deux genin se débrouiller seules (pour les tester ?).
Habituellement Yume était en première garde, avec son dojutsu pour les prévenir des mauvaises rencontres. D'ailleurs, Hako remarqua que la belle Hyûga avait déjà activé son Byakugan, faisant sursauter les marchands et s'attirant des regards suspicieux. Raaah, les civils ! La kunoichi vert-pomme dû se faire violence pour ne pas aller défendre sa petite amie des yeux inquisiteurs et des remarques méprisantes.
Bah, qu'ils la prennent pour une princesse en sucre ! Comme ça, si il y'avait un espion, il négligerait peut être d'informer ses maîtres du fait que Yume était une combattante redoutable, avec son Byakugan et le Jûken...

Le lutin vert de Konoha décida donc d'être à l'inverse un véritable appeau à ennuis, une menace bien visible.
Elle se rendit sur le chariot de tête, pour s'asseoir en hauteur sur la bâche qui protégeait les vivres et les semences (et les conducteurs) de la pluie.
Là, elle rajusta son bandeau de ninja de Konoha, le nouant sur son épaule, bien visible et rutilant, au lieu de le garder à moitié caché sous le nœud fanfrelucheux à sa ceinture.
L'Aburame était fort visible, en plus vêtue majoritairement de vert-pomme criard, annonçant ainsi au monde que le convoi se trouvait sous le protection d'un ninja (qui d'autre s'habillerait ainsi ?) de Konoha qui exsudait la confiance ,à demeurer bien visible au lieu de se tapir dans l'ombre comme le faisait habituellement les membres de cette sinistre profession.

Bien sûr, cela attira quelque commentaire sarcastique des convoyeurs.
"Alors, ça glande là haut, petite ? Vous sautez pas de branches en branches partout à Konoha, d'habitude ? Ou c'est toi qui est juste feignante ?"
"Eh ! Vous préférez pas que je sois super en forme si jamais des malandrins osaient nous attaquer ?" rétorqua Hako du tac au tac, un sourire aveuglant de confiance sur le visage et un ton plein d'humour. "Et vous pouvez parlez, depuis qu'on est partis, c'est ces pauvres bœufs qui font tout le travail !"
S'en suivit une amusante discussion, des remarques d'abord acides, puis des plaisanteries bonhommes furent échangée entre la kunoichi vantarde et les conducteurs. L'air de rien, elle leur offrait une rassurante distraction. Hako apprit d'ailleurs bien plus de chose qu'elle ne l'aurait voulu sur la conduite d'un chariot et le transport de semences et de vivres.

Régulièrement, ses kikaichuu espions venaient lui faire un rapport, signalant les personnes qu'ils trouvaient suspectes dans le convoi. Car si Yume et Kakashi s'occupaient des menaces extérieures, la jeune kunoichi avait décidée de s'occuper des risques interne à la caravane qu'on leur avaient signalés dans le briefing de leur mission.
Rien de bien concluant pour l'instant toutefois, elle se contenta de noter dans sa mémoire d'Aburame les convoyeurs dont ses insectes trouvaient qu'ils dégageaient une quantité de phéromones de peur/inquiétude/frustration inhabituelle.
La journée s'écoula plutôt tranquillement et Hako pu profiter des paysages qui commençaient à changer alors qu'ils se dirigeaient vers Yama no Kuni.
C'était quand même un poil ennuyeux pour une excitée comme elle, aussi la kunoichi vert-pomme ne tarda pas à entrecouper son rôle de figure de proue par quelques errances pour porter des messages d'un chariot à l'autre, distribuer les bentô ou juste papoter avec d'autres convoyeurs et étirer ses courtes jambes.
Elle en profita pour glisser discrètement sa liste de suspect à l'oreille de Kakashi et de Yume.

La caravane fit une pause pour la nuit, Yume se reposant après leur avoir annoncer les changements de temps à venir (génial... A tout les coups ils allaient devoir cheminer sous la pluie et ni Hako, ni ses kikaichuu n'aimaient ça). Anticipant une journée passée à se geler sous les ondées montagnardes, la petite Aburame ne réitéra pas son caprice et se contenta d'une première garde légère avant d'aller se coucher à son tour, Yume lui ayant annoncée qu'elle ferait périodiquement des vérifications durant la nuit.
Entre ça et les chiens-ninja de Kakashi, le convoi devrait être en sécurité pour le moment.

Au matin bien sûr il pleuvait, amenant un grognement frustré de la part d'Hako. C'était bien sa veine, pas facile de découvrir des pays étrangers fascinant si il ne faisait que bruiner !
Au moins, il y avait une bonne surprise : Yum-Yum s'était faite une queue de cheval, qui révélait encore mieux ses traits fins et pâles. La jeune Aburame lui dédia un pouce levé façon Gaï-sensei et un sourire éclatant accompagné d'un discret clin d'œil coquin.
Bon, Yume arborait encore son air inquiet habituel... Mais c'était un trait de caractère de la Hyûga, qui ne pouvait s'empêcher de toujours imaginer le pire. Et si pour une fois tout allait ? Er si il n'y avait pas d'espion dans la caravane de vivres ? Et si ils n'étaient pas attaqués en chemin ou alors juste par quelques bandits loqueteux des montagnes, que les deux jeunes filles (plus Kakashi-sensei, mais Hako ne mêlait pas le jônin à ses fantasmes) démoliraient sans mal, s'attirant gloire et reconnaissance de la part de leur employeur, pour la plus grande joie de tous et pour l'honneur de Konoha ?
Doux rêves... La petite Aburame n'avait beau qu'être une genin, elle savait déjà que la réalité n'était jamais aussi complaisante...

En tout cas, elle reprit ses observations malgré la pluie froide. Saluant à nouveau chacun des conducteur, la kunoichi vert-pomme réactiva discrètement son Mushigan, remplaçant les kikaichuu mort de froid ou de vieillesse pendant la nuit.
Ensuite, elle se replaça en vigie comme la vieille, malgré le désagréable et frai crachin. Cela lui servirait d'entrainement (et c'était connu, les idiots n'attrapent pas froid). Ou même ça lui fournirait une excuse pour se blottir contre Yum-Yum à la pause de ce soir...
En tout cas, la jeune Aburame continua à répandre la nonchalance et la joie de vivre assurée auprès des conducteurs, tout en les surveillant grâce à ses insectes-espions. L'un d'eux fini même par avoir pitié de cette étrange gamine toute de vert vêtue et lui confia une ombrelle de papier huilé pour s'abriter de la pluie, malgré l'assurance (tremblotante à cause du froid et de l'humidité) de la kunoichi qu'elle ne sentait pas l'averse.

Alors qu'ils franchissaient doucement un défilé et qu'Hako chantonnait (mal) gaiement une chanson de route (évidement licencieuse et normalement pas adaptée pour une jeune fille) avec les conducteurs, Yume vint la trouver, pour lui murmurer à l'oreille qu'elle avait repérée des silhouettes étrangères au convoi dans les montagnes.
Hako eut un sourire de requin. Des habitants du cru ou une menace ? Ils le sauraient bientôt. Et après être rester tranquillement sur le convoi, sous la pluie froide, ses poings commençaient à la démanger...
Alors que la kunoichi vert-pomme vérifiait qu'elle avait bien ses kunaï et shuriken dissimulés dans ses amples manches, Yume revint.
Elle lui annonça qu'elle avait entre-aperçut un homme faire un geste bizarre en direction des silhouettes embusquées plus loin. Un signal ? Hako se tendit. L'homme que lui avait indiqué la kunoichi aux yeux pâles était l'un de ceux que ses kikaichuu avaient déjà signalés comme potentiellement suspect ou mal à l'aise.

Alors que Yume reprenait sa position, Hako quitta la sienne d'un bond nonchalant, comme elle l'avait déjà fait plusieurs fois la veille, portant messages et plaisanteries entre les différents chariots.
Mais cette fois-ci, elle en profita pour s'arrêter auprès de Kakashi-sensei, transmettant les dernières informations fournit par Yume et ses kikaichuu. Ils avaient un suspect et potentiellement des complices dissimulés dans les montagnes...
Ce qui était curieux, c'était que sa belle Hyûga n'avait parlée que de deux silhouettes... Cela faisait bien peu pour attaquer un convoi de cette importance, surtout gardé par des ninja...
Bah, si ça se trouvait, c'était juste les deux genin qui se faisaient des idées pour tromper l'ennui de cette mission d'escorte sous la pluie...
Mais sait-on jamais...
Après avoir transmit son message à l'ex-ANBU aux cheveux d'argent, Hako alla sautiller autour des différents chariot pour prendre innocemment des nouvelles de tout le monde. Alors qu'en réalité, la petite Aburame méfiante cherchait d'éventuelles traces de sabotage...
Elle finit par reprendre sa position de figure de proue au sommet d'un des chariots, se tenant prête à tout, à la fois excitée et ennuyée par l'attente.


Récapitulatif préparatifs:
 



avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 249
Date d'inscription : 07/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 2244
PE:
52/300  (52/300)

Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/130172075@N06/



C’est le fracas des chaudrons et des ustensiles de métal s’entrechoquant dans l’eau mousseuse du bac à vaisselle qui tira Kaede du bienheureux sommeil dans lequel elle était plongée. D’abord incapable d’identifier l’endroit où elle se trouvait, elle se redressa sur-le-champ dans le petit lit, alarmée, le cœur battant. La tiède pénombre de la pièce n’avait rien de familier. Comment avait-elle pu laisser ainsi le sommeil s’emparer d’elle? Pourtant, la jeune femme connaissait déjà par cœur les principes de base inhérents à son nouveau statut, dont celui-là, crucial :

Un nukenin qui s’endort n’importe où court le risque de ne jamais se réveiller.  

L’esprit toujours embrumé, elle tenta réflexivement de se saisir d’un des kunais accrochés à sa ceinture. Sa main ne rencontra que le vide. Le sac contenant ses poisons n’était pas non plus à son emplacement habituel, sanglé contre sa hanche. Elle ne se séparait jamais de ces items indispensables. Qui donc l’avait désarmée, la laissant cependant libre de ses mouvements? Et où pouvait-elle bien se trouver?

Le vacarme provenant de la pièce voisine attira de nouveau son attention, et quand elle aperçut par la porte entrebâillée la silhouette familière de Yashiru rangeant sur son crochet une casserole brillante de propreté, les récents événements revinrent aussitôt en mémoire à l’ancienne Sunajin, qui se détendit un peu. Elle ne put retenir un sourire devant l’évidente mauvaise volonté de la petite, qui achevait de mettre de l’ordre dans la cuisine dans un tapage indescriptible.

-Ça va, ça va, je te rends ton lit, c’est plus la peine de faire tout ce boucan.

La médic ne se sentait pas encore très solide sur ses jambes, mais elle fit néanmoins l’effort de marcher jusqu’à la table familiale, se laissant lourdement tomber sur la première chaise venue, prise d’un étourdissement.

Mince, j’ai perdu plus de sang que je pensais.  

Observant l’intérieur de la modeste demeure avec curiosité, la nukenin ne manqua pas de remarquer que tout était ordonné, fonctionnel et bien entretenu. Sur la table de bois usée mais propre, un parchemin à demi déroulé avait été laissé à l’abandon. Nulle trace de victuailles, nota avec dépit la pauvre jeune femme. Elle avait loupé le dîner.

-Dis, Yashiru, tu n’aurais pas un petit quelque chose à boire?

Ce parchemin paraissait familier. Saëko n’avait-elle pas mentionné quelque chose à propos d’une mission juste avant que la médic tourne de l’œil? Oui, c’était bien ça, elle comptait accepter une mission et avait sollicité son aide. Quel genre de boulot pouvait-on bien confier à un déserteur? Dévorée par la curiosité, Kaede déroula le papier subrepticement, jetant d’abord un regard en coin à la fillette. D’accord, il était un peu grossier de lire le courrier des autres sans permission, mais elle était à peu près convaincue que ce document était bien l’ordre de mission en question, et ce qu’elle y lut confirma cette hypothèse :

Saboter le ravitaillement:
 

Piller un convoi n’avait rien de sorcier, mais faire porter le chapeau à de simples brigands pourrait poser problème si la marchandise était bien défendue. La kunoichi commençait déjà à songer à une stratégie quand Yashiru posa devant elle un broc d’eau, l’éclaboussant un peu au passage. La femme chat passa la porte au même moment.




Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Protégez nos intérêts. [Mission Sekai Rang B]
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)

Sauter vers: