La dent de l'Orque [feat. Zabuza]
Partagez | 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
La dent de l'Orque [feat. Zabuza]     Dim 11 Déc - 17:12




La Dent de L'Orque

Deux épées de valeur s'enveloppant dans deux fourreaux parfaitement bien conçus, ce son était le coup de sifflet de toutes mes journées depuis un certain temps. Où est la troisième ? Cela fait une semaine que je l'ai confiée à l'armurier du village, mais c'était perdu d'avance. La lame s'est coupée en deux -le même jour où mon oeil m'a laissé tomber tiens- et depuis je ne suis plus qu'un simple épéiste comme les autres. Renoncer à mon troisième sabre me rendait tellement anodin, de plus mes compétences en combat étaient loin d'être les mêmes. Après il est vrai que j'arrivais quand même à me débrouiller ainsi, mais certaines de mes techniques perdaient tout leur intérêt en étant dépourvues de la Shusuui. Pour me consoler je me disais qu'il était possible que grâce à cela -en espérant bien évidemment que cette torture dure le moins longtemps possible- je puisse développer mes capacités. Mais bon, il faut avouer que ça me manquait terriblement.

Quoiqu'il en soit, aujourd'hui était un jour assez spécial. Vous avez sans doute dû entendre parler de Zabuza Momochi, l'un des sept épéistes légendaires. Ce gars-là a complètement changé l'histoire de tous les futurs ninjas de Kiri, car depuis qu'il avait mis fin à toute une génération d'étudiants, l'examen d'admission de Genin a changé son prospectus. La faute à qui ? À ces connards qui s'occupent de diriger Kiri et qui imposent leur dictature au sein du village. Enfin bref, bah ce mec et moi avions été convoqués au bâtiment administratif afin de nous assigner une mission en équipe. Comme d'habitude, mon retard habituel a fait que je ne puisse pas croiser mon partenaire au bureau du Mizukage, mais on m'a quand même informé pour ce qui est du point de rencontre et l'heure du départ. Une fois le parchemin de la mission en main, ma route prenait la direction des portes du village, scrutant attentivement le document que l'on venait de me fournir.

Parchemin:
 

La mission paraissait intéressante, d'autant plus que Zabuza avait l'air d'être un véritable professionnel dans le domaine de l'assassinat. Selon moi, ils ont minutieusement choisi la paire qui allait se charger de cette tâche afin d'éviter tout problème inattendu. Quoiqu'il en soit, il m'a fallu un peu moins de dix minutes de marche avant d'arriver sur les lieux. Franchement ce pays commençait à sérieusement me casser les couilles par la météo abjecte qu'il offrait à ses habitants. Je sais que -pour une fois- cet aspect n'était causé par personne, mais le fait est que la nature elle-même s'occupait de justifier la mauvaise image que Kiri sétait instauré dans le monde Shinobi. Avoir un brouillard à couper au couteau à ces heures de la journée était inconcevable pour n'importe quelle personne qui n'a pas vécu sa vie ici. Emboîtant le pas d'une femme qui semblait avoir pris le même chemin que le mien, j'avançais silencieusement, main dans les poches, tout en observant les ombres qui s'étiraient une à une devant moi, avant de distinguer la porte du village baignée de brume. Je continuais sans clore la marche jusqu'à mon arrivée au portail largement ouvert. Désormais, je devais discerner la silhouette de l'épéiste entre toutes celles qui s'affichaient devant moi. Ces individus étaient tout aussi motivés les uns comme les autres à l'idée d'entreprendre leur mission, mais mon intérêt n'était pas captivé par tout cela. Ma concentration prenait fin lorsque j'apercevais la fameuse Kubikiribôchô, épée légendaire du village que détenait l'assassin qui se trouvait maintenant à quelques centimètres de ma personne. Je me demandais d'ailleurs est-ce qu'il allait me reconnaître ou pas.

« Désolé pour le retard, j'avais un truc à régler avant de venir ici. On y va quand tu veux. »


© Ʃkaemp はは ™






Dernière édition par Hayashi Shin le Lun 26 Déc - 21:22, édité 1 fois
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 18
Date d'inscription : 13/11/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 600
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: La dent de l'Orque [feat. Zabuza]     Sam 17 Déc - 19:13
Musique d'ambiance :
 


Ce matin, le brouillard était tel que certains passants manquaient de me rentrer dedans. Mais Kiri ensoleillée, ça n'existe pas. Je continuais donc à m'approcher de la sortie du village, réalisant une fois de plus que toutes les personnes croisées sont pour la plupart des shinobis aguerris. Le village de la Brume n'est plus adapté aux Genins depuis longtemps. Et puis, je n'oublie pas que jamais je ne croiserai quelqu'un du même âge que moi, cette pensée parvient toujours à me donner le sourire.

Après de longues minutes de marche, je parvient finalement aux portes, entrouvertes, comme si le monde s'apprêtait à passer à l'attaque. Ce moment se rapprochait, certes, mais Yagura était décidément bien prudent. En sortant, je vis bon nombres de ninjas, tous impatients de partir. L'ambiance de ce lieu était très différente de celle des autres villages, là-bas, les jeunes admiraient les jônins, ils riaient de leur maigres exploits, sautillaient de joie. Ici, tous pensaient déjà à un plan d'attaque, à la stratégie idéale. Chacun gardait un œil sur son voisin, de peur que celui-ci soit un agent infiltré, ou même un fanatique du Mizukage.

N
'étant pas quelqu'un d'original, je commençai à faire briller Kubikiribôchô, et l'éclat de la lame sembla attiser la curiosité d'un type à l'allure singulière. Mon partenaire. Une fois redressé, je jetai un rapide coup d’œil à son équipement :

" On m'avait dit que tu étais particulier, lui lançais-je de ma voix apparemment trop grave pour mon âge d'après certains, que tu combattais avec trois épées... Pourtant, j'en vois que deux. "

M
'appuyant lourdement sur mon épée, je fis un signe de la main pour accompagner mes paroles :

" Je me fous que t'aies une épée ou deux. Le principal c’est que tu sois efficace. "


Sans attendre je me mis en route :

" On sait tout les deux qu'on sera pas les bienvenue, mais toi comme moi, je pense qu'on peut passer inaperçu. Et puis dans le prie des cas, on éliminera les témoins. "


Je crois que mes yeux trahissaient le fait que ladite situation n'était la pire à mes yeux, au contraire. Mais quelque chose me dit qu'encore une fois, l'approche furtive sera la plus appropriée. En tout cas, j'avais dis ce que j'avais à dire, je savais quoi faire, j'éspère que ce type n'est pas du genre à aimer parler, moi non. Peu à peu, le village disparaissait derrière nous, tandis que la forêt allait bientôt engloutir nos silhouettes.

Au bout de quelques instants, quelque chose passa à coté de nous, accompagné d'une odeur de pourriture : un chasseur de déserteur rentrait au village. Derrière lui, trois corps déchiquetés avaient été déposé dans un vieux chariot, leur pieds trainaient par terre. Tuer quelqu'un, pourquoi pas, mais le découper comme ça, je n'ai jamais été très fan...

Au bout de quelques temps de marches, la mer apparut enfin, nôtre embarcation aussi : une barque. Qui a pensé qu'une putain de barque nous suffirait pour traverser les eaux ? Soit on doit prendre le risque de couler dans une tempête, soit on accoste à Yu No Kuni. Deux solutions de merde.




avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: La dent de l'Orque [feat. Zabuza]     Lun 26 Déc - 22:28




La Dent de L'Orque
Suite à ma venue, le propriétaire de la Kubikiribôchô, n'avait pas tardé à réagir à mon entrée en scène. « On m'avait dit que tu étais particulier, » Ah ouais ? J'étais agréablement surpris par ce début de discussion avec le démon du brouillard qui, non seulement ne m'avait fait aucun remarque à propos de mon retard, mais semblait avoir déjà entendu parler de moi. J'étais loin d'avoir la notoriété de ce dernier au sein du village, mais il est vrai que j'étais loin de faire partie des tiers de Kiri. « que tu combattais avec trois épées... Pourtant, j'en vois que deux. » Effectivement, ma popularité avait grimpé à Kiri lorsque les villageois s'étaient rendu compte de l'efficacité de mon style de combat, le Santōryū.

« Ouais, on va dire que j'ai eu un léger problème technique, mais bon, ne t'inquiète pas pour ça. »


Je n'allais tout de même pas commencer à lui raconter la source du problème, surtout que ce dernier avait précisé qu'il s'en foutait et qu'il n'était intéressé que par ma vertu. « On sait tous les deux qu'on sera pas les bienvenue, mais toi comme moi, je pense qu'on peut passer inaperçu. Et puis dans le pire des cas, on éliminera les témoins. » Je n'en attendais pas moins de lui, il était tout aussi conscient que moi de comment nous devions opérer lors de cette mission. C'était une mission de rang A et le Kage nous a bien prévenu qu'il ne voulait qu'on laisse aucune trace de notre présence. D'ailleurs, cet enculé ne se limitait pas à ça, il nous avait aussi demandé de tuer le voleur en question, en guise de provocation et de démontrer qu'on ne rigole pas avec Kiri. Je n'étais pas forcément d'accord avec cette manière d'agir, mais comme d'habitude, je jouais la carte de l'esclave, décidant de me remettre aux ordres reçus.

« Si les rumeurs qui circulent à ton propos sont vraies, je pense qu'on n'aura pas trop de mal à s'en sortir. Je ne suis pas mauvais moi non plus. »


Sur ce ton ironique je décidais de prendre le départ pour le Pays du Fer, accompagné du fameux Zabuza Momochi. Seulement quelques mètres plus tard, on pouvait apercevoir un bonhomme tirant d'un chariot dans lequel se trouvaient trois corps humains découpés en morceaux. Un Oi-Nin, sans doute, qui devait avoir une manière très singulière de traquer ses proies. M'enfin bref, c'était la seule chose intéressante que la nature avait à nous offrir, arrivant à la mer qui séparait Kiri et Ame sans aucun réel soucis. Ça aurait été assez curieux qu'il nous arrive quoique ce soit lors de ce petit bout de chemin parcouru.

« Si mes souvenirs sont bons, on devra passer par Ame et Oto avant d'arriver à Tetsu, donc il y a pas mal de chemin à faire. »


Deux heures s'étaient écoulées lors de notre traversée du vaste océan qui entourait le Pays, avant d'arriver aux alentours de Konoha. Le brouillard avait disparu au bout de la première demi-heure et je me sentais soulagé de pouvoir enfin faire attention à tout mon entourage. Sauf que je n'avais rien à faire ici, nous devions tous les deux nous diriger en direction de Tetsugakure le plus tôt possible, étant donné qu'il y avait un bon nombre de kilomètres à parcourir encore. Les discussions que j'avais eues avec Zabuza pouvaient se compter avec les doigts de la main, tellement nous étions tous les deux concentrés sur ce qui pouvait nous arriver sur la route. Et puis la barque n'avait même pas été conduite par nous, et notre professionnalisme nous avait empêché de discuter de la mission en présence du bonhomme.

[...]

« On est arrivés. »



© Ʃkaemp はは ™





Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porte étendard orque
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)
» Le QG orque batteul
» L'attaque orque

Sauter vers: