Suivre le lapin blanc[Mission rang B]
Partagez | 
avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 327
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Lun 12 Déc - 14:46
Anji ouvrit les yeux, et fixa le plafond, comme tous les matins. Il n’avait pas besoin de jeter un coup d’œil par la seule fenêtre de son petit appartement pour deviner le temps qu’il faisait, la luminosité de la pièce était bien plus que suffisante. Et même sans ça, il était à Kiri et cela était plus que suffisant pour définir le climat. Sous ses draps il continua de fixer le plafond, calmement. Depuis qu’il s’était installé dans le village, c’était un rituel : chaque matin, il passait presque dix minutes à fixer la voûte de sa chambre, ce blanc immaculé, pour effectuer une mise au point. Pour ne pas perdre de vue les raisons de sa présence en ces lieux …

« Protéger ta sœur. »

Les paroles de son ancien instructeur étaient gravées dans son esprit. Elles y étaient entrées en force, et étaient devenues autant un serment qu’une cicatrice. Sauf que ce n’était pas aussi simple. Sa cadette était toujours aux mains du Mizukage, et ce dernier faisait tout particulièrement attention aux détails. Il avait refusé à Anji plusieurs demandes d’entretien avec sa puînée, prétextant divers motifs aussi abracadabrantesques qu’insultants. La politique n’avait beau pas être le fort du Genin, il n’en restait pas moins clair qu’il allait souffrir avant de pouvoir rencontrée celle qu’il était supposé protéger… et qu’il n’avait jamais vu.

Le jeune homme poussa les couvertures et se redressa dans un bond de chat. Après avoir fait craquer son dos il fouilla dans son petit cellier un peu de pain, et s’habilla, tout en mangeant. Le Héron avait une drôle de sensation, comme si quelque chose allait perturber sa monotone vie. Le blondinet plissa les yeux et fit le tour de son petit studio du regard. Là : la rainure de lumière sous sa porte d’entrée n’était pas comme d’habitude, il la tira donc doucement. Contre cette dernière se trouvait un parchemin. Sans même l’ouvrir, il savait ce dont il s’agissait. On le sommait probablement à rompre son entrainement pour accomplir une mission. Compte tenu de son rang de Genin, il s’agissait sans doute encore d’une mission de bas niveau. Tant mieux, il n’avait aucune envie de renseigner le reste des ninjas loyaux au Mizukage de son réel niveau…

Le garçon enfila sa tenue de mission, une combinaison noire et rouge, plutôt près du corps, et passa par-dessus son kimono blanc. Il s’agissait là de l’habit traditionnel de son clan. Puis enfin il fixa son bandeau sur son avant-bras droit. A cette place, il servait autant de signe distinctif que de protection. Une fois entièrement équipé, il saisit le parchemin et rompit le sceau, non sans mouiller légèrement la table sur laquelle il était posé. La rosée du matin s’était déposée sur la missive et avait éclaboussé le meuble lorsqu’Anji l’avait déroulée. Sans détacher les yeux des caractères tracés à la plume, il saisit un essuie pour sécher les quelques gouttelettes dispersées.

« Oh… »

Le fait est qu’il ne saisissait pas trop ce qu’on attendait de lui. L’intitulé de la mission lui-même était plutôt flou. Il comprenait juste qu’il devait rejoindre deux autres ninjas du village près de la porte Nord de la ville, et qu’une fois là bas, il serait plus amplement briefé. Il l’espérait en tout cas, ce n’était pour l’instant pas bien clair. Le Genin haussa les épaules, puis ajusta ses quelques armes à la ceinture et passa sa porte, non sans avoir pris le temps de replier l’ordre de mission et de l’avoir fourré dans sa poche. Il n’était pas bien loin du point de rendez-vous et risquait même de s’y retrouver le premier.

Sans se soucier de l’identité de ses coéquipiers, il s’installa, assis sur un banc, attendant que ces derniers apparaissent. Il attrapa un bout de bois et commença à le tailler, sans d’autre objectif précis que celui de passer le temps. Après tout, il n’allait tout de même pas se lancer là dedans tout seul !
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Lun 12 Déc - 20:11




Suivre le lapin blanc

De nos jours il se fait rare de voir qu'un indivi n'ayant même pas atteint le quart de siècle soit admis au sein des ANBUs du village, et encore moins parmi ceux de Kiri. Surtout quand on sait que ces derniers sont restreints à porter un masque la plupart du temps, tout en risquant constamment leurs vies à base d'espionnages et de missions périlleuses. D'ailleurs, en parlant de danger, avoir fait partie de l'unités spéciale du village m'a coûté l'oeil gauche. Cet évènement-là, m'a servi d'excuse auprès des ninjas d'élite dans l'optique d'être démis de mes fonctions et tout avait marché pour le mieux. Quand bien même l'accident que j'avais souffert était douloureux, j'étais loin d'être pusillanime face aux embûches que j'allais avoir à affronter. Cependant, je n'avais tout simplement pas trouvé mon bonheur à l'Escouade, l'ayant intégré notamment pour des recherches personnelles. Et c'est pour cela que j'ai été rétrogradé -je ne sais pas si je peux appeler ça comme ça, mais bon passons- au rang de Jōnin. Non seulement on ne m'a rien reproché -bah ouais c'est sérieux, tu peux pas rentrer et sortir juste comme ça frère-,mais on m'avait aussi assigné une équipe de trois personnes, deux garçons et une fille. Bien que réticent au début, j'ai fini par ratifier l'offre en question, laissant que mon abnégation prenne la décision. Comme j'étais déjà passé par là, j'étais parfaitement conscient que la présence d'un Senseï au sein d'un groupe était primordial. Et puis qui sait, il se peut même que l'un d'entre eux me fasse tomber des nues.

Enfin bref, d'une façon ou d'une autre mon devoir à présent était de prendre la température de l'équipe et d'évaluer leurs compétences. À cet effet quoi de mieux qu'une mission, afin d'exploiter au maximum les capacités de mes élèves et ainsi avoir un compte rendu détaillé. J'espérais simplement ne pas avoir à perdre mon temps en leur couvrant les arrières, ce qui pouvait très certainement arriver en raison du grade de la mission que je comptais choisir. Et c'est sous ces idées-là que je me retrouvais dans le siège qui s'occupait des différentes requêtes de tout le Sekaï, parcourant le tableau de haut en bas. Comme à l'accoutumée, j'étais très hésitant face aux différents choix qui s'offraient à moi, quelques-uns plus intéressants que d'autres. C'est alors que, d'un seul coup, toute mon attention fut captivée par un parchemin au tampon bleu qui se caractérisait par être le plus abrégé d'entre eux.

Parchemin:
 

Même après plusieurs relectures je restais perplexe à l'idée d'accepter cette mission, mais après quelques secondes de mûre réflexion je finissais par me décider, prenant le parchemin en main. En deuxième lieu je demandais trois copies de ces derniers pour pouvoir les fournir aux gamins, mais on m'a rétorqué que je n'en avais pas besoin et que c'était eux qui allaient s'occuper de ça. Tant mieux franchement, qu'ils soient prévenu d'avance m'arrangeait. On m'a même dit qu'une fille répondant au nom d'Akitake Mikami ne pouvait pas être présente et qu'on allait devoir se débrouiller sans elle pour ce début.

Une nouvelle journée démarrait sous les quelques rayons de soleil qui illuminaient graduellement la capitale du pays de l'eau. Avançant de pied ferme sous la pluie incessante accompagnée du brouillard épais qui illustre notre village, je me questionnais constamment à propos de la manière dont je devais agir auprès des deux Kirijins. C'était ma première expérience en tant que chef d'équipe, il était donc normal que je sois dubitatif. Néanmoins, le village les avait mis au courant à l'égard de la mission qui allait s'effectuer, ainsi que de l'endroit et de l'heure de rencontre. Et pour une fois, j'étais arrivé à l'heure, dans le but d'être le plus exemplaire possible. Mon retard habituel était à l'origine de mon manque de patience -qui ne me faisait pas défaut dans cette situation d'ailleurs-, mais pour cette fois je faisais une exception, tant bien que mal. Bon, n'abusons pas non plus. Il ne m'a fallu que quelques secondes d'attente avant voir la première silhouette s'afficher ; celle d'un jeunot qui s'est empressé de prendre place dans un banc et s'est mis aussitôt à tailler un bout de bois. J'ai trouvé cela bizarre et je comptais lui en faire part, mais à bien considérer les choses je n'étais pas là pour le juger. C'est pourtant simple d'être accueillant, non ?

« Je me présente, Shin Hayashi, je suis le Senseï de l'équipe une désormais. D'ailleurs, vous êtes censés être trois, mais il me semble que vous allez rester entre couilles compte tenu de l'absence de la kunoichi. Ce qui est dommage d'ailleurs, car j'aurais bien aimé vous évaluer tous ensemble, mais bref. T'es le Genin ou le Chūnin dans l'histoire ? »


© Ʃkaemp はは ™






Dernière édition par Hayashi Shin le Jeu 15 Déc - 19:05, édité 3 fois
avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 327
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Mar 13 Déc - 14:48
A travers la brume, le crissement du gravier sous les pieds de l’inconnu alerta le Genin. Sans lever l’œil de son "œuvre" le jeune homme se leva et après quelques secondes s’arrêta. Face à lui se trouvait un homme d’une corpulence, … plutôt moyenne. Deux signes distinctifs étaient toutefois à noter. Le premier, la balafre qui parcourait le visage de son nouveau chef d’équipe. La cicatrice semblait plutôt récente, ou du moins, ne pas dater de plus d’un an ou deux. Le deuxième point était la présence de non pas un, mais de deux sabres à la ceinture du Jônin. Un adepte du kenjutsu, à n’en pas douter. Le blondinet aquiesca, informant par la même son interlocuteur qu’il avait pris en compte ses premières paroles. L'espace d'un instant le jeune homme se demanda si cette blessure à l'oeil ne risquait pas d'être problématique, autant pour lui que pour ses coéquipiers du jour, avant de balayer cette idée comme d'un revers de la main. Si les dirigeants du village n'avaient pas eu confiance en lui, jamais il ne se serait retrouve à diriger une équipe, et encore moins dans le cadre d'une mission en dehors des murs protecteurs de la ville.

« Shin Hayashi. Très bien, c’est noté. »Commença-t-il. Le nom ne lui disait rien mais ce n’était pas bien étonnant. Personnellement il ne connaissait presque personne au village de la brume. De surcroît, il n’avait pas reçu une grande formation sur les personnes influentes. Mis à part le Mizukage et les quelques hommes avec qui il avait pu partager les plaisirs inhérents au déroulement d’une mission, il ne connaissait ni noms, ni visages. C’était tout juste s’il avait une idée générale de l’histoire du village…

L’homme s’était donc présenté et avait annoncé la couleur. Ils seraient donc trois pour cette mission. Il avait aussi parlé d’une équipe Un, et d’une autre personne, une femme, mais Anji laissa de côté ces informations. Chaque chose en son temps, cela ne servait à rien de s'encombrer de ces données pour l'instant tout au plus, secondaires. Puis, le borgne lui demanda son grade, presque de but en blanc. Au moins, il était direct, c'était une qualité qu'il avait tendance à apprécier, d'autant plus après tant d'années de mensonges et de faux-semblants.

« Je suis Genin donc je suppose que le Chuunin cela doit être la dernière personne qui doit nous rejoindre. » Répondit-il par élimination, accompagnant ces quelques paroles par un haussement d’épaules.

« A vrai dire je n’en sais pas trop, je découvre un peu tout ça. » ajouta-t-il, esquissant un sourire. C’était vrai, jusqu’alors il n’avait fait partie d’aucun groupe de ninjas. Il se contentait de suivre les ordres qu’on lui assignait, et ce par l’intermédiaire de son instructeur. Anji lisait la mission, se dirigeait au point de rendez-vous et, sans s’intéresser le moins du monde à ses compagnons d’infortune, s’attelait à la tache. Mais cette situation n’avait pas été prolongée. Sans doute que le Mizukage n’aimait pas que les Shirasagi se contentent de rester entre eux. Il était plus simple de garder un œil sur ces hypothétiques fauteurs de trouble si on les intégrait à des équipes ou si on les mélangeait au reste des effectifs du village. C’était bien vu, il fallait l’avouer.

Dans un étrange silence, le Héron planta son kunai dans sa sculpture improvisée, et se passa la main sur le menton. Il ratait quelque chose, mais quoi ? Elevé en autarcie au loin du village, il n’avait pas eu de réelle éducation sociale. Il plissa les yeux et se mordit la lèvre inférieure, avant d’enfin mettre le doigt sur le point qui le gênait : il ne s’était pas présenté. Il n’en avait pas l’habitude ni l’utilité en général, puisqu’il ne côtoyait au final que peu d’inconnus.

« Ah oui, mon nom est Anji. Shirasagi Anji. Enchanté. » Conclut-il avant de reprendre son kunai en main, et de se rassoir, en attendant le retardataire. Ce bout de pin n’allait pas se tailler tout seul, en fin de compte.
avatar
水 | Kiri no Chûnin
水 | Kiri no Chûnin
Messages : 144
Date d'inscription : 29/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 600
PE:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Mer 14 Déc - 21:56

Suivre le lapin blanc


Deux mois sont passés depuis la mort de mon père adoptif, Okuni. Avec mon séjour au pays de l'ours, j'ai réussi à faire mon deuil. La mission avait été une bonne solution pour libérer mes pensées de cette scène, qui s'était déroulé au port de Kiri. Cette expérience m'avait aidé à devenir plus fort mentalement, elle m'avait beaucoup changé. Je n'étais plus comme les hommes de mon âge. Cette partie de ma vie m'avait rendu très froid, ne voulant pas beaucoup parler aux gens et cherchant sans cesse des réponses à mes questions.


Maintenant qu'Okuni m'avait laissé une liste des personnes qui étaient nées dans la même année que moi. Je pouvais partir à la recherche de Kaede, cette Kunoichi qui avait promis de m'aider pour connaitre ma ligné. Elle m'avait dit que je pouvais la retrouver dans son laboratoire à Suna, le village caché du sable. J'avais au début programmé d'aller directement à Suna après cette mission au pays de l'ours, mais tout ne s'était pas déroulé comme je l'avais prévu. Tout de suite après avoir réglé le compte de ces quelques bandits qui dérangeaient des commerçants Kirijins de grandes importances, un shinobi du même village était venu à moi pour me transmettre un parchemin contenant ma mission suivante.


Le village avait commencé à se mettre sur mon chemin et me ralentir pour mes quêtes personnelles. Je n'avais pas le choix, je ne pouvais pas refuser une mission. Je ne pouvais pas parler de mon histoire au shinobi de mon village, la situation actuelle ne le permettait pas et je ne pouvais pas faire confiance à Yagura. J'avais deux solutions, soit me mettre au plus vite aux côtés de Mei et essayer de tuer le Mizukage actuel et si cela n'arrivait pas, je devais quitter le village, le déserter.


Je n'avais pas réellement compris le but de cette mission, mit à part que je devais partir pour le pont Tenchi et attendre la pleine lune. Le messager m'avait informé qu'on m'avait trouvé une nouvelle équipe et qu'ils allaient faire la mission avec moi. à mon arriver au point de rendez vousi, les deux autres shinobis étaient déjà en place. L'un deux était plus grand que l'autre et n'avait pas d’œil gauche, une blessure d'un combat surement. Celui semblait être mon nouveau Sensei, il avait des épées, le Kenjutsu ? Cela était très intéressant, il pourrait m'apprendre beaucoup de choses. L'autre shinobi semblait avoir le même âge que moi, malgré qu'il était encore genin. On dirait que j'étais en retard.

<< Il semblerait que je suis en retard ! Je suis Kaito, le chuunin de l'équipe. >>Dis-je en tendant la main vers mes deux nouveaux coéquipiers.

Récapitulatif combat:
 
       



avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Ven 16 Déc - 1:27




Suivre le lapin blanc

La façon dont je m'étais adressé au jeune garçon -qui, soit dit en passant, avait l'air d'avoir au moins seize ans- semblait être assez correcte. J'ai joué le gars décontracté et cool, mais ils allaient vite comprendre que c'était loin d'être dans ma nature. L'expérience me faisait peut-être défaut dans ce domaine, mais je me sentais tout de même capable de prendre soin d'une bande de gamins. Encore plus aujourd'hui, vu qu'il n'y avait que deux élèves qui devaient faire preuve de présence, dont un Chūnin. « Je suis Genin », répondait-il, à l'encontre de mes attentes, après avoir entendu ma question. J'étais assez surpris par cette réponse compte tenu de l'apparence de ce curieux personnage, qui ne tardait pas à montrer son insouciance en s'exprimant à nouveau. « À vrai dire je n’en sais pas trop, je découvre un peu tout ça. » Visiblement, le fait de ne pas être informé lui importait peu, inutile de lui fournir plus de détails. Je me demandais d'ailleurs s'il m'avait reconnu, étant donné que ma notoriété au sein du pays n'avait fait qu'augmenter au fil des années. Conscient de la population abondante dont faisait preuve notre village, je décidais de laisser cette idée en deuxième plan, captivé par le Gennin qui se remettait à sa sculpture. « Ah oui, mon nom est Anji. Shirasagi Anji. Enchanté. » Shirasagi ? Ce n'était pas la première fois que j'entendais ce nom. Cependant, j'avais du mal à me souvenir de l'histoire qui était liée à ce clan. Je décidais de zapper le sujet, préférant attendre patiemment la venue du Chūnin plutôt que de développer notre discussion.

Une dizaine de minutes plus tard, le shinobi en question arrivait, soucieux de son retard. Les deux individus qui étaient désormais mes élèves se ressemblaient fortement, partageant la même taille ainsi qu'une couleur de cheveux similaire. Le retardataire semblait être déjà au courant qu'il était le mieux gradé de l'équipe et accentuait sa présentation sur ce fait. Mais le plus intéressant dans l'histoire était le Katana que portait Kaito -ouais, c'est son prénom-. On avait un point commun. Il avait l'air d'avoir à peu près le même âge qu'Anji, du coup j'étais curieux de savoir qui était le plus compétent d'entre eux.

« Enchanté, mon nom est Shin et lui c'est Anji. Vous allez à présent travailler ensemble alors  vous avez intérêt à bien vous entendre. Quoi qu'il en soit, je vous rappelle qu'on a une mission à faire, donc allons-y. »


Un léger sourire s'arborait sur mon visage suite à ces mots, remémorant tous les beaux moments que j'avais passé avec mon équipe, et ce durant la demi-heure qui suivait. Mon comportement avait été assez froid auprès de mes élèves, ne les laissant quasiment pas le temps de faire connaissance et prenant la route directement après les présentations. Je ne leur avais pas parlé des intentions que je cachais en prenant cette démarche, ni de comment on allait opérer une fois sur place, mais j'estimais qu'on avait trop peu d'informations pour prévoir un quelconque scénario. De plus, ils n'étaient même pas au courant du rang de la mission, du coup ils ne se doutaient pas de ce qui les attendait. D'ailleurs, je n'étais pas au courant moi non plus, mais je m'attendais au pire. Le pont Tenchi se trouvait à l'ouest du pays du feu, plus précisément à Kusagakure, du coup il y avait pas mal de chemin à parcourir.

Lors de notre arrivée à Konoha on s'est arrêtés pour déjeuner, avant de reprendre le pas pour le village caché de l'herbe. Des scénarios en tout genre à propos de ce qui pouvait se passer durant la mission me parcouraient l'esprit durant toute la traversée du village caché du feu, discutant de temps à autres avec Kaito et Anji afin d'en savoir plus sur eux. Mon inquiétude se reflétait également dans mes gestes étant donné que j'ai ressorti le parchemin à plus d'une reprise afin de déchiffrer le mystérieux message, mais tous ces efforts étaient en vain. J'avais beau le relire, rien ne semblait être suspect. Il était donc préférable de prévenir les deux shinobis du possible danger de cette mission.

« Kaito, Anji. Je suppose qu'aucun de vous deux n'appréhende cette mission, voilà pourquoi je préfère que vous soyez au courant qu'elle est de rang B. Je ne veux pas de conneries, vous devez être attentifs à tout moment et surtout, ne faites rien sans que je vous le demande. »


Cette mise en garde signifiait notre départ de Konohagakure, ainsi que notre entrée à Kusa. Ce discours succinct avait comme intention d'instaurer une inquiétude chez les deux apprentis et non de créer un sentiment de peur. Il était impératif d'être prudent et vigilant, mais surtout de porter son attention sur tout ce qui se passe autour de nous. La nuit était tombée depuis quelques heures seulement, l'heure du rendez-vous était donc respectée. Questionnant les différents villageois, le pont Tenchi n'était plus qu'à une centaine de mètres à présent. Tous nos doutes allaient bientôt être éclairés, du moins nous l'espérions. Trêve de bavardages, nous étions arrivés au point de rencontre. Plus qu'à attendre à présent.

© Ʃkaemp はは ™




avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 327
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Ven 16 Déc - 12:06
Le dernier membre de l’équipe était arrivé, et en retard de surcroît. Ce n’était pas bien grave, aux yeux du Genin, mais leur capitaine risquait de peu apprécier. Bon, dans le pire des cas ce n’était pas lui qui lui allait lui jeter la première pierre, déjà parce que ce n’était pas très sympa de jeter des cailloux sur qui que ce soit, et de plus, parce que quand même, il risquait de le rater, et de toucher Shin. Et ça, c’était creuser sa propre tombe, oh que oui.

Le Chuunin avait les cheveux d’un blanc rayonnant, un peu comme lui, d’ailleurs. Contrairement à Anji, par contre, il portait une sorte de marque sous l’œil. Compte-tenu du peu de chances pour qu’il s’agisse d’un œil au beurre noir (ou alors c’était un hématome très particulier !) il pencha pour le tatouage. Ou le faux tatouage, vous savez, ceux qu’on a dans les paquets de bonbons et que les enfants se collent pour passer pour des gros durs. Le Héron se gratta le menton et finalement se décanta pour un tatouage. Il espérait vraiment de tout cœur qu’il ne s’agisse aucunement d’un faux tatouage …

Le dernier arrivé se présenta et tendit la main devant lui, comme en attendant quelque chose. Anji plissa les yeux et tenta de se rappeler de ce qu’il fallait faire dans ces conditions. C’était peine perdue. Il avait beau être plutôt doué pour le ninjutsu, sa mémoire lui faisait souvent défaut, surement à cause des coups donnés par son instructeur sur sa caboche pendant son entraînement ! Cela avait parfois eu des conséquences fort désagréables, comme quand il avait oublié un mantra alors qu’il tentait de cracher une boule de feu, au cours d’une mission, et que cette dernière s’était retrouvée changée en crachat un peu chaud. Fiou, il l’avait échappé belle !

Fixant donc cette main inquisitrice, le Genin se douta que l’autre gars attendait quelque chose, mais quoi ? Aucune idée. Il extirpa donc un senbon de sa poche et lui posa dans la paume, en accompagnant le geste d’un sourire pleine dents. « Allez, cadeau ! Après tout on a intérêt à bien nous entendre, à ce qu’il paraît. ». Après quoi, il se retourna et emboita le pas à Shin, les mains dans les poches.

Le trajet ne fut pas bien intéressant. Compte tenu de l’allure élevée, ils n’eurent pas vraiment le loisir d’échanger grand-chose d’autre que quelques paroles sans importance. De plus, Anji avait déjà effectué une mission dans le pays du feu, quelques mois auparavant, et il fallait dire qu’il ne trouvait pas grand-chose d’attirant à cette étendue verte de forêt luxuriante. Il lui préférait presque le climat « aquatique » de Kiri, c’était dire ! Au bout d’un moment, leur capitaine leur demanda de s’arrêter, probablement pour les briefer. Le Genin l’écouta d’une oreille attentive, avant de hausser les épaules.

« Oh, rang B, comme les trois dernières. » Dit-il d’un ton ingénu. Effectivement, les dernières missions auxquelles il avait participé étaient … légèrement supérieures à celles qu’on attendait d’un Genin. Mais ça, évidemment, le jeune homme n’en avait pas la moindre idée. Sa formation lui avait évité de passer par la voie "habituelle". De ce fait, les rangs, les niveaux de difficulté, et toutes ces notions lui passaient un peu – beaucoup ? – par-dessus la tête.

«  J’ai cru que vous alliez nous dire qu’il s’agissait d’une mission de rang A ou S. Là on aurait appréhendé, pas vrai Kaito ? » Dit-il sans sentir qu’on le regardait d’un air … étrange. Le pont se trouvant à quelques pas d’eux désormais, il avait baissé la voix. On ne savait pas sur quoi ils pouvaient bien tomber, après tout !
avatar
水 | Kiri no Chûnin
水 | Kiri no Chûnin
Messages : 144
Date d'inscription : 29/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 600
PE:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Ven 16 Déc - 18:50

Suivre le lapin blanc



Le Sensei ne m'avait pas semblé être en colère de mon retard, mais malgré ça, la prochaine fois il faudrait je sois plus ponctuel. La main de Shin était très rugueuse, signe qu'il avait une grande expérience en Kenjutsu. à force de tenir les épées, la peau de sa main était devenue très usée. C'est une bonne chose, car j'allais pouvoir l'observer le moment dans lequel il passera en action. Quand j'avais tendu la main vers le genin, il avait commencé à la regarder attentivement sans faire aucune réaction. « Allez, cadeau ! Après tout on a intérêt à bien nous entendre, à ce qu'il paraît. » M'avait-il dit en me donnant un senbon. Sa réaction fût très étrange, accompagné de son sourire cet Anji paraissait être un débile mentale ou une personne retardée socialement. Malgré tout ça, j'avais pu distinguer quelque chose de spécial en cette personne. Il cachait surement un truc spécial en lui et il paraissait être quelqu'un de gentil.


<< Euuhh, merci ! >> Répondais-je.


Je n'avais pas fait une mission en groupe depuis maintenant très longtemps. En plus j'aimais travailler en solo, ainsi je pouvais faire qu'est-ce que je voulais et non pas écouter les paroles du Sensei sans cesse. J'avais peur aussi qu'avec le temps, ils me considéreraient comme une personne proche d'eux et si dans un futur proche je me mets aux côtés de Mei ou déserterais le village, ils essayeront de m'en empêcher. Malgré tout cela, je n'avais pas le choix, après tout, le travail d'équipe s'était la base d'un shinobi. Durant le chemin, j'avais gardé le silence pensant à mes plans. J'échangeais de temps en temps quelques mots avec Anji, qui m'avait semblé un peu perdu mentalement, mais je n'avais pas voulu entrer avec lui dans une discussion profonde. J'avais aussi remarqué que son nouveau coéquipier lui ressemblait un peu physiquement, mais nous étions très loin l'un de l'autre concernant le caractère.


Après un bon moment nous arrivâmes à Konoha pour prendre notre déjeuner. J'avais prit deux bons bols de ramen histoire de faire le plein d'énergie avant la mission. Nous restâmes seulement pour manger, avant de reprendre le chemin vers le pont Tenchi. Durant ce chemin, le sensei m'avait semblé perdu dans ses pensées. Il avait ensuite mentionné que la mission était de rang B et c'est là que j'ai eu ce petit sourire. Après avoir entamé trois missions de rang C de suite, ayant comme adversaires de simple bandits. J'étais très content, il y aura beaucoup d'action et j'allais enfin combattre de vrais ninjas. « J'ai cru que vous alliez nous dire qu'il s'agissait d'une mission de rang A ou S. Là on aurait appréhendé, pas vrai Kaito ? » Une mission de rang A et S qu'est ce qu'il me racontait ? Je n'arrivais même plus à comprendre la logique de cet Anji. Peut être qu'il avait des difficultés niveau communication, je pourrais peut-être l'aider ? Ah non, je n'ai pas le temps pour cela, j'ai des choses plus importantes à faire.


En arrivant au pont Tenchi l'air était frais et l'endroit était très silencieux. Il faisait nuit accompagnée d'une magnifique pleine lune. L'atmosphère qui régnait ne me plaisait guère, nous devions faire très attention.

Récapitulatif combat:
 
       



avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Jeu 22 Déc - 15:02

La pleine lune éclairait le pont Tenchi presque comme en plein jour. On pouvait distinguer les arbres et le pont dans les moindres détail. Pas de pluie, très peu de vent. C'était un temps parfait pour dormir à la belle étoile. Mais voilà, quelqu'un ici bas sous le tapis des astres illuminant le ciel faisait encore les cent pas, l’œil grand ouvert sur le pont. L'oreille tendue, il réussit à entendre au loin l'arrivée d'un groupe. L'ouïe fine de son espèce ne l'avait pas trompé. Il resta à l'autre bout du pont, ne se dévoilant pas. Lorsque l'équipe fut enfin arrivée, Usagi poussa un soupire de soulagement. Il s'agissait de Shinobis de Kiri, ayant tout l'air d'être les personnes qu'il attendait. Ils avaient reçu l'appel au secours, sans aucun doute. D'un pas décidé, le regard froid et déterminé, katana à la taille, la main posée sur le fourreau, le fier lapin blanc s'avança dans leur direction. Et oui, Usagi porte bien son nom. C'est un lapin blanc d'environ quatre vingt centimètres, de hauteur, habillé d'un kimono bleu portant des armoiries nobles. Il se tient sur ses deux pattes arrières, anthropomorphe, on pourrait facilement le confondre avec un humain au loin, s'il n'avait pas deux grandes oreilles pointant en l'air, attachées comme une queue de cheval par un nœud. Son visage est très sévère, les sourcils froncés. Il témoigne d'une situation grave. Lorsqu'il arrive à la hauteur des trois shinobis, il s'arrête, les regardant un à un dans les yeux, laissant un silence de plomb s'installer. Avant de finalement prendre la parole, les saluant poliment.

« Je suis Usagi, garde du corps du très sérénissime Muchi-uchi-Sama, troisième du nom, protecteur du grand royaume des Lapins Shinobis. Je vous remercie pour mon roi de nous venir en aide. La situation est critique, nous n'avons pas de temps à perdre. »

Sans attendre leur réaction en voyant un lapin parler, ni même leur laisser le temps de faire les présentations, Usagi tapa trois coups sur le sol de ses pieds. Instantanément, un trou se forma, immense et parfaitement dessiné en un cercle, devant ses petites pattes et devant les grands pieds humains qui lui faisaient face. Il y avait largement de la place pour sauter à plusieurs.

« Si vous acceptez cette mission :Sautez ! » dit-il en désignant le trou béant de sa petite patte ressemblant à une main qui ne comportait que trois doigts et un pouce opposable. Le trou s'étendait si bien qu'on en voyait pas la fin. « Ceci est un portail vers notre monde. Nous courrons un grave danger et je suis obligé de violer toutes les règles en vigueur pour laisser entrer des humains. Alors, ne me faite pas regretter mon choix. Je vous expliquerais tout une fois sur place. »

Sans attendre, Usagi sauta dans le vide, téméraire et sans aucune hésitation. Si les humains décident alors de le suivre, ils atterrirait dans un endroit onirique. Le pays des Lapins est une grande clairière entourée de prairie et de champs. Les paisibles animaux sont pour la plupart des paysans, vêtue d'habits de travail pour la plupart semblant venir du siècle précédent. Les petits mammifères vivent dans des maisonnettes à moitié enterré sous terre. La fumée sort des quelques terriers formant un tout petit village. Les créatures s'affairent tous aux champs, dans les rizières et au village. Certains écrasent le grain en rythme, d'autres portent des sac de blé et de farine. Une douce odeur de sucre caramélisé et de cannelle, d'épices et de fruits leur arrive jusqu'aux narines. L'endroit semble tout à fait paisible. Mais Usagi semble inquiet. De sa voix grave, n'allant pas du tout avec son physique, il les avertis.  

« Ne vous fiez pas au calme apparent. Nous sommes une race fière et travailleuse, il n'est pas question pour nous de se laisser intimider. En revanche, les Lapins ne prennent aucun risques en cas de danger. Peu d'entre nous ont reçu un entraînement militaire, l'apprentissage du chakra et je fais parti des vétérans. C'est pourquoi nous sollicitons votre aide, car cette fois ci l'ennemi semble trop coriace pour nous. Récemment, nous faisons face à des disparitions inquiétantes. Ces derniers jours, c'est le Roi Muchi-uchi qui a disparu en voulant enquêter. Mais notre bon souverain n'a pas eu le temps de terminer sa lettre d'appel au secours, celle-là même que nous avons envoyé à votre monde. Nous l'avons retrouvé près de la grange de notre précieux garde manger. » dit il en pointant une grande bâtisse de bois en plein milieu des champs. « Tout ceux qui s'en approchent disparaissent illico. Je suis le dernier combattant et je me dois de rester là pour mes camarades. Je pense qu'il est temps pour vous de vous y rendre et enquêter à notre place. Je vous en prie, c'est notre monde qui est en danger ! » Usagi plia le genou, suppliant. Le fier guerrier s'en remet à ces trois valeureux Shinobis …

HRP - Saëko:
 
avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 327
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Suivre le lapin blanc[Mission rang B]    Jeu 29 Déc - 16:30
Au fur et à mesure qu’il parlait, il voyait l’air étrange que prenaient ses coéquipiers, enfin, surtout Kaito. Il devait probablement le trouver étrange, car trop amical. Anji haussa les épaules, et continua à esquisser un sourire tout le long du trajet. Dans la pénombre des fourrés il pouvait désormais visualiser parfaitement le pont, la lune l’éclairant tel un soleil blafard. Si le lieu était désert, c’était sans doute du à la précaution des commanditaires de la mission. L’heure était venue de surcroit, il était donc temps qu’ils se signalent. Et cela ne tarda pas, évidemment. Laissant trainer son regard sur les arbustes de l’autre rive, le Genin se doutait qu’il pourrait localiser facilement l’intermédiaire. Quelle fut sa surprise lorsqu’il remarqua que ce dernier était fort petit, de la taille d’un jeune enfant, et possédait un drôle de chapeau à oreilles. Non. C’était plutôt un enfant déguisé, pour être honnête. C’était sans doute un jeu de la région, que de celui de s’habiller comme les animaux du coin ? Laissant Usagi se présenter, le jeune homme commença à se passer la main sur le menton, et ne put réprimer un haussement de sourcils interrogateur.

« Dites capitaine, il a dit Lapin ? » questionna-t-il Shin. « Non, parce que je suis à peu près sur qu’il a dit Lapin. » C’était tout de même étrange, un lapin qui marchait et qui parlait, non ? Ca ne dérangeait que lui ? Jamais il n’avait entendu parler d’animaux ninjas, pour être honnête. Tout au plus il avait vu une fois un homme apporter un faucon pour une mission, mais ce dernier s’était contenté de l’utiliser pour sonder les environs, et à aucun moment le volatile ne lui avait adressé la parole. Dieu merci, il en aurait fait une syncope. Alors qu’il se demandait à quel point Usagi était Lapin et à quel point il était ninja, tout particulièrement s’il avait réussi à mélanger les deux conditions – par exemple, utilisait-il des shuriken à base de carotte ? – ce dernier tapa le sol de ses solerets trois fois distinctement, révélant par la même occasion une ouverture.

Le trou semblait n’avoir aucun fond. Une sorte de toboggan pour les ténèbres. N’écoutant que son courage – et un peu l’envie de ne pas se retrouver comme un gland le seul à ne pas sauter dans l’obscur vide - le Héron blanc, après avoir haussé les épaules et levé les bras comme pour dire « que peut-on bien y faire » sauta. Le voyage fut une réelle déception pour le jeune homme. Espérant traverser l’espace temps dans un tunnel bleuté, il en résultat qu’en réalité, ce petit trajet fut immédiat. Il était debout dans une clairière, aussi large que paisible.

« Mouais, je m’attendais à plus fou comme voyage. » dit-il avec une moue déçue, alors que le soldat lapinesque reprenait la parole. Ainsi, leur roi Machin-ouchi avait disparu, tout comme grand nombre de ses congénères, en enquêtant sur des disparitions. C’était cocasse aux yeux du Kirijin, une sorte d’arroseur arrosé, mais probablement dramatique pour le fier peuple lapin. Pour deux raisons. Déjà ils ne pouvaient pas s’approcher de leur garde-manger, ce qui risquait d’être problématique sur le long terme. Mais de plus, les gens disparaissaient, et même leur roi en avait fait les frais. Anji se demanda ce qui pourrait bien se passer si le problème se répétait au village de la brume. Si Yagura soudainement se faisait happer par on ne sait qui. C’était assez facile à vrai dire. Cette révolutionnaire, Mei, n’attendait probablement que cela pour prendre le pouvoir. Lui-même serait fort content de pouvoir récupérer sa sœur… Mais ce n’était pas le cas.

Il regarda son capitaine et Kaito et pointa d’un mouvement de menton la grande bâtisse qui servait de garde-manger aux autochtones. « Faudrait regarder là bas non ? » lança-t-il en passant ses mains dans les poches de son pantalon. Sifflotant, il s’approcha de leur première – et seule ? – scène de « crime ». Plissant les yeux, le jeune homme discerna quelques touffes de poil au sol. Il s’abaissa et les pris du bout des doigts. Il n’avait pas la moindre idée de l’animal duquel ils pouvaient être issus cependant. Sans doute un lapin, mais pouvait-il en jurer ? Clairement pas, il n’y connaissait pas grand-chose en animaux de la forêt.

En plus de ces poils dispersés, il y avait les deux sillons immanquables tracés dans le sol qui menaient jusqu’au bâtiment. Il ne fallait pas être grand clerc pour se douter de ce qui s’était passé en cet endroit. Quelqu’un avait surpris quelqu’un d’autre, l’avait sans doute assommé, sinon plus, et avait emmené le corps inanimé jusqu’à l’intérieur de la bâtisse. Il fallait donc entrer dans cette dernière, mais pas sans précautions, après tout la porte était peut-être piégée ? Cependant, ce n’était pas à lui de décider de l’ordre des actions. Après tout il y avait un capitaine d’équipe. Borgne, mais capitaine tout de même !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» Demande de rang spéciaux
» Demandes de rang
» Suivre ses origines
» Civet de lapin aux épices

Sauter vers: