Chasse au Nukee-nin sur la côte ! [Mission rang B]
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Chasse au Nukee-nin


Alors qu'elle s'apprêtait à tabasser le mécréant, ce dernier disparut en un instant, échappant de justesse aux poings vengeurs de la Justice d'Hako.
Au dessus d'elle sifflèrent les pièces lancées par Fusasaki, allant se ficher dans un mur. Elle remercia un instant les kami que la vue du vieil homme ne soit pas trop basse.
"Lâche !" tonna la petite Aburame, furibonde de voir sa proie s'enfuir.

Immédiatement, elle se mit en garde, cherchant l'ennemi du regard.
L'insecte placé sur Somei-sensei lui indiquait qu'il n'avait pas profité de son instant de confusion pour le remplacer ou les kami savaient quoi d'autre. Elle n'était (probablement) pas nous plus sous l'emprise d'un genjutsu : la douleur de sa main blessée était bien palpable et il n'était pas certain qu'une illusion soit assez bien construite pour aller jusqu'à imiter la femelle kikaichû sur Fusasaki...

Bref, elle pouvait pour l'instant encore faire confiance à ses sens. Vu qu'elle ne s'était pas mangé une vile attaque, l'invisibilité semblait exclus (Hako ne savait même pas s'il existait une technique de ce type, mais elle avait l'imagine fertile). Donc il avait probablement utilisé un déplacement ultra-rapide ou un genre de Kawarimi...
De plus, vus ses provocations, il n'avait certainement pas fuit : ce genre de malade se croyait invincible et comptait le prouver au monde (tiens, un peu comme elle en fait, même si la douleur sourde de sa main lui rappelait sa mortalité).

Soudain, et contre tout bon sens (prouvant par là sa psychopathie et la théorie de l'Aburame), le nukenin s'adressa à eux, révélant sa position en hauteur.

"Je suis là. ♫" provoqua-t-il d'un ton amusé, comme si ses adversaires n'étaient que quantité négligeable. Hako allait lui faire regretter.
Le terroriste avait eut le temps de composer un étrange mudra,  visant Somei.
Hako se raidit, se tenant prête à lancer une technique défensive ou à intercepter un attaque visant Fusasaki, mais rien ne se produisit, en apparence.
L'avait-il plongé dans un genjutsu ? Cela faisait sens : des deux fidèle de Konoha, c'était le faux marchand le plus dangereux.

Bien ! Cela laisse le temps à la jeune fille d'agir. Vu que ce lâche refusait le combat direct, il était temps de lui apprendre qu'on affrontait pas impunément une Aburame. Surtout dans une pièce fermée et coincé au plafond. A trop vouloir surplomber les autres, on chute...

"V'là d'la compagnie ! ♪" siffla-t-elle en réponse, affichant un sourire (presque) aussi malsain que celui du criminel. "Hijutsu – Bōsui no Jin !"
Sortant des manches d'Hako dans un vrombissement vorace, l'essaim de kikaichû se sépara rapidement en vrilles spiralantes de mort noire ciblant le nukenin, ayant faim de son précieux chakra.
Qu'il esquive donc ça, la chauve-souris fuyarde !
Si l'essaim le recouvrait, il serait très vite drainé de ses forces vitales. Elle espérait juste arriver à calmer ses insectes pour que leur cible ne meure pas d'un épuisement de chakra...

Hako avait beau être d'une témérité confinant au suicide et de souffrir d'un complexe de supériorité évident, elle se doutait qu'il était peu probable qu'elle arrive à stopper complètement le nukenin juste avec cet assaut (même si c'était l'une de ses meilleures techniques). Même si c'était une des plus difficile à esquiver de son clan, il était douteux qu'un ninja de cette trempe se laisse entièrement recouvrir d'insecte...
Méfiante, elle envoya donc un insecte marquer un tabouret du bar, qui serait d'un très bon usage si elle avait besoin d'une substitution en urgence.
Ensuite, la kunoichi vert-pomme jeta du coin de l'œil un regard à Fusasaki, espérant qu'il aille bien...


Récapitulatif combat:
 


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 185
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 5181
PE:
560/200  (560/200)

Voir le profil de l'utilisateur
L'assaut de Hako rata sa cible, tout comme les pièces de Fusasaki. En cause: une technique de déplacement instantané qui surprit les deux konohajin. Le terroriste arriva au-dessus d'eux, accroché au plafond et attira leur attention - probablement car il était vraiment sûr de lui - avant d'utiliser une étrange technique. Hako ne sembla pas affectée, mais le ninja-marchand se sentait étrange. Pas fiévreux, mais il avait une soudaine envie de se tenir la tête... et il eut des sueurs froides lorsqu'il remarqua qu'il ne pouvait rien en faire: son corps était paralysé.

En réalité, il ne l'était pas, mais cela aurait été largement préférable. Avec horreur, il vit ses bras faire de larges gestes pour jeter les pièces qu'il tenait dans ses mains à travers la pièce. Le son des morceaux de métal heurtant le sol raména Fusasaki à lui, alors que Hako reprit un rythme d'attaque contre leur ennemi. Elle se tourna rapidement vers son aîné pour voir comment il allait, s'étant rendue compte qu'il avait arrêté d'attaquer. Fusasaki ne sentait pas ses bras, et se rendit compte qu'ils bougeaient seuls, dans un mouvement qu'il ne connaissait que trop bien: ils allaient effectuer une routine d'attaque assez basique. Le problème était que justement, son corps n'avait pas besoin de l'intervention de son cerveau pour parvenir à ses fins: à force de répéter les mêmes coups à l'entraînement, son corps pouvait les effectuer seul, comme un réflexe.

"Attention! Je ne contrôle plus mon corps!"

Il ne pouvait détailler son avertissement, car avant même qu'il eut fini sa phrase, son poing droit était déjà parti en direction du visage de la jeune fille. Son bras gauche suivit d'un mouvement assez large pour la frapper au bas ventre ou sous le menton, en fonction de sa position après la première frappe. Le troisième coup de poing partit de la droite, qui avait eu le temps de revenir en place et de faire un coup droit rapide sous la position du cou. Pire que de ne pas pouvoir contrôler son corps, il ne le sentait pas non plus, ce qui l'empêchait totalement de pouvoir prévenir sa jeune partenaire des attaques qu'il allait mener... ce qui aurait, de toute manière, été beaucoup trop lent compte tenu de la rapidité à laquelle il enchaînait les coups de poing.

D'autres attaques suivirent ainsi, assez rapidement pour pouvoir frapper encore et encore, en déstabilisant la défense de l'ennemi... Mais voilà, ils n'étaient pas ennemis, et la technique de ce nukenin était particulièrement terrifiante, capable de retourner un ninja contre son coéquipier. Heureusement qu'il avait encore sa bouche pour parler, mais Hako aurait pu le prendre pour un traitre qui aurait choisi ce moment pour révéler sa véritable nature. Non, elle avait bien vu la technique de manipulation, et en avait déduit que quelque chose n'allait pas. Le résultat allait probablement la surprendre, mais Fusasaki ne doutait pas qu'elle allait parvenir à trouver quelque chose pour se défendre contre sa crise passagère.

Ou était-il condamné à tourner ses attaques vers elle? Que se passait-il si son corps décidait, contre sa volonté, de concentrer son chakra dans un coup de poing particulièrement rapide et puissant? Pas sûr qu'une genin ne soit capable d'y résister, et elle serait alors mise hors-combat, laissant leur ennemi vaincre... facilement.

Heureusement, pour l'instant, il semblait être assez occupé avec une nuée d'insectes qui le recouvraient assez efficacement. Fusasaki ne savait pas comment cet essaim répondait aux ordres de Hako, ni quelle était la nature réelle du balet vrombissant auquel ils se livraient, mais il se doutait que le tout devait être assez efficace. Pourvu que son enchaînement de poings ne les fasse pas s'occuper de lui... il n'était pas pressé de savoir ce qu'on ressentait, couvert de chitine minuscule.


Récapitulatif:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 900
PE:
284/300  (284/300)

Voir le profil de l'utilisateur




Balade aux bords des quais [PNJ]




Dans cet atmosphère pesante instaurée par le génie des Yamanaka, son aura pernicieuse mêlait une désolation bien particulière à la noirceur des lieux tandis que l'angoisse se faisait de plus en plus sentir. La marre putride de groseille pégante reflétait le sourire taquin du prodige suite à la manifestation d'Hako. Il ricanait intérieurement.

Et le voilà qui se laisse chuter, faisant un salto au passage, pour atterrir avec toute la grâce dont un homme pouvait faire preuve à quelques mètres de ses assaillants. Mudra en main, les misérables créatures se ruaient sur sa sainte personne quand, aussi soudainement qu'une détonation inattendue, son chakra vient percer l'air et une puissante rafale surgit du néant, désintégrant sur son passage ces faibles créatures écervelées.

Si ce n'était qu'une version miniature de l'Atsugai ayant pour but de le débarrasser de ces quelques insectes, un vrai Atsugai aurait réduit en triste amas de décombres le bâtiment qu'ils foulaient tant le potentiel destructeur de cette technique était immense. Mais Illumi ne voulait pas gâcher ses jouets du jour. Pas avant la fin du spectacle. Tel un chef d'orchestre il menait la danse. Coup de poing par-ci, coup de pied par-là, pour que le vieillard tente finalement un assaut avec toute la hargne dont il disposait. Ce dernier coup était digne d'un maître dans l'art du Taijutsu. Il fallait l'avouer, Somei était particulièrement doué, au grand malheur de la gamine.

"Quel spectacle fascinant !" Dit-il tout en applaudissant maladroitement, sans pouvoir cacher l'ironie qui accompagnait sa voix amusée. "J'en veux encore ! Que faire de vous, hmm..."

Soudainement, il fit une mine exclamative, comme s'il venait de trouver l'idée qui allait révolutionner le monde shinobi. Aussitôt, une étreinte invisible s'empara des deux corps, neutralisant leurs gestes comme des vulgaires pantins inanimés. Le manipulateur de Konoha se saisit de trois shuriken dans chaque main, qu'il lança ensuite en leur direction, visant des points particulièrement sensibles. Si cette attaque allait salement amocher le marchand, elle allait surement signer la fin du combat pour la gamine... Ou pas.

/PNJ joué par Kirua/

Recap combat :
 





Dernière édition par Akitake Kirua le Mar 2 Aoû - 18:04, édité 1 fois
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Chasse au Nukee-nin


Heureusement qu'Hako s'était méfiée et qu'elle était l'air de rien une spécialiste du corps à corps car l'avertissement de Somei faillit ne pas arriver à temps...
"Attention! Je ne contrôle plus mon corps!" cria le jônin tout en lui balançant une coups de poings dans la figure.
La jeune Aburame para par réflexe, reculant en grimaçant sous l'impact : Somei-sensei était lui aussi un adepte du taijutsu, et (quoiqu'elle en pense) sans doute beaucoup plus aguerrit qu'elle. ça se ...sentait.
Sans parler qu'il était avantagé par sa physionomie plus massive que celle de la petite demoiselle...
Elle sut qu'elle ne pourrait pas parer tout les coups : Fusasaki était trop rapide, trop précis et elle ne pouvait décemment pas répliquer avec une technique incapacitante : ce serait se mettre à la merci du fourbe nukenin.
Elle se résolu donc à encaisser les coups, si vifs et imprévisibles que le sensei de Yume semblait doté de plusieurs bras, se contentant de dévier les plus abrupts et d'atténuer les dégâts pour ne pas se retrouver KO.

A la fin de l'enchainement du vieil homme (toujours se méfier des vieux, surtout s'ils ont de la barbe. ou un balais), le petit corps d'Hako n'était plus que bleus et meurtrissures. Mais elle était encore debout, sans rien de cassé. La douleur, elle connaissait : son âme avait été forgée par un entrainement rude de shinobi et doté de la Volonté du Feu. Quant à son corps... Elle avait sciemment exigée qu'on y place une colonie d'insectes chakravores qui avaient forés un nid à l'intérieur. Oh oui, la douleur, elle connaissait !
Elle cracha quand même un glaviot sanglant (était-ce une dents qui était partie avec ?), avant de se remettre en garde alors que Fusasaki reprenait ses esprits (du moins l'espérait-elle).
Malgré la raclée, Hako dédiait toujours un sourire de requin au nukenin qu'elle avait gardé dans son champs de vision, mini-reflet de leur soif de sang et de leur folie des grandeur respectives.

L'avantage (parmi tant d'autres) des techniques Aburame, c'était que l'essaim poursuivait sa tâche indépendamment, obéissant au dernier ordre de son maitre.
Mais quand Hako put enfin dédier toute son attention au combat de sa colonie contre le traitre, c'est pour la voir se faire éparpiller par une technique fuuton.
Une fois de plus, la kunoichi vert-pomme maudit les incapables à Konoha qui se chargeaient de rédiger les briefings de mission.
Mais bien vite un rictus barra le visage tuméfié d'Hako : ce vantard arrogant avait sous-estimé la technique Aburame. Le Bosui no Jin et ses vrilles d'attaques en spirales était spécialement conçut pour éviter (au moins en parti) ce genre de parade.
Certes, il avait annihilé les vrilles d'insectes arrivant de face et l'onde de choc du jutsu avait éparpillé certaines autres et décontenancé l'essaim... Mais les kikaichû restant aller se regrouper en autres vrilles,  évidemment moins nombreuses et dangereuse, mais arrivant de dos, des cotés...

La jeune kunoichi s'apprêtait à relancer une autre techniques et à ordonner à ses insectes divisée de se rassembler pour une nouvelle attaque, quand le traitre à Konoha l'interrompit, pour se moquer d'eux à nouveau.

"Quel spectacle fascinant !" lança le fou furieux, encore de son ton moqueur. "J'en veux encore ! Que faire de vous, hmm..."

Alors que la gamine tout de vert-vêtue allait répliquer (elle n'était pas en reste quand il s'agissait d'houspiller l'adversaire en plein combat), elle sentit son corps se raidir et s'immobiliser.
Encore !
Une fois de plus le nukenin utilisait une technique de lâche, sans doute un autre genjutruc ! Et elle ne l'avait même pas vu composer de mudra...
Immobilisée et emplit de haine, la jeune fille le regarda armer de pleines poignées de shurikens en leur dédiant un sourire mauvais.
Mais ce qui animait désormais Hako, s'était une colère froide, qui réveillait son coté analytique Aburame. Elle laissa donc l'ennemi lancer ses projectiles en feignant l'impuissance : mieux valait affronter une menace connue... Il la croyait réduite à l'impuissance car elle ne pouvait pas bouger ? C'était mal connaître les techniques de son clan ! Certaines n'avait besoin ni de mudra, ni même de chakra  (ou presque) !

Alors que les shurikens volaient vers eux, Hako ordonna mentalement à son essaim (remplaçant les perte par ses propres réserves) de se rassembler et de la protéger, elle et Somei. Du coup, elle renonçait à l'attaque pour l'instant, mais se défendre avait la priorité pour l'instant.
Obéissant, les kikaichû formèrent autour d'eux un dôme tourbillonnant de chitine noire impénétrable et opaque, déviant sans mal les shurikens et les dérobant à la vue du nukenin.
Une fois cela fait, Hako se mordit la langue et les lèvres à pleine dents, vomissant du sang. Elle connaissait le coup, désormais : entre ça et la douleur de la rouste infligée par Somei-sensei, l'emprise du genjutsu se relâcha et elle put retrouver l'usage de ses sens.
Elle plongea aussitôt vers Somei, prête à lui infliger une cuisante douleur en pinçant un nerf ou en lui plantant la pointe d'un kunai dans une zone non-vitale, s' il n'arrivait à se sortir de ce nouveau traquenard. Et puis aussi un peu par vengeance.

"Sensei..." souffla-t-elle, visiblement fatiguée  et meurtris. "ça serait bien de vous y mettre, non ? J'sens que j'vais bientôt avoir du mal à vous voler toute la gloire..."
Elle dédia un rictus mauvais et assoiffée de sang au ninja-marchand.
"Mais j'abandonne pas ! J'ai une petite idée... On va le combattre par le nombre !"

Hako savait que son dôme protecteur ne durerait pas très longtemps et que le nukenin n'apprécierait pas de se voir priver de son amusement.
Elle composa donc sans attendre quelques signes secrets : cette technique, à l'inverse des autres, allait lui couté par mal de chakra.
"Mushi Bushin no Jutsu !" termina-t-elle. En une tornade noire de chitine vrombissante, le dôme se résorba, se condensant en quatre (elle et trois clones d'insectes) petites Hako-chan au sourire goguenard malgré ses blessures.
La (les ?) kunoichi assoiffée de vengeance n'hésita pas un instant : immédiatement, trois d'entre-elles partirent à l'assaut du nukenin en mettant à profil son entrainement au taijutsu, chacune suivant une trajectoire différentes pour ne pas être intercepté en une seule techniques ou une seule volée de shuriken.
Pendant ce temps là, la dernière Aburame bondit sur le comptoir de la taverne avant de lancer deux kunaï  sur le traitre (leçon n°13 de l'académie de shurikenjutsu : toujours se placer un peu en hauteur). Même si elle le ratait, cela permettrait de couvrir l'avance des doubles et il finirait par se faire submerger...


Récapitulatif combat:
 


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 185
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 5181
PE:
560/200  (560/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Qu'il détestait ce qui était en train d'arriver. L'enchaînement d'attaques qu'il aurait rêvé envoyer à la figure de ce nukenin s'acharnait en réalité contre Hako, la pauvre genin qui l'accompagnait. Leurs tourments n'étaient pas terminés pour autant, hélas, et alors qu'il avait terminé de frapper la jeune fille, Fusasaki la vit encaisser durement, comprenant heureusement qu'il n'avait pas le choix. Leur ennemi semblait s'amuser de ce spectacle, et ce combat l'enchantait... il ne se sentait nullement menacé. Pour lui, vaincre ses deux ennemis n'était qu'une formalité, et il allait rapidement envoyer un message au Hokage signalant qu'il n'avait que faire de ses agents... probablement en mettant ses explosives menaces à exécution.

Leur ennemi utilisa une obscure technique de paralysie pour limiter leurs mouvements au maximum, ne laissant même pas le temps à Fusasaki de reprendre le contrôle de ses gestes après la fin de sa technique de manipulation. Il était coincé à nouveau, tout comme Hako, qui parvint cependant à se libérer grâce à la symbiose qui l'unissait à ses insectes. Voilà une particularité clanique qui se révélait fort utile! Fusasaki n'avait rien de tel, et était à la merci de toute attaque ennemie... qui arrivait rapidement: une petite volée de shurikens fila vers les deux konohajin. L'essaim d'insectes Aburame parvint à en arrêter quelques uns, mais après avoir été dispersés par le nukenin, ils n'étaient pas assez nombreux ou organisés pour les stopper tous, et l'un d'entre eux toucha le ninja-marchand à l'épaule gauche. Il avait été légèrement ralenti par les efforts des petites bêtes, mais cela ne suffit guère à empêcher l'impact. L'arme se ficha dans sa chair, ignorant les légères protections qu'il portait sous ses vêtements en mission. La douleur traversa son corps et le fit se tendre, la surprise jouant un rôle important dans le choc subi. Son geste instinctif lui fit néanmoins remarquer qu'il n'était plus totalement immobilisé, et il n'eut pas besoin des commentaires de la genin, ni du petit coup de kunai qu'elle lui infligea avant qu'il ait eu le temps de répondre, afin de reprendre le contrôle de son corps. Hako n'apportait pas seulement son aide pointue, mais également une stratégie: s'ils pouvaient jouer sur le nombre pour submerger leur ennemi, ils pourraient prendre le dessus. C'était déjà la base du combat, mais elle marquait un point. Elle créa ainsi un trio de clones constitués d'insectes, ce qui était une belle performance: s'ils se faisaient détruire, ils pourraient toujours retourner agresser leur assaillant sous forme de nuage insecticide, ou même reconstituer un nouveau clone après un petit moment. Le problème était que même Fusasaki ne savait plus où la véritable genin se trouvait, et s'il pouvait sans crainte effleurer un amas d'insectes sans risque de les blesser, il avait peur de déranger la genin dans ses mouvements d'attaque. L'une des quatre Hako était restée derrière, et la logique aurait voulu que ce soit celle-là la vraie... mais c'était aussi ce que l'adversaire allait penser.

Fusasaki tira deux pièces de sa bourse avec sa main gauche comme pour se prouver qu'il était à nouveau capable de bouger et ne perdit pas de temps, ne pouvant se retenir de lâcher un petit

"Toi, tu vas me le payer..."

qui s'adressait peut-être au nukenin, ou peut-être à lui-même. Il avait des choses à prouver, après avoir été mis de côté aussi longtemps dans cet affrontement vital. Il n'avait plus la place de joindre le corps à corps, mais il pouvait tirer un coup précis... une seule technique qui allait, l'espérait-il, arrêter l'adversaire dans ses mouvements d'esquive, le mettant ainsi à la merci de Hako. Il saisit ainsi la première pièce entre son pouce et son index droits et n'eut qu'à attendre un petit instant pour décerner une ouverture. Quelques signes de sa main gauche électrifièrent l'objet métallique et l'envoyèrent tel un éclair en direction de l'ennemi. Son tir était rapide, puissant, et porté à relative courte portée. Dans le meilleur des cas, l'ennemi ne se relèverait pas après avoir subi cette technique. Cependant, le meilleur des cas n'arrivait jamais, et Fusasaki espérait seulement perturber ses esquives avec une vive douleur ou un bruit surprenant. En effet, un "Bang" avait accompagné le départ de la pièce, indiquant qu'elle avait passé un certain cap de vitesse. Malgré le chakra raiton insufflé dans la pièce, celle-ci n'allait pas vraiment électrocuter la cible de l'attaque... c'était plutôt le choc d'un objet lancé avec une force que seule un éclair peut donner qui comptait, et le coup avait pour habitude de briser des os. Si le nukenin parvenait à esquiver l'attaque, le mur de l'auberge allait accueillir un nouveau trou derrière lui.

Sans attendre plus longtemps, le vieil homme se saisit de la deuxième pièce, et la porta entre ses doigts, comme il venait de le faire. Ce deuxième coup partit plus rapidement, profitant de la désorganisation générée par le premier. Après deux attaques consécutives de ce genre, il espérait bien avoir causé des dégâts, ou le combat allait le faire se sentir malmené... et il n'avait même pas encore utilisé de taijutsu sur son ennemi! Cependant, si tout se passait bien, il savait qu'il n'en aurait pas besoin.


Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 900
PE:
284/300  (284/300)

Voir le profil de l'utilisateur




Balade aux bords des quais [PNJ]




Les deux malheureux s'agitaient dans cette pièce sombre comme des rats enfermés dans la même cage d'un serpent affamé, essayant d'échapper un destin funeste. Une fatalité sans échappatoire. Et le prédateur observant ses proies se fatiguer attendait le moment fatidique pour plonger ses crocs dans cette chair si délicieuse, et gouter au jus intérieur.

"On va le combattre par le nombre" disait-elle ? Très mignon.

À cet instant, le beau brun savait déjà quoi faire par la suite. Cependant, Illumi allait attendre le bon moment pour lancer sa technique. Maîtriser un Yamanaka par le nombre n'était pas une mauvaise idée... Mais maîtriser LE Yamanaka était digne des douze travaux d'Héraclès.

Devant des cibles qui viennent de sortir de son illusion, blessées, le stratège était totalement libre de ses mouvements. Son esprit vif lui permettait une analyse profonde et poussée de la situation. Il n'était pas question de les laisser prendre le dessus. Une règle de base pour un manipulateur qui se respecte. Au moment où l'amas d'insecte formait les clones, mudra en main, Illumi exécuta la technique qui lui permettrait de gérer le nombre par le nombre... Erreur débutante fut celle de dévoiler la stratégie sous les yeux de l'ennemi. Venant d'une genin, cela ne l'étonnait point.

"Cinq contre un, hein ? Ce n'est pas fair... "

Dit-il avant qu'un kunai ne vienne traverser sa tête, tandis qu'une pièce électrifiée lui déchirait la moitié du corps. Ce n'était point du sang qui jaillissait, mais une substance noire assez particulière. A travers cette substance noirâtre formant la dépouille du déserteur surgissait une autre entité semblable à Illumi. Très bientôt, plusieurs de ces clones apparurent lentement ici et là dans la pièce. Au sol, aux parois, ils étaient partout. En tout, il y avait cinq clones pour chaque ennemi, ironiquement.

"Qu'il en soit ainsi."

Était-ce du multiclonage ? Était-ce Une illusion ? La nature de cette technique semblait si étrangère aux yeux des Konohajins. Si l'envie les prenait de tenter le Kai, ils sauraient aussitôt que c'est inutile. Plusieurs de ces clones lancèrent des senbons vers les opposants du jour. Si Hako et Somei allaient parvenir à esquiver les Senbon, les clones d'insectes eux risquaient fort d'y passer. Qu'en était-il du vrai Illumi ? Dissimulé par l'illusion, parmi ce bon monde il guettait ses proies, scrutant la moindre ouverture avec l'intention d'en finir. Le coup qu'il préparait était d'un tout autre niveau, au grand malheur de ces ninjas de Konoha.

/PNJ joué par Kirua/

Recap combat :
 



avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Chasse au Nukee-nin



Alors que la meute d'Hako se ruait à l'assaut de l'impertinent traitre, prête à la faire subir au quadruple celle qu'elle avait subit, la jeune kunoichi démultipliée fut surprise par le double bang sonique de Somei.

"Quand vous vous énervez vraiment, ça balance !" siffla-t-elle en cœur, admirative.
Quelle technique redoutable ! Et avec de simple pièce de monnaie... La gamine toute de vert vêtue n'avait aucune idée de comment contrer ce genre de chose si jamais Fusasaki se retournait (à nouveau) contre elle. C'était trop rapide, trop brutal.
Cela lui montrait tout le chemin qui lui restait à parcourir...


"Cinq contre un, hein ? Ce n'est pas fair... " annonça le félon toujours de sa voix moqueuses, avant se faire couper par leurs assauts respectifs.

Mais hélas, malgré la promptitude de leurs attaques, le nukenin arriva miraculeusement à esquiver le kunai lancé par l'Hako restée en retrait et les deux tirs destructeurs du sensei de Yume à l'aide d'une autre technique chelou. Des espèces de clones intangibles ou encore une technique de genjutsu, vu qu'à l'inverse de clones classiques ils ne disparaissaient pas après un coups bien ajusté mais paraissait au contraire se démultiplier, apparaissant un peu partout dans la pièce dans des positions parfois improbables.
Original, mais l'Aburame s'attendait bien à un truc de ce genre : elle commençait à comprendre comment pensait et fonctionnait l'ennemi et quels étaient ses capacités. Hako ignora donc les répliques et se concentra, son cerveau de petite futée tournant à tout allures. Ses propres clones cessèrent instantanément leur assaut, sur la défensive jusqu'à avoir localiser l'ennemi.

"Qu'il en soit ainsi." termina le nukenin, à la grande joie de la jeune fille.
Les multiples version d'Hako affichèrent un sourire goguenard, avant de provoquer une fois de plus leur adversaire.
"Encore une technique de froussard !" s'écria-t-elle (avec moult échos clonés). "Mais une Aburame Hako en vaut milles comme toi ! A l'assaut ! Pour l'essaim !"

Pure vantardise, mais le nukenin étant affligé d'un égo au moins aussi grand que le sien, sans parler d'un complexe de supériorité évident, c'était typiquement le genre de remarque à le pousser à jouer avec ses "proies" comme un chat paresseux jouant avec une souris, plutôt que de fuir ou de tenter d'abréger le combat.

Plusieurs de ces étranges apparitions lancèrent des senbons vers Somei  (Hako jugea qu'il pouvait sans doute s'en débrouiller et ne s'en occupa donc pas) ainsi que vers la kunoichi et ses doubles.
Même si la pluie de projectiles était surprenante par tout ses angles d'attaques, Hako était petite et très vive (en bonne spécialiste du corps à corps), tout comme ses clones. D'autant plus que comme ces étranges clones, la plupart des projectiles étaient sans doute intangibles paria-t-elle... Elle fit le test à l'aide de deux clones, leur ordonnant de rater sciemment leurs esquives sur certaines trajectoires bien précises.
Bingo !
Elle avait volontairement sacrifié un clone, qui fut traversé par les vrais senbons, retournant pour l'instant à l'état d'amas d'insectes voraces.

Ce mouvement lui avait permit de confirmer son hypothèse.
Les mathématiques et la géométries sont des matières généralement haït à l'Académie, les apprentis ninja ne voyant pas trop l'intérêt de la chose. Des exercices sur papier, comme "Calculer les trajectoires optimales de lancer de 5 shurikens sur 4 cibles dans une circonférences de 7m placées sur le diagramme ci-joint" à faire en classe au lieu de s'entrainer semblaient bien vain pour les futurs ninjas...
Hako était d'ailleurs parmi les premières à pousser un profond soupir d'exaspération quand le professeur sortait les copies pour ce genre de test.
Cela ne voulait pas dire qu'elle y était mauvaise.
Bien au contraire, les Aburame (pour son plus grand malheur) faisaient grand cas des études théoriques et son père lui avait fait rentrer ça dans le crâne à grand coup de lourd manuel savamment appliqués sur son crâne lors de douloureuses séances de révisions.

Entre ses insectes encore libres suite aux techniques qu'elle avait déployé, les clones et son esprit aiguisé d'Aburame, il n'avait pas été difficile de localiser le véritable adversaire parmi les clones. Nul n'échappait aux milliers d'yeux à facettes d'un Aburame !
D'autant plus qu'il avait commit l'erreur de gloser un peu... La mère d'Hako, bien que n'ayant pas le droit d'enseigner les techniques de son ex-clan, lui avait  bien fait comprendre qu'il existait d'autres sens que la vue. Croyait-il pouvoir se cacher dans ce chaos de corps ondoyant ? Si on trompait sa vue, elle se servirait de l'ouïe ou de l'odorat !
Le clone touché avait conclut son raisonnement : maintenant que l'ennemi était localisé, place à l'action !

Immédiatement, l'Hako en équilibre sur le comptoir de la taverne lança son dernier kunai droit vers le véritable ennemi, plus pour le distraire et l'empêcher d'exécuter des mudra trop complexes qu'autre chose.
Le clone détruit face au traitre se changea en essaim vrombissant et affamé, se rapprochant dangereusement du malfaisant, masquant au maximum sa vue et bien décidé à lui ponctionner son chakra.
Dans le même temps, une copie d'Hako attaqua vicieusement par la droite, bien décidée à balancer un enchainement de taijutsu dans la poire du nukenin.

Tous ces mouvements n'étaient que des diversions.
La véritable Hako, feignant d'être tomber dans le panneau de la techniques simula une attaque sur une des apparitions fantomatique, avant de pivoter au dernier moment pour passer dans le dos du véritable ennemi avec toute la vitesse effrayante d'une spécialiste de taijutsu enragée.
La jeune kunoichi affrontait un dilemme : tenter une technique brutale et efficace ou bien... Non, rien ne garantissait que son assaut serait décisif.
Il valait mieux porter un coup plus psychologique :humilier un type à l'égo aussi enflé ne pourrait que le conduire à la faute.
Souriant méchamment, elle s'accroupit vivement, formant le mudra du tigre...

"Sennen Goroshi !!! Punition Divine de Konoha !" s'écria la kunoichi vert-pomme tout en plantant douloureusement ses doigts durcis dans le fessier du traitre.
Le coups brutal et surprenant n'allait guère infliger de dégâts. Ce n'était pas le but. En plus de l'humiliation, l'angle d'Hako était savamment calculé pour faire bondir de surprise et de douleur le mécréant en direction de Somei.

"La passe, sensei !" conclut Hako, un sourire mauvais aux lèvres.


Récapitulatif combat:
 


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 185
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 5181
PE:
560/200  (560/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Le premier tir de Fusasaki sembla faire mouche, mais ses conséquences se révélèrent en réalité aussi factices que tout ce que leur ennemi leur avait montré jusqu'à présent. Sa personne s'était dédoublée après avoir subi les dégâts autrement critiques.

Hako n'en perdit pas le nord et parvint à déterminer parmi le nombre trop élevé d'Illumi lequel devait être le vrai en sacrifiant l'un de ses propres clones. Elle enchaîna des mouvements rapides et maitrisés pour se tenir derrière lui et finir par une étrange attaque le faisant sauter en avant afin que Fusasaki puisse l'achever d'un coup de poing, probablement. Malheureusement, celui-ci également se sépara en deux clones, prouvant sa nature illusoire.

"C'en est assez!"

Le marchand avait rugi de frustration en voyant la maligne stratégie de Hako échouer comme tout ce qu'ils avaient entrepris jusqu'à présent. Il joignit ses mains rapidement en tentant une technique de dissipation : "Kai!" La technique ne lui révéla rien de nouveau, et la véritable position de leur ennemi était toujours cachée. Voilà qui était étrange. Mais il se trouvait forcément toujours parmi eux, dans cette salle commune d'établissement de restauration. Fusasaki avait perdu bien des pièces entre sa première rafale, les poignées jetées lorsqu'il avait perdu le contrôle de son corps et les deux tirs fulgurants qui ont suivi sa reprise du contrôle de celui-ci. Voilà qui commençait à ressembler à un terrain dans lequel il avait l'habitude d'agir. Fusasaki fit un saut en arrière pour s'approcher de la sortie et effectua quelques mudras avant que des éclairs ne commencent à jaillir pour former des barrières électriques sautant de pièce en pièce et formant des cellules enfermant les ninjas et les clones. Peu importait lequel d'entre eux était le vrai nukenin, ils étaient tous confinés dans un espace réduit électrisé. Peut-être n'était-il aucun de ces clones illusoires... mais cela ne changeait rien au fond du problème: s'il était dans cette salle avec eux, il était coincé.

Fusasaki crut nécessaire de rassurer sa jeune camarade malgré tout:

"Je nous ai tous séparés. Je ne sais pas lequel est le vrai, mais il ne peut pas franchir ces éclairs sans qu'on ne le sache. Évite de faire des gestes trop brusques, par contre... il y a beaucoup de pièces vers toi."

En effet, le coin où se tenait Hako, et où la plupart des clones se trouvaient encore était celui dans lequel la concentration de pièces était la plus élevée. La sortie, en revanche, était beaucoup plus libre, et l'espace dans lequel Fusasaki se trouvait était plus large que nécessaire, lui permettant de faire des gestes sans avoir à se soucier de s'électrocuter. Remerciant sa mémoire maniaque concernant les pièces de monnaie, il profita du peu de temps dont il pouvait se permettre avant une attaque pour observer l'intérieur de cette auberge plus clairement. En distinguant les emplacements de Hako et de chacun des clones, peut-être pourrait-il y voir plus clair...


Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 281
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 900
PE:
284/300  (284/300)

Voir le profil de l'utilisateur




Balade aux bords des quais [PNJ]




Au-de-là de la porte, l'agitation se sentait. Les villageois étaient inquiets quant à ce qui se tramait. Il était de toute évidence que des ninjas se battaient  à l'intérieur du bar. Certains hommes s'approchaient avec l'intention de mettre fin à "la bagarre", mais à deux mètres du bâtiment, ils changeaient d'avis, bien moins courageux qu'ils ne voulaient admettre. Il fallait l'avouer, dans ce village de pécheurs les gens menaient une vie paisible, bien loin de tous les conflits du Sekai. Les pauvres villageois n'étaient pas habitués à ce genre d'évènements meurtris.

Le personnage qui se dressait aujourd'hui devant les deux Konohajins était intriguant par ses réactions, tantôt sadiques, tantôt gamines, voire naïves. Irumi était tout ce qui s'apparentait à de l'étrangeté tant son comportement était bizarre et contradictoire. Il lui arrivait de sourire à un malheur, ou bien s'énerver quand il a tué un ennemi ; par mégarde, après tout, qui s'amuse à casser ses jouets volontairement ?

Dans l'illusion établie, tout ce qui parvenait aux sens des victimes les menait vers de simples clones intangibles. Cette illusion parfaite parvenait à tromper toute capacité de détection, notamment le Sharingan. Une véritable tromperie vicieuse et malsaine, ayant pour l'unique but de fatiguer l'ennemi, le rendre fou. Ainsi, celui qui semblait être l'original aux yeux de la gamine n'était rien d'autre qu'un vulgaire clone. Blessée, fatiguée, elle épuisait le peu qui lui restait d'énergie en s'acharnant sur une réplique d'un Irumi qui jubilait au fond de la pièce.

Bientôt isolé au milieu d'une barrière de foudre, le Yamanaka n'avait pas le choix que d'utiliser le fuuton encore une fois. Si l'usage du chakra allait immédiatement rompre le Genjutsu, Somei et Hako ne devraient pas se réjouir trop tôt : c'est un véritable ouragan qui allait s'abattre sur la zone de combat. Ainsi, la technique fut lancée, aussi énorme que l'immensité le permettait, réduisant en misérable amas de décombres l'édifice tant sa portée était incommensurable. Se protégeant des débris par le vent qu'il générait, on ne pouvait point dire autant de ses adversaires. Le prodige prit appuis, mudra en main, comme s'il préparait déjà une prochaine offensive.

"Non, non... Vous ne pouvez pas mourir maintenant !", dit-il, la voix inquiète, soucieux du sort de ses opposants. Cela en devenait presque agaçant.

Recap:
 





avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Chasse au Nukee-nin


L'attaque, ou plutôt la provocation de la petite Aburame fonctionna à merveille, propulsant le mécréant surpris qu'on s'en prenne à son fessier.
Il s'affala à terre comme la larve molle qu'il était, dédiant un regard noir à Hako avant de réintégrer vivement (et lâchement) son inutile meute de clones.
Hélas, trois fois hélas, Fusasaki n'avait pas profité de l'ouverture.
Avait-il été troublé par les clones ? Surpris par la "technique" un peu particulière de la sale gamine ?
Ou pire : avait-il douté d'elle ?

Mais le sensei de Yume ne resta tout de même inactif : en quelques mudra, il créa une barrière électrique à l'aide des pièces qu'il avait préalablement répandu dans la salle.
"Je nous ai tous séparés. Je ne sais pas lequel est le vrai, mais il ne peut pas franchir ces éclairs sans qu'on ne le sache. Évite de faire des gestes trop brusques, par contre... il y a beaucoup de pièces vers toi." explicita alors Somei, sauvant probablement Hako de déplaisant arc électrique, vu la tendance à foncer tête baissée de la jeune fille.

Bien, ça lui donnait le temps de réfléchir. Un sourire carnassier barra le visage (pas du tout) angélique de la jeune kunoichi. Pas de mouvements brusque ? Cela voulait donc dire pas de techniques complexes riches en mudra pour l'ennemi. Mais hélas pas d'assaut de taijutsu pour sa part... Heureusement, ce n'était pas ses seuls atouts. Elle n'avait même pas besoin de bouger pour attaquer, elle ! Enfin, pas elle, eux !
Hako fit un inventaire de ses réserves en kikaichu, entre ceux qu'elle hébergeait encore en son sein et ceux répandus dans la pièce ou transformés en clone.

Elle réfléchissait encore, commençant à peine à donner de muettes instruction à son essaim pour qu'il rampe entre les lattes du plancher à la recherche du nukenin (ses petits amis pourrait sans mal le traquer grâce à l'odeur de sang frais du tenancier assassiné sur lui), tout en étant à l'abris des éclairs de la cage fulgurante, mais son adversaire ne lui laissa pas le temps de mettre son plan en application.
Contre toute logique, celui-ci fit disparaitre sa horde de clones hideux et exécuta une technique, au risque de se faire électrocuter !
En voyant une tornade se condenser non lui d'elle, Hako eut juste le temps de se remémorer le moment à l'Académie où un professeur blasé expliqué les différents éléments de justu avancés (s'en suivait évidement moult piaillement d'apprentis ninja qui voulaient connaître leur affinité, comme si l'Académie avait les moyens de tester tout le monde).
En tout cas, obéissant à la théorie, la vague de vent compressée balaya les pièces et la barrière électrique.

Le clone d'insectes à coté d'Hako saisit immédiatement sa maitresse et la balança sans ménagement hors du chemin de la technique, directement dans un mur, avant de disparaitre, souffler par la technique.
Utilisant cet élan, la petite spécialiste de taijutsu défonça le mur d'un coup d'épaule chargée de chakra.
Juste à temps !
Elle s'écrasa violement dans la rue, couverte de débris dû à son échappée et aux shrapnels de bois soulevés par la technique qui avait rasée tout un coté du bâtiment, provocant en plus l'effondrement de celui-ci.

"Mais quel malade utilise ce genre de technique de démolition dans un lieu fermé ?" maugréa mentalement Hako, affalée dans la poussière et les débris en arrachant un pieu de bois fiché dans son bras. Bon sang, que ça faisait mal ! C'était en plus le coté dont elle avait déjà à demi-déchiquetée sa main... Bref, ce bras là allait être inutilisable pour un moment.
A part ça, elle était couverte de terre dû à sa réception désastreuse dans la rue et elle était lardée d'échardes plus petites qu'elle choisit de négliger. Son habit si caractéristique était fichu !

Bon, en tout cas, le nukenin étant sans doute enterré sous les débris de l'auberge... Il en avait certes défoncer la salle principale et les murs, mais en provocant l'effondrement du bâtiment, il avait dû se recevoir le toit sur la tronche ! Ce gars prenait sans doute de la drogue. Cela se voyait à ses yeux...
"Et Fusasaki ?" songea soudain la gamine inquiète. Impossible de le voir à cause de la poussière soulever par ce désastre... Il ne lui restait plus qu'à prier que le vieil homme s'en soit sortit. Possible, il était beaucoup plus vif qu'il n'y paraissait et il était prêt de la sortie quand l'autre idiot avait balancé sa tempête...

Prudente (ça lui arrivait de temps en temps, surtout dans son état), Hako se dissimula derrière une pile de débris, reprenant contact avec son essaim et lui ordonnant de sortir lentement de sous les décombres.
Un de ses clones avait survécu : celui en équilibre sur le comptoir, bien que pas directement sur la trajectoire du Fuuton, avait eut le réflexe (et les kami savait comme les insectes pouvaient être vifs) de se jeter sous le zinc, se protégeant de l'effondrement.
Hako lui ordonna de sortir  et d'escalader la plus haute pile de décombres, une poutre sectionnée en deux qui dépassait d'une pile de gravats.

C'est alors que depuis sa cachette, Hako entendit une voix qui lui rendit tout sa détermination et son esprit combatif.

"Non, non... Vous ne pouvez pas mourir maintenant !" susurra le nukenin, qui avait mystérieusement évité l'effondrement du bâtiment.
Il était donc en vie... Cela n'allait pas durer, fois d'Hako ! La rage et la soif de combat revenait dans le cœur de la jeune fille.

La petite Aburame remarqua également des silhouettes à travers la poussière soulevée. Mince, les civils !
Forcement, leur combat avait suscité à la fois peur et curiosité.
Du coup, plus le temps de réfléchir à un plan très complexe, il fallait agir.

"Rentrez chez vous ! Opération de Konoha !" tonna le clone du haut son perchoir, tout en lançant un des trois derniers shuriken d'Hako en direction du nukenin, attirant de fait l'attention de tous.

Profitant de cette diversion, la véritable Aburame à froufrou jaillit vivement hors de sa cachette, un coup de pied chargé de chakra visant la tête du traitre visqueux.
"Dyyynamiiic Entryyyy !!!" hurla la jeune fille en portant son attaque surprise.
Et alors qu'elle affrontait directement l'ennemi, sortant peu à peu des décombres, une marée noirâtre d'insectes avides de chakra se rassemblait, emplissant les fissures, allongeant les ombres. L'essaim attendait d'être rassemblé en masse suffisante pour obéir à l'ordre de sa maîtresse et jaillir sur l'ennemi.
Méfiante après l'usage de la technique Fuuton dévastatrice, Hako se concentra également pour pouvoir utiliser une substitution au cas où le nukenin contre-attaquerait directement.
Toujours juché en hauteur sur sa poutre déracinée, le dernier clone d'Hako faisait la vigie, un shuriken à la main, près à intervenir au besoin.


Récapitulatif combat:
 




Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chasse aux exhibitionnistes [Mission rang D avec Mamoru Ando]
» Mission Rang B : A la chasse au gros gibier ! [Feat. Samui Kakeshuou Vs Hyô Rena & Kamejirô ]
» A la chasse aux informations [Mission Rang B : Libre Konohajin]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille

Sauter vers: