Partagez | 
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 119
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 482
PE:
49/300  (49/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Amatera Hatoma vs Hayashi Shin    Ven 16 Déc - 19:32
Fight


Je me demandais parfois si je n'étais pas en train de perdre la raison, peut importe où mes yeux se posaient il n'y avait que de la haine, du malheur et la mort. Hier encore, une jeune fille d'environ huit ans est morte sous mes yeux, tuée par trois hommes qui avaient apparemment abusé d'elle. Les gens du village en question n'avait rien fait, par peur sûrement. Cette scène m'avait tellement dégoûté que dans une haine immense j'ai tué de mes propres mains les dizaines de personnes qui vivaient dans ce village. Étais-ce cela un monstre ? Une personne sans âme ne se souciant plus de la vie des autres ? Alors que depuis toutes ces années ne pas tuer d'innocent était l'une de mes priorités. C'était peut-être dû aux ténèbres qui semblaient de plus en plus me consumer, m'attirant vers leurs tréfonds, dévorant peu à peu mon être. Depuis plusieurs jours il m'était presque impossible de fermer l'oeil, c'était de plus en plus dur de contenir ce flot de violence et de haine à l'intérieur. C'est pour cette raison que sans cesse, sans raison, je marchais encore et encore. Ne sachant pas quoi chercher, ne sachant même pas où me rendre. Cela faisait plusieurs jours que mon corps se trouvait dans ce pays qui d'après mes renseignements semblait être le pays de l'eau, un endroit idéal quand il s'agit de meurtre ou de trahison. Le pays était depuis un moment en proie à des règlements de comptes, des tentatives de coup d'état et une traque contre les détenteurs de Kekkei Genkai. Autant dire qu'une personne en possédant un aussi rare que le mien ne devait pas faire de vieux os ici. Les endroits visités étaient les mêmes, tavernes, petits villages, maisons isolées. C'était en somme le quotidien d'un homme ne cherchant pas à se faire remarquer, mais qui voulait obtenir quelques informations.


Il y a deux jours on m'avait parlé d'un petit village qui serait sous l'emprise d'un bandit et de ses deux gardes, apparemment des hommes surpuissant valant des shinobis de rang S. L'excitation était bien sûre à son comble et il ne m'en fallût pas plus pour m'y rendre. Oui, c'était du suicide d'y aller seul comme ça, mais aujourd'hui sans savoir pourquoi j'avais arrêté de penser laissant cette envie meurtrière reprendre un peu le dessus. Arrivant aux portes du village, la moitié cramés, l'autre en état assez lamentable. Pas un bruit, pas un rat dans les rues, seulement des rires étouffés qui se laissaient entendre de temps à autres. Ile semblaient venir du bout de la place où se trouvait un bâtiment plus grand que les autres, sûrement l'auberge du village. Calmement j'avançais vers le lieu, ouvrant la porte avec sérénité avant de pénétrer à l'intérieur. Il y avait quelques Hommes apeuré dans un coin de la pièce attaché comme des animaux, au fond de la salle une sorte de trône avait été placé là. Un homme se trouvait dessus à ses côtés deux hommes, à ses pieds deux femmes quasiment nues enchaînées. Les bruits s'étaient arrêtés suite à mon entrée et le chef présumé de cette mascarade se leva pour prendre la parole.


"Qui..."


Le pauvre n'eut même pas le temps de finir sa phrase que dans un geste de rage du cristal apparût en dessous de lui pour l'empaler, la scène fût tellement rapide qu'il fût quelques secondes aux autres pour comprendre ce qui venait de se passer. L'un des bandits de rage cria avant de se jeter sur ma personne, un simple kunai en main, l'esquiver et l'égorger fût d'une facilité aberrante. L'autre de peur tomba en voulant reculer et tandis que je m'avançais lentement toujours une arme à la main prêt à l'égorger, ce dernier se mit à chialer. Il expliqua qu'il n'avait rien à voir dans tout ça, tout en se pissant dessus bien sûr. Je me doutais que l'information concernant des rangs S surpuissant était totalement fausse, il s'agissait simplement de trois bandits de grands chemins qui s'en sont pris à des paysans sans défense, sans même une arme. Il était donc temps d'en finir avec ce dernier, tandis que mon kunai transperça sa gorge mes yeux fixèrent aux alentours les personnes me regardant avec effroi. Ils avaient tous peurs, personne n'osait parlé, c'est donc sans un mot et sans vouloir de leur insignifiants remerciement que mon corps quitta la pièce laissant ce kunai sur place. Je sortais alors du village et mes yeux aperçurent au loin une silhouette, activant tous mes sens je pouvais enfin le sentir, comme un mirage marchant vers ma personne. Quelqu'un de puissant approchait à grand et après cette mascarade j'avais hâte de lui faire tâter l'un de mes kunais. Ma raison ? En avais-je encore besoin à ce point ? Alors que la folie elle-même était en train de prendre le contrôle de mon cerveau.




Le masque que porte Hatoma:
 



avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Messages : 48
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 607
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Amatera Hatoma vs Hayashi Shin    Lun 9 Jan - 4:47




Let's Fight !

L'écho lointain d'un cri d'oiseau avait été suffisant pour m'avertir que je venais de passer la nuit en dehors des quatre murs de ma chambre. Le froid matinal qui illustrait le pays de la brume me faisait vite regretter mes actions de la veille. Ce même climat se chargeait également d'enfermer tous les Kirijins chez eux avant une certaine heure, et ce depuis la nuit des temps. Heureusement pour nous, habitants de Kiri, on s'habituait à cette hypothermie dès notre plus jeune âge, quand bien même chaque hiver était plus invivable que son dernier. Suite à mon réveil, je frottais mes mains avidement avant de me lever et jeter un dernier regard sur les tombes des deux hommes qui m'avaient accompagnés lors de ma dernière mission. J'étais en deuil, en dépit du fait que l'on ne s'était que rarement croisés. Cependant, je n'avais pas pu sauver leurs vies et je m'en voulais, surtout qu'au final j'étais le seul survivant. Pourtant, le code ninja stipulait clairement qu'Un ninja devait parfois sacrifier ses camarades pour accomplir la mission. En l'occurence, notre traque fût un échec sans précédents, mais justement, ma survie allait faire en sorte que les choses n'en restent pas là. Selon moi, un shinobi n'étant pas capable de sauver ses compagnons est un moins que rien et c'est exactement ce que j'avais fait. Tout ce que je pouvais à présent c'était me réjouïr de ne pas y avoir laissé mes os -et avoir été sauvé par Megumi, surtout- et venger mes ex-coéquipiers en mettant fin à la vie du déserteur qui nous avait tendu un piège.

J'étais à présent engagé à rendre grâce aux défunts ninja, me dirigeant dès mon réveil vers mon domicile afin de me préparer pour ma quête. J'étais enfin opérationnel maintenant que mes blessures avaient -a priori- complètement guéries. Je comptais guetter tous les recoins du Sekaï jusqu'à retrouver la trace du criminel qui leur avait ôté la vie. J'avais même pensé à m'acheter un troisième sabre, mais je n'avais ni l'argent ni la patience d'aller examiner tous les Katanas de la boutique. La collection du vendeur était replète de lames mal taillées et il y avait très peu de Daitōs, toutes aussi chères les unes que les autres, et d'aussi mauvaise qualité surtout. J'étais certain que ma défaite l'autre fois avait été causée par mon manque d'entraînement. Je ne m'étais toujours pas parfaitement habitué à l'usage de deux épées seulement et c'était entièrement de ma faute. Pour le coup, j'ai passé la semaine à faire des entraînements intensifs, malgré mes balafres, arrivant même jusqu'à développer une nouvelle technique à deux sabres uniquement. Elle n'était toujours pas perfectionnée, mais j'avais vraiment hâte de la tester dans un enjeu différent, c'était toujours plus motivant. D'ailleurs je ne me considérais jamais maître d'un jutsu tant que je ne l'effectuais pas dans un contexte sérieux.

Après mon passage éclair à la maison, je me dirigeais de pied ferme vers les portes du village. Pour aujourd'hui, j'avais l'intention d'épier les alentours de Kiri, vu qu'on ne se trouvait pas si loin que ça la dernière fois et qu'il reviendrait peut-être pour se venger de moi, qui sait. Et puis c'était un ex-ninja de Kiri, il allait de soi qu'il devait revenir faire un tour par ici de temps en temps. Après quelques minutes d'enquête, on m'a informé qu'une hécatombe avait alerté les villageois d'un petit patelin non-loin de là où je me trouvais actuellement. Un fervent espoir commençait à naître en moi, me laissant croire que j'étais dans un jour de chance. Cependant, avant même mon arrivée au village, je me rendais compte que je m'étais trompé de proie et que c'était un autre criminel qui était à l'origine de tout cela. Des frissons parcouraient le long de mon corps rien qu'en apercevant la carrure et la démarche de ce curieux personnage. J'étais tombé sur le gros lot et c'était le moment idéal pour évaluer mes compétences.

« Eh, vieux roux, on dirait que tu n'es pas d'ici. On ne vend pas de masques d'animaux à Kiri, donc va faire un tour à Kumo ou à Konoha, tu y trouveras probablement ton bonheur.  »


© Ʃkaemp はは ™





Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» Bien mal acquis ne profite jamais [PV: Noa Shin]
» Les Hayashi en mission [B - Raito]

Sauter vers: