Un accueil glacial pour une tête brulée [mission rang B]
Partagez | 
avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Mission:
 









Départ




Plus l’année passait, et plus je reprenais confiance en mes capacités, malgré l’échec à Testu no kuni. Je rencontrais d’autre shinobis intéressants, comme Shojito, avec qui on effectuait des missions. Et justement, même si la Nouvelle année était proche, le raikage lui ne chômait pas, et il nous envoyait encore en mission.
Shimo no kuni, le pays du gel, voilà notre destination. Pourtant, les expéditeurs étaient Yu no kuni, plus particulièrement la Femme du Daymo, qui se faisait du souci pour son fils. Avec raison. Le fou, ou téméraire, c’est marrant comme un rien sépare ces deux adjectifs, c’était mis dans la tête de détruire les bandits avec un petit groupe de shinobis, dans les terres de Shimo. Sans reconnaissance du terrain ou des forces ennemis, il c’était assurément jeté dans la gueule du loup. A moins que sa soit les forces officielles de Shimo qui l’eu attrapé, ce qui dans ce cas, serait extrêmement plus embêtant…
En tous cas, il fallait préparer notre mission. Notre ? Oui, j’allais être avec un autre chunin, et le nom qui apparut après me fis sourire. J’étais content pour lui. Shojito, le jeune homme de notre dernière mission avait été promu Chunin pendant les semaines qui ont suivis. Je l’aimais bien. Il parlait un peu trop, et avait un caractère étrange : tantôt fou, tantôt ultra sérieux, mais il était appréciable, et plein d’espoirs.
Je pris des affaires chaudes, de quoi camper cinq fois, normalement quatre devrais suffire, deux à l’aller, deux au retour, mais on est jamais trop prudent, mon katana qui ne me quittait jamais, et tous les autres équipements indispensables à ma survie. Je pris le rouleau de missions, réajustai ma veste chaude, et me mis en route vers les portes du village. Je fis cependant un léger détour vers les boutiques.

Quelques minutes plus tard, j’arrivais à la porte du village, un cadeau emballé à la main, et reconnue de suite Shojito avec sa crinière rousse, impatient comme toujours de partir. Je le saluais de loin, et en m’approchant, je lui jetai gentiment le cadeau sur lui. Un petit bonnet, qui protégeait bien du froid, mais qui correspondait parfaitement au style vestimentaire de mon équipier.



▬Cadeau, pour ta promotion de Chunin, félicitation. En plus, c’est l’époque des cadeaux non, donc ça tombe bien !
Bon, maintenant trêves de plaisanterie, nous allons à Shimo no Kuni, presque à la frontière avec Yu. En gros, presque au même endroit que la mission de la dernière fois, mais dans l’autre pays. Il faut surtout pas se faire remarquer d’ici là, c’est pourquoi je vais te demander d’enlever ton bandeau de kumo, et de ne pas mettre, ou alors la caché, ta veste de protection de Chunin une fois arrivé à leur frontière. Ça te va ? on passerait bien plus inaperçue, surtout si des villageois nous voient sur le chemin, ils ne pourront pas dire que nous sommes de Kumo. Ce sont juste des précautions, notre pays n’est pas en guerre avec le leur, mais les relations ne sont pas au beau fixe loin de la… et l’intrusion du fils du Daymo des Sources chaudes, secouru par des Shinobis de Kumo, ça ne va pas forcément leur plaire, c’est un peu la réunion sur leur terre de ces deux grands rivaux…
Tu me suis toujours ? Je parle beaucoup maintenant, mais c’est pour éviter des discussions inutiles plus tard.


Je ne sais pas s’il avait compris tout ce que j’avais dit, mais après quelques brefs autres échanges nous étions partis.

[…]

La route jusqu’au Pays du gel fut tranquille, et nous avons campé juste avant d’y entrer, par mesure de sécurité. La neige tombait fortement, et rendait difficile l’élaboration d’un feu par des moyens conventionnels.



▬Dis, tu n’aurais pas une technique katon peu puissante sous la main pour allumer ce feu ? Je vais mettre des kunaï autour de notre campement, relié à un fil, pour établir un système d’alarme rudimentaire…




Une fois partit et le système d’alarme mis, je retournai au camp, en attendant la suite des événements.


Récapitulatif combat:
 

Tenue d'Arkillo:
 

© NAELY


Dernière édition par Akrillo le Jeu 22 Déc - 0:13, édité 1 fois
avatar
雷 | Kumo no Chûnin
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 591
Date d'inscription : 20/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 828
PE:
135/100  (135/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Une nouvelle mission !

C'
est le lendemain de la promotion Chunin de Shojito, il est appelé à se rendre aux portes du village afin de partir en mission avec Akrillo, un nouveau compagnon. La neige a recouvert Kumo entièrement et rend le village alors plus magnifique que lorsqu'il fait plein soleil. Dans un soucis de ne pas avoir froid le jeune rouquin s'habille chaudement et se prépare à partir quand il remarque sur la table de la cuisine une paquet cadeau emballé dans un beau papier rouge tacheté d'étoiles dorées, il provient de ses parents qui ont décidé de le lui offrir pour fêter sa récente promotion.

Enthousiaste mais néanmoins pressé il ouvre le cadeau à grande vitesse et y découvre une boite ornée d'or légèrement marquée par les années, c'est en ouvrant celle-ci qu'il trouve une lettre accompagnée d'un kunai et un shuriken très usés. Voici le contenu de la lettre :

"Mon chère petit fils, j'ai eu autre fois l'occasion d'être shinobi et j'étais persuadé que toi aussi tu voudrais l'être en temps voulu, voici la raison pour la quel j'ai forgé cette boite afin d'y mettre mon premier Kunai ainsi que mon premier Shuriken. Si tu lis cette lettre, c'est que je n'ai pas pu être présent lors de ta promotion Chûnin, mais sache tout de même que moi et ta grand-mère sommes très fier de toi et nous t'aimons de tout notre cœur. Avec amour et tendresse, ton grand-père et ta grand-mère."

Lors de la lecture de la lettre, Shojito verse une larme et ne peut s'empêcher de sourire en même temps, la preuve même que cette lettre existe, prouve que quelqu'un croyait déjà en lui depuis bien longtemps et cela n'avait pas de prix.

Mais alors qu'il se remémore les bons souvenirs passé avec son grand-père, il s'aperçoit que l'heure tourne et se rend sur les lieux du rendez-vous pour y retrouver Akrillo qui l'attend avec un paquet dans les mains.


-Sérieux ?! Woah, tu n'aurais pas dû ! Je n'ai rien prévu pour toi, moi ! Merci beaucoup Akrillo !

Après avoir remercier Akrillo, le jeune rouquin suit ses instructions en enlevant son bandeau et en cachant bien sa veste de Chunin afin qu'il ressemble le plus possible à un voyageur lambda. C'est avec un acquiescement de la tête que Shojito affirme avoir compris la situation avant que les deux shinobis se mettent en route.

[...]

C'est environ à mi-chemin du voyage que les deux shinobis font une énième pause afin de reprendre des forces mais contrairement à habituellement, la neige empêche de faire un feu convenable alors Akrillo demande a son compagnon d'en créer un à l'aide d'un jutsu.

-Kâton ! Ryûka no jutsu !

Avec une vitesse peu commune Shojito signe une technique avant de souffler une boule de feu sur les bois encerclé de kunais, c'est alors q'un feu de camp avec des flammes plutôt grandes fait son apparition et permet au deux shinobis de se réchauffer.

-Bon Akrillo, je sais que tu es plus doué que moi, mais sur cette mission et au seins du village nous sommes maintenant égaux ! Héhé !  Pour joué dans le sérieux même si je n'aime pas trop l'être, tu sais mieux que moi que nous devons établir une stratégie et comme nous allons bientôt arriver, je penses qu'il est temps d'en discuter ! Tu as des idées ? Je sais que tu maitrise le Futon, avec mon Kâton on pourrai faire des attaque puissante pour acculé nos adversaire mais ce serait aussi prendre les risques de brûler les otages, enfin bon, pour le coup je compte sur ton expérience du terrain pour nous guider dans cette mission !

C'est après avoir terminer sa phrase que Shojito se met à construire une tente assez grande pour deux personne afin d'y passer la nuit à l'abri de la neige.






Dernière édition par Ikezawa Shojito le Mar 27 Déc - 17:22, édité 2 fois
avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur








Stratégie




À mon retour, Shojito avait fait le travail, le feu était allumé, et je pue m’asseoir sur des pierres rassemblées au préalable pour me réchauffer. Aussitôt assis, il prit la parole, ramenant sa nouvelle position de Chunin, entre autres, et de la suite des évènements.
Il se leva d’un coup, et commença à monter la tente. Je me levai juste après lui, ramenant nos sacs en les secouant pour éviter que la neige reste coller dessus, puis je les plaçais dans la tente fraichement construite.


▬Ne t’inquiète pas, nous sommes égaux et en puissance et en grade. Il y a de nombreuses situations que toi seul pourrais gérer, et l’inverse et vrais aussi. Ensemble, on pourra affronter beaucoup de problèmes qui auraient été plus délicats tous seul ! À nous deux, on va faire des ravages. Et puisque le Raikage a l’air de vouloir nous faire faire plusieurs missions ensemble, autant s’habituer à bosser tous les deux.


Je finissais ma phrase en tendant mon poing fermé vers lui, comme l’aurait fait notre célèbre et imprévisible Bee-sama.



▬Bon, pour ce qui est de la mission, ça va être délicat, il y a plein d’inconnues dans l’histoire. On ne sait même pas par qui il a été retenu prisonnier, et s’il est prisonnier… Il peut très bien être mort, tuer par les gardes-frontières, ou d’autres personnes peu recommandables. De plus, la mission nous guide vers un village, mais contrairement à notre précédente mission, nous ne savons rend e ce village. Si ça se trouve, des shinobis de Shimo y ont une caserne, il faudrait donc être extrêmement prudent. Ou alors, ça serait un village normal, ou, troisième cas, il serait presque… Dangereux ; remplis de bandits ou autres. À vrai dire, je n'en sait rien, mais il faudrait déjà commencer à réfléchir à ça…



Je posais les sacs dans la tente, m’installai en tailleur dedans, et regardais le sol.


▬Je vois trois options du coup, on peut par exemple adopter pour l’option numéro un et deux, une stratégie qui serait de se faire passer pour des individus lambda qui cherchent leur ami ou cousin, téméraire mais imprudent, qui a voulu se frotter avec la racaille du coin. On obtiendrait ainsi surement des informations, sans trahir nos intentions et notre couverture. Sur la troisième option, je pense qu’il faudrait mieux jouer à la loi du plus fort. Les vermines ne respectent que les plus dangereux, voilà comment on pourrait tirer des informations. Je ne te parle pas de taper tout ce qui bouge, juste d’être intimidant. Je ne veux pas d’accident que l’on peut éviter, c’est d'accord ?
Par contre, si on retrouve notre cible vivante, avec peut-être des équipiers à lui… Je ne sais pas vraiment comment agir. Je n’ai pas de technique permettant d’être discret… À moins que …
Bon okay, tu sais que j’ai le fuuton, mais j’ai aussi le Doton, et avec ceci, j’ai une technique me permettant d’aller sous terre sans que personne ne s’en rende compte, tout en préservant les ennemis au-dessus de moi ! Le mieux serait alors que je créée un clone qui resterait avec toi, et qui irait au combat ou en infiltration, pendant que moi je vais sous terre. Une fois les otages trouvés, tu tues mon clone ou je me suicide pour que les infos me reviennent, je file vers eux sous terre et je ressors entre les otages et les gardes, tandis que toi, tu les attaques de front. Ça ne me parait pas trop trop mal. Une fois que je suis devant les otages, tu peux faire péter un gros katon, j’aurais de quoi les protéger et moi avec. Après, nous ne savons pas combien ils seront, et si des Nukenins seront parmi eux. Car pendant quelque temps, tu seras seul au combat contre eux, mais j’ai confiance en tes capacités pour résister et même plus encore !


Je pense avoir tout abordé, mais j’espère n’avoir pas fait mourir d’ennui mon interlocuteur...

Nous avons donc continué de discuter de stratégie, avant de s'endormir, pour partir à Shimo le lendemain, en direction du village !

Récapitulatif combat:
 

Tenue d'Arkillo:
 

© NAELY
avatar
雷 | Kumo no Chûnin
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 591
Date d'inscription : 20/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 828
PE:
135/100  (135/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Une nouvelle mission !

C'
est durant une bonne partie de la nuit que les deux camarades discutent de la stratégie à abordé dans de tel situation et le débat finit par être conclu avec un "on verra bien" de la bouche du jeune rouquin.

Durant tout le trajet qui suit les deux shinobis discutent de tout et de rien mais ils recentrent souvent sur la mission car il faut être belle et bien préparé ce n'est plus une petite mission de rien du tout comme Shojito a l'habitude de mener.

[...]

Quelques jours plus tard ils arrivent aux frontière de Shimo no Kuni et c'est alors le début de l’enquête pour trouver le repaire des brigands car celui-ci est malheureusement inconnu des deux shinobis. Avec une détermination et un ton assez sérieux, Shojito regarde son camarade et lui propose alors de ne pas se séparé pour mieux opéré comme le veut la coutume. En effet, il ne connait pas la région et ne compte pas trop se faire remarquer ayant bien compris les consignes d'Akrillo au début de leur voyage.

C'est en marchant au abord du village de Hakanojo que le rouquin remarque un homme vêtu chaudement et une arme accroché à sa ceinture. Discrètement, Shojito fit un signe à Akrillo en pointant l'individu du doigt, il ne sait pas si ils sont chanceux ou non mais il semblerait que ce soit l'un des brigands que ces derniers cherchent.

D'un commun accord les deux shinobis décide de se faire passer pour deux orphelins qui cherchent un endroit ou dormir et peut-être même un travaille pour quelques temps. C'est persuadé qu'une bande organisé de ce type peut facilement être infiltré que les deux décident d'agir de la sorte.

-Bonsoir monsieur ! Désolé de vous dérangé mais moi et mon ami on est orphelin et on cherche un endroit pour dormir et du travaille vous ne savez pas ou on pourrait se rendre pour ceci ? On est prêt à tout pour gagner de l'argent, s'il vous plait aider nous !

Après avoir adressé ces mots à ce qui semble être un des brigands, Shojito singe un adolescent triste et affamé tandis qu'Akrillo lui joue le rôle d'un enfant frigorifié malgré sa veste assez épaisse. C'est ainsi qu'ils pensent pouvoir appâter le brigand à les invités dans un point de rassemblement ou avec un peu de chance l'endroit ou est retenu captif la personne que tout deux recherchent.






avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur


À Shimo no Kuni, les gens sensés rentraient généralement chez eux à la nuit tombante pour échapper à la rigueur glaciale du climat, surtout en plein hiver. On partageait bière et chansons au coin du feu, on envoyait les enfants se coucher, on échangeait quelques boutades ou commentaires sur les soucis politiques du moment, puis chacun gagnait son lit. Bien malheureux celui qui n’avait pas un toit sous lequel s’abriter le soir venu. Le gel n’était pas seul à faire des victimes : les loups et les brigands ne donnaient pas leur place en ces temps plutôt durs.

Le climat aux frontières entre le Pays du Gel et celui des Sources Chaudes était un peu plus doux que celui du centre des terres, mais l’agitation occasionnée par les criminels qui y trainaient avait rendu les habitants du village d’Hakanojo aussi nerveux que prudents. La situation était devenue si tendue qu’ils ne sortaient plus sans se munir d’une arme quelconque, la portant bien en vue pour décourager toute initiative hostile. Ils n’étaient pas formés à l’art du combat, mais n’entendaient pas laisser le premier venu s’en prendre à leurs terres et à leurs familles. Non que le pays soit dépourvu de forces militaires pour le défendre, mais les vauriens de la région ciblaient surtout les riches établissements touristiques du pays voisin, et n’étaient donc pas une priorité aux yeux du gouvernement. C’est pourquoi les villageois virent l’arrivée des deux inconnus d’un œil suspicieux malgré leur jeune âge. Pour ces hommes rudes mais éprouvés par les circonstances, tout étranger constituait une menace jusqu’à preuve du contraire.

Ryota, éleveur de bétail dans la quarantaine respecté de ses pairs, était occupé à réparer une clôture abimée quand il vit approcher les deux adolescents. Agenouillé sur le sol semi gelé, il cracha le clou qu’il tenait entre ses dents et posa son marteau, se relevant tout en écartant sa veste afin de laisser voir son arme, un couteau long et massif. Le jeune homme à la chevelure rouge s’avança le premier. Il prétendait être orphelin et chercher du travail. Ryota les détailla d’un air sombre. Si ces gamins disaient vrai, ils ne feraient pas long feu dans ce coin de pays, à moins d’être assez désespérés pour se laisser recruter par la bande de bons-à-rien qui empoisonnaient la vie de tous les honnêtes gens du coin. L'agriculteur à la carrure solide et à l'air endurci leur répondit sur un ton plus bourru qu’hostile :

- Écoutez, je ne sais pas qui vous êtes ni d’où vous venez, mais vous feriez mieux d’y retourner. Vous ne devez pas être d’ici, sinon vous sauriez qu’il ne fait pas bon traîner dans le coin, surtout à cette heure.

Le paysan n’avait pas très envie d’héberger des inconnus, mais le plus jeune lui rappelait un peu son fils du même âge, et il ne pouvait se résoudre à laisser deux adolescents dans cette situation précaire.  

- On m’appelle Ryota. Allez, je peux bien vous offrir un bol de soupe et vous laisser pioncer dans ma grange cette nuit. Mais autant vous le dire, les temps sont durs et vous aurez du mal à trouver du boulot dans le coin.

Pointant sa ferme au loin, il ramassa ses outils et se mit en route, gardant un œil sur les deux étrangers. Il en avait trop vu pour se laisser détrousser par le premier jeunot venu.  

MJ: Kaede

avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur








Stratégie



LL'homme avait parlé clairement et sans douter. Il semblait sûr. Il avait même proposé de nous nourrir et de nous loger pour cette journée chez lui. Il n’y avait rien craindre ou presque, c’est pourquoi j’osais dire nos identités, ou du moins à moitié, pour que l’homme nous indique où se trouvait notre objectif, la cachette des brigands !




▬Bien, vous avez l’air de quelqu’un de sûr. Je suis Akrillo, shinobi envoyé avec mon co-équipier ici présent, pour vous débarrasser de la menace qui pèse dans les alentours. Avez-vous vue des bandits récemment, ou savez-vous vaguement de l’endroit où pourrait être leur repaire ? Nous devons de toute urgence l’éliminé, et votre contribution serait plus qu’appréciable.

L’homme devait paraitre un peu choqué de voir quelqu’un de cet âge, qui, quelques secondes plutôt semblait mourir de froid, s’exprimer ainsi à un adulte. Je n’avais pas dit nos commanditaires exprès. Kumo n’était pas forcément apprécié ici, et encore moins Yu. Savoir que nous faisions partie de l’un travail pour l’autre, pourrait bloquer toute communication pacifique avec le village. Et il était hors de question que je force des pauvres villageois. Après tout, ils étaient les premiers touchés par ce fléau, il serait normal qui me fasse part de tout ce qu’il sait à propos d’eux, histoire de régler ce problème une bonne fois pour toute.



▬S’il vous plait, leurs méfaits ont assez durée, et il faut maintenant mettre fin. Je suis sûr que votre village a déjà dû être embêté par ces hommes. Les conditions météo rendent déjà la vie ici difficile, essayons de ne pas alourdir tout ça avec des problèmes venant de l’homme, que l’on peut régler.




Je fis un signe de tête à Shojito, pour qu’il surveille les alentours. Nous ne savons pas à 100% si l’homme est amical, ni si nous sommes seuls dans les environs, il vaut mieux être prudent.

Récapitulatif combat:
 


© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur


Ces deux gamins, des shinobis? Le premier réflexe du fermier fut de les envoyer promener tant il était convaincu qu’on se moquait de lui, mais il se garda de le faire. En y réfléchissant un peu, ça n’avait rien d’impossible. Parmi les histoires que l’on racontait lors des froides nuits d’hiver de Shimo, certaines évoquaient de jeunes prodiges capables de décimer des dizaines d’hommes aussi aisément qu’ils respiraient. Aux yeux d’un paysan à l’existence âpre mais simple, le monde ninja était auréolé de mystère.

S’il fallait en croire les dires de ces deux jeunes gens, quelqu’un avait finalement décidé de s’attaquer au problème de crime qui sévissait dans la région. Mais qui donc? Ces deux-là n’étaient pas de Shimogakure, Ryota l’aurait parié. Et le Daimyo ne serait pas passé par des shinobis étrangers. Une tierce partie était mêlée à cette affaire. L’éleveur, un homme plus avisé qu’il n’y paraissait, prit quelques instants pour réfléchir avant d’offrir une réponse, se grattant le menton.

Un détail lui revint soudainement en mémoire. Certains des vauriens qui traversaient allègrement la frontière pour aller piller Yu no Kuni s’étaient établis pour de bon du côté des sources chaudes à peine quelques mois auparavant. La rumeur voulait qu’ils aient trouvé la mort un peu plus tard dans une altercation impliquant des ninjas.  Y avait-il un lien entre la visite inopinée de ces deux prétendus shinobis et cet événement qui avait fait des vagues partout dans la région? Si oui, quelqu’un avait bel et bien décidé de faire le ménage. Qui donc, et pourquoi envoyer si peu d’hommes, et si jeunes? Réalisaient-ils seulement à qui ils avaient affaire? L'agriculteur fronça les sourcils de frustration. Ces histoires le dépassaient, et il trouvait peu tentant de s’en mêler plus que nécessaire.

Que les dires de ces deux adolescents soient véridiques ou pas, le fermier décida qu’il n’avait pas grand-chose à perdre à leur donner quelques informations connues de tous dans la région. Il n’avait qu’une crainte : que l’entreprise échoue et que les criminels apprennent qu’il avait prêté main forte aux jeunes shinobis.

-Si ces vauriens vous intéressent, vous n’aurez pas trop de mal à les trouver. Mais je ne tiens pas à ce qu’on sache que vous l’avez appris de moi, est-ce que c’est bien clair?

Le quadragénaire fixa ses deux interlocuteurs dans les yeux. Il dégageait une certaine autorité, bien qu’il ne soit pas assez bête pour prétendre intimider deux ninjas.
 
-Leur présence ne fait plaisir à personne, mais ils sont tolérés à la taverne d’Hakanojo parce que les villageois craignent  les représailles. Presque tous les soirs, vous y trouverez au moins un ou deux de ces bons-à-rien pour y faire du grabuge.

Ryota cracha au sol, apparemment dégoûté que cette racaille se pavane impunément au village. Il ramassa ses outils et prit le chemin de sa ferme, ajoutant au passage :

-Soyez prudents, on raconte que l’un d’eux est aussi un shinobi.

MJ: Kaede

avatar
雷 | Kumo no Chûnin
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 591
Date d'inscription : 20/09/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 828
PE:
135/100  (135/100)

Voir le profil de l'utilisateur


L'enquête avance !

L
e vieux paysan semblait vouloir en découdre avec ses histoires c'est pourquoi après une longue hésitation il partageait les informations qu'il possédait avec une certaine réticence à l'égare des deux shinobis.

Si il était compréhensible que celui-ci réagisse ainsi, le jeune rouquin ne voyait pas les choses du même oeil, tenter de jouer une figure autoritaire face à deux shinobis n'aurait même pas du lui effleurer l'esprit. C'était tout de même soucieux d'obtenir les précieuses information que l'homme détenait qu'il décidait de ne pas réagir en dépit de ce qu'il aurait pu faire d'habitude.

L'homme leurs racontait alors que certains brigands se rendaient à une taverne dans Hakanojo. C'était une information capitale et le jeune rouquin décidait de la noter sur son calepin qu'il avait pris soin de sortir avant que l'homme ne commence à parler.

-Nous vous remercions pour cette précieuse information j'ose imaginer que vous avez peur de ces brigands mais je vous donne ma parole que nous vous en débarrasserons le plus rapidement possible !

C'était après avoir chaleureusement remercier le vielle homme que les deux shinobis se préparaient à partir lorsque ce dernier ajoutait une autre information qui avait son importance. L'un des hommes était apparemment un shinobis, il fallait donc localiser le quel d'entre eux était-ce et le mettre hors d'état de nuire avant même de commencer à combattre les autres...

[...]

Après quelques minutes de recherche dans le froid les deux shinobis trouvait la taverne en question mais vu l'heure tardive celle-ci semblait fermé c'est pourquoi, tout deux décidaient dans un premier temps de rester en retrait et d’observer jusqu'à l'aube quand soudain un bruit se faisait entendre venant de l'intérieur. C'était méfiant mais tout de même curieux que les deux ados prennaient leurs précaution pour enquêter. Arrivé à quelques mètres de l'entrée ils entendaient des gens rires et s'amuser comme si d'un coup la fête venait de reprendre après un silence morbide.

D'un commun accord Shojito et Akrillo décidaient d'entrer dans la taverne en se faisait de nouveau passer pour deux orphelins qui cherchaient un abri ou dormir. Une fois dans l'établissement le spectacle était au rendez-vous, des hommes dansaient sur les tables, d'autres buvaient tel des pochtrons et seul derrière son bar subissant ce vacarme, le tenancier de l'endroit. Bien qu'ils n'arrivaient pas à déterminer le sexe de celui-ci ils voyaient très clairement qu'il ne demandait qu'une chose, c'est que tout ce beau monde partent loin. Mais y avait-il uniquement des brigands présent dans la pièces ?

Pour l'instant personne ne fait attention à qui venait d'entrer et c'était une chance pour les deux shinobis car Shojito décidait de préparer un Kawarimi en prévenant Akrillo de son plan d'attirer l'attention sur eux. Très discrètement le rouquin et le jeune épéiste discutait du plan de dernières minutes et en venaient à une conclusion assez rapidement. C'était en criant que le garçons à le chevelure de flamme remplie de flocon s'adressait à l'assembler.

-Bonsoir messieurs ! Moi et mon ami nous sommes orphelin, nous cherchons un endroit ou dormir, il fait froid dehors ! Je vous en supplie aidez nous !

La précaution d'un kawarimi était nécessaire lorsque l'on considéraient qu'il ni avait peut-être que des brigands dans l'endroit et qu'ils ne savaient pas si ils étaient capable d'attaquer deux enfants ou non.

Récapitulatif combat:
 




avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur


L’endroit paraissait mal famé. Le sol collant témoignait de vieux dégâts de bière que le tenancier n’avait pas pris la peine de nettoyer. Quelques chaises un peu bancales et tables fêlées laissaient deviner qu’elles avaient sans doute subi l’impact du crâne d’un quelconque soûlon par le passé. Les rires gras et blagues grivoises fusaient d’un peu partout tandis que certains individus un peu plus bourrés que les autres dansaient déjà sur les tables.

Une pauvre serveuse débordée par les commandes allait d’une table à l’autre, un plateau plein de pichets remplis à la main. L’ambiance était à la fête pour certains, mais pas tous. Il n’y avait qu’à voir la tête renfrognée du tenancier, visiblement courroucé par les manières de sa clientèle.

L’entrée des deux jeunes hommes attira quelques regards curieux et un « retourne chez ta mère, foutu garnement! » dont l’auteur devait être passablement saoul à en juger par sa voix traînante, suite à quoi chacun retourna vite à son pichet. Le plaidoyer des deux prétendus orphelins à la recherche de boulot n’eut guère de succès, suscitant l’indifférence générale. La jeune assistante du tenancier, l’air un peu dépassé par la vitesse des commandes et le ton peu amène sur lequel on les lui passait, jeta un regard sceptique aux deux adolescents – visiblement, elle pensait elle aussi qu'ils feraient mieux de rentrer chez eux – puis leur désigna avec un sourire las une table dans un coin. Ces deux-là, au moins, ne risquaient pas de lui causer trop d’ennuis. Elle leur cria par-dessus le chahut ambiant qu’elle reviendrait prendre leur commande d’ici quelques minutes puis se dirigea avec empressement vers les cuisines, ignorant un grossier personnage qui profita de son passage pour lui empoigner une fesse. De toute évidence, elle en avait l’habitude.

Les conversations avaient repris, personne ne semblant montrer la moindre méfiance envers les deux nouveaux venus, du fait de leur jeune âge sans doute. Tout près de ceux-ci, trois hommes à la mine patibulaire et à l’allure quelque peu dépenaillée tenaient une discussion animée. Ils n’en étaient visiblement pas à leur premier cruchon de saké, et quelques bribes de leur conversation filtraient à travers le brouhaha ambiant.

-Mais c’est que t’as l’air con avec ce coquart! Comment t’as pu t’laisser avoir comme ça par un p’tit nobliau qui sort tout juste des jupes de sa maman?

-Ce p’tit prétentieux qui se prend pour un ninja! Il va pleurer sa mère quand j’en aurai fini avec.

-P’têtre bien, mais après la raclée qu’Saoko lui a mis, y fait déjà moins l’fier.

Le premier des trois ivrognes baissa le ton avant d’ajouter avec un sourire goguenard :

-Faudrait quand-même pas trop l’abîmer, vu c’qu’y vaut. Si on joue bien nos cartes, on en tirera gros et à nous la belle vie!

C’est ce moment que choisit la jeune serveuse pour réapparaître, adressant à ses nouveaux clients un sourire accommodant agrémenté d’un clin d’œil, convaincue qu’elle tenait là ses consommateurs les plus inoffensifs de la soirée.

-Alors, qu’est-ce que je vous sers, beaux gosses? Deux laits au chocolat?

MJ: Kaede

avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur








Stratégie



Shojito avait bien essayé d’attirer l’attention sur nous, mais le résultat n’avait pas été concluant. Cette auberge était remplie de vermines en tous genre, et je ne parle pas que des rats présents dans les coins de la pièce… Ils étaient plus occupés à boire, danser et racontais des histoires amplifiées aux centuples, que d’êtres gentils auprès de deux orphelins.
Ce n’était pas grave, il fallait s’adapter. L’adaptation est une des qualités premières des Shinobis ! Je suivis le geste du gérant qui pointant une table dans un coin. Je hochai la tête avant de m’y rendre.
Que faire ? Enfaite, je ne voyais pas beaucoup d’options… La première, et celle qui vient le plus rapidement, serait de se battre. Taper tout ce qui bouge jusqu’à que quelqu’un nous réponde sur l’emplacement des bandits. Pas très subtils, et même si la quasi-totalité des hommes présents ici ne sont pas des personnes honorables, les taper gratuitement serait se rapprocher d’eux… Bref, pas très discret, pas très respectable, j’évitais donc vite cette idée, de plus que même si nous sommes deux shinobis, il n’est pas exclu qu’un homme ici présent pratique les arts ninja, et dans ce cas-là, on se retrouverais dans de beaux draps.
Je continuais de réfléchir en silence, je ne savais pas ce que faisait shojito, s’il faisait comme moi, ou autres chose…
Tout d’un coup, tout en réfléchissant, j’entendis en laissant trainer l’oreille sur la table d’à côté, une information qui pourrait bien nous aider…
Nobliau, ninja, jeune ? Presque la parfaite définition de notre cible à secourir… Quel est le nom qu’ils ont dit ? Saoko ? Ce nom ne me disait rien, mais il devait surement représenter une figure importante dans leur bande, surement un gars plus doué ou plus bruyant, ou même leur chef. En tout cas, il faudrait absolument rendre visite à ce Saoko.
Il fallait mentir. Les manipuler, préparer une petite stratégie pour qu’ils nous suivent dehors, et les forcer ensuite à nous déclarer ce qu’ils savent !!
Je levais les yeux et remarquai que shojito avait entendu la même chose que moi. La serveuse arriva sur ces entrefaites pour nous proposer à boire. Je commandai juste un verre d’eau, en signalant que nous n’allons pas trainer ici.
Sans même prévenir Shojito, et en espérant qu’il rentre dans mon jeu, je rajoutai :


▬Personne ne semble enclin à nous aider à récupérer ce que nous sommes venus chercher… C’est bien dommage, mais au moins, ça nous fera plus d’or pour nous, n’est-ce pas Shojito ? Oh en fait, ne vous embêter pas avec le verre d’eau, on va y aller maintenant, il vaut mieux pas traîner, si ce que me dit cette carte est exact, nous avons encore un petit chemin à faire avant de le trouver avant la nuit ! Allez, allons-y !

Je fis un signe de tête à shojito, en faisant de gros yeux pour qu’il me suive, j’osais espérer qu’il avait compris mon stratagème… J’avais parlé assez fort, mais pas trop pour que ça paraisse juste normal, et pas suspect. Les trois hommes, étant juste à côté, avaient forcément entendu un morceau de la discussion et s’ils étayent juste un peu curieux, ils nous suivraient hors du village pour nous voler cette « carte » et l’emplacement du trésor.
Je sortis alors sans un regard en arrière, le plus naturel possible, et une fois dehors, je continuais vers la sortie du village, prêt à me faire arrêter à un moment ou un autre par un ou les trois bandits d’avant…
On devras alors se battre, mais ils seront bien moins nombreux, et auront alors surement quelque chose à voir avec notre mission. C'était une bien meilleure option à mon gout !


Récapitulatif combat:
 


© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Accueil surprenant pour un visiteur intrusif.
» Un réveil glacial pour une belle journée entre frangines ~ Penny & Maya
» Accueil glacial
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Pour le sourire d'une fillette, à la recherche de la peluche perdue ! - Mission rang D

Sauter vers: