Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Mer 21 Déc - 19:22
Le village de la feuille possède quelque chose de si particulier, un petit éclat qu'il serait si facile de manquer. Peut-être est-ce dans l'odeur de ses arbres, dans le soleil affectueux qui réchauffe la peau même au coeur de la saison froide sans pourtant assécher la terre. La brise y est plus douce, plus accueillante. Les visages plus lumineux, les cris d'enfants enjoués et les bruits paisibles. Lorsque l'on rentre enfin de mission pour être accueilli par un tel spectacle, mit en valeur par le contraste certain entre Konoha et le reste du monde, il est difficile de ne pas se sentir profondément fortuné. C'est ici que je suis née, que j'ai grandit. C'est cet endroit paisible que j'ai toujours connu et, aujourd'hui, que je défends. J'en suis d'ailleurs très fière, mais là n'est pas la question. Pas pour l'instant. Simplement, mon esprit paisible était enclin à la contemplation alors que je quittais le quartier Uchiha pour me diriger vers le centre-ville, là où j'avais rendez-vous. Tout juste rentrée au bercail, ma camarade de mission et moi nous avions convenu de nous séparer pour mieux nous retrouver pour partager le thé et ainsi célébrer notre réussite, aussi humble soit-elle. J'avais donc profité de ce moment de solitude pour faire ma toilette et brosser mes longs lambeaux d'ébène avec plus de soin que de raison, pour la simple satisfaction de sentir mes cheveux de soie glisser aussi fluidement que de l'eau. J'avais également pris le soin d'enfiler une robe qipao rouge aux motifs de fleurs noires, tout en élégance maintenant que le combat n'était plus à l'ordre du jour. Satisfaite, j'avais également pris la peine de refaire mon maquillage habituel avant de finalement aller à la rencontre de la jeune Hyûga, dans ce même salon de thé que mon coéquipier, Fēng-san, avait eu la gentillesse de me faire découvrir.

Mes sandales claquaient légèrement sur mon passage, un détail qui m'amusait beaucoup malgré moi. Ayant appris à me muer silencieusement afin de dissimuler ma position en tant que kunoichi, je me faisais l'impression d'avancer à pas d'éléphants. Bien sûr, les gens ne se retournaient pas sur mon passage pour cela, mais je n'aurais honnêtement pas été surprise qu'ils le fassent. Sans doute portais-je une attention trop grande à des détails plutôt insignifiants en vérité. Toujours est-il que cela eu le mérite de meubler mon trajet alors que j'atteignis ledit salon, heureuse de retrouver cette devanture raffinée et prometteuse d'un thé exquis. Peut-être pourrais-je même initier ma camarade aux shoronpo tout comme son cousin distant l'avait fait pour moi. Ce ne serait certes pas original, mais j'aimais, pour ces choses, m'en tenir à ce qui m'était familier. Dans le milieu culinaire, autant laisser l'expérimentation à d'autres. Quoi qu'il en soit, je franchis donc la porte d'entré pour m'avancer dans le hall, mes pupilles de charbon parcourant les lieux avec un air neutre. Un employé vint m'accoster avant même que j'aie pu trouver ma camarade et je lui offris donc un sourire poli.

« Est-ce que Hyûga Yume s'est déjà présentée à votre établissement ? Nous devions prendre le thé ensemble. »

Le serveur m'invita à le suivre et je m'exécutai donc, atteignant sans plus de délai la table que l'on avait assignée à la demoiselle que j'étais venue rejoindre. Satisfaite, je pris place face à elle en prenant bien soin de ne pas m'asseoir sur ma longue chevelure, ouvrant du même coup la discussion à l'aide de l'une des nombreuses formules qu'il est l'usage d'employer dans ces situations.

« Ravie de voir revoir, Hyûga-san. J'espère que l'endroit n'a pas été trop difficile à localiser ? Également j'espère que vous avez eu assez de temps pour vous remettre de notre petite escapade, nous aurions pu remettre le thé à demain si cela vous convenait d'avantage. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 22 Déc - 13:55



Thé au chaud
Aujourd'hui je rentrai de mission avec Uchiha Megumi. Une de mes sempai. Je l'aimais beaucoup. Elle était un peu comme une grande sœur pour moi. C'était toujours agréable de savoir que je pouvais compter sur elle. Même si je n'aimais pas que les autres soient au courant de mes difficultés. Mais je voulais de l'aide. Je sais, je n'étais pas logique. Je n'avais jamais prétendu l'être. J'étais rentré vite chez moi, saluant au passage mon père qui était entrain de lire un livre en braille. Il grogna. Aucune idée si c'était bon ou mauvais. J'ôtai ma tenue de mission sale pour passer un pantalon en toile avec en dessous un collant et en haut un gros pull de laine. Je me fis une longue natte. Je m'étais lavé en quatrième vitesse, mais javais des cheveux trop pénibles pour les laver tout de suite. J'avais rendez-vous dans un salon de thé d'ici quelques dizaines de minutes. Après avoir enfilé mes bottes j'attrapai mon écharpe et mon manteau avant de filer.

Il neigeait. C'était agréable. Je mis quelques instants à trouver le discret salon de thé que m'avait indiqué Megumi-sempai. Il faisait chaud à l'intérieur, les boiseries étaient décorées très légèrement. Juste de quoi donner un côté accueillant. Un serveur m'installa dans un coin un peu à l’abri des regards. J'attendis quelques instants, refusant de commander sans ma sempai. Qui arriva, toujours aussi jolie, quelques minutes après. Je m'inclinai devant elle en souriant en la rassurant sur le lieux et ma remonté d'énergie. Je pouvais bien boire un thé avec ma sempai après une petite mission. Le serveur demanda nos commandes et je fis mine de réfléchir pour laisser à ma coéquipière de choisir avant de prendre un thé vert : un Sakura 2000 avec une assiette de petits gâteaux pour nous deux.

Il eut un petit instant de silence avant que les commandes n'arrivent. Je souris et soufflais un peu sur le liquide brûlant de ma tasse. Pas question  de le boire maintenant. Il était trop chaud. Je laissai mes mains autour de la tasse avec un petit sourire. C'était brûlant et très agréable. Même si je n'avais pas froid aux mains.
« Vous … Êtes t-très belle comme ça Uchiha-sempai …Cette  … Mission … Était bien non … ?
Je ne savais jamais trop comment commencer une discussion … C'était toujours difficile pour moi …

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Ven 23 Déc - 21:02

Installées, il ne fallu pas longtemps avant que nos commandes ne nous soient apportées, nous permettant à l'une comme à l'autre de nous réchauffer les mains contre les magnifiques tasses ouvragées. Ceci étant dit, il nous fallait maintenant nous adonner à l'art ancestral de la conversation, une pratique dans laquelle nous semblions aussi mal à l'aise l'une que l'autre. Les choses différaient simplement dans notre façon de laisser paraître ce manque d'assurance. De son côté, la Hyûga ne pouvait s'empêcher de balbutier les mots, marquant des pauses et laissant transparaître une impression de vulnérabilité encore enfantine. Du mien, je portais encore et toujours mon air taciturne, mon regard de charbon n'étant pas d'une très grand aide pour trouver des sujets de conversation. Belle peut-être, mais extravertie certainement pas. Il nous faudrait donc y mettre du nôtre pour parvenir à une discussion qui ne ferait pas soupirer n'importe quel passant.

« Merci, pour le compliment. Vous êtes aussi très... mignonne, Hyûga-san. »

Certes, il y avait encore beaucoup de travail à faire. Ma camarade avait également parlé de la mission, peut-être serait-ce une piste à explorer ? Un peu redondant toutefois. Comme nous en avions été les principales actrices, rien de ce que nous pourrions dire n'arriverait à nous surprendre, ni l'une ni l'autre. Je baissai les yeux pour scrûter le liquide rougeâtre attendant patiemment entre mes mains blêmes, une distinguée effluve de canelle venant me titiller le nez. Pas non plus de réponse dans les feuilles de thé. Il me faudrait improviser. J'étais la plus âgée et celle qui, à défaut de l'être, semblait la plus à l'aise des deux. Dans le doute, je choisi d'adresser directement le problème plutôt que de le laisser perdurer. Peut-être serait-ce un bon premier pas dans la direction appropriée.

« Vous n'avez rien à craindre avec moi, vous savez. Et puis, personnellement, j'ai appris qu'il est plus facile de ne pas balbutier lorsque l'on prend son temps, pour dire les mots. De toute façon rien ne nous presse et je suis ici précisément pour vous écouter. Enfin, c'était peut-être maladroit de ma part de dire ça... »

Souligner la difficulté à s'exprimer d'un individu n'est-il pas justement le meilleur moyen de le rendre plus nerveux encore et d'affecter son discours d'avantage ? D'autant plus que la demoiselle n'avait peut-être pas envie de recevoir mes conseils, qui sait. Ce n'était certes pas l'impression qu'elle m'avait faite, mais ma crainte de dire quelque chose qui pourrait être déplacé n'en était pas moins présente. J'aimais prendre soin des autres, les conseiller et les protéger, mais ça ne m'empêchait pas de craindre d'avoir dépassé les limites. Loin de moi l'idée de me mêler de ce qui ne me regardait pas, bien qu'il m'arrivât parfois de le faire. Ceci étant dit, je replaçai une mèche d'encre derrière mon oreille avant de finalement tremper mes lèvres dans le thé encore brûlant. Vraiment, je devrais penser à féliciter le propriétaire pour la qualité de ses produits. Néanmoins, cette pensée ne suffirait pas non plus à jeter les bases d'une discussion. À moi de lancer la danse, bien que ce soit plus facile à dire qu'à faire.

« Je pense tout de même ce que j'ai dit. En tant que sempai, je serai toujours là pour vous écouter, si vous ressentez le besoin de parler. »

Après réflexion, peut-être pas la meilleure façon d'entâmer les choses.


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Sam 24 Déc - 15:43



Discussion
Je rougis à son compliment avant de plonger le nez dans ma tasse en grignotant un cookie. J'avais toujours du mal à communiquer … Et elle me le fis remarquer. Je rougis de nouveau. Je savais qu'elle ne me voulait pas de mal … Mais être timide faisait tellement partie de moi … C'était dur de parler aux autres … Me battre cela ne me posait pas de problèmes … Mais parler à des sempai et des hauts gradés ou des jeunes de mon âges… Je préférai presque faire un combat à mort contre je ne sais qui aimait faire souffrir ses adversaires. Quoi ? C'était pour moi la même chose niveau difficulté !

Parler des difficultés hein ? Je me massai la nuque pensive. Elle était au courant pour la mort de ma mère et l'infirmité de mon père. Mais c'était vrai que je n'en parlais jamais. Je n'arrivai pas à en parler. Parce que … Je ne savais pas comment en parler. J'avais peur de gêner les autres en fait. Je savais que entendre parler les autres se rependre sur leur malheurs pouvait être très lourd pour les autres. Alors je n'en parlais jamais. Je m'étais ouvert une fois à Hinata-sama … Mais le reste du temps j'étais seule. Je me devais être forte pour ma petite sœur et mon père. Mais il y avait des jours où c’était très dur.

Et maintenant avec cette histoire de fiançailles … La nouvelle n'était pas très rependue parmi les plus jeunes. Ni parmi personne en fait. Seuls les concernés directe par cette décision étaient au courant. C'est à dire le clan Kakashi-sensei, Hako-chan et d'autres personnes très proches de moi. Ou des « dommages collatéraux ». Ce n'était pas facile à avouer ou même à penser. D'ici deux ans, je le savais, je serais marié. C'était comme ça. Je bus une nouvelle gorgée de thé vert très doux les yeux mi-clot avant de parler doucement.
« … C'est … Très complexe … Ma situation en ce moment … Je … N'ai toujours pas l'…habitude … De remplacer … Tout les jours … ma mère … Auprès de ma sœur … Et … Avec mon … Père … C'est d'avantage … Complexe maintenant. … Mais … Je ne veux … Pas vous embêter … Avec ça ! »
J'avais envie de me changer les idées. Pas de parler de mes soucis. Il n'y avait pas de solution de toute façon. C'était toujours pareil. Je tournai en rond dans une pièce solidement close. Je fixai le liquide vert tendre au fond de ma tasse.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Dim 25 Déc - 15:58
Je me mordais la lèvre inférieure, passant en revue tout ce qui s'était dit jusqu'à présent, comme pour m'assurer que je n'avais rien dit de trop déplacé. N'était-ce pas cocasse à quel point mes apparences taciturnes pouvaient cacher une personne délicate, ne désirant pas brusquer ou blesser son prochain ? Je savais mes répliques maladroites et espérait du fond du coeur que Hyûga-san ne m'en veuille pas, tout autant que j'espérais ne pas la rendre plus mal à l'aise encore. D'ailleurs, sur ce dernier point... j'aurais certes pu mieux faire. Voilà qu'elle se massait la nuque, silencieuse et sans doute bien embêtée. Moi qui l'avait invitée dans l'espoir de lui faire passer un bon moment et de lui permettre de se changer les idées. J'avais bien des talents, mais celui de la discussion ne semblait pas toujours au point, surtout lorsque je désirais bien faire. Une gorgée de thé plus tard, sans doute pour aider à faire passer tout cela, la demoiselle prit finalement la parole. Malheureusement, les mots ne lui vinrent pas plus facilement et je dû fournir un effort de concentration pour bien comprendre ce qu'elle me disait. Ainsi sa situation lui pesait, ce qui était plus que compréhensible. Comment aurais-je moi-même réagit si, à son âge, j'avais du m'occuper seule de Shinpachi? En cela, je la trouvais bien plus forte et bien plus débrouillardre que moi-même. Lorsqu'elle eut terminé, je me permis d'aller doucement déposer ma main sur la sienne afin de lui offrir mon support comme il m'était possible de le faire.

« Hyûga-san, si je dis quelque chose c'est que je le pense. Vous ne m'embêtez pas du tout. »

Mais ce n'était que la première moitié de ce que j'avais à dire, bien sûr. Juste un petit rappel alors que je me donnais le temps de formuler quelque chose de plus complet et, surtout, de plus concret. Elle n'avait pas simplement besoin de belles paroles et de support moral. J'étais au moins assez intelligente pour comprendre ça.

« Si je peux aider d'une façon ou d'une autre... Que ce soit avec les repas ou pour vous aider à vous occuper de votre soeur... Bien que je ne sois pas très douée en cuisine à dire vrai. »

Je poussai un soupir. La dernière fois que j'avais tenté de faire ne serait-ce que des onigiri... Bon. Je me débrouillais et n'avais jamais empoisonné personne, mais il y avait encore beaucoup de progrès à faire. Si j'étais très douée pour jouer de la musique, être jolie et accomplir mes devoirs de shinobi avec détermination, je n'avais jamais eu l'habitude de m'occuper des tâches liées à la maison. En soit, si je n'avais pas été ninja, j'aurais été bien meilleure dans le rôle de courtisane que dans le rôle d'épouse. Un constat un peu déprimant lorsqu'exprimé ainsi, je l'admets.

« En vérité... Je vous admire beaucoup. À force de missions et de jutsus, on oublie que parfois le plus difficile ce n'est pas de se battre, mais bien de redoubler d'efforts jour après jour et de prendre soin des autres avant de prendre soin de soi-même. Je n'arriverais sans doute pas moi-même à faire ce que vous faites. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Dim 25 Déc - 18:29



Thé time
Je souris timidement suite aux déclarations et aux compliments de Megumi-sempai. C'était rare que quelqu'un autre que m petite sœur chérie et Hako-chan m'en fasse. C’était agréable bien sûr, mais j'en rougissais quand même malgré que c'était tout à fait inutile. Mais elle me rassura, et me fit même sourire, en me déclarant que je n'étais pas … Mmmh … ennuyante, et qu'elle était nulle en cuisine. Quand à s'occuper de ma sœur … Ah … Je savais qu'elle venait d'une famille très nombreuse … Mais avec ma sœur c'était une autre paire de manches. Elle était du genre hyperactive et elle tenait difficilement en place. Elle ne tenait pas en place. Même contre mon père elle ne tenait pas en place. Elle se contrôlait mais à peine. C'était toujours comme ça. J'étais contente qu'elle soit comme ça. C'était tellement … Rafraîchissant … Comparé à tout les Hyûgas strictes et calmes.  

Tout le monde était capable de faire ce que je faisais. Ce n'était pas extraordinaire. Non, c'était … Normal. Avec un peu d'efforts on y arrivait. C'était juste une questions d'efforts et d'organisation. Une fois fait c'était tranquille. Rien de bien difficile. Sauf quand on rajoutait le fait d'avoir un père aveugle, et donc de très mauvaise humeur en permanence. Là … C'était très moins gérable. Et nettement moins agréable. Surtout à cause des crises de rage. Il était très violent dans ces moments là et j'avais vite compris qu'il fallait mieux éviter d'être là quand il s'énervait. Je croquai une pâtisserie sans trop répondre.
« … C'est … Adorable de votre part … Mais … Le plus dur à gérer … Ce n'est pas ma sœur … Mais mon père … Il est assez … Violent … Depuis qu'il … a perdu ses yeux … C'est difficile pour … lui et nous deux … »
Je ne voulais pas trop parler de sa dernière crise de frustration qui nous avait valu de … Devoir nettoyer toute la cuisine et racheter de la vaisselle. Oui … Cela avait été très violent. Mon père étant malgré son handicap avait une puissance physique … très impressionnante. Et il valait mieux ne pas être sur sa route … Ah … ça … C'était une question de vie ou de mort … Surtout de mort en fait. Je  bus une nouvelle gorgée de thé. La chaleur se rependit en moi et je fermai un instant les yeux pour savourer cette sensation. Je sursautai quand un garçon, visiblement quelque peu éméché s'assit à notre table sans demander notre avis. Euh … Je savais gérer beaucoup de situation … Mais pas celle là …

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 29 Déc - 17:42
J'avais beau y mettre du mien, je n'avais pas l'impression de réussir à beaucoup l'aider. Mes paroles n'étaient, après tout, que cela : des mots. Ça ne l'aiderait pas, pas véritablement. Mais que faire d'autre ? Je n'en avais strictement aucune idée. Comprendre autrui était une chose, compatir également, mais les mesures à prendre pour corriger concrètement une situation, pour réellement venir en aide, c'est là que tout se compliquait pour moi. Et comme de juste, bien que pleine de bonnes intentions, mon intervention avait simplement été qualifiée d'adorable. En d'autres termes, c'était attendrissant, mais ce n'était pas vraiment ça qui allait faire une quelconque différence. Le problème n'était pas la soeur, mais bien le père. Après avoir perdu ses yeux... Juste ça c'était déjà beaucoup à entendre. Pour nous, membres de clans possédant des dojutsu, cette éventualité était bien trop réaliste, voir réelle dans certains cas comme celui-là. Comment me sentirais-je si je n'avais plus mes yeux ? Si je ne pouvais plus voir le monde ? Même d'en perdre juste un me semblerait catastrophique. Comment s'habitue-t-on à la vie après cela ? On ne s'habitue probablement pas, pas à entendre l'histoire de Hyûga-san en tout cas.

J'étais encore songeuse, perdue dans mes pensées à trouver une façon de répondre, d'agir pour de questionner pour l'aider, sachant trop bien qu'au bout du compte je ne pourrais rien y faire. C'est durant mes réflexions qu'un individu nuisible décida de s'approprier l'une des chaises présentes autour de notre table, s'attirant un regard fort courroucé de ma part. Éméché, il n'y voyait là aucun problème, agissant comme si les lieux lui appartenaient. Voilà qui était plus que désagréable. Si je ne pouvais protéger la demoiselle de son père, je pouvais au moins m'assurer d'être celle qui allait repousser cet énergumène et plus vite que ça. Je fis donc mine de l'ignorer, retournant mon regard de suie vers ma camarade avant de prendre la parole, comme si je poursuivais une histoire qui avait été interrompue par le nouvel arrivant.

« Comme je disais, j'étais donc en charge de l'interrogatoire de cet homme qui refusait de parler à tous prix. J'ai donc décidé de m'attaquer à son point faible, j'y ai fait entrer un senbon. Il saignait abondamment, j'ai vraiment cru qu'il allait craquer, mais il a tenu bon. Alors là, j'ai du prendre un kunai et comme le senbon était trop profond pour être retiré autrement, je l'ai ouvert sur le sens de la longueur et là... »

Et là le saoulons est parti aussi vite qu'il est arrivé, titubant un peu et scandant qu'il y a vraiment des gens malades. Je pense aussi qu'il me traita de folle ou quelque chose avoisinant le terme, mais je n'en avais cure. L'important était que nous venions de gagner la paix et ça, c'était une chose magnifique en soi. Je poussai un léger soupir de soulagement avant de savourer encore un peu mon thé, dérobant une pâtisserie au passage.

« Certains individus n'ont véritablement pas de savoir-vivre. Et pardon pour les détails, je me suis dit que ce serait beaucoup plus rapide et efficace que de lui demander de partir. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 29 Déc - 21:39



Titre
La vie de ninja est remplie d'imprévu … Je le sais, je suis au courant. Mais ma vie civile n'est pas censé être remplie d'imprévus ! Non ! C'est l'inverse ! Elle est censée être calme, pour me permettre de me reposer de ma vie de ninja. Déjà de base ma vie n'est pas simple, ni reposante, mais si en plus je me devais de gérer ce genre de situation alors que j'essayai de me reposer … Non … Non ! Là je pose ma démission ! Ce n'est juste plus possible ! Non ! Mais … Heureusement sur ce coup là je n'étais pas seule ! Non ! Megumi-senpai était là … Et heureusement qu'elle était là. Même si, sa manière de faire était assez originale. Comme parler de torture sexuelle pour faire partir l'intrus. Mais elle se révéla efficace ! La preuve il partit en gueulant comme un putois que les dingues dans le genre de ma sempai devait être enfermé et autres choses peu agréable à entendre. Je ris doucement en voyant ma sempai s'excuser. Elle n'en avait pas besoin ! Ce n'était pas nécessaire … C'était plutôt à moi de le dire puisque je n'avais pas pus me défendre seule.
« … Ce n'est rien Megumi-senpai … Je dois avouer que votre méthode … Est très efficace ! J'en prends note pour m'en servir plus tard. »
Je repris une gorgée de thé en réfléchissant les yeux dans le vague. Parfois ne rien voir était tellement bien. Juste se laisser perdre dans un nuage brumeux. Oublier que même nos yeux étaient une arme mortelle pouvant voir jusqu'à la moindre petite goutte de chakra de nos victimes. Tuer ne me dérangeait plus. Au début un peu oui. Mais maintenant … J'arrivai à passer outre. En revenant d'une mission où je devais tuer j'étais mal quelques temps mais c'était de plus en plus négligeable. C'était tué ou être tué. Et les meurtres de sang froid … Cela ne me posait plus de problème non plus. J'étais une ninja. Même … J'avais l'impression que ma vie de ninja était plus reposante que ma vie civile. C'était un comble … Ma vie civile était tellement agitée en ce moment … Voilà de quoi je voulais parler avec Megumi-senpai. Ce n'était pas un sujet très joyeux … Mais j'avais besoin d'en parler. Vraiment …
« M… Megumi-senpai … J … Je ne sais pas si vous … vous êtes au courant … J'en doute même … Mais … Je suis fiancée … Avec un membre de … la branche … principale … Je suis … Perdue … Cet homme … me terrifie … »
Ma voix avait diminué jusqu'à être un murmure à la fin de ma phrase. J'avais tellement honte de le dire … Avouer que j'étais avec Hako me mettais moins mal à l'aise. Les choses auraient tellement été plus facile si je n'avais pas été dans un clan aussi important. Si simplement … Si seulement … Mais avec des si on refaisait le monde. Et ceci était totalement impossible. Tant bien même que je le voulais.

© Naely





Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Mar 10 Jan - 10:06
Si j'aimais habituellement montrer l'exemple, je n'étais pas certaine que celui que je venais d'offrir était le bon. Ou peut-être que si. Rien ne devrait obliger une jeune femme à endurer la présence envahissante d'un indésirable. Mieux, personne ne devrait être obligé à quoi que ce soit du genre, son âge ou son sexe important peu. Lui enseigner cela, à s'affirmer et à se défendre lors de ces situations, ne pouvait être mal. Cette situation résolue, nous étions retournées à nos tasses de thé et, de fil en aiguille, la discussion avait pu reprendre un cours à peu près normal. Ceci étant dit, la demoiselle avait encore bien d'autres choses sur le coeur et j'aurais du me faire violence pour ne pas l'écouter jusqu'au bout. Porteuse d'un désir sincère de lui venir en aide, je suivis attentivement chacun de ses mots, sans tenir compte de ses pauses intempestives. Quelle révélation. Une histoire qui me semblait fort familière, apportant la moiteur à mes paumes et une pression désagréable au niveau de mon poitrail. Enfin, dans les faits on ne m'avait pas forcé à prendre époux, pas encore, mais je n'étais pas naïve au point de croire que ce ne serait jamais mon tour, si je ne trouvais pas de mes propres moyens un candidat acceptable.

Je poussai un soupir. Par où commencer ? Ironiquement, j'étais sans doute la mieux placée pour lui répondre, mais c'est précisément pour cela que je n'osais le faire. Je savais à quel point ce genre de situation pouvait être délicate. Je devais choisir mes mots et accepter de faire ce que je n'avais jamais fait auparavant, me confier à elle, lui expliquer ma vision des choses. Et ensuite quoi ? Appartenant l'une comme l'autre à d'ancestraux clans du village caché de la feuille, certains devoirs nous incombaient. Je ne pouvais lui dire de tourner le dos à sa propre famille pour la simple et bonne raison que je n'aurais permis à personne d'oser formuler cette même idée à mon endroit. Quand bien même cela pouvait être difficile à comprendre pour des gens extérieurs à pareilles situations, même ces conflits n'étaient pas à même de nous arracher complètement à nos proches. Venait alors la question éternelle : jusqu'où devrait aller l'obéissance au clan et où débute l'indépendance des individus ? Que ferais-je dans sa situation ? Je l'ignorais, mais je savais bel et bien ce que j'avais fait dans la mienne. Je savais que, chaque fois que les souvenirs me revenaient, j'en souffrais encore. Oh, ce n'était plus une douleur vive, ça ne faisait même plus vraiment mal. Mais j'avais tant de regrets. Souhaitais-je le même sort à Yume ? Une vie pleine de « Et si... » ? Prenant une inspiration profonde, j'allai planter mon regard d'onyx dans le sien, évocateur d'un cristal magnifique. Peut-être est-ce pour cela que l'image de Yûhàng traversa mon esprit. Peut-être était-ce simplement car nous nous trouvions dans le salon de thé qu'il m'avait fait découvrir. Qu'importe. Toute cette histoire ne le concernait pas.

« Je l'ignorais. Et c'est à mon tour de te raconter une histoire dont tu n'as sans doute jamais entendu parler... C'était il y a quelques années. J'avais rencontré un jeune homme... charmant, faute de meilleur terme. Il était rustre, riait fort et avait une passion quasi démesurée pour les sabres. Malgré cela c'était aussi quelqu'un de sincère, d'attentionné et de protecteur, qui savait toujours comment me faire rire ou me mettre en confiance. Lorsque mon père a apprit que nous nous fréquentions... Je n'ai jamais revu cet individu. »

Je marquai une pause. J'avais besoin de cette pause. Je devais retrouver mon souffle, balayer les souvenirs et les repousser. Ce n'était pas le moment de devenir émotive pour une si vieille histoire. Yume avait besoin de mes conseils, de mon avis. Je n'avais fait que la moitié du chemin, peut-être un peu moins. Impossible de savoir vraiment ce que j'avais à lui dire avant que les mots ne m'échappent, coulant comme de l'eau.

« Je me suis pliée aux désirs de mon père, j'ai fait ce qu'il fallait pour le clan car ma famille compte énormément pour moi. Pourtant, je te mentirais en te disant que je ne l'ai jamais regretté, que je ne le regrette pas, mais le fait est que c'était ma décision. C'est moi qui ait accepté de me plier à son jugement et n'en fus pas la victime. Je pense qu'il appartient à chacun d'évaluer ses propres valeurs et de voir jusqu'où il est prêt à aller pour son clan. Aujourd'hui, maintenant que j'ai plus de recul sur la situation, je sais que je ne laisserai pas une telle chose se reproduire. L'amour ne devrait souffrir d'aucun compromis et je ne laisserai personne me séparer de ceux qui me sont chers à nouveau. Si ma famille m'aime en retour, elle devra le comprendre également. Ils devront accepter ma vérité, celle que j'ai trouvée pour moi. Je ne te dis pas que tu devrais absolument faire de même, ce serait bien ignorant je pense, voir irrespectueux. Mais je pense que ce que tu devrais faire, c'est te demander ce que tu veux vraiment. Es-tu prête à faire ce sacrifice pour ton clan ? Es-tu prête à vivre avec le regret de ne pas avoir choisi ton aimé ? Si tu choisis de t'élever contre eux, quels sont les risques pour toi ? Serais-tu prête à t'y exposer ? »

Tant de belles paroles, de déclarations sincères et convaincues. Et pourtant hypocrites. Moi, prête à défier mon père pour défendre la liberté de mon coeur ? Lorsque le temps viendrait, en serais-je véritablement capable ? Seul le temps allait pouvoir le dire.


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Mar 10 Jan - 17:14



Tea time
Je crois que ce que je venais de dire avait … Pas effrayée … Mais … Perturbée. Elle ne s'attendait clairement pas à ça. Qui s'y attendrait sérieusement ? Sans doute presque personne. Ce n'était pas le genre de chose qu'on annonçait tranquillement presque comme je venait de le faire. Non. Son regard onyx se fit lointain et pensif. Je ne la brusquai pas. Cela ne servait à rien. Comme à peu près toutes mes tentatives d'émancipations. Je me massais la nuque et bus une nouvelle gorgée de thé.

Plongé dans les contour troubles du liquide vert tendre je sursautai quand elle soupira. Relevant la tête elle accrocha mon pâle regard avec le siens sombre. Ah … Son histoire … J'avais l'impression d'entendre mon futur dans la meilleure optique si on découvrait ma relation avec Hako-chan. Une simple disparition de ma vie de Hako-chan. Le reste de ses phrases me plongea dans une profonde réflexion. Ce mariage relevait d'une politique de clan puisqu'il visait à rapprocher les deux branches et permettre une évolution dans le bon sens en arrêtant enfin le scellement de la branche secondaire. Le regret de ne pas pouvoir vivre avec Hako-chan … Il ne allait pas rire ! Bien sûre que j'allais le regretter. Comment vivre sans pouvoir embrasser Hako-chan ? Sans pouvoir la toucher ? J'allais devenir dingue … Mais je serais en vie … Si je m'opposais à mon clan … Je risquai la mort. Purement et simplement. Et cela voulait dire quelque part abandonner Hako-chan et ma petite sœur. Et le reste de mes amies. Je relevais la tête.
« Si je m'oppose à mon clan, je mourrais. Purement et simplement. Mon père ne supporterait pas mon « affront » … Et la personne que j'aime … Ne plaira pas du tout à mon clan. Les anciens prendront ça comme une traîtrise. … Et vous … savez comment on punit les traîtres dans mon clan … Je ne peux pas mourir et abandonner la personne que j'aime et ma famille. »
Je n'en dis pas plus. Mon sceau picotant sur mon front. C'était stupide et une simple illusion produite par mon esprit. Personne n'avait activé mon sceau. C’était stupide de penser ça. Personne dans mon clan n'était au courant de ma liaison avec Hako. Je soupirai en me massant le front pour faire disparaître l'horrible sensation que j'avais. Je ne voulais pas penser à ça maintenant. Je remuais ma tasse et le fond de thé qu'il restait sans le boire pour l'instant.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Yume No Pandora ~
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Yu-Yume... *se cache*

Sauter vers: