Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 12 Jan - 2:55
J'avais présenté mon avis sur la question à la native de la bunke, espérant l'aider au meilleur de mon expérience personnelle. Je comprenais toute la souffrance qu'elle devait éprouver, coincée dans cette situation intenable. Il ne semblait, au final, pas y avoir de bonne réponse. Pas véritablement. Pas lorsque l'on n'a pas le choix. C'est d'ailleurs ce que Yume s'efforça de me faire comprendre, annonçant que le seul sort qui l'attendait, si elle s'opposait à la décision de son clan, était la mort. Les méthodes du clan Hyûga étaient donc bien pires que celles du clan Uchiha. En cela, je n'avais jamais eu à craindre que l'un des membres de ma propre famille en vienne à m'assassiner, cette perspective était tout bonnement impensable. Si mon père, jadis, s'était opposé à mon union, c'était simplement pour me protéger, en accord avec ses propres valeurs, et je le savais, j'avais fini par le comprendre. Dans le cas de Yume... Il était aisé de se demander si son entourage se souciait seulement de son bonheur, bien que ce jugement fut probablement injuste. Je fermai les yeux, respirant profondément, mes sourcils légèrement froncés par la réflexion. Moi-même torturée entre traditions et liberté, il m'était difficile de lui prodiguer des conseils radicaux ou révolutionnaires. Tout ce que je pouvais faire, c'était me reposer sur ce que j'avais vécu, encore et toujours, en espérant que cela pourrait aider Yume d'une façon ou d'une autre. J'espérais sincèrement ne pas la blesser avec mes mots, priant pour qu'elle soit à même de comprendre ce que j'allais lui dire.

« Si tu n'as pas la force de t'opposer au clan, que ta vie vaut plus que ton amour et que tu ne comptes pas te battre, alors je crois que la meilleure solution est encore la dignité dans la défaite. Je sais à quel point ce sera difficile et je sais que mes mots te paraîtront injustes et douloureux, mais je pense aussi que quelqu'un doit les prononcer pour toi. »

Je marquai une pause, éprouvant le besoin d'humidifier mes lèvres d'un peu de thé avant de poursuivre. La chaleur du breuvage ainsi que sa saveur me rassuraient, me rendaient un peu plus de la force dont j'allais avoir besoin. Également, il m'évoquait les souvenirs d'une présence qui m'était bienfaitrice, de ce sourire charmeur malgré lui et de ces yeux acérés, mais pleins de bonnes intentions. C'est là que je puisai mon courage, dans le souvenir de cet être qui n'avait de cesse de m'écouter avec la plus religieuse des attentions. En cet ami sincère qui s'était fait un devoir de me rappeler la valeur de mes discours, sans même le réaliser.

« Si tu dois épouser un autre homme, le véritable élu de ton coeur n'aura d'autres choix que de te regarder partir, de te perdre. Qu'arrivera-t-il alors à cette personne si tu ne cesses de la poursuivre ? Elle restera prisonnière de l'ombre d'un amour déchu, incapable de passer à autre chose, de se construire une nouvelle vie et de connaître le bonheur. Condamné à un amour secret et invivable. Je pense que lorsque l'on aime, le véritable drame n'est pas la séparation. Le véritable malheur, c'est d'empêcher l'être à qui appartient notre coeur de connaître le bonheur. Parfois, la seule façon de protéger quelqu'un est encore... de le laisser partir... »

Ma voix s'étrangla sur les derniers mots, mon regard d'encre devenu humide par l'émotion. Quand bien même je luttais contre moi-même pour ne pas laisser libre flot à mes souvenirs, certaines choses avaient le don de me rendre trop émotive pour que je me contienne totalement. La perte était l'une d'entres elles. Probablement la pire. Malgré tout ce que l'on pouvait en dire ou en penser, aucun clan ne chérissait d'avantage l'amour que le mien. Rien ni personne ne pourrait jamais me convaincre du contraire.

« Je suis navrée, je sais que ces mots ne sont pas ceux que tu espérais. Si j'avais pu t'en offrir d'autres, je l'aurais fait sans une hésitation. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 12 Jan - 20:31



Tea time
J'écoutai avec attention Megumi-sempai. Je vis qu'elle avait les larmes aux yeux. Mais moi … Elles coulaient sur mon visage. J'enfouis mon visage dans mes mains. Je n'essayai même pas de montrer que je ne pleurais pas. C'était impossible. Comment pourrais-je songer à faire souffrir Hako-chan ? Je ne voulais que son bonheur ! Mais si je refusais ce mariage, je mourais ! Si cela n'avait été que moi, je n'aurais aucun soucis à l'accepter. Mais il y avait aussi ma petite sœur à prendre en compte. Je ne pouvais pas l'abandonner seule à mon père. Moi, ça n'avait aucune importance !

Nyuuwa … Nyuuwa était toute une partie de ma vie. Elle avait déjà perdue sa mère. Et je ne pouvais pas la laisser seule ! Non, si je mourrais qui s’occuperait d'elle ? Mon père était incapable de s'occuper seul d'elle, et elle … elle était trop jeune pour vivre seule avec un père aveugle. Je n'avais aucun grands parents … Et Hako-chan n'avait aucune autorité sur elle pou l'avoir sous sa garde. Non … Nyuuwa était l'une des raisons qui m'empêchait de dire « merde » à mon clan. Personne ne pourrait lui donner de l'affection à ma manière. À la manière d'une grande sœur mère. Je n'étais pas en colère contre Megumi-sempai. Mais … Non, même pas. Elle avait raison de dire ce qu'elle pensait. Et laisser partir Hako-chan … Je … Je ne voulais que son bonheur. Et si elle voulait partir je ne la retiendrais pas.

Je me redressai lentement en essuyant d'un revers de main les larmes qui coulaient sur mes joues. Je ne devais pas pleurer. Je devais être forte. Pour Nyuuwa. Qu'elle ne devienne pas comme moi. Qu'elle garde toujours son caractère et qu'elle ne devienne jamais une Hyûga fermée. Je fixai le fond de ma tasse sans le boire.
« … Me … Megumi-sempai … Si … Si il n'y avait que moi comme problème du clan … J'aurais … dis non. Et j'aurais dis à tous qui j'aimais quitte à en mourir. Mais … Je ne peux pas abandonner Nyuuwa … Elle … Elle a déjà perdue sa mère. Mon père n'est pas capable … de lui donner l'amour dont elle a besoin … Que deviendrat-elle si je meurs ? … Je ne peux … pas l'abandonner. »

Je la regardais droit dans les yeux, implorant une réponse. Aussi dure soit-elle.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Jeu 12 Jan - 21:52
Je savais bien que mes mots n'étaient les plus faciles à attendre, qu'ils étaient probablement à des années lumières de tout ce qu'elle aurait préféré qu'on lui dise. Néanmoins, c'était la stricte vérité et il n'y aurait pas de solution miracle pour changer le cours des choses. La pauvre Yume s'était mise à pleurer et je me retrouvais à devoir redoubler d'efforts pour garder la tête haute et le dos droit. Je ne pouvais pas craquer à mon tour et devait me montrer forte pour le bien de ma camarade. Elle avait besoin d'une personne plus solide qu'elle, pas d'une pleureuse qui aurait fendu en larmes. Et donc je me contentai de serrer mes doigts entre eux, ignorant tant bien que mal cette tension insoutenable dans mes joues et ma mâchoire. Lui dire tout cela ne me faisait pas plaisir, mais j'en ressentais l'obligation. Si personne ne le faisait, si personne ne l'aidait à se préparer à ce qui l'attendait, je préférais ne même pas imaginer le résultat. L'un des employés, inquiet, fit mine de s'approcher pour nous demander si tout allait bien. Je lui adressai un simple signe de la main, accompagné d'un sourire poli, pour lui faire comprendre que la situation était sous contrôle. L'air sceptique, l'homme nous laissa tout de même, chose que j'appréciai. La Hyûga n'avait pas besoin d'une dose de stress supplémentaire.

Parvenant à se redresser, la jeune fille essuyait ses larmes du mieux qu'elle le pouvait. J'attendis sans dire un mot, lui laissant le temps de se ressaisir sans la presser, mais sans la réconforter. Il était trop tard pour la couver maintenant, elle aurait bientôt besoin de devenir une femme. Une bien triste histoire qui n'avait strictement rien à envier. Puis, lentement, mais sûrement, Yume réussit à prendre la parole d'une manière toujours aussi chevrotante, hésitante. Le problème, c'est que toute cette situation ne la concernait pas seulement, sa soeur également allait devoir subit les répercussions de son union forcée. Je bus une nouvelle gorgée de thé, écoutant attentivement ce qu'elle avait à me dire. Vu mes propres instincts maternels, il m'était très difficile de ne pas partager son sentiment d'injustice. Mais je n'avais pas le choix. La demoiselle aux yeux opalescents avait besoin de mes conseils, pas de mes états d'âmes. Si sa petite soeur pouvait devenir une source de motivation, si elle pouvait agir par amour, alors peut-être trouverait-elle la force de faire ce qui devait l'être. Je déposai ma tasse, laissant mes iris plonger dans les siens avec douceur. Je compatissais, sincèrement, mais je n'avais pas terminé mon oeuvre.

« Il n'y a qu'une seule chose à faire. Relève la tête et sèche tes larmes, accepte ton sort avec dignité et honneur. Si tu te montres forte, tu pourras peut-être réussir à convaincre ton clan de faire un compromis. Si ton père n'est véritablement pas en l'état de s'occuper lui-même de ta soeur, tu peux demander à la garder auprès de toi pour l'heure. Malgré leurs méthodes, je suis convaincue qu'ils ne sont pas tous des monstres, qu'ils ont une famille qui leur tient à coeur et qu'ils apprécieront ta noblesse. Ton mari lui-même pourra peut-être intervenir en ta faveur. »

Je marquai une pause pour structurer la suite de mes idées, de mes paroles. Il me tenait à coeur de bien m'exprimer et de l'aider, peu importe comment.

« Si ce sort te semble aujourd'hui si fataliste, il faut aussi y voir une opportunité. Si cet homme fait partie de la branche principale, ton union te permettra de la rejoindre et d'avoir une plus forte ascendance dans le clan avec le passage du temps. À plus long terme, si tu sais te faire admirer, respecter et aimer, tu pourras peut-être protéger ta soeur. Faire en sorte qu'elle ne connaisse pas le même sort que toi, lorsqu'il sera temps pour elle de prendre époux. Mieux, tu peux y voir une occasion d'améliorer le sort de tous les membres de la Bunke qui viendront après toi. Mon avis n'est peut-être pas le plus populaire ou le plus attrayant, mais je pense que la meilleure façon de changer les traditions est de les accepter, de s'en servir à son avantage. Tu dois apprendre la politique de ton clan, t'y investir. Je ne pourrai pas t'y aider concrètement, les affaires du clan Hyûga ne concernent pas le clan Uchiha tout comme la réciproque est vraie, mais je peux t'aider autrement. Si tu en ressens le besoin, je serai là pour t'écouter, te conseiller. Je peux t'aider à apprendre comment être une femme et non plus une fille. Ce n'est que bien peu, mais je suis tout de même prête à le faire si tu veux de mon aide. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Ven 13 Jan - 18:53



Tea time
Je retiens un soupire. Si seulement mon promis avait été quelqu'un de bine … Si seulement ! Non … À la place d'un homme bon, ou tout du moins respectable, j'avais … Je ne savais même pas comment le décrire. Froid, violent dans ses mots et parfois dans ses gestes, possessif, méprisant, jaloux, moqueur … Et quant à la relation entre Nyuuwa et lui … Autant dire qu'il ferait tout pour la garder éloigner de moi et de notre … Mmh … Demeure. Je ne voulais même pas penser à ça.

Me faire aimer ? Respecter ? Oubliait-elle ma timidité ? Ma tendance à fuir les regards des autres ? Comment me faire aimer comme ça ? Quand à mon clan … Tss … Les anciens avaient prit cette opportunité, comme aucun mariage ne fonctionnait sans l'accord des Anciens, pour transformer la vente d'une fille à un fils de la branche principale, en a un magnifique accord destiné à réformer le clan. … Je détestai la politique ! Pourquoi n'avaient-ils pas refusé ? On ne m'avait rien demandé ! Ils avaient lu les parchemins, fixé mon père et le père de mon futur avant d'accepter et poser leur conditions. Une marchandise … Voilà ce que j'étais. Je brisais un biscuit entre mes mains.

Quand à devenir une femme … Ah … Si seulement oui j'avais besoin d'aide. Oui. Terriblement. Parce que les explications forts nombreuses et théoriques de membres ninjas médecins du clan … Sans parler des cours sur « Comment être une femme parfaite ». J'échappai aux cours de ménage e de cuisine. Mais pas ceux sur l'éducation sexuelle. Je soupirais et grignotai les miettes du biscuit écrasé sans rien dire pendant quelques secondes. Je frémis en sentant un drôle de regard de l'un des serveur mais je ne réagis pas.
« … Le problème, supplémentaire … Est … que mon futur … N'est … n'est pas du tout … une bonne personne … K… Kohi est … violent verbalement, possessif …méprisant … Il déteste Nyuuwa, et notre mariage … n'est politique que parce que les anciens l'ont décidé. Je ne suis qu'une marchandise. Et je n'ai pas l'impression d'être un symbole ou que je vais … devenir … un symbole pour le clan Hyûga. … J… J'aurais … bien besoin … de quelqu'un … pour m'aider dans l'évolution de … enfin … Parce que … les cours théoriques … J'aurais voulus qu'Elle soit encore là … »
Le « Elle » désignait bien évidement ma mère. Si elle avait été là … Tout aurait été différent. Elle avait été la seule à pouvoir clairement faire comprendre à mon père quand il allait trop loin ou pouvait le faire obéir … Mais maintenant … Père était tout puissant.

© Naely





Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Sam 14 Jan - 18:04
À l'entendre décrire son futur mari, il m'était de plus en plus difficile de garder un air calme. Je savais tout à fait ce que les traditions auraient attendu de moi, ce que j'aurais techniquement dû lui répondre. « On ne peut dire du mal de son mari, encore moins en public. » Néanmoins, j'avais déjà épuisé mes réserves de docilité et mon regard s'était fait dur, ma mâchoire tendue alors qu'elle poursuivait son énumération. Plus que de la colère, c'est de la frustration que j'éprouvais, de l'impuissance. J'avais beau essayer de faire de beaux discours, de l'encourager, de souligner le côté positif et tout ce qui s'en suit, ce n'est pas ce qui allait aider concrètement Yume. Je ne pouvais, au final, strictement rien faire. Certes, l'idée de plonger son promis dans un ou deux genjutsu me faisait très envie dans l'instant, mais je savais que je ne pourrais jamais faire une chose pareille. Le clan Uchiha et le clan Hyûga n'avaient pas besoin de tensions. Mon implication relèverait du domaine de l'ingérence et c'est moi qui serait dans le tort. Mais alors, que faire ? Que pouvais-je faire pour l'aider ? Si elle était venue me voir, m'en parler, c'était dans l'espoir que je puisse améliorer son sort, lui prêter main forte. Et pourtant, j'en étais incapable. Je ne pouvais que prendre une nouvelle gorgée de thé, espérant vainement que le chaud liquide ferait descendre cette boule coincée en travers de ma gorge. Sans doute y aurait-il au minimum un moyen de protéger sa petite soeur ? Si seulement elle avait été un petit garçon, peut-être aurais-je pu demander à Feng-san de l'amener au temple du feu avec lui ? Même cela, je n'étais pas certaine de la façon dont ce serait reçu par les anciens du clan Hyûga.

Et c'est environ à ce moment, celui où je pensais justement à une certaine personne, que la jeune Yume parla de cours théoriques. Mh? Des cours de...? Ah. Bien sûr. Évidemment. J'aurais dû m'en douter. Néanmoins, je fus prise par surprise, m'étouffant dans mon thé presque terminé. Je déposai la tasse rapidement avant de porter une main à ma bouche, toussotant à de nombreuses reprises avant de finalement retrouver de l'air, les yeux humides et les joues rouges. Avec un peu de chance, ce dernier point serait attribué à ma petite maladresse plutôt qu'à ma gêne croissante. Nerveuse, je regardai à droite et à gauche, comme pour m'assurer qu'aucun autre client ne serait assez près pour nous entendre. Un nouveau regard noir en direction du serveur.... Parfait, lui aussi était trop loin. D'autant plus que c'était le même que l'autre soir et que je ne voulais surtout pas qu'il se fasse des idées ! Me tournant à nouveau vers la jeune Hyûga, je m'avançai sur ma chaise, me penchant vers l'avant, parlant à voix basse, le regard toujours aussi fuyant. Je devais avoir l'air d'une véritable gamine, toute intimidée par la seule idée que sa camarade venait d'évoquer.

« Tu veux dire... des cours de...? Enfin... c'est bien ce que je pense ? Ils euhm... t'apprennent quoi ? C'est vrai que les ho.... qu'ils n'aiment pas beaucoup les poitrines un peu plates ? Enfin... non! Ce n'est pas ce que...! Je ne demande pas ça pour moi, bien sûr... ma poitrine est tout à fait respectable...je pense... Je ne demande pas ça tout court ! Mais.... euhm... c'est vrai ? Il doit bien y avoir des exceptions ? »

J'aurais aussi pu lui demander si les hommes dédaignaient les dos calcinés, mais disons que ça c'était une question qui n'avait pas vraiment besoin d'être posée. Et, au fil de tout ça, j'étais toujours aussi nerveuse, ma façade de jeune femme confiante et assurée en ayant pris un coup. Que dire de plus, j'étais une demoiselle de bonne famille, je n'étais pas familière avec ces réalités, mais alors là pas du tout.


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Sam 14 Jan - 18:51



Tea time
J'aurais ris si j'avais eus la tête à ça. Megumi-sempai avait l'air tellement choquée et … prude face à ce que je venais de dire. Mais … Je ne voulais pas rire. Cela ne me faisait pas rire moi même. C'était tellement gênant ce genre de cours ! Bon, ce n'était que de la théorie … Mais quand même ! Je ne voulais pas apprendre ça ! J'aurais juste … Juste voulus ne rien savoir ! Pourquoi je devais apprendre ça ! C'était … Non ! Même pour une ninja c'était inutile. Nous pouvions séduire les hommes sans devoir rentrer dans leur lits quand même !  Je touchai la main à Megumi-sempai. Elle était un peu toute rouge.
« Me… Megumi-sempai … J … J'ai des cours … Comme ça … … Mais ceux … ceux … là … parlent … aussi de … ce qu'on fait au lit »
J'avais baissé la voix à la fin de ma phrase. J'étais toute rouge. Je frémis en voyant la porte du salon s'ouvrir. Je vis clairement un Hyûga rentrer … Il salua un serveur mais resta debout quelques instants regardant avec soin autour de lui. Il n'avait pas son dojutsu actif mais se déplaça et croisa mon regard. Il hocha la tête et je me sentis pâlir. Kohi … L'homme était un membre de la branche secondaire et comme beaucoup de gens il avait tout intérêt à ce que le mariage se fasse. Je baissais la tête et il s'assit au fond de la pièce mais juste ce qu'il fallait pour me surveiller. Je retiens un soupire. Un peu vivement, je demandais un thé très fort au serveur le plus proche qui passait. Il me fixa surpris et hocha la tête. Le thé vient rapidement et je bus le plus vite possible une gorgée brûlante. J'avais l'impression d'être de retour au temps où je ne pouvais oublier la marque maléfique posé sur mon front. Je repris ma conversation aussi naturellement que possible
« P… pour répondre … À vote question … Cela … mh … Dépend des personnes … D'après ce que … on m'a dit … Mon …… Fiancé … n'aime pas … les … Enfin … V … Vous voulez mes cours ? »

Aucune idée de laquelle de nous deux était le plus rouge mais je gardais la tête enfonçait dans mes épaules je n'aimais pas sentir le regard du Hyûga sur moi. Je savais qu'il ne faisait que ce qu'on lui avait demandé … Mais quand même !

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Sam 14 Jan - 23:04
J'avais frissonné lorsque la jeune Hyûga avait murmuré la fin de sa première phrase. D'horreur ? De curiosité ? Je ne le savais pas trop. Cette discussion en entier prenait une tournure complètement différente et j'étais maintenant bien loin de ma zone de confort. Ce n'était d'ailleurs probablement pas un secret, mon langage corporel à lui seul devait être un indicateur formidable de mon changement d'attitude. Je m'en voulais d'ailleurs un peu, après une discussion aussi sérieuse ce n'était peut-être pas la meilleure des choses, mais certains domaines m'empêchaient tout simplement de rester sérieuse et contenue. Dans mon tourbillon de pensées diverses, j'eu conscience qu'un client était entré, mais sans plus. Je n'aurais pas pu dire de quoi il avait l'air, qui il était ou l'endroit où il était allé s'asseoir. Lorsque ma camarade commanda un nouveau thé, je baissai les yeux sur ma propre tasse et décidai de faire de même. Je me retins de lui demander d'ajouter des shoronpo à la commande, comme si cela aurait pu me trahir d'une quelconque façon. Déjà que l'employé n'avait aucune idée de notre sujet de conversation et que, dans tous les cas, il n'y ait rien m'unissant à cette autre personne qui soit hors des limites du bon goût. Il n'y avait que moi qui me faisait des idées, encore. Valait mieux me concentrer sur autre chose, comme par exemple sur notre discussion qui poursuivit son bout de chemin.

Ainsi cela dépendait des individus, bien qu'elle prit exemple sur son fiancé. Je me renfrognai d'instinct, la mention de cet homme me déplaisant déjà au plus au point. S'il se permettait de maltraiter Yume, d'une manière ou d'une autre, j'allais devoir trouver une façon d'agir. Je ne resterais pas passive. Je ne le pourrais pas. Mais qu'importe, pour l'instant, j'étais aussi très intéressée par ce qu'elle avait à me dire, quand bien même mon propre intérêt me gênait tout autant que la conversation en elle-même. Voulais-je qu'elle m'enseigne ce qu'elle savait ? La négative aurait assurément été un mensonge. Quand bien même aucun mariage n'avait été prévu pour moi, j'avais déjà atteint la marque des dix-neuf ans, je n'étais plus une enfant. Il était normal de m'intéresser à tout cela pour préparer mon avenir. D'autant plus que j'avais beau faire maints efforts pour rester digne en tout temps, pour représenter fièrement le clan Uchiha avec pureté et honneur, il arrivait un point où, au fond de moi, je n'étais qu'une femme curieuse qui avait autant envie d'apprendre que les autres. Le problème, c'était de traduire ça avec des mots pour partager mon sentiment à Yume sans me faire honte ou me ridiculiser. Tout de suite bien moins évident.

« Il est certain que je n'en aurais pas besoin... enfin... pas que je sache déjà, non, simplement je ne m'adonne pas à ces activités et aucune union n'a été prévue pour moi donc je n'ai pas besoin de savoir ces choses techniquement... Et ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un d'accessible en vue non plus... enfin, non, personne. Ça ne compte pas, on se connait à peine, donc personne. De toute façon il n'est pas vraiment question de moi... »

Je me mordis la lèvre inférieure. Après tout ce dont Yume venait de me parler, il aurait été indécent de retourner la conversation dans le sens complètement inverse et de lui parler de ma propre situation, si situation il y avait. Étant très timide, il ne m'arrivait presque jamais de m'ouvrir à d'autres et de leur partager ce que je ressentais ou vivais, de mes petits conflits intérieurs. Ironiquement, j'étais incapable d'en parler à Yume, ma grande soeur, et je me retrouvais maintenant incapable d'en parler à Yume, mon amie appartenant au clan Hyûga. À croire qu'il était encore mieux, pour moi, de me taire et de simplement écouter ce que l'on avait à me dire du mieux que je le pouvais.


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Dim 15 Jan - 11:03



Tea time
Je crois que je n'avais plus du tout envie de parler de ces cours avec Megumi-sempai. Ça nous mettait visiblement très mal à l'aise, l'une comme l'autre. Je je tais un œil au Hyûga derrière Megumi-sempai. Kinnojo. Il me fixa quelques secondes et se servit une tasse de thé. J'avais encore du temps visiblement. Je ne savais pas combien mais … Kinnojo-san était fidèle jusqu'à la mort à Kohi. Ne me demandez pas pourquoi je l'ignorais. Sûrement une manière comme une autre d'échapper à la condition servile de la branche de mon clan.

Je tournais un peu mon thé dans sa tasse avant d'en boire de nouveau un peu. De quoi pouvions-nous parler ? Un sujet qui nous tenait toute les deux à cœur ? Nous avions des points communs, des sujets et des goûts identiques et divergent mais il devait bien avoir une seule chose qui nous tenait toute les deux à cœur et dont on pouvait parler des heures ! La famille ! Elle venait d'une famille nombreuse et avait moult frères et sœurs et moi de mon côté j'étais raide dingue de ma petite sœur. Que je devrais envoyer un de ces quatre jouer avec le petit frère de Megumi-sempai. Enfin … Même s'il était plus grand que ma cadette, je doute qu'il arrive à tenir son rythme plus de quelques heures. Au moins comme ça je pourrais souffler un petit peu et peut-être m'occuper de mon père … Je repoussai une mèche de cheveux en arrière.
« … C … Changeons … de sujet …J-j-j-e je ne suis pas … très à l'aise. Comment va votre famille ? Et … euh … Votre sœur … aînée ? Il … Il me semble que … vous en avez une ! Quel … âge à votre petit frère ? »
C’était des questions simples pour nous éloigner le plus vite du sujet plus glissant qu'une plaque de verglas. Je serrais mes mains autour de ma tasse essayant de me concentrer sur le beau visage de Megumi-sempai mais mes yeux semblaient dotés d'une vie propre et revenaient régulièrement sur le Hyûga qui même s'il ne me regardait pas directement semblait lire en moi. Je me giflais mentalement. Megumi-sempai ! Je devais me concentrer sur elle ! Je ne voulais pas qu'elle soit mal à l'aise à cause de moi. Le sujet de la famille est tellement agréable ! Même pour moi où parfois c'est compliqué ! Mais du moment que je peux parlais de Nyuuwa et ses bêtises… Tout me va !

© Naely





Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Lun 16 Jan - 1:37
Ma compagne du jour décida de changer de sujet de manière plus ou moins abrupte, me permettant du même coup de respirer un instant et de reprendre des couleurs plus normales. Mieux, la demoiselle me questionna même sur l'une des choses me tenant le plus à coeur : ma famille. Chassant toutes autres pensées à l'arrière scène pour l'instant, je pu me faire de nouveau droite sur ma chaise, replaçant nonchalamment une mèche noirâtre derrière mon oreille tout en esquissant l'ombre d'un sourire. J'appréciais également son excellente mémoire à ce sujet, prouvant qu'elle avait aussi mes intérêts à coeur. Certes, ce n'était pas grand chose, mais cela suffisait à m'encourager à m'ouvrir. D'autant plus que s'il y avait bien un sujet duquel j'aimais discuter, c'était évidemment celui-là ; sans oublier que cela pourrait peut-être l'aider à se détendre et à se changer les idées. Mon amie semblait toujours plus heureuse lorsqu'on lui donnait la chance de parler de sa propre soeur, après tout.

« C'est exact, je viens d'une fratrie de quatre enfants et ait effectivement une grande soeur et un petit frère. D'ailleurs, mon aînée s'appelle elle aussi Yume. J'ai toujours aimé ce prénom pour cela, même que j'étais jalouse quand j'étais petite. Je trouvais ça tellement plus mystérieux, plus classe, ce que je n'étais pas en somme, quand bien même cela ne correspond pas tout à fait à la description que je ferais de ma soeur non plus. En comparaison, un prénom écrit avec le kanji de l'amour me semblait bien... enfantin. J'ai appris à l'apprécier à sa juste valeur aujourd'hui, puisque sans amour le monde serait bien triste. »

Je marquai une pause pour boire un peu de thé, remarquant du coin de l'oeil la conduite pour le moins particulière de mon interlocutrice. J'haussai un sourcil, quelque peu gênée par cette impression de ne pas avoir toute son attention. Pourquoi m'avoir invitée à parler pour simplement ne pas écouter mes réponses ? Je choisis néanmoins de ne rien laisser paraître, posant ma tasse sur la table avec un peu plus de conviction, juste assez pour que le bruit plus fort l'interpelle. Remarque, peut-être la jeune femme avait-elle d'autres engagements après le nôtre ? Qu'importe, une pause trop longue ne ferait que créer un malaise, autant y réfléchir plus tard.

« Mon petit frère vient de fêter son treizième anniversaire, il se nomme Shinpachi. Un brave garçon très serviable et poli, en âge de s'occuper de sa personne, même si cela m'inquiète parfois. Il sera bientôt un Genin appelé à partir en mission lui aussi. Mais qu'importe. »

Je marquai une pause plus délibérée cette fois. Je n'avais qu'à demi envie de confronter le problème, mais il le fallait bien. Je n'allais pas non plus parler dans le vide pour tout le reste de la rencontre. Si Yume n'était pas en état d'écouter, alors pourquoi parler ? Ce n'était pas la peine de faire semblant ou de se forcer à l'excès. J'aurais encore préféré continuer à l'écouter et à la rassurer que de me faire à demi-ignorer pour des raisons qui m'étaient inconnues et inquiétantes. Y aurait-il des éléments de sa situation que la jeune fille me cachait délibérément par crainte ou même par honte ?

« Est-ce que tout va bien ? Tu n'as pas à te forcer si tu n'as pas la tête à discuter, c'est très compréhensible. »


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: It's Tea Time || ft. Hyûga Yume    Lun 16 Jan - 13:05



Tea time
Une grande famille. Quatre enfants … J'aurais adoré être celle du milieu ! Comme Megumi-sempai. Mais … Avec le bazars de ma situation … Avec d'autres personnes dans ma famille je n'osai pas imaginer. Peut-être qu'au contraire, tout serait aller mieux ! Qui sait … Personne. C'était drôle de savoir que sa sœur aînée portait le même nom que moi. Je trouvais le prénom de ma sempai tout à fait joli. Et l'Amour c'était bien important non ? Je ne trouvais pas que cela faisait enfantin … À la fin de sa phrase mon regard pivota de nouveau vers le Hyûga. Enfin, là où il devait être. Il n'était plus là ? Je m'étais donc trompé ? Oh oui ! S'il vous plaît ! Que je sois trompée. Je sursautai un peu avant de replonger mon regard pâle dans celui onyx de ma sempai.

Son petit frère avait déjà treize ans ? Ce qu'il était grand ! J'étais presque plus proche en âge de lui que de Megumi-sempai. C'était drôle mais bon. Il ne pourrait pas jouer avec Nyuuwa qui avait ardé pour l'instant un côté profondément enfantin. Je ne voulais pas qu'il disparaisse … Mais avec tous nos soucis … Elle était déjà moins enfant qu'avant, une ombre avait obscurcit son regard. Je m'enfonçai un peu plus dans mes pensées sombres quad Megumi-sempai me tira de là.
« Hein ? Ah oui ! Bien sûr que tout va bien ! J'imaginai votre frère un peu plus petit ! Genin … Déjà .… Pour moi lui avait l'âge de ma Ah !!! »
Je sursautai et me retournai quand une main se posa sur mon épaule. Kinnojo me fixait avec calme. Je ne l'avais ni vu ni entendu venir. Il avait simplement posait sa main sur mon épaule mais j'avais l'impression de porter du plomb sur mes épaules. Non ? Quand même pas. Il fixa Megumi-sempai avant de parler
« Pardonnez nous Uchiha-sama, j'ignore votre nom, mais … Kohi-sama attend Yume-sam. Elle doit partir. Maintenant. »
Il me lança un regard très calme. Un entraînement ? Non ! Quand même pas ! Non, je rentrai de mission … Il allait probablement vouloir discuter de ma mission ou autre … Enfin … Discuter … C'était plus me mettre mal à l'aise sans rien faire de spéciale. Je fis un petit sourire crispé à Megumi-sempai avant de m'incliner devant elle et de la remerciai pour le thé. Je payai mon thé et sortis escortée par Kinnojo qui me sourit. J'essayai de lui rendre mais je n'y arrivai pas. Il n'avait pas l'air de se rendre compte. J'enfonçai mes mains dans les poches et suivis en silence l'homme.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Yume No Pandora ~
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Yu-Yume... *se cache*

Sauter vers: