Dompter de nouvelles capacités [solo][entrainement]
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Dompter de nouvelles capacités


Les insectes d'Hideaki Aburame refluèrent finalement du corps de l'ANBU de Konoha allongé sur le lit de camp de son laboratoire. Le père d'Hako l'ausculta un moment, passant ses mains luisant d'un chakra verdâtre sur le corps du blessé. La respiration de celui-ci se régula et il sombra dans le sommeil.
"Voilà. Le poison est neutralisé et le reste de ses blessures ne mettent plus sa vie en danger."
"Merci." déclara une autre ANBU aux cheveux grisonnant et au masque d'insecte, la chef d'équipe, se désolidarisant du mur dans l’ombre où elle s’était accolée pour se reposer.
Hideaki, en bon Aburame, n'y prêta même pas vraiment attention, retournant déjà à ses éprouvettes après avoir hoché la tête, les remplissant des insectes qu'il avait utilisé pour purger le blessé, ainsi que de divers prélèvements peu ragoutants.

"Très intéressant. Et vicieux. Où avez-vous été... en contact... avec la substance ?" demanda le scientifique Aburame après quelques analyses.
"Classifié."
"Évidemment. Mais j'ai bien quelques idées..."
"Vous aurez probablement les détails plus tard, cela dépendra de Hokage-sama."
"Nous allons produire une souche de kikaichuu incluant la méthode de neutralisation de ce nouveau poison. Ai-je la permission de la diffusé dans le clan ?"
"Affirmatif. Cette connaissance doit être partagée pour protéger le clan et Konoha. Nos défenses doivent être à jour. Hokage-sama ne s'y opposera pas. Préparez également des échantillons ou des recommandations pour l'hôpital de Konoha, afin de les aider à produire un antidote. Pourquoi ? Parce que nos équipes de shinobi n'ont pas toutes un membre du clan à disposition."

Hideaki acquiesça en silence, se remettant au travail.
Pendant ce temps, les membres de l'équipe de Mante déplacèrent leur collègue comateux dans une pièce plus calme, avant de prendre congés.
Quand ils furent partis, la vieille kunoichi retira son masque et son équipement d'ANBU. Hideaki connaissait depuis longtemps son identité. Elle avait été son sensei après tout.
"J'ai désormais une dette envers toi." affirma-t-elle d'un ton calme. "Sans ton intervention, il serait sans doute mort."
"Probable. Bonne idée de l'avoir amené directement ici plutôt qu'à l'hôpital. Et inutile de parler de dette entre nous. Nous servons Konoha. Nous nous serrons les coudes et coopérons pour une efficience maximale."
"Néanmoins, je te dois un service."

Hideaki allait protester à nouveau, quand une idée lui vint. A l'inverse de Mante, il n'était pas un combattant, ni même un ninja-médical de terrain. Il n'avait jamais dépassé le rang de Chuunin, sciemment, conscient de ses limites.
Par contre, un membre de sa famille ne semblait pas en avoir, de limites... Et posséder un penchant pour les affrontements qui allait bien au-delà du sien.

"Hako."
"Ta fille et celle de l'Inuzuka."
"Oui. Tu lui as déjà enseigné une technique offensive du clan." expliqua le scientifique Aburame. "J'aimerais que tu poursuives sa formation. Pourquoi ? Parce que tu n'es rebuté par ses... particularités et que tu disposes de jutsu Aburame plus offensives que les miens."
"Correct. La demande est raisonnable. J'enseignerais donc une de mes techniques à Hako."
"Intéressant. Tu l'appelles Hako." remarqua Hideaki avec un sourire, chose rare chez un Aburame. "Auriez-vous un cœur, sensei ?"
La vieille ANBU laissa échapper un grognement.
La fille survoltée d'Hideaki, l'expérience, l'Aburame la plus voyante et excitée que le clan n'ai jamais connu... La plupart des anciens du clan étaient... dubitatifs face à la jeune fille.
Mante l'avait été. Mais elle savait aussi que les observations sur le terrain étaient préférables aux informations rapportées et surtout aux préjugés.

La petite agitée avait beau être brouillonne et remuante, refusant de manière entêté de se couler dans le moule du clan, elle y était loyale, ainsi qu'à Konoha et faisait de son mieux pour en devenir une bonne kunoichi, avec une énergie et une détermination inflexible qui faisait plaisir à voir.
Elle l'avait entrainé par curiosité... Et cela c'était révélé intéressant et pas si déplaisant que ça. Autant poursuivre.
Mante commençait à se faire vieille. Même si elle aimait son travail, il lui faudrait peut-être mettre un jour la pédale douce. Pourquoi ne pas faire comme Kakashi et quitter l'ANBU pour enseigner à une équipe de genin ? Elle ne l'avait fait qu'une fois dans sa carrière (et… avec un résultat mitigé).
Dans ce cas, un peu plus d'expérience dans le domaine de l'enseignement, surtout avec un trublion comme la fille d'Hideaki.

Hako était à la fois intriguée, enthousiaste et un peu troublée.
Son père lui avait confié un laisser-passer pour le niveau-souterrain 27 du domaine Aburame, lui enjoignant de s'y rendre à 0700 précises. Jamais elle n'avait eu un niveau d'accès aussi élevé !
La kunoichi vert-pomme sautillait (limite en sifflotant) dans les couloirs souterrains, ignorant fermement les regards lourds dissimulées derrières les lunettes noires des autres Aburame. Ils se demandaient sans nul doute si elle avait le droit d'être là, tant elle détonnait dans l'ambiance studieuse et silencieuse du complexe enterré.
Mais son lassé-passer lui ouvrait les portes et calmait la suspicion des gardes.

C'était peu connu (et pas forcément bien glorieux), mais il se trouvait également que le discret clan Aburame était responsable du réseau d'égouts de Konoha. Et des abris de défenses pour les civils, également.
Du coup, creuser, ils connaissaient et ils s’étaient aménagée un véritable nid sous Konoha.
La majorité du domaine Aburame, dont les nids de kikaichuu et les laboratoires, était souterrain. Il y avait même des tunnels cachés et tortueux qui courraient sous le sol tels ceux d'une ruches pour relier les bâtiments et habitations principaux du clan. Les corridors contournés, voire labyrinthiques étaient éclairés par des lampes froides hébergeant des lucioles et autres insectes phosphorescents que les défenseurs Aburame pouvaient éteindre d'un mudra. Bonne chance pour infiltrer pareil bastion !

S'enfonçant profondément dans le complexe, Hako finit par arriver devant une grosse porte, qu'elle poussa, entrant dans une zone jusqu'à présent inconnu d'elle.
C'était une grande caverne, éclairé cette fois par des lampions à insectes et moult bougies (ce qui était plutôt étrange et mit Hako sur ses gardes).
Différentes sortes d'armes étaient disposées sur des râteliers. Des mannequins de forme vaguement humanoïdes, des cibles aux murs, des plots en bois renforcé... C'était une salle d'entrainement souterraine ! Et donc...

Hako serra les dents et réussit à ne pas sursauter (mais se tendit quand même un peu) quand Mante se matérialisa d'un shunsin derrière elle.
"Tu progresses." constata la vieille Aburame, notant avec intérêt le kunai dissimulé par la manche de la petite kunoichi à froufrou. Il faudrait qu'elle réévalue ce costume. Il était tellement voyant qu'il attirait trop le regard, dissimulant le reste. Et il semblait trop bien conçut pour n'être qu'une provocation puérile.

"Il faudra que j'apprenne ce truc un jour." grogna Hako en se retournant, avant de prendre un ton plus plaisant et d'afficher un grand sourire. "Hello, sensei !"
La vieille ANBU dû se retenir de sourire à son tour. L'air de rien, Hako savait se rendre attachante. Et en jouer.
En plus, avec le titre qu'elle lui avait donné et l'emphase qu'elle avait mis dessus, il était clair qu'elle avait déjà devinée pourquoi elle était là.

"Bonjour Hako. Tu sais pourquoi nous sommes là : à la demande de ton père, je vais t'apprendre une nouvelle technique de notre clan..."
Mante ne put aller plus loin, Hako était déjà en train de crier de joie et de sauter partout. Mais qu'est-ce qui lui avait pris... Ah oui, la dette envers Hideaki pour avoir sauvé l'un de ses collègues.
Se murant dans la célèbre patience attentive du clan Aburame, l'ANBU aux cheveux grisonnants attendit tranquillement que la petite pile électrique vert-pomme se calme.

"C'est quoi, c'est quoi ?!" exultait la petite Aburame, ravie d'étendre (encore) son répertoire. "Une autre technique d'attaque à distance pour propulser mes kikaichuu sur les ennemis de Konoha ?"
"Non. Tu disposes déjà d'une technique de ce genre." contra Mante avec patience (enfin, une patience affichée). "Tu n'es pas sans savoir que nous autres du clan Aburame prônons l'usage de techniques employant la versatilité et l'adaptabilité de nos insectes. Il n'est pas toujours possible de déterminer à l'avance quelles sont les techniques de nos adversaires. Il faut donc être prêt à tout et disposer d'un arsenal variable."
Hako hocha la tête, mais un peu difficilement. Elle même regrettait un peu cet état de fait. Fan d'explosion et de coup d'éclat impressionnant, elle aurait aimé disposer de jutsu plus... flashy.

"La technique que je vais t'enseigner est le Kuroi Shokushu." continua la vieille ANBU. "Il s'agit d'une technique de combat au corps à corps ou faible distance, mais fine et versatile. Et très surprenante pour le ou les adversaire(s)..."
Les yeux de la petite Aburame brillait littéralement, et elle affichait un sourire énorme aux lèvres. Elle ressemblait à une bombe verte prête à exploser, tellement le descriptif de la kunoichi d'élite l'enflammait.
"Commençons par une démonstration." termina Mante au plus vite, avant que la jeune fille ne parte en vrille de par son enthousiasme et devienne ingérable.




avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Dompter de nouvelles capacités


Hako poussa un cri de joie (et sauta même en l'air le poing levé), alors que l'Aburame aux cheveux gris écartait les bras.
De manière assez classique, son essaim sortis des manches de sa blouse informe, s'agglomérant un peu sur ses mains et formant d’inquiétantes volutes noirâtres autour d'elle.
"Kuroi Shokushu !" s'exclama alors Mante en concentrant son chakra pour ordonner son essaim selon un schéma précis.
Sous les yeux émerveillés d'Hako, ce dernier se condensa aussitôt en deux longs tentacules noirs émergeant des manches de la vieille ANBU. Ceux-ci s'affinèrent encore, formant de véritables fouets sombres, longs et fins.
D'un geste vif, Mante en fit claquer un juste aux pieds de la petite kunoichi, la faisant sursauter. L'impact violent laissa échapper une partie des insectes sur le sol, morts sous le choc, mais bien vite le fouet couleur charbon se régénéra, les kikaichuu de l'ANBU remplaçant les pertes.

Mante continua sa démonstration, exécutant une chorégraphie complexe et tourbillonnante avec ses Kuroi Shokushu, rapide et mortelle. Hako, fascinée, ne la quittait pas des yeux. Le futé petit lutin vert de Konoha remarqua que certains de ces mouvements étaient impossibles pour des armes normales : les kikaichuu devaient aider, modifiant subtilement la trajectoire des fouets.
La kunoichi d'élite termina sa démonstration en enroulant un tentacule noir autour de la jambe d'Hako, la faisant trébucher par surprise. L'autre la frappa en plein torse pendant qu'elle était déséquilibrée.
Hako cria, surprise, anticipant la douleur... Qui ne vint jamais : à l'impact, le fouet s'était désolidarisé, la recouvrant d'un bon nombre de kikaichuu qui commencèrent à drainer son chakra.
Heureusement, leur maitresse interrompit aussitôt sa technique et rappela les fourbes insectes.

"Comme tu peux le voir, c'est une technique d'attaque très versatile. Assauts rapides, attaques multiples, déstabilisation et bien évidement, les opportunités de déposer nos kikaichuu sur la ou les cibles." explicita la kunoichi âgée. "C'est une technique très tactique et souple, même si au final elle n'inflige pas des dégâts particulièrement létaux. C'est aussi une bonne arme psychologique : peu d'ennemis oseront approcher une danse de fouets, surtout s'ils peuvent à tout moment se transformer en essaim d'insecte vorace."
"C'est génial ! Je veux ! Apprenez-moi !" s'écria la petite Aburame au comble de l'agitation.

Mante lui tendit un parchemin, que l'adolescente toute de vert vêtue lui arracha presque des mains avant d'en dévorer des yeux le contenu.
"La première étape pour maitriser cette technique est d'arriver à former les fouets de kikaichuu." affirma doctement Mante-sensei. "Il faut arriver à une condensation des insectes, mais avec une certaine souplesse et..."

"Ah ah !" s'exclama immédiatement Hako, lui coupant la parole sans vergogne. "C'est comme les Mushi Shuriken en fait !"
"Pas exactement, il faut..."
Et, évidemment, sans attendre et sans écouter, la kunoichi vert-pomme essaya d'effectuer la technique que venait  de lui montrer Mante.
Cette gamine n'avait donc aucune patience... La vieille ANBU Aburame hésitait à l'assommer et à l'attacher pour pouvoir poursuivre tranquillement ses explications. Comment faisait Minato lui, pour supporter et enseigner à son brouillon rejeton ? Et Kakashi ? Bah, connaissant le ninja-copieur, il devait juste hausser les épaules et laisser Namikaze-kun faire ses propres erreurs, soufflant un conseil pour réparer les dégâts, après ...
Mante se tut et décida d'adopter la même tactique. Laissons la petite excitée expérimenter... Qui sait, elle pourrait peut-être la surprendre...

Utilisant ses connaissances sur la technique précédente que lui avait enseignée la vieille kunoichi, Hako essaya de former deux fouets solides en condensant les kikaichuu qui sortaient de ses manches.
Elle aurait dû mieux lire le rouleau ou écouter Mante.
La petite Aburame aggloméra et solidifia ses insectes, exactement comme pour son autre technique... Et se retrouva donc avec deux longues lames noirâtres sortant de ses manches, et non de souples fouets de kikaichuu.
"Oyo ?" s'étonna la kunoichi vert-pomme.
"Prévisible. Pourquoi ? Car malgré le fait que les Kuroi Shokushu se basent aussi sur une condensation de l'essaim, la méthode pour..." tenta d'expliquer patiemment Mante.
"ÇA FAIT DES EPEES ! C'est encore plus cool ! Des Mushi Blade !" explosa d'enthousiasme la petite Aburame, n'écoutant rien.
Là, malgré son flegme naturel d'Aburame et son entrainement d'élite de l'ANBU, Mante ne put s'empêcher de passer une main lasse sur son visage...

"Frappes-moi avec." ordonna froidement la vieille kunoichi, alors qu'Hako agitait joyeusement les doubles lames qu'elle avait créées. "N’hésites pas."
La petite Aburame à froufrou fut quand même un poil réticente (elle ne voulait pas faire de mal à son étrange sensei), avant s'élancer pour porter un coup de taille de toute sa force (trop curieuse de voir l'effet de la géniale technique qu'elle venait d'improviser). Et puis, la vieille kunoichi devrait pouvoir parer ça, elle était visiblement très expérimentée et puissante...
La vieille Aburame n'en fit rien, restant les bras croisés. Elle ne bougea même pas, ne leva même pas ses avant-bras bardé de protections métallique pour encaisser le coup.
Elle laissa Hako essayer de la trancher sans réagir... Et le lutin vert de Konoha, entrainé par son élan fougueux, ne pouvait plus arrêter son coup ! Elle allait la couper en deux !

Mais non. A l'impact, ce fut la lame noire de kikaichuu concentrés qui explosa.
L'essaim d'Hako s'abattit au sol piteusement en deux tas sombres et grouillants, qui rampèrent pitoyablement jusqu'à leur maitresse bouche-bée. Mante était indemne.
"La densité." expliqua l'ANBU, balayant d'un revers de la main les quelques insectes d'Hako qui avaient tentés de rester sur elle. "Les kikaichuu ont une carapace solide, mais même en nombre et concentrés, pas à ce point. Les Mushi Shuriken n'inflige d'ailleurs jamais de blessures, tu devrais l'avoir réalisé. Voilà pourquoi les Aburame leur donne ici l'aspect de fouet : cette arme inflige des dégâts essentiellement par sa vitesse et non son tranchant ou sa solidité. De plus, tu devrais l'avoir compris : nous autres Aburame, nous préférons des techniques flexibles, adaptables, plutôt que purement brutales..."

Evidemment, Hako bouda un peu après cette explication qui la faisait passer pour ce qu'elle était : une brute impulsive qui s'enflammait pour un rien au loin de réfléchir. Pour une fille qui se vantait aussi de son intelligence et de ses talents d'improvisation en combat, c'était un coup bas.
Cependant, la petite Aburame ne pouvait pas faire la tête très longtemps : elle avait une technique géniale à maitriser.
Elle redemanda donc poliment à sa sensei du jour de lui remontrer les Kuroi Shokushu et elle se pencha sérieusement dans l'étude du rouleau qui décrivait la bonne manière de condenser et d'organiser son essaim.

C'était beaucoup plus complexe que la petite Aburame ne le pensait de prime abord. Contrairement à sa technique de shuriken d'insectes, il ne suffisait pas d'obtenir une arme vaguement solide et ressemblant à une vraie. Là, Hako devait réussir à maintenir son essaim dans un état de quasi-solidité, mais il fallait faire en sorte qu'il soit à la fois résistant, souple et flexible.
C'était déjà incroyablement difficile même en étant immobile et sans agiter les fouets formés !
Mais bien évidement, rien ne valait un défi pour exciter la kunoichi vert-pomme, qui s'y attela avec frénésie.

Mante laissa sa jeune élève faire ses propres essais, cette fois après avoir proprement lu le rouleau de technique et méticuleusement observé la nouvelle démonstration de l'ANBU Aburame.
La gamine avait tellement d'énergie à dépenser (c'était presque malsain) ! Mais une fois qu'elle avait fait tout et n'importe quoi ou presque, elle allait devoir économiser son chakra et bien réfléchir. Et l'air de rien, même si ça coûtait un peu à Mante de se l'avouer, Hako était futée.
Et avait un langage ordurier qui arrivait presque à faire rougir la vieille dame.

Hako lâchait moult jurons à chaque essai, ses fouets étant soit trop mous et s'effritaient en amas d'insectes perplexes au plus petit mouvement, soit trop rigides et ils se brisaient en petit tas de kikaichuu honteux.
Dosage et subtilité, pas facile pour quelqu'un d'aussi... excité que la petite Aburame. Mais elle compensait par son obstination et son endurance.

Mais même celle-ci avait des limites : après un énième essai infructueux, Mante constata que sa jeune élève transpirait beaucoup et commençait à avoir du mal à lever les bras, voir même à tenir debout.
"Stop. Tu gaspilles ton chakra." ordonna la vieille Aburame d'une voix impérieuse. "Nous reprendrons demain."
"Quoi ?! Mais il n'est pas si tard ! Je suis sûre que j'peux continuer si je souffle cinq minutes." protesta une Hako incapable d'abandonner.
"Non. Cette technique draine ton énergie en continue et nécessite une concentration fine afin de doser correctement le chakra pour ordonner l'essaim selon le bon schéma. Tu dois te reposer, laisser ton essaim assimiler les bases de ce que tu as appris. Et demain, nous commencerons par une séance de méditation et des exercices de contrôle du chakra."

Hako grogna, peu ravis du programme et qu'on doute de sa légendaire endurance de cafard.
Puis elle réalisa un truc et son regard vert pétilla de joie.
"Demain ? Tu vas m'entrainer demain aussi ?" exulta la kunoichi à froufrou, en oubliant de vouvoyer son sensei du moment.
"Correct. Pourquoi ? Parce que j'ai promis à ton père de t'enseigner une technique. Et je tiens toujours mes promesses."
"Youpi !" lança bruyamment Hako en sautillant.
Mante soupira. Demain aller être une looooongue journée...




avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 167
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 769
PE:
285/100  (285/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Dompter de nouvelles capacités

Il fallut trois jour à la petite Aburame pour arriver à former correctement des Kuroi Shokushu à la fois souples et solides pour être utiliser. Trois jours de méditations et d'entrainements intenses, sous la rude vigilance d'une vieille Aburame exigeante.
Mante savait que cette étape serait sans doute la plus difficile pour la kunoichi vert-pomme : cette technique nécessitait doigtée et précision, choses difficile pour une excitée pareille.
Mais si elle se plaignit et grogna beaucoup, la gamine mal embouchée fini par apprendre. Son contrôle du chakra et des insectes s’amélioraient et la vieille ANBU fut même surprise qu'elle pige le coup aussi vite.

"Bon, maintenant que tu arrives à former les fouets convenablement, nous allons pouvoir passer à la suite." décréta l'Aburame aux cheveux gris. "Essayes de t'en servir contre moi."
A peine avait-elle dit ça que déjà la kunoichi vert-pomme s'élança, envoyant ses nouveaux jouets sombres vers l'ANBU.
Ce fut... Une véritable humiliation.
Pas une fois la petite Aburame ne put ne serait que toucher son aînée avec ses fouets. Elle sans que la shinobi d'élite use de techniques particulières ou de jutsu d'esquive. Elle se contenta de se déplacer nonchalamment entre les assauts de plus en plus brouillons au fur et à mesure qu'Hako perdait patience.

"Bien." décréta-t-elle finalement, alors que la jeune fille s'effondrait en sueur et laissait échapper une série de jurons. "Tu es douée en taijutsu, c'est visible dans ton jeu de jambes qui n'est pas si mal. Par contre, il est évident que tes techniques de maniement d'arme ne sont que du niveau de l'Académie et que tu n'as jamais tenue un fouet dans tes mains de ta vie. Les résultats ne sont donc pas étonnant."
Hako grommela une impolitesse avant de répondre.
"Pourtant, je suis allé à la bibliothèque et j'ai lu des choses sur le maniement de cette arme..." protesta-t-elle, boudeuse.

Oh ? Derrière ses lunettes noires, Mante leva un sourcil. Ainsi la petite brute avait fait ses devoirs. Quand avait-elle trouvée le temps avec l'entrainement intensif qu'elle lui imposait ? Elle ne dormait donc jamais ? Ce n'était surement pas sain pour une enfant d'avoir tant d'énergie à dépenser...
En tout cas, cela allait simplifier les choses. Mante tendit à la petite kunoichi un nouveau rouleau, remplit cette fois de différent dessin de postures de combat.
"C'est très bien, Hako. Mais cela ne suffit pas en raison de deux facteurs. Premièrement, et tu t'en doutes surement, l'étude académique seule ne suffit : il te faut acquérir de l'expérience dans le maniement de ta nouvelle arme. Deuxièmement, tu constateras vite que les Kuroi Shokushu ne sont pas des fouets standards. La densité, la solidité, le poids n'ont quasiment aucun rapport avec des lanières de cuirs."

Aider du parchemin et montrant lentement les postures, Mante enseigna petit à petit les bonnes positions et kata adapté aux fouets de kikaichuu.
C'était plutôt difficile, Hako n'ayant jamais maniée d'armes à part des shurikens et des kunaï. En plus, elle avait la sale manie de sauter des étapes ou d'improviser. Suivre pas à pas une séquence d'attaques prédéterminées lui était difficile et l'ennuyait. Et elle trouvait ça un peu idiot : aucun adversaire ne la laisserait danser comme ça dans un vrai combat...

"Pas de mauvaise foi, petite. Je sais que tu pratiques assidument le taijutsu et que tu connais l'utilité des kata. Ils te permettent d'enseigner des réflexes et positions à ton corps. L'improvisation et le véritable combat viendront après." s'énerva finalement l'ANBU. "Tu sembles apprendre mieux une fois que tu as gaspillés ton surplus d'énergie. Musclons donc un peu ton corps et fais-moi une séance de 1000 pompes..."
La sale gamine grogna, mais obéit : elle ne voulait pas irriter son sensei du moment...

Il fallut quelques jours à Hako pour maitriser les postures de base du combat au fouet. Mante lui enseigna ensuite les spécificités de la version Aburame, plus adapté à la technique.
Hako put enfin se servir véritablement de son nouvel atout, fouettant les mannequins de la salle d'entrainement souterrain.
L'ANBU aux cheveux grisonnant passa donc à la suite : elle enseigna à Hako les timings et méthodes pour choisir soit de frapper, soit de déposer des kikaichuu sur la cible.
Deux jours après, quand Hako réussit à moucher une des bougies qui éclairaient la pièce (ah, voilà donc pourquoi elles étaient là !), Mante décida qu'elle était prête.
L'entrainement suivant serait un vrai combat.

Même si l'ANBU n'utilisait pas son plein potentiel (pas contre une genin, voyons !), il fallut encore plusieurs jours pour que le lutin vert de Konoha réussisse enfin à la toucher avec sa nouvelle technique.
Peu à peu, Hako affinait son contrôle du chakra et gagnait de l'expérience dans l'usage de ses fouets de kikaichuu. Elle allait bientôt avoir la même aisance que lorsqu'elle combattait avec son taijutsu... Et ça c'était une mauvaise nouvelle pour sa sensei.
Bientôt, elle allait être obligée d'utiliser des techniques plus avancée pour esquiver les coups de fouets d'Hako.

"Bien." conclut-elle un jour. "Tu as un niveau satisfaisant. Il reste une dernière étape pour maitriser réellement cette technique."
"Quoi ? Encore ?!" se récria la gamine en sueur après une escarmouche particulièrement intense.
"Oui. Il est tant que tu intègres des mouvements propres aux kikaichuu à ton schéma d'attaques. D'un ordre, tu pourras ainsi donner des trajectoires encore plus imprévisibles aux fouets."

Hako donna alors encore un signe de son intelligence. Mante eut du mal à ne pas sourire à sa question.
"Tiens, et si on utilise une femelle kikaichuu, déposée sur l'ennemi ?" demanda la petite kunoichi.
"Cela rend évidemment les choses plus difficile pour lui. Les kikaichuu des fouets pouvant alors aisément infléchir leur trajectoire en direction de la source de phéromones femelles, sans attendre ton ordre. La technique devient alors encore plus rapide et difficile à esquiver. Mais entraines-toi d'abord sans, pour voir comment tes insectes réagissent à tes ordres brusques et si tu arrives à conserver ta concentration..."

Quelques jours plus tard, les combats d'entrainement devinrent beaucoup plus intenses, Mante ne pouvant plus se contenter de juste esquiver les coups vifs et inventifs d'Hako.
Pestant intérieurement, l'ANBU se demanda ce qui lui avait pris d'enseigner une technique aussi versatile à quelqu'un d'aussi imaginatif et imprévisible. Les assauts de l'adolescente étaient devenus fort précis, tout en suivant des trajectoires parfois à la limite de l'aléatoire. Sans parler de son absence de scrupule : une fois, elle avait enroulé un des fouets autour d'une bougie allumée, avant de la propulsé directement sur la vieille ANBU. Et encore, ce n'était qu'une diversion pour son deuxième fouet !
Bon, évidemment, Hako était encore loin de constituer une menace sérieuse pour la kunoichi d'élite. Mais elle progressait et Mante ne pouvait plus juste l'ignorer.
En fin de journée, elle arrêta l'entrainement. Elle n'avait plus rien à enseigner sur cette technique. Sa promesse à Hideaki était tenue.

"Bien. Ta maitrise des Kuroi Shokushu est désormais satisfaisante." conclut la veille ANBU. "Quelques conseils finaux cependant. Premièrement : mets-toi bien dans les crânes qu'il en s'agit pas de véritable fouets. N'espère pas parer une lame avec, ou d'enserrer un ennemis pour le capturer : ils ne sont pas assez solides."
"Je peux me balancer au-dessus d'un précipice avec ? M'en servir comme corde pour me suspendre ?" demanda Hako, à moitié en rigolant.
Mante cligna des yeux, surprise? Est-ce que la gamine plaisantait ?
"... J'avoue ne pas avoir fait de tests dans ces situations." finit-elle par répondre. "Vu ton poids, c'est... possible. Mais je ne le recommanderais pas."

Après un toussotement, la kunoichi d'élite repris son sermon.
"Ensuite, la technique a des faiblesses qu'il te faut prendre en compte. Elle draine ton chakra et tes insectes à chaque coup, même quand tu ne déposes pas un morceau de l'essaim sur quelqu'un. Ne sous-estime pas les pertes quand tu frappes, même simplement. Enfin, comme tu utilises des deux mains et injectes ton chakra pour donner la forme aux fouets, tu ne peux former de mudra. Il te faudra donc abandonner la technique si tu veux utiliser d'autres jutsu. Si tu en as le temps..."
"Compris sensei ! Je serais prudente !" pépia la petite Aburame.

Hako, prudente ? Doux rêve ! Cela fit même presque sourire l'ANBU.
Mante hésita. Normalement, elle aurait disparu d'un sunshin : sa promesse accomplie, elle n'avait plus rien à faire avec cette bizarre petite genin.
Mais sans savoir pourquoi, elle hésita.
"Tu as bien travaillé, Hako." finit-elle par déclarer, un peu gênée. "Je suis fière de toi. Transmet mes amitiés à ton père."
Et disparut, profitant de la confusion de la kunoichi vert-pomme pour s'enfuir.

Elle avait été complimentée ! Par un Aburame qui n'était pas ses parents ! Un membre important du clan (enfin, allez savoir...), une kunoichi âgée (alors que les vieux avaient tendance à détester la bouillonnante Hako) et expérimentée !
Les yeux brillants, elle n'eut même pas le temps de remercier sa sensei du moment avant qu'elle ne disparaisse. Zut !
Et une autre information se fraya un chemin dans le cerveau affolée de la petite Aburame.
"Raaah ! J'ai encore oublié de lui demander son nom !"



Récapitulatif apprentissage:
 



avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 108
Date d'inscription : 24/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Correction

Positif - Aburame Hako


Comme d'habitude, on ne s'ennui pas avec le petit lutin vert. Tu réussis à rendre intéressants tes RP d'entrainement, en choisissant des idées de contextes originaux. Tes textes sont fluides et agréables à lire.


Négatif - Aburame Hako


J'ai bien remarqué quelques petites erreurs, mais rien de significatif.


Gains - Aburame Hako


22 PE


Asugi

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Les nouvelles capacités spéciales, les nouveaux talents
» Nouvelles capacités spéciales + Primes + Notations des rp
» Chapitre 351
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}
» [Flashback - Entrainement solo] Il faut savoir se mouiller pour ses amis

Sauter vers: