Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 69
Date d'inscription : 14/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 321
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre de la Team 3.7    Mer 11 Jan - 2:23
Cette journée s'annonçait marquante. Je n'avais que très peu dormi la veille, hantée par la promesse de cette nouvelle équipe qui me compterait bientôt parmi ses rangs. Je devrais me montrer digne de ma naissance et de ce qui se disait sur les membres du clan de l'éventail, mais pas que. En tant que kunoichi, il était fort possible que l'on s'attende à ce que je remplisse le rôle de soutien du groupe, notamment via une assistance médicale. Cette perspective, plus que toute autre, avait le don de me rendre anxieuse. Si j'avais effectivement certaines aptitudes particulièrement utiles lorsque employées dans le cadre d'une action d'équipe, le soin n'en faisait clairement pas partie. Pourvu que je ne déçoive pas mes coéquipiers, pourvu que ma volonté de ne pas me plier à ce stéréotype arriéré ne revienne pas me narguer. Au moins, l'on pouvait dire que cela me donnait une motivation supplémentaire pour livrer une performance supérieure. Si je pouvais les protéger sur le champ de bataille, mes coéquipiers n'auraient pas besoin de soins et le problème serait noyé dans l'oeuf. Je déglutis, pourvu que j'aie raison.

En guise de vêtements, j'enfilai un qipao noir auquel on avait brodé le célèbre éventail, au niveau du dos. Les manches courtes laissaient ensuite apparaître mes bras d'une épaisseur dérisoire. Malgré mes tentatives d'entraînement au taijutsu, ce type de combat ne serait jamais moins point fort. Quoi qu'il en soit, j'avais entreprit de protéger ma peau de marbre en l'enroulant de bandages propres remontant jusqu'à la paume de ma main et laissant apparaître mes doigts dont la teinte se confondait avec celle du lin. Pour le bas, bien consciente que je ne pourrais bouger comme je le voulais vêtue d'une robe, j'avais enfilé un pantalon carmin assez ample pour ne pas me nuire dans mes mouvements, complétant le tout de chaussures de kung fu noires, aussi confortables que souples. Ne restait plus que le cas de mes longs lambeaux de suie, dégringolant le long de mon dos comme à l'habitude. D'une main d'experte, je les remontai en un sobre chignon, laissant seulement ma frange agrémenter mon visage, coinçant ce dernier à l'aide de deux épaisses aiguilles en bois et dévoilant par le fait même le haut de ma nuque. Un oeil attentif pourrait donc y apercevoir, dépassant à peine de mon collet, le souvenir d'infâmes brûlures subies dans ma jeunesse. Pour conclure, ne manquait plus que mes indispensables accessoires. J'accrochai mon bandeau ninja autour de mon cou et rehaussait mon regard déjà abyssal d'un maquillage charbonneux, tout en élégance. En tant qu'Uchiha, il était après tout dans mon intérêt d'attirer les yeux d'autrui vers les miens. Délaissant mes autres armes ninja, je n'emportai avec moi que mon dizi métallique, convaincue que cela suffirait amplement dans le cadre d'un entraînement, si entraînement il y avait seulement.

Je quittai la résidence familiale avec une bonne avance, saluant les membres de ma famille. Pour la première fois depuis longtemps, mon père avait même daigné m'accorder un sourire avant de reprendre sa lecture. Sans doute avait-il eu vent de mon affectation à une nouvelle équipe sous le commandement de l'un des ninja les plus importants du village. Bien qu'ignorant encore la composition exacte de notre quatuor, l'on m'avait informé du responsable de celui-ci et je n'aurais à pâlir devant personne. C'est donc avec un certain sentiment de fierté que je gagnai le terrain d'entraînement la première. Je parcouru vaguement les lieux, dans le simple but de me faire une idée de l'environnement, et m'en retournai finalement auprès de ce que j'estimai être le point de rendez-vous. Au milieu d'une portion dégagée se trouvaient trois gros troncs de bois, sans doute réservés à la pratique d'arts martiaux. Je décidai néanmoins d'en faire un tout autre usage, m'asseyant au somment de celui du centre avant de croiser les jambes. Le dos droit, j'offris un regard circulaire à ce vaste espace que je dominais maintenant. Enfin, c'est ce que j'aurais fait, si j'avais été un félin. Femme de mon état, je décidai plutôt de meubler le vide matinal d'un peu de beauté artistique. Laissant tomber mes paupières, j'apposai délicatement ma lèvre inférieure contre le métal frais de mon instrument de musique. Dans les instants qui suivirent, une mélodie s'élevait doucement, porteuse d'une douceur et d'une sérénité qui s'alliait parfaitement à l'air pur du matin.


the sight of her eyes keeps my dreams alive
The people who call you weak have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes, nor the flames inside your soul. Let them think you are weak and do what wolves and fire do best. Surprise them when they least expect it.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 20
Date d'inscription : 20/12/2016
Age : 27

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 68
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre de la Team 3.7    Mer 11 Jan - 3:29

Rencontre de la Team 3.7
Megumi, Naruto, Yûhàng, Kakashi
Par ce beau matin, si l’on était bien attentif, à l’une des fenêtres d’une chambre, on pouvait très bien distinguer un ronflement sonore. En effet, notre petit blond dormait toujours à petit poing fermé. Sa mère, qui était déjà entré dans sa chambre bon nombre de fois pour le réveiller, réapparu une nouvelle fois et décida d’utiliser les grands moyens. Elle s’avança alors doucement vers l’endormi et lui agrippa le poignet ainsi que la cheville pour le tirer et le faire tomber du lit. Un énorme cri retentit alors et le blondinet s’assit par terre, encore un peu dans les brumes du sommeil.

« Pourquoi tu me réveilles maman ? »

Il se frotta les yeux un instant, ne comprenant absolument pas ce qui se passait ce matin. Il avait complètement oublié qu’il devait se rendre sur le terrain d’entrainement et accompagné son sensei pour rencontrer sa nouvelle équipe. Sa mère le regarda donc en poussant un énorme soupire.

« Tu n’es pas croyable Naruto ! Tu as rendez-vous ce matin.. »

Elle ne put en dire plus que le jeune homme se leva précipitamment et se mit à courir dans sa chambre pour chercher ses habits et ses armes. Il se prit une bonne dizaine de fois les pieds sur les morceaux de vêtements qui trainait un peu partout, comme à son habitude.

« Je vais être en retard ! Je dois me sauver »

Il se précipita rapidement en dehors de sa chambre et s’arrêta un peu plus loin dans le couloir, rebroussant chemin pour venir embrasser la joue de sa mère. Il lui sourit un peu avant de se retourner et de repartir en courant.

« À ce soir maman ! »

Sortant de sa maison, il se mit à sauter de toit en toit pour se dépêcher de se rendre au point de rendez-vous. Il essayait de se dépêcher pour pouvoir vraiment être à l’heure, sinon, il ne donnait pas cher de sa peau. Un souvenir se propagea alors dans sa tête et il sourit un peu nostalgiquement. Il devait se rendre sur le même terrain d’entrainement où il avait dû affronter Kakashi-sensei avec Sakura-chan et ce Sasuke. Ce qu’ils avaient pu avoir une peur bleue de leur sensei ce jour-là. Au moins, ils avaient pu réussir le petit entrainement que le Junin leur avait donné.

Alors qu’il arrivait presque au terrain, il put entendre une douce mélodie et s’arrêta dans sa course. Il se demandait bien qui pouvait jouer aussi bien. Il ferma les yeux un instant en écoutant attentivement. Il n’avait jamais entendu quelqu’un avec un tel talent. Il sourit donc en se remettant à marcher lentement. Il avait du temps de toute façon. À bien y repenser, Kakashi-sensei était toujours en retard pour leur rendez-vous. Il ne ferait surement aucune exception à ses habitudes aujourd’hui.

C’est donc d’une lenteur que le jeune blondinet arriva à l’entrée du terrain. Il remarqua immédiatement la jeune fille assise sur le tronc où il avait été attaché et sourit en coin. Ce coin lui rappelait tant de souvenir. Ça faisait si longtemps qu’il n’avait pas mis les pieds ici. Enfin.. il y passait de temps à autre pour se rappeler de sa première rencontre avec son équipe. Ou bien, pour pouvoir s’entrainer dans le petit bois, seul.

Sortant de ses pensées, il s’avança doucement vers le milieu du point de rendez-vous et salua joyeusement la jeune fille.

« Ohayo ! Tu dois être dans la nouvelle équipe de Kakashi-sensei ? Je suis Namikaze Naruto ! Ravi de faire ta connaissance ! »

Il lui présenta la main en souriant à pleine dent. Il la trouvait mignonne en plus, mais se retient de bien lui dire et de le laisser transparaitre. Elle avait l’air un peu plus vieille que lui et il ne voulait pas s’embarrasser pour leur première rencontre. Il ne faisait donc qu’agir normalement, comme il l’aurait fait avec n’importe qui. Il adorait faire de nouvelle rencontre alors, lorsque son sensei lui avait dit de se présenter ici ce matin, il en avait été ravis.

« Tu joues vraiment bien en passant. »

Il n’avait pas pu s’empêcher de lui faire ce petit compliment au moins. Elle était vraiment douée et il voulait lui faire savoir. Au moins, ça, il se l’autorisait. Il se devait d’être poli et de bien paraitre, même si dans quelques minutes, ses manies prendraient le dessus et il redeviendrait le petit boulet de service.

electric bird.


Once you question your own belief, it's over.
Because they saved me from myself, they rescued me from my loneliness. They were the first to accept me for who I am. They're my friends.

avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 19
Date d'inscription : 07/12/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 0
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre de la Team 3.7    Jeu 12 Jan - 2:15



Rencontre de l'équipe 3.7.


« La patience est la plus grande des prières. »


Plus d’ardentes lueurs sur le ciel alourdi, qui semblait tristement rêver; Les arbres, sans mouvement, mettaient au loin une dentelle grisâtre. Dans cet air flottaient les apaisements, les résignations et les inquiétudes. Du sol consterné montait une rumeur étrange, quelque peu surhumaine.

Cabalistique langage entendu uniquement par les âmes attentives. Perché dans l’une des branches d’arbre de cerisier séculaire, le futur monarque du clan des sages du Feu se situait face à un large étang, habillé d’un costume tang traditionnelle noir avec des nuances de rouges, observant cette flaque tout aussi limpide que son esprit.

Il voyait le vitrail de son âme démultipliée par son être, miroir psychique de son amoralité dorée, était-il condamné à sombrer comme ses aïeuls de la branche secondaire aux regards plus sombres encore que la nuit ? Yûhàng sonnait comme une histoire virginale et redondante, cornaquée par l’opulence des sens. Sur la surface de ces eaux cristallines, son passé se dessinait et prenait une forme mosaïque et surréaliste, enluminé par la brume lactescente environnante.

Trempant avec délicatesse la pointe de son pinceau fabriqué à partir de poils de loups dans son encrier de chine, le ninsô laissait place à un artiste aux multiples talents. Tantôt écrivain, peintre et musicien à ses heures perdues, il entamait la représentation picturale de cette nature immaculée sur sa fine toile. Papillons frivoles, qui de fleurs en fleurs volaient tel une page galante.

Lotus sacré à l’odorant d'olympe flottant sur cette surface diaphane, vastes amphithéâtres illuminés par le clignotement des lucioles féeriques, ornementés par les croassements des corbeaux couronnés et la présence de libellules coites.  

Son œuvre achevée au bout de quelques heures, le faciès apaisé, l’Hyûga rangea successivement ses outils artisanaux après avoir laissé le tissu séché. Fier à la constatation de ce panorama d’une beauté extraordinaire, reflet de l’époque dans laquelle il vivait paisiblement.

Retour dans le domaine du clan, et plus particulièrement chez soi, dans son appartement fraîchement acquis. Le moine-ninja avait quitté provisoirement le cocon religieux qu'était le Temple du Feu depuis quelques semaines, autonome dès son plus jeune âge. Devant sa porte d'entrée, une enveloppe recommandée et marquée de l'insigne du village caché de Konohagakure.

Un message des hautes instances de la feuille, lui expliquant que celui-ci avait été assigné à une équipe officielle. Il y était inscrit qu’un rendez-vous devrait avoir lieu entre les membres sur le terrain d’entrainement, tôt dans la matinée. L'artiste fut envahi d'une certaine joie, désireux de rencontrer ses futurs équipiers.


~~


Réveil agréable, préparation optimal et minutieuse. Huit heures, ce fut à cet instant qu’il sortit de son habitation. Revêtant une tenue de combat noirâtre des plus traditionnelles et ancestrale, portant en tant que couvre-chef un ‘sugegasa’ - chapeau de bois de forme conique camouflant la majeur partie de son visage, une tunique parsemé de tissus partiellement déchirés. Le jeune Feng était fin prêt à démontrer à son tout nouveau supérieur, le potentiel de celui qui était compté parmi les guerriers les plus doués d'Hi no Tera.  

Le vent lui apportait la chanson d'une flûte lointaine, douce et familière, émanant curieusement du lieu de rendez-vous avec sa nouvelle équipe. « Cette mélodie.. Serait-ce.. ? » Se demandait-il en susurrant. Comme attiré par cette mélodie, tel un papillon nocturne vers la lumière, il prit la direction de l’endroit d’où celle-ci pouvait  bien provenir, lui indiquant par la même occasion, le chemin à parcourir.

Arrivé sur les lieux, l’héritier du Jûken distinguait au loin deux silhouettes, dont une qui lui semblait loin d’être inconnue. Pour cause, il s'agissait bel et bien d'Uchiha Megumi, la majestueuse kunoichi du clan de l’éventail pour qui, il éprouvait des sentiments allant au-delà de la simple amitié. Elle était visiblement aux côtés d’un individu dont le faciès ne lui était également pas étranger, ne connaissant que son patronyme devenu la source de tous les ragots au sein du village, qui plus est, la ressemblance avec l’Hokage s’apparaissait d’autant plus frappante lorsque Feng se rapprochait des deux shinobi.

« Ojisashiburi desu, Megumi-chan. Je constate avec joie que nous ferons partie de la même équipe, quel agréable surprise.* Il se tourne vers Naruto et le salue * Ohayô Namikaze-kun, watashi wa Fēng Yûhàng desu, mais tu peux m’appeler Yû si tu veux. » S'exprimait-il le sourire aux lèvres, partageant ainsi sa bonne humeur matinal.


Ojisashiburi desu = Cela fait longtemps.
Watashi wa = Je suis.


Le shaolin retira délicatement son couvre-chef, tandis que ses yeux de Yang vinrent croiser ceux de Yin de la jeune femme, avant de se river vers les pupilles bleuâtre de l’adolescent à la chevelure doré. Toujours armé de son expression faciale de sérénité éternelle. Sous cette brise matinale, la majestueuse chevelure de Yû virevoltait au gré des courants d’air frais qui s’invitait parmi le trio shinobi, le rendant d’autant plus gracieux.

L’œil blanc ferma doucement ses paupières, avant de se ranger à la droite de l’Uchiha, s’adossant contre un des trois troncs d’arbres, attendant patiemment, car la patience était une de ses plus grandes qualités. Il méditait jusqu’à la venue de son futur mentor, un capitaine dont la renommée transcendait le vaste monde shinobi.


© GS
[/justify]


神仏習合 - Shinbutsu shūgō  
« There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary.»

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» Les "Team Trophée" à Neerpelt
» Landbouwkrediet Cycling Team

Sauter vers: