Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Après cette nuit là     Dim 15 Jan - 15:12
Je respirai à fond en essayant de me redresser mais un violent coup de pied m'envoya de nouveau au sol. Le combat prit fin juste après. J'attendis quelques secondes avant de m'asseoir en me frottant la mâchoire. Kohi me fixa calmement. Une nouvelle fois je venais de me faire battre. Et depuis quelques temps, les défaites qu'il m'infligeait étaient plus violentes. Depuis que Sera-san était partie.   Il se vengeait sur moi je l'avais bien compris. Je me remis sur pieds lentement mais il me renvoya au sol d'un balayage avant de sortir du dojo. Je poussai un grognement et roula sur le côté avant de me redresser. Une nouvelle fois, j'aurais des bleus partout. Mes jambes tremblèrent violemment quand je me mis debout mais je claudiquai jusqu'à la sortie. Je passai devant la porte extérieure ouverte du bureau de son père. Il me tournait le dos occupez à écrire. Tant mieux. Je ne voulais pas de question. Je rentrais péniblement chez moi où la solitude m’accueillit. Je poussais un grognement de plaisir. Après une bonne douche je me laissais tomber devant mon bureau et je sortis une feuille. Je savais à qui je voulais écrire. Mais il ne fallait pas que cela se sache. Je souris lentemet et me mis à écrire avec application.


Bonjour Sera-san,





Comment allez vous ?

C'est toujours l'hiver ici à Konoha. Mon beau jardin dort encore et heureusement. Il fait encore très froid. Même plus froid que lors de votre visite. Rien ne s'est améliorer, la couche de neige est toujours aussi importante voir plus qu'avant, surtout dans le quartier Hyûga,  et les batailles de boules de neiges beaucoup plus nombreuses que d'habitude. J'y prends part malgré moi et ces petits garnements visent très bien et parfois ils font très mal. Mais ça va. Ce n'est que de la neige et je ne peux pas tout esquiver.

Ma petite sœur fait pleins de bêtises mais j'essaie de me montrer plus sévère avec elle, mais sa petite bouille toute ronde me fait craquer. C'est très dur ! Mais je tiens toujours mes punitions. Même si mon père m'en donne parfois. Bah ! Celle là ne sont pas très difficile à faire. Je dis punitions, mais c'est lui lire des choses en fait. C'est parfois barbants mais on fait avec ! Il n'y a pas de soleil depuis très longtemps, le ciel est toujours gris et bas. Votre présence a illuminé brièvement Konoha, mais votre éclat a disparu.

En vous remerciant !
Bonne journée à vous
Yume Hyûga.


Je pliais avec soin la lettre et la cachetais avant de filer discrètement la poster. En espérant que je n'ai pas de soucis avec cette lettres.


Spoiler:
 




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Dim 15 Jan - 15:44
APRES CETTE NUIT-LA



" Alors il a recommencé... "

Murmure-je, encore enveloppée sous mes serviettes après être sortie d'une bonne douche froide. Cela fait depuis peu d'heures que je suis rentrée à Suna, et je suis heureuse d'avoir retrouver mon appartement. Néanmoins, comme je m'y attendais, Kohi Hyûga n'a en rien vu de mon attaque comme un avertissement. Je comprends de suite que le sens caché de la lettre de Yume témoigne de l'intransigeance de cet homme vis-à-vis de sa future épouse. Néanmoins, afin de garder le contrôle sur cette affaire, je vais devoir garder mon calme. Je tire une feuille de papier de l'un des tiroirs de mon vétuste bureau, m'empare d'une plume et commence à mon tour à écrire une réponse, tout en usant moi aussi, de plusieurs sous-entendus.



Bonjour Yume,





Je suis bien rentrée, après environ deux jours de trajets.

D'aider Suna à se relever en compagnie d'alliés de Konoha me met du baume au coeur. Mon retour dans mon village a été un peu long, mais plutôt agréable. Les paysages verts d'Hi no Kuni sont magnifiques. Je suis actuellement dans mon appartement entrain de t'écrire après une douche froide. La chaleur est toujours aussi étouffante au pays du vent, mais j'apprécie le bien-être après un rafraîchissement.

Je ne pensais pas que les hivers de Konoha était aussi rudes. Je te souhaite bien du courage.
Le travail reprend normalement. Je ne me suis pas encore rendue dans mon bureau, que je le pense déjà infesté d'une pile de dossiers. Peut-être que l'un d'eux, qui sait, m'incitera à revenir à Konoha pendant cet hiver. Je souhaiterais, si tu le veux bien toi aussi, le partager encore un peu avec toi. Après tout, dorénavant, les préoccupations de Konoha, de quelconques natures, sont également les nôtres.

Si alors je peux t'apporter à nouveau un peu de clarté, j'en serai ravie. En attendant, je me prépare à profiter d'encore un peu de temps pour lire et me remettre de mes longues heures de marche.

A bientôt,
Shishiro Sera.


Je m'habille rapidement pour me rendre dans les rues de Suna afin de poster ma lettre. Je remonte aussitôt dans mon appartement pour profiter de mes dernières heures avant de devoir me rendre dans mon bureau, et reprendre mes affaires en cours. Mon temps administratif me permettra de reprendre certains dossiers, et d'en ouvrir de nouveaux.


Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Dim 15 Jan - 16:27



Écris moi s'il te plaît !
Je baillais longuement avant de sortir tranquillement, ou presque de mon lit. J'étais perclus de courbatures après un rude, plus que rude, entraînement la veille avec mon équipe puis avec Kohi. J'avais beaucoup de bleus  et beaucoup de coupures superficielles. J'avais mal partout mais bon. Je servis tranquillement le petit déjeuner pour tous avant de remonter travailler sur les théorie autour du ninjutsu. Je retiens un cris quand on toqua à ma vitre. Ichigo ! Cet idiot m'avait fait peur. Je lui ouvris et il s'assit sur le rebord couvert de neige. Il avait une tête complètement désolé. Je compris en voyant la lettre qu'il me tendit. Elle était ouverte. Je l'interrogeais du regard et il hocha la tête. C'était Kohi. Je retiens un grognement et lui tendis ma tasse de chocolat chaud. Il la but me fit un bisous sur la joue et fila après un dernier signe de la main. Je m'assis à ma table et sortis la lettre de Sera-san. Je souris en lisant les nouvelles de Sera-san. Elle était adorable. Je tirai aussitôt une feuille blanche et commençai à écrire :


Bonjour Sera-san,





Je viens juste de recevoir votre lettre ! Elle m'a fait très plaisir ! Je suis heureuse que Hi no Kuni vous ai plus. Quand à votre bureau j'espère qu'il n'a pas céder sous le poids des dossiers. Mais vous connaissant bientôt il sera libre de tout dossiers

*ici le stylo a ripé au début d'un mot qui est illisible. Le texte reprends plus bas. L'écriture est hésitante et tremblante. Il y a des traces de larme sur le parchemin*

Je suis désolé pour la rature, une bourrasque hivernale est venu et a ouvert ma fenêtre mettant le bazar dans ma petite chambre. Il y fait encore très froid, j'en tremble encore ! Elle avait même rouvert votre enveloppe et l'avait emporté avec elle ! Je l'ai rattrapé à temps. Les enfants font beaucoup de bataille de boules de neige. On n'y échappe nulle part en ville. L'un des enfants à voulus m’entraîner en me tirant par les poignets. Ah ! Les petits et leur douceurs, j'en ai perdu mes gants. Le vent a fait pleuré Nyuuwa aujourd'hui. La pauvre elle a vite mal aux yeux !  

Je serais ravie de vous revoir à Konoha ! Je vous montrerais des endroits calmes et de délicieux salons de thé. Peut-être pourrais-je vous montrer la bibliothèque. Je crois savoir qu'il y a quelques lires de poésie qui pourrais vous plaire. En ce moment je lis beaucoup pour mon père des revues scientifiques que les Aburames lui prêtent. Mais, en plus de la poésie, j'adore les romains d'aventures ! Ce sont mes favoris !

En espérant que les dossiers de votre bureau ne vous sont pas tombé dessus !
Bien à vous
Hyûga Yume.

J'essuyai d'un revers de main ou sur mon poignet une nouvelle marque bleuâtre apparaissait déjà. Kohi était venu me voir. Et je n'avais rien pus lui dire sur le fait que je ne voulais pas qu'il lise mon courrier. Il me faisait beaucoup trop peur. De nouveau il m'avait embrassé de force après avoir quelques peu discuter avec moi sur l'aménagement possible de la maison. Je n'avais rien retenu et rien compris. Il voyait déjà là bas … Pourtant … Je n'avais même pas encore … fleuris … J'appelai Nyuuwa qui cacha la lettre sur elle dans son manteau et fila la poster en faisant semblant, ou pas d'aller acheter des bonbons. Je voulais vite une réponse !

© Naely


Spoiler:
 




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Dim 15 Jan - 22:24
APRES CETTE NUIT-LA


Après ma journée, j'ai pu réunir cinq dossiers, mais mon travail n'est pas encore terminé. J'ai reçue une nouvelle lettre de Yume plus étrange que l'autre. La première était soignée, mais celle-ci est tâchée, et présente des traces d'humidités. Je sais exactement quoi en déduire, si bien que ma rancœur envers Kohi Hyûga ne fait que de s'étendre. Je pense même que j'aurai dû le tuer, même si c'est plus de l'envie qu'un désir rationnel. Même exténuée, je sais désormais que le membre de la Soke est plus que jamais vigilent, et probablement insaisissable. Ma première attaque était imprévisible, et bénéficiant d'un effet de surprise certain. Je ne peux désormais plus me permettre de réitérer cette opération sans craindre de graves représailles. Il reste cependant une solution que je vais de suite retranscrire.
Une fois dans mon appartement, je me met de suite à écrire une nouvelle lettre, que je posterai dans la foulée.




Bonjour Yume,






Une journée éprouvante à reprendre quelques dossiers et à en classer d'autres. Il y a trois nouvelles affaires en cours et cinq autres que j'ai pu achever en envoyant des chûnin en patrouille. Je ressens quelques fois une certaine tranquillité, à consulter des archives dans mon bureau.

Rien d'illisible, rassure-toi, bien au contraire. J'apprécie le temps que tu prends à me répondre, et ces quelques tâches ne peuvent qu'apparaître à quelqu'un s'investissant dans ses écrits. Ecrire pendant les intempéries n'est pas chose aisée non plus.

Je serai ravie de découvrir de nouvelles choses à Konoha, mais malheureusement, les quelques nouvelles enquêtes ouvertes depuis aujourd'hui ne me permettront pas de revenir d'ici quelques mois. Pourtant, j'aimerais bien m'investir une nouvelle fois auprès des acteurs de notre alliance.

Ravie d'apprendre que toi aussi tu partages un goût prononcer pour les bouquins. En parlant d'aventure, je te suggère de découvrir " Un soleil plus chaud ". Il est question du parcours initiatique d'un jeune garçon découvrant les terres de Suna. Tu pourras ainsi en apprendre plus sur Kaze no Kuni. J'espère que comme moi, tu apprécieras, à travers cet ouvrage, découvrir mon pays natal. C'est un récit intemporel, incitant quiconque à fuir en dehors du temps à tout moment.

J'espère que ce brin de chaleur t'aideras à surmonter au moins un peu, grâce à l'imagination, un peu plus cet hiver intransigeant de Konoha.

A bientôt,
Shishiro Sera.


J'expédie rapidement la lettre avant de me préparer à aller me coucher. Si Yume aura compris le sens caché de ma lettre, celle-ci viendra à Suna dans deux jours, le temps de traverser Hi no Kuni et quelques plus petites contrées. Je suis fatiguée mentalement, et je rangerai mon appartement demain. C'est la première fois que je propose à quelqu'un d'habiter chez moi pendant quelques temps pour fuir un homme cruel. Mais une nouvelle fois, j'ai l'impression de me reconnaître à travers ma correspondante. J'en fais ma protégée, tout simplement parce que je sais que trop bien ce que cela fait d'être persécutée et rabaisser par un homme pour qui on éprouve aucun amour. Je me dirige dans ma chambre, me débarrasse vulgairement de mes vêtements pour finalement me coucher. Demain, ce sera à moi de compléter et de soutenir les chefs d'accusations adressés aux criminels emprisonnés aujourd'hui par une escouade.



Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Dim 15 Jan - 22:56



Écris moi s'il te plaît !
Je n'avais même plus le droit au moindre secret. J'avais quelques domestique qui venait m'aider à la maison. Je les avais repoussé en leur demandant de parler. Mais … Non … Visiblement non. Je ne comprenais plus rien. Enfin … Jusqu'à ce que l'une des plus jeune m'explique en s'excusant. … On surveillait mes règles en fait … Juste ça … J'avais eus envie de la frapper mais elle avait eut l'air si désolé que … Je n'avais rien fais. J'avais alors demandé à ce qu'elle soit la seule domestique que je voulais avoir. On me l'avait accordé. Merci ! J'avais une dame de compagnie. Mais ça ne me servait à rien, je faisais tout toute seule. Elle venait juste me voir pour parler un peu avec moi et essayer de me rassurer. Mais … Je ne sais pas … Je n'étais jamais vraiment à l'aise. Elle ne touchait à rien chez moi pourtant. Mais … À ce stade pouvais-je encore dire chez moi ? Visiblement non. Je fixai la lettre que Kohi jeta en face de moi sur la table. IL l'avait lu. Ma compagne me toucha la main. Je ne dis rien. Il me demanda qui était Sera. Je répondis que c'était une Sunajins avec qui j'avais discuté quelques heures à Konoha pendant sa venue pour conclure l'alliance. Il posa d'autres questions mais je ne répondis presque pas. Il finit par repartir. Et j'eus un léger sourire en entendant Irela l'insulter avant de me donner une tasse de tisane. Je la pris et montais dans ma chambre. Je pris du papier après avoir lu la lettre.


Bonjour Sera-san,





Je ne vous savez pas aussi efficace ! Mais visiblement votre réputation ne ment pas ! Vous êtes très efficace ! Suna à bien de la chance d'avoir un tel élément entre ses murs ! J'aurais tellement à apprendre de vous ! J'aimerais bine être une enquêtrice, mais j'ai un très mauvais flair ! J'imagine qu'on a ça avec le temps.

J'aimerais moi aussi venir à Suna, mais le vent a tellement forci qu'il me bloque chez moi. Je dois même héberger de pauvres chats abandonnés. Je n'ose pas les chasser les pauvres. Ils ont profité d'une accalmie pour tous partir sauf un. Une petite chatte toute noire et très câline. Elle est adorable et joue bien avec Nyuuwa. Dés que j'aurais un peu de temps, j'irais prendre votre livre. J'en ai une haute pile à lire déjà ! Mais ce n'est pas grave. J'ai envie de sentir la chaleur du soleil à la place du notre rigoureux hiver. Je n'ai pas de livres à vous conseiller en ce moment si ce n'est « Cœur d'Encre » que j'ai adoré. Je crois qu'il est à la bibliothèque mais il faut une autorisation pour le prendre … Il faudrait vraiment que je me l'achète !

J'ai hâte de lire votre prochaine lettre !
Hyûga Yume

Je pliais avec soin la lettre et la glissais dans son enveloppe notant avec soin l'adresse de Sera. J’espérais qu'elle ne soit pas déçue … Mais je ne pouvais sortir de Konoha sans autorisation. Comment faire ? Je ne le savais pas. Je cachetais l'enveloppe et sortis par la fenêtre pour aller poster ma lettre. Irela avait beau être visiblement de mon côté … Sur ce coup là, c'était … à moi. Simplement à moi. Je reviens par la porte et Irela ne dit rien. Elle me sourit. Était-elle vraiment avec moi ?

© Naely


Spoiler:
 




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Lun 16 Jan - 18:27
APRES CETTE NUIT-LA



C'était comme qui dirait une nuit pourrie. Le fait d'avoir repris mes vieilles habitudes m'ennuie quelque peu, car j'ai pu voir à quel point la majorité des dossiers qui m'ont été donnés sont d'une simplicité déconcertante. Je vais aujourd'hui faire un tour au correctionnel pour aider à coffrer quelques criminels, puis retourner au bureau. Mais avant tout cela, j'ai encore du temps. Je suis à peine levée que je me frotte déjà le crâne en pensant à mon planning, et il ne faut pas que j'oublie de répondre le plus vite possible à Yume. Je prends de plus en plus son cas à cœur, et je me suis déjà préparée à plusieurs éventualités. Ca tombe également bien que mes relations avec Kageshi soient bien meilleures qu'avant, car j'aurai sans doute besoin de ses services. Même si je souhaite par dessus-tout la mort de Kohi Hyûga en ce moment, ce ne sera pas la bonne façon de m'y prendre, et j'ai autant besoin du soutien de Suna que de Konoha. Sur ce, je n'ai pas le choix de rester à ma place en tant que simple enquêtrice, et surtout en tant qu'amie.

Je reste quelques temps sous la douche, perdue dans mes pensées. Il est six heures du matin et l'audience a lieue à huit heures trente; j'ai donc largement le temps de me préparer et surtout de me réveiller. Je n'ai pu dormir que quatre heures, ayant perdue trop de temps à essayer de ne pas être préoccupée par ce que le membre de la Soke pouvait faire subir à la jeune genin. J'ai tendance à imaginer les pires scénarios, si bien que je m'impatiente à lire la prochaine lettre pour être au moins un peu rassurée. Je me rends dans ma cuisine pour une fois à peu près ranger pour moudre du café, et m'en servir une grande tasse. J'ouvre grand les fenêtres du salon pour laisser rentrer le vent frais matinal habituel de Kaze no Kuni. J'habite juste sous les combles de l'immeuble et mon appartement est trop souvent caniculaire.

Il est sept heures quarante et je regroupe mes affaires, sans oublier les précédentes lettres de Yume. Par dessus mon ensemble noir, je me saisis de mon gilet de jônin puis de mon bandeau frontal. Je m'en sers pour une fois comme d'un élastique pour attacher mes cheveux. Mon front ne transpirera pas et je me sentirai moins encombrée pendant que je relaterai les chefs d'accusations pendant l'audience de ce matin.
Une fois bien équipée, je descend dans la rue sans oublier de faire un détour par le centre de courrier. J'y retrouve très vite la nouvelle lettre de Yume que je range dans l'une des poches de mon pantalon. Je ne pourrai que la lire et y répondre en début d'après-midi.

Midi quarante sept;
Je sors du correctionnel avec un léger sourire en coin. Le procès s'est très bien déroulé et je peux manger la conscience tranquille. Les Chûnin s'étant occupés des arrestations avaient fait du très bon travail et le reste n'était qu'un détail. J'arrive rapidement dans mon bureau avec une petite boîte de nouilles encore fumantes. Je prends mes baguettes d'une main, et de l'autre, je commence à trier les quelques dossiers qui m'ont été déposés ce matin. Je travaille normalement et avec du sérieux. Finalement, après avoir bien avancée, je déplie la lettre de Yume, et m'apprête à lui répondre. Je comprends à travers ses nouveaux écrits qu'il va falloir que je me rende à Konoha pour faciliter sa venue chez nous. Je préfère qu'il en soit ainsi, car pour un Genin, il est impossible de quitter les enceintes du village sans une dérogation. Je n'ai donc pas le choix de demander moi-même à Kageshi si il m'est possible, en plein milieu de mes obligations, de me rendre une fois de plus à Hi no Kuni, et ce après très peu de temps depuis mon retour.
Je vois l'un de mes collègues passer dans l'espace ouvert dans lequel se trouve mon bureau joint à plusieurs autres. Je ne parle que très rarement à ce jônin dont je ne connais pas le nom, mais qui me regarde tous le temps. Je lève la tête pour lui demander simplement, lors de sa marche :

" Euh... s'teuplaît ? " Il s'arrête, et me regarde. Je le vois déjà rougir et ça m'amuse un peu. Malheureusement pour lui, ma seule raison de l'interroger est pour lui demander si Kageshi est aujourd'hui présent dans son propre bureau. Il me répond un peu hésitant : " Euh... J-je crois qu'il est en temps a-administratif... "

" Ok... " Murmure-je tout en me levant promptement pour aussitôt emprunter les couloirs de la tour du Kazekage, et toquer à son bureau. C'est la seconde fois que je lui rends visite, mais cette fois, ce n'est pas pour une mission. Je vais tout de même lui demander d'ouvrir un dossier confidentiel pour Kohi Hyûga. Il y a certains éléments que j'aimerais comprendre. J'ouvre silencieusement la porte grinçante de son bureau, et m'avance jusqu'à lui avec toutes les lettres de Yume en main.

" Salut, Kagetruc. T'as cinq minutes ? " Qu'il ait du temps ou pas, j'ai déjà posée les lettres devant lui, commençant à lui expliquer la situation avec tout mon sérieux. Je m'assois sur la chaise qui lui fait face, et les déplies chacune, les alignant par ordre chronologique. Je ne cache pas mon engagement vis-à-vis des difficultés que Yume éprouve face à Kohi. Sérieusement, j'explique :


" Je suis rentrée de Konoha depuis plusieurs jours après une mission d'escorte. Je devais superviser un groupe de Chûnin. J'ai pu rencontrer Hatake Kakashi, on a parlé de l'Alliance, tout ça. Rien de nouveau si ce n'est qu'on peut lui faire confiance, mais il y a autre chose. J'aimerais qu'on en parle sérieusement, et que tout ceci reste confidentiel. Le lendemain au soir, j'ai rencontrée une Hyûga nommée Yume. Celle-ci est victime de l'intransigeance et de la brutalité de son futur mari. Il s'agit d'un mariage arrangé, mais ça, c'est pas vraiment la raison de ma visite... " Conclue-je en insistant, index pointé sur les lettres pour lui indiquer le centre de mes préoccupations. " Maintenant que nous avons pu bosser plusieurs fois ensemble, tu connais mon histoire, et tu sais à quel point je méprise ceux qui abusent de leur autorité vis-à-vis de quiconque. Gin Hiba et Akuma étaient dans le même genre que ce sale type : Kohi Hyûga. Il est violent et oppressant avec cette kunoichi. Nous nous échangeons des lettres codées depuis mon retour ici. Elle explique qu'elle aimerait venir un peu de temps à Suna pour se ressourcer. Rassure-toi, je jure que je ne tenterai rien de stupide. Je veux simplement ouvrir une enquête sur Kohi Hyûga, et permettre à Yume de venir se reposer à Suna. Je me porte garante d'elle. Il me faut un document signé par tes soins, et une signature de Kakashi. J'aimerais donc partir à Konoha demain, pour chercher cette petite... "

Je dois forcément attendre la décision de mon supérieur avant de pouvoir communiquer ma venue à Yume. J'avoue que retourner aussi vite à Konoha ne me réjouis pas vraiment. Je connais les routes par cœur et je ressens encore un peu de fatigue, surtout après avoir aussi mal dormi cette nuit. C'est tout de même nécessaire, car je redoute toujours le pire. Il me faut donc me rendre le plus vite auprès de Yume avant que la situation ne risque de dégénérer encore plus. Je me fais également force pour ne pas succomber à une certaine pulsion meurtrière. La priorité est au bien être de la konohajin, et qui sait, peut-être que si je suis autorisée à ouvrir un dossier sur Kohi Hyûga, j'apprendrai peut-être quelques détails pertinents sur sa tendance à se montrer aussi impulsif.


avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Mer 18 Jan - 22:09


I'm Kageshi!

Feat. Shishiro Sera

Une nouvelle journée commence, le soleil ne pointe pas encore le bout de son nez. Je n’ai que très peu dormi, accompagné de mon compagnon j’ai dû me rendre dans le quartier des Kaigans pour y rencontrer le chef du clan, Yosei Kaigan. Un homme que je ne porte pas dans mon cœur pour être totalement honnête. C’est accompagné de Zaraki, le plus puissant de mes shinobis avec Cuchullain, un colosse qui a perdu l’usage de la voix. Cette réunion avait pour but de calmer la colère du clan le plus ancien de Suna. Récemment nous avons dû prendre des décisions drastiques afin de stopper leur immonde pratique. Ceci dit l’influence de cette famille n’est pas à négliger, même s’ils sont sur le déclin il s’avère qu’ils leurs restes de nombreux alliés dans le pays, comme la famille du Daimyo par exemple. Pourtant nous nous sommes montrés ferme et nos décisions ont provoqués une rage incroyable au sein de ce clan et même si Yoseï et moi entretenons une relation tendu et fragile je lui dois le fait de tenir sa famille pour qu’ils ne fassent rien d’insensé. En retour je lui assure sa place au village de Suna car sans cela nous aurions déjà banni cet homme de nos terres c’est certain.

Enfin, il est quatre heures et demi du matin, je me rends à la tour du Kazekage dans lequel se trouve mon bureau d’Intendant. Les missions du jour doivent être donné et j’ai convoqué des shinobis très tôt afin qu’ils remplissent leurs missions dans les plus brefs délais. Une fois arrivé je croise Yuko, le shinobi chargé de filtrer les visites. Il vient juste de prendre son post, il doit avoir à peu près mon âge et semble très prometteur, je lui proposerai peut-être de nous rejoindre un de ces jours. Il me salue timidement comme à son habitude, un bref signe de la tête puis il reprend ses occupations. « Yuko, apporte-moi le rapport de ton collègue quand tu auras terminé. » Il me répond affirmativement, je rentre dans mon bureau et prépare les dossiers de la matinée. Il est bientôt cinq heures, les premier shinobi vont arriver. Cette tâche ne m’arrange pas à vrai dire car j’ai toujours en tête ma réunion d’hier soir. J’ai remarqué que le chef de clan avait changé d’attitude, il paraissait plus confiant, plus fort qu’avant. J’aimerai me pencher sur son cas, malheureusement je n’ai pas le temps de le faire maintenant.

La matinée passe rapidement, je dois régler les questions des missions le plus vite possible, je n’ai pas que ça à faire malheureusement des affaires plus pressante m’appel. Il est bientôt treize heures et je vois enfin le bout du tunnel ! La dernière mission est donnée, je fini de ranger les dossiers, ce soir j’accueillerai ceux qui ont terminé leur mission du jour. Mon devoir d’intendant est maintenant terminé, enfin je croyais quand soudain j’entends que quelqu’un approche. J’espère que c’est Yuko qui vient m’annoncer que je n’ai plus personne à voir. Assis à mon bureau, je finis de ranger, quelqu’un toque à la porte, je n’ai pas le temps de répondre. Je vois débarquer en grande pompe Sera, quelle plaie ! Je sens que je vais moyennement apprécier sa visite, elle confirme ce sentiment quelque secondes après son entrée.

« Salut Kagetruc. T’as cinq minutes ? »
« Qui t’as permis d’entrée ? »

Elle se moque royalement de ce que je lui dis ! C’est un côté que j’aime chez elle dans certaine situation, dans celle-ci je la déteste. Elle est une kunoichi de qualité certes, mais qui devrait apprendre où est sa place. Ce côté rebelle qui l’habite est un problème sur lequel elle va devoir travailler si elle veut atteindre les plus hautes sphères de ce monde et ainsi concrétiser s’affirmer en tant que ninja que l’on n’oubliera jamais. De ma vie j’ai rarement vu un tel talent pour l’enquête, mais cette impulsivité doit être calmer. Je l’ai remarqué lors de notre entrevue avec Kakashi pour sceller l’alliance en la Feuille et le Sable. Elle parle un peu vite et en oublie les formalités d’usages ce qui peut être regrettable lors de négociation plus tendu comme celle que j’ai eu avec Yoseï. J’écoute finalement ce qu’elle a me dire, ai-je réellement le choix ? Elle finit son histoire, elle me parle d’une jeune fille qui aimerait venir se ressourcer chez nous car elle n’est pas traitée correctement dans sa famille. Je vois que le sujet lui tient à cœur, mais je me demande si elle blague. Venir me forcer la main pour une telle requête, pour qui se prend-elle ?

« Ne vas pas croire que tu peux venir ainsi et me demander des faveurs parce que l’on a accompli une mission ensemble. Bordel… Pour qui est-ce que tu te prends je devrais te jeter de mon bureau à coup de pied dans le derrière ! Je dois rêver… Es-tu sottes ? Le clan Hyûga, on ne parle pas de n’importe qui, toi qui a porté l’alliance avec la Feuille que crois-tu qu’il arriverai si quelqu’un apprenait que l’on ouvre une enquête sur eux ? Si le clan Hyûga l’apprend s’en est fini de l’Alliance, ils ont l’influence nécessaire pour la défaire je peux t’en assurer. » Je marque un bref silence, j’ai besoin de réfléchir quelques secondes. « Je t’autorise à aller chercher cette fille, mais je t’interdis formellement d’enquêter sur le Hyüga. Je me moque des raisons qui te pousserais à le faire quand même, sache que si j’apprends quoi que ce soit à ce sujet et tu auras de gros problèmes ! J’enverrais une lettre sceller à l’intention de Kakashi, je lui suggérerai de surveiller les agissements de ce Kohi, c’est un problème qu’ils règleront eux même. Suna n’a aucun intérêt à prendre part dans de telle affaire. Maintenant part, j’ai beaucoup à faire, je te parlerai plus tard. »




Bonjour Kakashi







Kakashi-san, cela fait un moment que nous nous sommes vue depuis votre dernière visite, j’espère avoir bientôt l’occasion d’échanger à nouveau avec vous. Il y a de nombreux sujets sur lesquelles j’aimerai débattre avec vous.

J’ai eu vent de la visite de notre ami commun dans vos contrées. J’espère qu’elle ne vous a pas causer de problème. Elle m’a dit qu’une amie à elle voudrait passer des vacances chez nous, j’aimerais la rencontrer si vous l’accepter. Il parait que le blanc de ses yeux reflètent l’amour qu’elle éprouve pour son conjoint je suis sûr que vous aimeriez connaître le secret de cette amour n’est-ce pas ?

J’espère pouvoir vous lires bientôt. Votre allié du désert, Kageshi.








@ Gumi




avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Jeu 19 Jan - 18:08
APRES CETTE NUIT-LA


" Qui t’as permis d’entrer ? "

C'est toujours comme ça, entre lui et moi. Je m'attendais à ce que Kageshi réagisse ainsi car normalement, n'importe qui doit demander une autorisation spécifique pour entrer dans le bureau de l'intendant. Néanmoins, je n'aie pas envie de me laisser aller à ce genre de règles intérieures plus débiles les unes autres les autres. J'estime avoir le droit de pouvoir consulter qui je veux et à n'importe quel moment après tous les services que j'ai pu rendre à Suna. Il va aussi que mon collègue s'y face : je fais partie intégrante de l'élite de ce village, et mon bureau d'enquête est de plus en plus sollicité. Pas celui de mes quelques subordonnés qui travaillent ardemment sur mes thèses tout en prenant quelques affaires en cours correspondants à leur rang de chûnin, mais mon bureau à moi. Pendant mon absence, j'ai pu voir que la branche sous mon infime responsabilité se débrouille très bien. J'ai la conscience tranquille pour partir à nouveau vers Konoha.

" Ben... hein... euh ? " Je simule un peu de gêne d'une façon très théâtrale pour taquiner d'avantage mon supérieur. Je regarde un instant autour de moi, souriant innocemment tout en haussant les épaules. " Personne, pourquoi ? "  

Et ce qui me plaît le plus chez Kageshi, c'est que lorsque je le cherche, je le trouve. Il ne peut s'empêcher de me gronder comme une enfant, et de me menacer quelques peu. J'hausse un peu la lèvre inférieure pour prendre une mine suppliante, angélique, alors que la seule chose à laquelle je pense est de le titiller toujours un peu plus. Je m'attendais également à ce qu'il refuse d'ouvrir une enquête confidentielle sur l'un des membres du clan Hyûga. Peu importe, du moment où Yume sera en sécurité chez moi, loin de Kohi; ce sale type qui un jour, fera un peu plus connaissance avec Chi Satsubatsu.
Le principal est que Kageshi accepte de me laisser chercher mon amie, et c'est chose faite. Mon sourire se veut plus naturel et je vais pouvoir l'avertir de ma venue dès que je serai rentrée chez moi. Au-delà du fait que l'intendant me met en garde sur ma tendance à vouloir faire ce qui me plaît ou ce que je juge nécessaire, je suis satisfaite. Je m'assois un instant sur le rebord de son bureau, pour me pencher vers lui et embrasser son front.

" Merci Kageramen, t'es un chou ! "

Oui, c'est un jeu pour moi de remplacer " Shi " par n'importe lequel des mots qui me passe par la tête. Tant que je ne saurai pas le véritable prénom de mon supérieur, celui-ci aura le droit à différentes railleries de ce genre. Néanmoins, je ne méfie plus de lui, si bien que je le considère suffisamment digne de confiance pour ne pas me gêner à le charrier d'avantage. Je me relève habilement et m'apprête à quitter la pièce lorsqu'il me demande de m'y exécuter au plus vite. Je me suis également aperçu d'un détail : il désire me parler plus tard et en vue de son expression, je peux déjà me douter de quoi il s'agit. Dos à lui, j'esquisse un léger sourire en coin. Les enquêtes sur La Cour avancent et c'est tant mieux.

J'ouvre la porte du bureau, et tout en la refermant, j'annonce : " Bonne journée, pas de bêtises pendant mon absence ! Je ne serai pas longue. C'est une question d'un simple aller-retour. Si quelqu'un peut reprendre le dossier Kitame-01, ce serai cool. Juste une dame qui se plaint que son mari claque tout son pognon sans savoir dans quoi il investit. File ça à un Chûnin ou à des Genin, ça les occuperas, cette bande de feignasses ! Saluuut ! "

Je regagne rapidement mon appartement et je me mets aussitôt à écrire pour Yume. Normalement, la lettre lui viendra peu avant mon arrivée à Konoha.




Bonjour Yume,







J'ai le plaisir d'annoncer que ta demande de stage au sein de l'académie de Suna a été acceptée par mon supérieur, Kageshi. J'ai donc pour ordre strict de te retrouver dans deux jours, au lever du soleil, devant les portes de Konoha.

Il est important que tu réunisses toutes tes affaires. Ce stage durera un mois à compter de ton entrée au sein du village. Je te rappelle que je serai ta tutrice et que nous peaufinerons au mieux tes aptitudes au Taijutsu. Cet échange est symbolique, car tu seras la première genin de Konoha à bénéficier du savoir de Suna.

A bientôt,
Shishiro Sera.


Aussitôt, je prépare un sac de voyage avant de quitter mon appartement. Au passage, j'expédie rapidement la lettre avant de quitter Suna. Je suis bien reposée et la route est longue. Je n'aie pas envie de perdre de temps.



Spoiler:
 
 



avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Jeu 19 Jan - 19:43



Let it Go
Je courrais aussi vite que je pouvais en essuyant d'un revers de main les dernières traces de larmes qui maculaient mon visage. Merci Kohi pour ce dernier cadeau avant le départ, ainsi que des bleus sur le poignet mais aussi un qui allait venir fleurir sur ma mâchoire. Kohi était venu. Alors que je préparai mes affaires. Fous de rage il m'avait giflé de toutes ses forces avant de m'attraper par les poignets en me hurlant dessus. De ce que j'avais compris il était entrain de se demander comment il allait pouvoir veiller sur moi et empêcher les autres de je ne sais quoi. J'avais finis par craquer devant lui, et il s'était figé. Et je l'avais dis. Qu'il me terrorisé et qu'il me faisait mal. Il était devenu livide et avait brusquement disparu. J'étais tombé à genoux vidant tout l'air de mes poumons avant de créer un clone et d'écrire une lettre pour Hako-chan que j'avais à peine eut le temps de prévenir. J'avais envie de la taquiner un peu avant de partir. Dans la lettre rien de compromettant pour nous deux. Nous n'étions jamais assez prudente. … Le clone en revanche.

J'avais salué mon père et déposai un baiser sur le front de ma sœur encore endormie qui était très contente que je parte un peu prendre l'air. Je tirai un peu mes manches longues et larges sur mes poignets Je ralentis qu'en vu des portes avant de réaccelerer pour sauter dans les bras de Sera-san ignorant quelque peu Kakashi-sama. J'étais trop heureuse de la revoir. Bon, je n'étais pas très grande et ma tête … arrivait à hauteur de ses poumons ! Mais mince je voulais juste un contacte amical. Je restai quelques secondes contre le torse de la Shinobi du désert avant de me reculer pour saluer comme il ce doit Kakashi-sama et le remercier de sa confiance. Je promis des rapports réguliers. J'avais pris mes vêtements d'été pour la durée du séjour. Je remerciai une nouvelle fois Kakashi-sama de sa confiance et Sera-san pour tout avant de la suivre vers Suna. C'était la première fois que je quittais pour une durée aussi longue mon village … C'était exactement ce dont j'avais besoin ! Je m'approchai de Sera-san et lui pris la main en détournant le regard et la tête, espérant cacher peut-être la marque sur ma mâchoire
« Sera-san … Merci pour tout … Je vous en suis redevable … »
Même si Hako-chan Nyuuwa-chan et mes amis allaient me manquer j'avais besoin de changer d'air. Et en urgence. Le poids du sac n'était rien pour l'instant et je marchais d'un bon pas

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 104
Date d'inscription : 20/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 809
PE:
68/300  (68/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Après cette nuit là     Jeu 19 Jan - 21:10
APRES CETTE NUIT-LA


Je vois enfin les hautes murailles en bois de Konoha dépasser la cime des arbres. J'ai ma gourde en main, et mes vêtements sont couverts de terre. La neige fondue a éclaboussée mes cheveux ainsi que mes habits. J'ai une petite mine probablement dû à cause du fait que j'ai marquée très peu de pauses durant mon trajet. Je tenais à arriver le plus rapidement possible au village caché de la feuille, redoutant de nouveaux actes de violences de Kohi Hyûga. Au final, qu'importe le fait que Kageshi ne m'ai pas autorisée a ouvrir une enquête sur lui, car je suis sûre de pouvoir bénéficier de suffisamment d'éléments grâce à Yume. Bien sûr, il ne s'agit pas d'une enquête normale; elle est avant tout intérieure. Il s'agit de pouvoir dresser un portrait fiable de cet homme dans le but de mieux le cerner, voire de mieux le comprendre. Quoi que j'en pense, il demeure tout de même le futur mari de Yume, et je ne peux m'opposer à cela sans semer un grand trouble au sein du clan, et donc de mes alliés. Le but n'est pas non plus de compliquer la tâche à mon amie qui désormais va pouvoir souffler un peu.

Presque méconnaissable tant les intempéries m'auront causer du tord, je m'arrête devant les gardes de Konoha. Ce sont toujours les mêmes, et ils me connaissent à force. Même en piteux état. Je vois l'un d'eux bousculer discrètement l'autre avec un coup de coude amical. Bien que ceux-là doivent être de bons éléments pour remplir la fonction de gardes depuis si longtemps, ils ne sont assurément pas discrets. Je les entends chuchoter pendant mon passage :

" Pscht...! C'est Shishiro Sera. Elle est déjà venue la semaine dernière... "

L'autre, plus détaché et certainement moins attentif aux quelques rumeurs circulant au sein du village, réponds nonchalamment : " Ben quoi...? Il paraît que c'est elle et un autre gars qui étaient porte-paroles du Kazekage lors du Traité. Une alliance, ça s'entretient... "

L'autre sourit un peu, et rétorque : " Ouais, j'sais tout ça. Non mais j'veux dire, tu crois qu'elle est...? Tu vois, quoi ! "

Son collègue explose de rire. Je me retourne brièvement en sachant très bien de quoi ils parlent. Tous deux font mine de n'avoir rien dit. Ils reprennent tandis que je rejoins, non loin de là, le point de rendez-vous que j'ai fixé avec Yume. Celle-ci ne tardera sans doute pas à arriver. Les premières lueurs du soleil viennent de se lever.

" Crétin ! Elle t'as entendu ! Et puis moi j'pense que non. Ou alors elle est certainement pas intéressée. "

Alors que je soupirais dans mon coin après avoir lourdement laisser tomber mon sac de survie le long de mes épaules, je sens un léger coup contre ma poitrine. Je baisse alors les yeux et remarque la chevelure de Yume, tête serrée contre moi. Légèrement surprise, j'ai mis du temps à la serrer contre moi. Soulagée de la voir après tant de temps à échanger quelques lettres codées dont les contenus n'étaient pas des plus joyeux, je m'accroupie à son niveau pour lui chuchoter :

" C'est bon, tout va bien maintenant. "

Je remarque un peu plus loin Kakashi. Je ne lui adresse aucun mot pour cette fois, si ce n'est qu'un hochement positif de la tête. Je me redresse ensuite en me détachant lentement de Yume, pour reprendre mon sac et nous mettre aussitôt en route.

" Bon. Si tu as fais tes au revoir, alors allons s'y de suite. En marchant à un bon rythme, on peut gagner quelques précieuses heures. J'espère que tu as apportée des vêtements légers et quelques gourdes. La traversée du désert ne sera pas facile pour toi. Nous ferons une halte avant de nous y engager. "

J'adresse un signe de main à Kakashi. Je ne tiens pas spécialement à ce que d'autres ninjas sachent que je le fréquente beaucoup en ce moment. Je suis plutôt pudique au sujet de mes relations, si bien que seul Kageshi et lui savent que Yume sera pendant un peu de temps ma colocataire. Pour être plus précise, j'ai horreur que l'on associe ma vie privée avec ma vie en tant que Jônin de rang A. C'est entre pour cela que je presse le pas, et que nous distançons déjà Konoha. Engouffrées dans la forêt, je peux enfin parler librement à la jeune Hyûga :

" Faire l'aller-retour m'a épuisée. Dès que nous nous situerons dans des endroits plus chauds, nous pourrons un peu nous arrêter. C'est la première fois que tu sors de Konoha ? Ne t'en fais pas, ces routes ne sont pas dangereuses, et aucun petit brigand ne s'attaque à des ninjas. Ils ne sont pas assez courageux pour ça... "

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» après la nuit, avant le jour et à travers les roselières + skydan
» Après une nuit agitée... Entrainement mérité
» Astre de nuit [Libre]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]

Sauter vers: