Land of Birds [ Deidara || RP flashback solo. ]
Partagez | 
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 8
Date d'inscription : 01/12/2016

Fiche Shinobi
Rang:
Ryos: 0
PE:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
&
Himself
Land of Birds

Tout à commencé par une journée ordinaire. Du haut de ses dix-sept ans, l’artiste assit en tailleur sur le péron de son chez-lui, malaxait son argile, perdu dans l’immensité de ses réflexions. Comme la plupart du temps, celles-ci étaient orientées vers un objet bien spécifique. Son sujet favori : l’Art.

Le jeune homme avait l’esprit vif, hors, il était solitaire et bien qu’il avait récemment découvert que la réflexion à voix haute était plus stimulante pour le cheminement de pensée que la réflexion interne, il n’avait aucun partenaire d'échange pour faire avancer le dialogue. D’ordinaire, pour parer à cette frustration, l'artiste mettait à créer, des heures et des heures durant. Hors, voilà près d’une quarantaine de minutes que le blond mâchait, pétrissait, puis remâchait la même boule d’argile entre les paumes de ses mains. Rien. La page blanche.
Il était sensé améliorer la vélocité de ses projectiles aériens, les rendre plus aérodynamiques. Rien d’exceptionnel ne venait à lui cependant. Aucune forme ne se distinguait parmi d'autres, et c’est rageusement que le ninja écrasa de nouveau la petite sculpture qu’il venait d’achever.

Dans un soupir dramatiquement bruyant, Deidara lâcha son argile et se laissa tomber dos sur le plancher, le regard à présent perdu dans l’immensité du ciel, qui avait aujourd’hui la même teinte que celle de ses iris. Quelques nuages blancs clairsemaient le paysage, faisant apparaître sur les lèvres du ninja, un paisible sourire. La nature était belle.

Il était temps de prendre une pause. L’inspiration reviendrait, il ne devait pas forcer. Après tout, c’était la beauté de l’instant qui donnait son sens à l’art. Se torturer durant des journées entières ne l’aiderait en rien, si une oeuvre ne venait pas à lui spontanément, c'est qu'elle n'était pas digne d'en être une.

En cet instant, le déserteur rêvait de posséder une muse. Cette source d’inspiration presque divine qui offrait aux artistes les illuminations les plus belles. Faute d'avoir une muse, il pourrait aussi bien se trouver un modèle.
C’est sur cette pensée qu’une décision fut prise par l’artiste. L’idée avait germé dans son esprit depuis longtemps déjà, alors qu’il était encore un enfant, regardant les aigles et autres rapaces nicher sur les flancs de falaises du pays de la Terre. Passer un pacte d’invocation avec ce genre d’animaux avait toujours effleuré l’esprit de Deidara. Après tout, les invocations pouvaient être de taille gigantesque, et l’enfant s’était dit qu’il pourrait chevaucher l’une de ces créatures, et ainsi parcourir les cieux.
Plus qu’un avantage stratégique, voler avait toujours été un rêve pour le jeune ninja.

À l’époque, l’envie dévorante était tout bonnement irréalisable, à moins de tomber sur un oiseau ninja par le plus grand des hasards, il n’avait aucune chance d’atteindre de lui-même le pays des oiseaux, ce dernier n’étant pas à la portée des créatures terrestres. Il n’existait aucun chemin dérobé pour y parvenir, il fallait avoir des ailes, ou avoir le pouvoir de léviter. Deidara n’avait à l’époque, ni l’un ni l’autre.

A présent, il était capable de voler de par lui-même et comme il l’avait rêvé il y a des années de cela, il parcourait librement le ciel à dos d’oiseau quand bon lui semblait. Il n’avait donc plus la nécessité de passer un pacte avec un animal capable de voler, et l’idée de nouer un lien avec une espèce animale ninja avait fané dans son esprit.
C’est aujourd’hui seulement, que le bombardier réalisa qu’il avait la capacité d’atteindre ce fameux pays qu’il avait un jour rêvé de fouler du pied, et alors qu’il était en panne sèche, et que rien ne le retenait là où il se trouvait, il se dit qu’il était temps de voir un oiseau ninja de ses propres yeux.

C’est ainsi que le blond empaqueta ses affaires et entama son long périple, en quête de quelques informations que ce soit, dans le but d’orienter ses recherches. Les mois passèrent, Deidara ne savait pas combien exactement, garder la trace du temps n’était pas forcément nécessaire pour lui à l’heure actuelle. Il renflouait ses poches de temps en temps, à l’aide de quelques-unes de ses œuvres. Il se trouve que certaines personnes étaient prêtes à payer cher pour ses services, et bien que l’idée de monnayer son art l’horripilait, il fallait bien vivre. Peu à peu, il se faisait un nom parmi les branches peu fréquentables ; chef de clans douteux, mercenaires et assassins entendaient parler d’un « Kamikaze » spécialiste des attentats à la bombe. Son voyage lui permettait de se créer un carnet d’adresses en quelques sortes. Ce n’était pas plus mal.
C’est après de longs mois d’errance que le déserteur obtint finalement les informations qu’il désirait, et après de fastidieuses recherches, et d’innombrables heures passées à scruter les cieux et les pics montagneux, il parvint enfin à dénicher ce pourquoi il avait entreprit son voyage.

Sautant de son perchoir ailé, le ninja posa le pied sur le sol qu’il avait quitté depuis près de deux jours entiers maintenant.

- Enfin, hm. Le pays des oiseaux ninjas.


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sappy, le village de Raito [Flashback - Solo] [Partie 1]
» Anus-land, me voila. [Solo]
» [Flashback - Entrainement solo] Il faut savoir se mouiller pour ses amis
» Tribulations d'une naine [solo & flashback]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Sauter vers: