[MISSION RANG S] Capture compromettante [PV: IKKI]
Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 16
Date d'inscription : 21/01/2017

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 400
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Mission rang S - Capture compromettante:
 

CAPTURE COMPROMETTANTE



" Soramaro-sama, un nouvel ordre de mission. Soramaro-sama ? "

Depuis le levé du soleil, Haiiro travaillait à son bureau. En tant que commandant, son poste de travail était éloigné de ceux regroupés dans l'espace ouvert. Exceptionnellement et depuis de nouveaux ordres supérieurs, le temps de travail de l'ensemble du département d'élite s'était vu rallongé. En effet, de plus récentes découvertes inquiétaient le Conseil, ayant alors prit de nouvelles dispositions pour renforcer la sécurité du village. Mais bien que La Cour représentait un très grand danger et ce d'avantage depuis leur récente traque, il y avait encore de biens nombreuses missions à accomplir. Fatigué de sa courte nuit et de son travail souvent répétitif, le membre honoraire de l'ANBU s'était courtement assoupi sur la pile que documents qu'il devait traiter aujourd'hui. Dans le but d'au mieux coordonner ses efforts à ceux de ses autres compagnons d'armes, il était entrain de chercher d'éventuelles informations pouvant lui permettre d'établir des profils détaillés sur les membres de La Cour recensés depuis leurs premières apparitions.
Mais l'ordre de mission qu'on venait de déposer sur son bureau comportait un cachet indiquant une mission de rang S. En entendant le bruit du dossier claqué sur le bois, il leva lentement le menton avec le regard encore brumeux. Il se frotta les yeux pour finalement se redresser, et prendre en charge ses nouvelles directives.

" Un espion capturé...? On était pas sensé suivre un code diplomatique, en ce moment ? J'espère que Sera n'est pas au courant, elle risquerai de vous engueuler pendant trois jours, sans pause. "

En la présence du messager venu apporter ce nouveau dossier, Haiiro commença à regrouper ses affaires. Sur un guéridon situé dans un recoin de la pièce était posé son masque d'ANBU ainsi que ses deux dagues. Quelques outils de survies lui permettront de réaliser la traversée jusqu'à Taki no Kuni. Un voyage qui promettait d'être long et non pas sans quelques embûches. Voyant son supérieur équipé de toutes ses armes et de toutes ses affaires, le messager ajouta :

" Maître Kageshi vous attends aux portes du village pour un départ immédiat. "
" Maître Kageshi ? C'est donc l'unité spéciale qui s'occupe de ça ? "

Soupira le jeune homme avant de quitter le département situé dans l'un des nombreux étages de la tour du Kazekage. Sac sur le dos, masque dissimulé dans celui-ci, il ne tarda pas à rejoindre l'Intendant patientant comme prévu à la sortie du village. Au garde-à-vous, Haiiro se présenta comme de coutume :

" Haiiro Soramaro au rapport, Chef. "

L'implication et la dévotion de l'élite n'était plus à prouver. Celui qui luttait pour ses amis et leurs foyers avait depuis longtemps prouver l'infaillibilité de son nindo. Rompant alors pour débuter la marche, quelques questions le taraudaient : pourquoi avoir envoyer un espion à Taki ? Il y avait-il des choses qu'il ignorait ? Dans quels cas, cette mission s'annonçait compliquée et se profilait en un grave accident diplomatique. La priorité d'Haiiro n'était néanmoins pas de sauver cet espion, mais les secrets du village. Il s'agissait malheureusement de protéger des centaines de personnes en dépit d'une vie. Le genre de choix cornélien qu'il méprisait, mais qu'il jugeait nécessaire.

La traversée du désert s'effectua sans grandes difficultés. De bon matin, l'étendue la plus vaste de Kaze no Kuni n'était pas encore réveillée. Ni le vent, ni le cagnard, ni les tempêtes ne ralentissaient les deux élites. Par sentiment de sécurité tout en éprouvant la joie d'exercer une nouvelle mission en compagnie de son supérieur hiérarchique direct, le jeune homme entama la conversation :

" J'ai bien lu le rapport, Chef. Mais je dois dire que je ne suis pas très ravi à propos de cette idée de faire confiance à un homme que nous ne connaissons que de nom ou de pseudonyme. Haruchika, c'est ça ? Il pourrai nous induire en erreur. "

Mais la traversée du Sekai était encore longue. Habitués au désert, les Sunajins ne mirent que très peu de temps à le surmonter, mais il restait encore de nombreuses contrées à parcourir. Alors Haiiro reprit d'autres sujets, quant à eux hors cadres. Non pas qu'il était peu enclin à se focaliser sur l'ordre actuel, mais pour lui, il était important d'en connaître un peu plus sur son supérieur en tant que compagnon d'arme. Son système de valeur, sa volonté propre, sa position vis-à-vis des circonstances les obligeant à intervenir à Taki.

" C'était comment de bosser avec Sera, Chef ? J'ai appris vos récents succès. Je suis honoré de pouvoir partager ce travail avec vous. Permettez-moi seulement d'être un peu méfiant vis-à-vis de notre informateur. J'ai appris à mes dépends que beaucoup de gens n'ont aucun scrupule à nous poignarder dans le dos. C'est une mission délicate et quoiqu'il en soit, je suivrai vos ordres. Mais j'ai bien peur qu'en territoire inconnu, nous risquons d'être facilement pris au piège. "
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur


Capture compromettante!

Mission rang S / Feat. Haiiro Soramaru

« Ikki-san, il a été capturé… »
« Bordel, fait venir le Shitai-kan, qu’il se prépare à partir sur-le-champ et qu’il me rejoigne aux portes du village. »
« Tu y vas personnellement ? »
« Nous ne pouvons-nous permettre un incident diplomatique avec Taki ! »

Un problème de plus à gérer, nous ne cherchons pas à être hostile, pourtant il nous faut tout de même être sur nos gardes et surveiller les villages et pays les plus mystérieux. Taki en fait partie, ce petit village est méconnu, sa vitesse de croissance nous est inconnu. Je ne vais pas me mentir, depuis que je suis à la tête des services secrets du villages, il y a de nombreuses choses que j’ai dû changer. Non pas que mon prédécesseur était un parfait incapable, or il n’accordait que trop peu d’intérêt pour les petites nations se penchant principalement sur les Grandes Puissances du monde. Taki, Getsu, Ame, Tani et j’en passe, combien nous sont inconnus. Nous pensons faire partis des grands de ce monde, je n’en suis pas si sûr, nous remontons la pente peu à peu, l’Alliance avec Konoha participera à cette remontée c’est certain. Pour faire partis des grands nous devons avoir des yeux partout et c’est ce à quoi je m’emploi chaque jour ! Enfin, cette fois je dois empêcher l’uns d’un notre de dévoiler ses origines et ce qu’il est venu chercher là-bas. Si je ne peux le sauver, il devra être rendu au désert comme le veut nos principes.

Je passe prendre mes affaires, notre style vestimentaire est reconnaissable je prendrais l’habit d’archer de mon père, une tenue bien plus associée à Yama no Kuni. Je croise Illyia, je dois lui dire que je pars certainement pour quelques jours. Cela ne m’enchante pas, contenu des relations très tendus que j’entretiens avec Toru Kaigan qui se montre toujours plus menaçant envers moi. Je sens que je devrais bientôt régler son compte à cet homme ! De toute façon je vais charger Zaraki Kanbatsu de sa protection, il est le plus puissant de mes hommes avec Cuchullain en plus d’être celui qui me protège en temps normal. Je lui fais totalement confiance, il faut maintenant que je rejoigne le Shitai-kan aux portes du village afin de partir le plus rapidement possible et régler cette affaire délicate. Je prends finalement la route en compagnie d’Illyia et de Zaraki qui me suivent derrière à quelques mètres, Illyia avait envie de m’accompagner, je ne peux rien lui refuser malheureusement ! J’arrive aux portes, mon shinobi n’est pas encore là, il ne va pas tarder, j’en profite alors pour saluer une dernière fois ma petite sœur.

« Fais attention à toi Onii-san ! »
« Je serais prudent, sois sage, Zaraki te protègeras et Rin passera te voir après sa journée, tout ira bien Illyia. A bientôt petite sœur je serais de retour le plus vite possible. »

Haiiro Soramaru me rejoint quelques minutes plus tard, je l’ai recruté il y a peu, il fait désormais parti de la famille des Hinins et est aussi mon nouveau Shitai-kan (trslt : commandant). Cela montre à quel point je place des espoirs en lui. Après avoir été une sorte de nomade au sein du village, le voilà avec de nouvelles responsabilités qui lui vont bien mieux que son ancien mode de vie. Avec lui je suis certain de pouvoir revenir victorieux. Nous n’aurons pas besoin de Sera pour cette mission, ne savons dans quelle direction aller et même si sa puissance n’est pas à prendre à la légère, Haiiro est tout aussi puissant. Cela faisait un moment que j’avais envie de partir avec lui en mission, cela est une occasion de le faire, même si cette mission sera difficile très certainement. Il me salue très respectueusement, je fais de même puis nous entamons la longue route qui nous sépare de Taki. Nous aurons le temps d’échanger plus longtemps durant le trajet. Nous nous engouffrons dans le désert qui est une torture pour certain, nous sommes Sunajins et nous traversons notre désert sans aucunes difficultés ! Mon commandant décide de me faire part de ses craintes sur la mission, de ce que je vois il est aussi professionnel que son dossier le dit et intelligent.

« Si cela peut te rassurer, nous ne lui ferons pas confiance. Observe bien, reste attentif et tout se passera bien. Tu es mon commandant, je te parlerai toujours avec franchise, il y a peu de chances pour que cet homme reste en vie après nous avoir rencontrer, c’est un risque que nous devons éviter de prendre. »

La route vers Taki est encore longue, tout comme l’avait fait Sera, Haiiro veut en apprendre plus sur moi. Ce n’est qu’après la traversée du désert qu’il décide d’ouvrir des sujets plus personnels. Il semble bien connaître, je me demande depuis combien de temps ils se connaissent, ce que je peux remarquer c’est qu’elle est importante à ses yeux. Cette femme est une kunoichi sur qui je vais compter pour l’avenir du village comme le fera certainement Rasa-sama, après la mission que nous avons partagée, je suis certain qu’elle sera importante pour le village et maintenant c’est au tour de Haiiro de gagner en importance au sein de Suna.

« Je ne peux le nier, Sera possède un don inné pour l’enquête. Notre mission fut difficile émotionnellement et physiquement pour elle, je suis content de la compter parmi nous. Si tu es là et que je t’ai nommé commandant ce n’est pas pour rien Haiiro, je connais tes talents et tu mérites ta place n’en doute jamais. Nous approchons de la frontière avec Taki, restons sur nos gardes. »


@ Gumi




avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur

L'informateur du village vieillissant

 Cette arrestation … Cette arrestation de Fuyuky n'était pas bonne. Non pas bonne du tout ! Non, non ! Pas bonne du tout ! Il s'en allait de la sûreté de Suna quand même ! Comment cet idiot pouvait-il s'être laissé capturer comme un bleu ! Il était censé être un espion d'élite non ?  Ah … La situation n'était clairement pas bonne pour Haruchika, commerçant officiellement, officieusement informateur pour Suna. Il avait rencontré Fuyuky plusieurs fois, ce dernier connaissait, son nom, son visage et d'autres informations de bases. Il n'était ni shinobi, ni lâche, mais la torture ne lui donnait pas spécialement envie d'essayer. Il avait entendu des récits et des rumeurs sur les bourreau de Taki no Kuni … Il frissonna rien que d'y penser. Bien ! Les Sunajins devaient avoir été trouvé au point de rendez-vous par sa fille qui avait du les conduire par une douzaine de détours pour être sûr de semer les poursuivants éventuels et fausser les pistes. De l'extérieur on pouvait penser à un simple tour de la ville innocent. Les Sunajins devaient avoir penser à ôter toutes marques distinctive.

Haruchika ferma sa boutique après avoir servit un dernier client. Il semblait toujours de bonne humeurs et souriant, mais une fois bine à l'abri dans sa maison il poussa un gros soupir et s'installa dans un fauteuil en guettant le bruit de pas de sa fille … Qui arriva avec une heure de retard. L'informateur n'était guère content, il était essentiel pour un ninja d'être ponctuel ! Et ici, la moindre minute comptait ! Comment avaient-ils fait pour mettre autant de temps ? La visite, s'il était arrivé à l'heure, les auraient fait arriver cinq six minutes après qu'il ait fermé sa boutique. La phrase codé pour entrée dans la maison à savoir « Zut ! J'ai perdu mes clés ! » retenti. La femme ouvrit la porte et l'homme se redressa. Il fixa les deux hommes sans rien dire. Il s'inclina simplement devant eux pendant que les deux femmes disparaissaient simplement. Il attendit que les Ninjas lui confirmèrent par une nouvelle phrase codé qu'ils étaient bien les ninjas attendus. Haruchika s'inclina et leur fit signe de s'asseoir.

« Pardonnez autant de méfiance, mais je ne suis point ninja, et mon métiers est dangereux. Pas autant que le votre mais passons, vous n'êtes pas ici pour m'entendre me plaindre de la vie que j'ai choisis. Ici, nous sommes à Nokoro, ville marchande connue pour ses plantes médicinales rares.  voici tout ce que je peux vous dire : Fuyuki est prisonnier d'un bâtiment extrêmement surveillé par les gardes du village de Taki-Hakari à une journée d'ici. La sécurité est renforcé en particulier autour de lui. Tout est visiblement contrôlé avec un ordre très précis. Je n'ai rien pus savoir de plus désolé. Ils savent que c'est un espion mais ils ignorent de quel pays, mais ils n'ont pas commencé à essayer de lui soutirer des informations. Pour ma part je trouve ça très étrange. »  


PNJ joué par Yume

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Sauter vers: