The Drifter and Goddess [with Shieru]
Partagez | 
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur
The Drifter and Goddess [with Shieru]    Ven 22 Juil - 1:33


The Drifter and Goddess
Feat Shieru
1

C'est la tête en bas et le popotin en l'air qu'Aimi cherchait désespérément le livre de sa journée. L'érudite n'était point le genre de personne désordonnée, mais la quantité d'ouvrages qu'elle avait tassés dans son bureau devenait beaucoup trop importante. Il fallait qu'elle se trouve un moment pour ranger tout ce vacarme. Mais aujourd'hui, l'épéiste allait profiter de ce magnifique temps pour faire un petit tour dans la forêt verdoyante de Konoha. Ce fut de ses yeux émeraude qu'elle analysa le bouquin qu'elle allait décortiquer tout l'après-midi. La jeune femme avait quasiment lu tous les écrits qu'elle gardait précieusement dans cette pièce, cela pouvait faire peur, mais elle affectionnait cet art. Satisfaite de son choix, la jeune femme se releva tel un félin et s'étira de tout son long. Il était temps pour elle de partir à la conquête d'un havre de paix afin de s'enfermer dans sa petite bulle.

En effet, la jeune femme avait besoin de ses petits moments de tranquillité où elle s'abreuvait d'histoires et de contes en tout genre, ses yeux scannaient les lignes admiratives des narrations qu'elle découvrait. Ce trait de la muse contrastait avec la hardiesse de celle-ci. Son rôle au sein du village n'était pas de tout repos, peut être un peu maso sur les bords que de travailler avec tant d'acharnement, mais c'était ce qui lui offrait l'envie de se lever. En effet, la jeune femme poussait toujours dans ses derniers retranchements et surtout depuis quelque temps, se sentant étrange. La lune de Konoha prit son katana avec elle ainsi que son œuvre. Bien qu'elle allait se rendre à un endroit reculé de tous, son expérience lui avait toujours prouvé qu'il ne fallait jamais baisser son attention et surtout, ne jamais partir seule sans arme. C'est dans l'optique de passer un agréable moment qu'elle quitta son cocon et prit chemin vers les bois du pays du feu.

C'est d'un pas lent et gracieux que la konohajin arpentait les feuillages, son habit traînant contre la mousse naissante. Ses doux yeux contemplaient les alentours, admirant les mystérieuses plantes de la jungle. La jeune femme tomba sur un par terre de magnifiques fleurs roses, les pétales avaient ouvert grand leurs bras, ne demandant qu'à être cueillies, cependant la jeune femme ne ferait guère cela, elle ne pouvait se résoudre à assassiner cette innocente beauté. L'épéiste continua donc son chemin. Aimi trouvait toujours la paix au sein de ses lieux mystérieux. Bien qu'elle vînt souvent, elle découvrait toujours quelque chose de nouveau, comme un trésor à la fin d'une quête. Aujourd'hui ne serait pas bien différent. En effet, alors que la Jônin cherchait un lieu pour se poser, ses yeux luisants tombèrent sur un adorable bosquet qu'elle n'avait jamais vu auparavant, à se demander si cela était une illusion. On pouvait apercevoir un fier rayon de soleil traverser les branches d'arbres remplies de splendides feuilles verdâtres. C'était décidé, Aimi dévorerait son livre à cet endroit. C'est dans un saut angélique qu'elle grimpa sur une branche d'un grand arbre, elle s'allongea élégamment contre le tronc puis ouvrit son conte.

L'histoire racontait qu'une magnifique princesse d'un royaume s'attira les faveurs de 5 princes de pays différents, ceux-ci mettant la pression au père de la jeune fille afin d'obtenir sa main et d'en faire leur épouse. La jeune fille leur demanda alors de lui apporter un objet légendaire bien précis, disant qu’elle se mariera avec le premier qui se le procurera.

Alors qu'elle commençait le chapitre racontant comment les princes tentèrent de trouver ce fameux trophée, quelque chose attira son attention. Ses oreilles venaient de lui donner un signal, quelque chose de vivant était non loin d'ici. La jeune femme pensa premièrement à un animal, elle avait vu plusieurs de ces petites adorables bêtes gambader dans les buissons. Aimi ne fit donc pas plus attention, bien trop absorbée par son histoire. C'est un second son qui la sortit de sa bulle, l'éclatant violemment. Celle-ci fronça les sourcils, elle n'aimait guère qu'on la dérange dans sa lecture. La belle fit mine de lire son livre, elle ne pouvait pu se concentrer tant que ses radars seraient déclenchés. C'est un dernier bruit venant des maîtres de la forêt qui lui firent fermer son livre. Étrangement, elle ne sentait aucune présence, mais elle savait très bien qu'on pouvait jouer de ses capacités pour se faire discret, elle en était la première concernée.
L’épéiste soupira, elle était sûrement repérée et n'avait aucune envie de jouer à cache-cache. C'était rapidement que la déesse atteignit la douce herbe recouvrant le bout de ses bottines châtaigne, une main ferme sur son katana, les jambes légèrement fléchies laissant apercevoir l'attirante peau de ses cuisses. La jeune femme déclara d'une voix calme et respectueuse :

Moi : ▬ Je ne sais pas si vous aimez jouer au chat et à la souris, moi pas. Je parle peut-être dans le vide, mais j'ai la sensation que vous m'entendez très bien. Rassurez-vous, je ne mords pas.




© Naely




Dernière édition par Utsukushi Aimi le Dim 2 Oct - 18:25, édité 20 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 76
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
PE:
205/300  (205/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Ven 22 Juil - 16:46

The Drifter and Goddess ( feat Tsuki )





La pluie battait son plein, j’étais assis sur le bord d’une falaise, une jambe dans le vide, contemplant l’immensité du paysage. Je m’étais allumé une cigarette pour l’occasion. Mes recherches n’avançaient pas plus que ça je devais dire… Yuta avait toujours été discret dans ses affaires, ses hommes devaient l’être tout autant. Mon regard plongé dans le vide, je pensais à tout ce que j’avais traversé jusqu’à là… J’avais un œil sur l’avenir et l’autre sur le monde mais était-ce me mentir que de penser que je n’avais plus rien à perdre ? J’errais tel un être esseulé à travers les terres de ce monde, peinant à atteindre mes objectifs… Néanmoins, je n’étais pas du genre à abandonner. J’avais dû me résoudre à quitter Kumo pour ne pas être considéré comme un traître mais je ne pouvais pas laisser le village aux mains de Yuta et ses acolytes, je devais à tout prix démanteler son réseau.
Je fus très vite arraché de mes pensées par un bruit de feuillage derrière moi. Qu’était-ce donc ? Un animal peut-être ? Mais cela pouvait tout aussi bien être quelqu’un ? Avais-je été suivi ? Quelqu’un voulait-il m’abattre ? Ou peut-être un voyageur égaré non ? J’étais du genre à vouloir tout analyser, à vouloir tout avoir sous mon contrôle et j’étais donc obligé de faire une tonne de supposition, d’envisager tout ce qui pouvait se passer etc… Par précaution, quasi instantanément, je me retrouvais sur la branche d’un arbre derrière moi, agenouillé sur cette dernière, je pouvais ainsi voir ce qui se passait. Ce n’était que quelques secondes plus tard que mon instinct me donna raison. Deux hommes sortirent de la broussaille, tout deux armés d’un sabre, prêts à dégainer au moindre mouvement.
«  Putain, j’aurais juré avoir vu quelqu’un sur le bord de la falaise ! » S’exclama l’un des deux hommes.

« Ton envie de voler et de t’enrichir prend le dessus sur ta lucidité ahah le vieil homme de ce matin ne t’a pas suffit ? Tu te sens encore obligé de voler ! »
Des mercenaires… J’avais eu un bon pressentiment face à la situation et j’avais bien fait d’agir de la sorte. Ces imbéciles rigolaient même du fait d’avoir piller un pauvre vieil homme, c’était lamentable. Le regard froid, les yeux rivés sur les deux hommes. Je me saisis d’un de mes kunais et très rapidement je vins le planter dans la carotide de celui de gauche pour ensuite trancher la gorge de l’autre. L’action fut rapide et efficace, impossible pour eux de la contrer. Il était tant de prendre la route.
 
Les chemins m’avaient mené dans le pays du Feu, non loin de Konoha. Je marchais sans vraiment réfléchir pour une fois, la situation était stable par ici et je ne craignais pas d’être attaqué. Je n’avais aucun signe ostentatoire pouvant montrer mon appartenance à un village ou un autre… Je m’étais hisser sur un arbre pour me déplacer de branche et ainsi éviter toute rencontre au sol mais très rapidement, au bout de cinq minutes, je pu apercevoir au loin une femme contre un arbre, lisant un livre. Cette femme était d’une grande beauté et respirait la bonté au premier abord. Je ne voulais pas l’importuner… J’essayais alors de l’esquiver par le côté mais je fus très rapidement stoppé par ce qui semblait être sa voix.
« Je ne sais pas si vous aimez jouer au chat et à la souris, moi pas. Je parle peut-être dans le vide, mais j'ai la sensation que vous m'entendez très bien. Rassurez-vous, je ne mords pas. »
Je me tournai dans sa direction, elle tenait fermement un katana et était prête à le dégainer. Je ne pouvais m’empêcher de lâcher un léger sourire. Beaucoup d’hommes avaient dû se laisser avoir par cette femme dans le sens où sa beauté masquait son aspect redoutable. L’était-elle vraiment ? Je ne savais pas mais je ne voulais pas le savoir, je n’avais pas l’intention de me battre.
«  Tu ne mords pas peut-être… Mais au vu de ton katana je dirais que tu n’hésiterais pas à trancher avec. »
J’avais ma capuche sur la tête au cas où.. D’un coup je bondis de l’arbre pour me retrouver dans l’espace qu’il y avait entre les arbres au sol. Le regard toujours froid et sombre, je ne la regardais pas, je ne voulais pas qu’elle me pense hostile.
« Je ne suis pas du genre à aimer jouer au chat et à la souris. Je ne voulais en rien vous importuner mais rassurez-vous, je voulais vous esquiver pour vous laisser tranquille… On dirait que je n’ai pas été assez silencieux, je ne me suis pas assez méfié, je n’avais pas vu que vous étiez une kunoichi. Vous ne risquez rien de ma part je vous assure. »
Le visage caché par la capuche ajoutait de la difficulté pour cette femme, j’avais une voix assez grave, sans doute me pensait-elle plus âgé. Peu importe, j’allais bien voir comment elle allait réagir, j’avais tout fait pour ne pas paraître hostile, j’espérais qu’elle ne se montre pas insolente ou méprisante à mon égard.

astridirecte




Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Sam 23 Juil - 10:47


The Drifter and Goddess
Feat Shieru
3

Combien de fois Aimi s'était retrouvée seule face à un inconnu ? Cela avait commencé dès son plus jeune âge, alors que ses parents utilisaient la femme et son corps pour leur propre intérêt. La première fois qu'elle tomba nez à nez avec une personne anonyme à sa vie, elle ne comprit pas ce qu'il lui voulait. C'était vrai qu'un homme d'un âge si avancé n'avait aucun intérêt à aborder une petite fille d'à peine dix années, sauf si cette personne était tout simplement une monstruosité de la nature. Elle se souvint le sourire carnassier qu'il lui avait offert, la belle ne savait pas ce qu'il signifiait, pouvait-on réellement en vouloir à une innocente enfant ? Alors Aimi lui avait rendu son plus beau sourire, qui avait bien plu à l'homme voulant connaître davantage qu'un étirement de ses lèvres... C'était un ami de papa et maman s'était-elle dite, c'était quelqu'un de très gentil qui ne lui voulait que du bien.

Durant des années, cette phrase excusait les actes de ces salauds. Jusqu'au jour où elle comprit que ce n'était point pour son bien, qu'elle avait été horriblement manipulée à cause de son ignorance. L'Utsukushi était si pure et ils avaient osé salir cette brillance qui émanait d'elle, la brisant de toute part. Alors l'enfant se fit moins docile vis-à-vis des hommes. Pour ce qui était de ses tâches du quotidien, elle continuait à les accomplir car c'était la seule chose qu'elle faisait. Malheureusement, le fait de résister rendu fou son père qui décida d'utiliser la torture sur sa pauvre personne. La base de son ventre était marquée par la lame de son géniteur, qui à chaque fois qu'il lui faisait subir les pires sévices, traçait un trait sur sa chaire, comme une signature.

Le second inconnu qu'elle rencontra fut un ninja ennemi dont elle ne savait rien. La jeune femme s'était mise en tête qu'il était un manipulateur comme tous les autres et qu'il cherchait à ne lui apporter que souffrance. Il lui fallait analyser son adversaire ne faisant plus de lui qu'un simple inconnu, mais sa proie. Durant toute sa vie, et même maintenant, elle tombera sur des personnes énigmatiques, manipulatrices et mystérieuses. Il ne fallait pas se voiler la face, dans le monde des shinobis il se fallait de garder précieusement dans un coin la personne qu'on était réellement, si jamais un point de faiblesse apparaissait, s'en était fini. Aimi n'en dérogeait pas à la règle, c'est pour cela que son allure pouvait tromper les ninjas ainsi que les civils.

Alors quand l'individu bondit face à elle, ravie d'avoir réussi à le repérer grâce à son ouïe, elle ne put s'empêcher de le juger aux premiers abords. Il lui voudrait sans doute du mal et donc elle s'était mise automatiquement sur la défensive. Ses paroles ne seraient que venins, les mensonges étaient si simples à placer dans une conversation. Essaierait-il de la manipuler ? Sûrement. Aimi se frappa mentalement, il est vrais que la personne devant elle se cachait d'elle, était-il cependant nécessaire de le juger ? Celle-ci s'était promise de ne plus réagir ainsi.

Shieru : ▬ Tu ne mords pas peut-être… Mais au vu de ton katana je dirais que tu n’hésiterais pas à trancher avec.


Un léger rire cristallin s'échappa des exquises lèvres de la Jônin de Konoha, elle se reprit rapidement désirant rester imperturbable, en effet, la mystique beauté ne savait pas à qui elle avait affaire. Il fallait dire que celui qui se cachait derrière sa capuche avait un semblant d'humour. Elle analysa la personne remarquant que rien ne lui laisser penser qu'il appartenait à une des nations du monde shinobi, sa carrure trahissait tout de même une allure de combattant, il s'était certainement entraîné plus d'une fois. Aimi se fit méfiante, elle ne pouvait pas attaquer quelqu'un qui vagabondait dans la forêt, c'était illogique, mais est-ce que lui tenterait quelque chose ? L'épéiste espérait que non, elle n'avait point envie de se battre, voulant profiter de sa journée.

Shieru : ▬ Je ne suis pas du genre à aimer jouer au chat et à la souris. Je ne voulais en rien vous importuner mais rassurez-vous, je voulais vous esquiver pour vous laisser tranquille… On dirait que je n’ai pas été assez silencieux, je ne me suis pas assez méfié, je n’avais pas vu que vous étiez une kunoichi. Vous ne risquez rien de ma part je vous assure


La voix grave de l'individu atteint les oreilles de la belle. Alors il l'avait bien remarqué... Et n'avait en rien voulu gâcher son moment de paix avec sa lecture. La jeune femme soupira, il n'avait pas vraiment eu l'intention de s'en prendre à elle. La jeune femme lâcha son katana, le rengainant pour montrer qu'elle n'avait aucune mauvaise intention envers lui, bien évidemment, elle restait quand même sur ses gardes, ne pas voir à quoi ressemblait l'homme l'agaçait un peu. En effet, la belle était complètement à découvert, il savait qu'elle était kunoichi et son bandeau lui indiquerait sa provenance et il pouvait scruter chaque pore de sa personne. Son côté diplomate prit le dessus, non loin de Konoha, elle ne voulait guère donner une mauvaise impression sur son lieu d'origine.

Moi : ▬ Pardonnez-moi mon attitude vis-à-vis de votre personne, je suis toujours un point méfiante avec les inconnus, vous comprenez. Et encore plus quand ceux-ci se cachent de moi. Je suppose donc que vous êtes le genre d'homme à ne pas avoir peur de se faire trancher par mon ami ? - elle sourit doucement - Mais dites-moi à qui ai-je l'honneur ?


La jeune femme se pencha légèrement, ses longs cheveux blancs glissant par-dessus ses épaules, son livre de poche contre sa poitrine. Elle essayait tant bien que mal de voir un seul trait de cet homme mystérieux. La curiosité était un vilain défaut se dit-elle, mais son mystère l’intéressait beaucoup.

© Naely




Dernière édition par Utsukushi Aimi le Dim 2 Oct - 18:43, édité 12 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 76
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
PE:
205/300  (205/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Sam 23 Juil - 14:54

The Drifter and Goddess ( feat Tsuki )



" Pardonnez-moi mon attitude vis-à-vis de votre personne, je suis toujours un point méfiante avec les inconnus, vous comprenez. Et encore plus quand ceux-ci se cachent de moi. Je suppose donc que vous êtes le genre d'homme à ne pas avoir peur de se faire trancher par mon ami ? - elle sourit doucement - Mais dites-moi à qui ai-je l'honneur ? "

Il n'était pas nécessaire d'avoir un grand sens de l'analyse pour comprendre que cette avait déjà eu des ennuis avec des hommes ou des inconnus auparavant, son caractère et sa manière de parler le montraient très bien. Elle avait relâché sa saisie sur son katana mais ne semblait pas moins méfiante, ce qui pouvait être compréhensible d'ailleurs... S'il suffisait de quelques paroles pour s'assurer qu'une personne n'était pas mauvaise cela se saurait ! Elle m'incitait implicitement à ôter ma capuche pour qu'elle puisse voir mon visage. Je réfléchissais un peu, était-ce vraiment raisonnable de se découvrir dans les environs d'un village ? J'avais déserté le village de Kumo après et j'étais considéré comme un traître à l'égard de ma patrie... Néanmoins, Konoha et Kumo n'entretenaient pas d'excellentes relations, de ce fait ils ne devaient pas être au courant de ce genre de choses ici et tant mieux, après tout je ne souhaitais pas que l'on vienne m'attirer des ennuis. Je ne voulais pas de mal à cette femme, seulement, j'espérais qu'elle ne prenne pas l'initiative de m'attaquer, je n'aurais d'autres choix de me défendre sinon.
Je laissai s'échapper un léger sourire encore une fois, chercher à comprendre, le comportement de cette femme me faisait sourire, elle devait en avoir dans le ventre elle aussi. De mes deux mains, je saisis ma capuche pour la retirer délicatement. Mon regard se dirigea immédiatement sur la femme, laissant entrevoir mes yeux rouges, je préservais tout de même une attitude neutre. Pour le moment, je ne connaissais pas la personne qui se trouvait en face de moi, je ne devais pas me montrer hostile mais je ne devais pas non plus être trop amical dans le sens où je n'étais pas en territoire ennemi mais je n'étais pas non plus chez moi.

" En effet, je n'ai pas peur de me faire trancher par votre ami pourquoi ? Je devrais ? Mais sinon, laissez moi me présenter ! Je m'appelle Shieru, Kokuyô Shieru. Je ne suis qu'un vulgaire voyageur à la recherche d'un lieu où se reposer. Et vous ? Qui êtes-vous ? "

Toujours dans la politesse, c'était la moindre des choses et puis c'était un principe, une marque de respect aussi. Je n'avais pas à me montrer impoli envers cette femme. Malheureusement, j'étais obligé de mentir... Je n'étais pas un vulgaire voyageur mais comment aurait-elle réagit si je lui avais dit qui j'étais réellement ? Malgré mon niveau et mon expérience, me battre n'était pas dans mes intentions pour le moment. Je la regardai, sa beauté était impressionnante je devais dire cependant, je ne lui faisais pas remarqué... J'ai toujours pensé que les hommes qui commentait la beauté d'une femme aux premiers abords étaient pitoyables, vous voyez ce genre d'hommes ? Ces hommes qui regardent toutes les femmes comme des morceaux de viandes, cela avait le don de me répugner mais cela n'avait rien à voir avec la situation. Je n'attendais que la réponse de cette femme pour en savoir plus.

astridirecte




Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Sam 23 Juil - 16:48


The Drifter and Goddess
Feat Shieru
5

Aimi s'étonnait de son audace envers cette personne qui n'avait rien demandé à part vouloir passer son chemin discrètement, afin de ne pas la déranger. En tant que shinobi de Konoha, elle se devait de garder son rôle dominant n'importe où, même lorsqu'elle s'offrait un rare après-midi à la lecture. Rôle qu'elle aimerait bien laisser de côté par moment. Alors elle n'avait le choix que d'interrompre le mystérieux homme dans sa marche. Alors oui, elle avait osé lui demander d’ôter son capuchon devant elle, bien qu'elle y soit allée avec tact et politesse, elle ne se posait pas la question si cela agaçait l'individu ou non. Après sa demande, un long silence trôna entre les deux personnages, si bien qu'Aimi se posât des questions.

La créature de rêve remarquait que l'homme hésitait, il était sûrement en pleine réflexion, la question logique qu'il devait se poser était " Dois-je me montrer à cette femme ?". La jeune femme sourit, avait-il peur de sa réaction ? Aimi fixait son face-à-face, cherchant le moindre geste de sa part, la petite réaction qui ferait tout éclater, l'once de frisson qui se dégageait de ses pores. Mais non, il restait calme et de marbre. Puis ses deux mains attrapèrent le linge, alors il s'était décidé à se présenter à elle ? Il tortura la jeune femme en enleva délicatement la capuche, heureuse que celle-ci était patiente...

C'est là qu'elle rencontra son regard, bien que la Aimi gardait son visage impassible, à l'intérieur c'était le contraire. Tout d'abord, elle ne s'attendait pas à voir un visage plutôt banal, du moins aux premiers abords. Ses traits étaient plutôt fins, de toute façon, l'inconnu n'était pas imposant. Le jeune homme devait tout de même faire une tête de plus que la konohajin. L'individu ne devait pas laisser les jeunes femmes indifférentes, il avait du charisme et du charme. Aimi ne s'attardait jamais sur le physique des personnes, elle préférait connaitre celles-ci de l'intérieur. Tout cela était dû au fait que les hommes s'attardaient trop sur son apparence et non sur ce qu'elle offrait de son cœur. La jeune femme n'irait jamais lui dire qu'il était plaisant à regarder. Sa chevelure ténébreuse et sa peau blanche lui donnaient un air bien mystérieux et froid.

Puis, ses iris verdoyants rencontrèrent celles sanguines de son face-à-face, elle ne pu détacher son regard du sien comme si ses rubis étaient deux aimants. Ils étaient beaux et sauvages, avec une pointe de mystère. Aimi avait le sentiment que le jeune homme avait beaucoup vécu, elle apercevait des traits de fatigue sous ses pupilles. L'inconnu se montrait très neutre vis-à-vis d'elle, ce n'était point dérangeant au contraire, bien différent de tous ces hommes rougissant à son égard. De plus, lui aussi devait se méfier d'elle, il est vrai qu'aucun des deux ne se connaissaient. Toute façon, la jeune femme ne sentait aucune aura hostile envers sa personne. Bien au contraire, elle le trouvait très respectueux vis-à-vis d'elle et poli, ce qui était souvent rare chez les vagabonds qu'elle avait rencontrés.

Shieru : ▬ En effet, je n'ai pas peur de me faire trancher par votre ami pourquoi ? Je devrais ? Mais sinon, laissez moi me présenter ! Je m'appelle Shieru, Kokuyô Shieru. Je ne suis qu'un vulgaire voyageur à la recherche d'un lieu où se reposer. Et vous ? Qui êtes-vous ?


La jônin du village de la feuille ne pu s’empêcher d’esquire un sourire, elle aimait les personnes ayant du répondant. Bien sûr que non il ne devrait pas, du moins tant qu'il ne tentait rien à son encontre. Alors Shieru Kokuyô... Il venait de se présenter à elle comme un simple voyageur, mais étrangement, son nom lui disait quelque chose, peut être confondait-elle simplement. Aimi garda cette idée dans un coin de la tête, ce n'était pas le moment d'essayer de tirer les vers du nez de qui que ce soit.
C'était à elle de se présenter, c'était tout à fait normal, son invité surprise l'avait fait alors dans tout respect qui se doit la jeune femme lui dirait son nom.
En tant qu'adoratrice du respect et des bonnes manières, la jeune femme s'inclina légèrement face à son interlocuteur.

Moi : ▬  Je me nomme Utsukushi Aimi. Je suis shinobi servant Konoha comme vous avez pu le remarquer. Je suis enchantée de faire votre connaissance. Je tenais à vous rassurer, je n'ai aucune mauvaise intention à votre encontre, mais je me dois de tenir mon rôle jusqu'au bout. - son visage se fit plus doux - Avez-vous l'habitude de voyager aux alentours de Konoha ? Peut-être aimeriez-vous visiter la magnifique arborescence qu'offrent ces terres ? Quitte à s'éloigner du village...


La jeune femme avait remarqué qu'il n'était pas bien à l'aise en ses lieux proches de la ville militaire de Konoha. De plus, elle n'avait point envie de rentrer chez-elle. En effet, il arrivait que la jeune femme était tentée de quitter ces lieux pour de bon. Quitte à en apprendre plus sur sa personne et ses intentions, elle voulait l'inviter à découvrir le monde comme elle le connaissait. La magnifique femme espérait ne pas être trop directe, ne souhaitant aucunement refroidir le jeune homme bien au contraire.


© Naely




Dernière édition par Utsukushi Aimi le Dim 2 Oct - 18:55, édité 9 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 76
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
PE:
205/300  (205/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Sam 23 Juil - 17:52

The Drifter and Goddess ( feat Tsuki )



" Je suis Utsukushi Tsuki. Je suis shinobi à Konoha comme vous avez pu le remarquer. Enchantée de faire votre connaissance. Je tenais à vous rassurer, je n'ai aucune mauvaise intention à votre encontre, mais je me dois de tenir mon rôle jusqu'au bout. - son visage se fit plus doux - Avez-vous l'habitude de voyager aux alentours de Konoha ? Peut-être aimeriez-vous qu'on visite la magnifique arborescence qu'offrent ces terres ? Quitte à s'éloigner du village..."

Utsukushi Tsuki alors ? J'espérais bien qu'elle n'avait aucune mauvaise intention envers moi... Disons qu'une fois lancé, j'avais un peu de mal à m'arrêter et je ne voulais pas qu'une simple rencontre hasardeuse se termine en combat à mort. Mais ce qui m'interpella un peu c'était le fait qu'elle disait tenir un rôle. Ce genre de paroles en disait long déjà, la façon d'être qu'elle me montrait n'était peut-être pas ce qu'elle était réellement... Difficile à dire en cinq minutes je devais l'admettre. Cette femme me proposait d'aller visiter le coin un petit peu, qu'avait-elle derrière la tête ? Rien de mauvais je l'espérais... Je ne pouvais m'empêcher de la regarder froidement lorsqu'elle me dit ça, cela devait être instinctif, je me méfiais de tout le monde à vrai dire. Qu'avais-je été jusqu'à présent réellement ? Un être humain ? Un sujet de sciences ou encore une bête de foire ? J'avais tellement donné pour mon village et maintenant j'étais chassé tel un vulgaire pestiféré. Je repris très rapidement mon attitude neutre pour ne pas que la situation dégénère.

" Pourquoi tenir un rôle ? Se contenter d'être soi-même n'est pas suffisant ? Cependant, il est vrai que je ne suis venu qu'une seule fois par ici et que je ne connais pas trop les environs alors j'accepte volontiers la visite guidée ! "

Bon, je devais l'avouer, j'avais parlé d'être soi-même pour la taquiner un peu, une simple provocation pour voir comment elle allait réagir. J'aimais bien tester les gens, j'avais une très bonne condition psychologique, j'aimais bien voir comment était celle des autres... S'ils s'énervaient rapidement, s'ils restaient impassibles ou même s'ils craquaient complètement. Nombreuses furent les fois où j'ai dû soutirer des informations que cela soit durant ma période à Kumo ou bien en tant que Nukenin, la torture psychologique était assez marrante même si ce que je venais de faire n'en faisais pas parti bien entendu. Je regardai Tsuki droit dans les yeux, ne montrant aucune faiblesse. Je n'étais ni effrayé par son katana, ni par son caractère... Me faire passer pour un simple voyageur était bien gentil mais je devais bien montrer que je n'étais en aucun point intimidé par quoique ce soit. Ce n'est que quelques secondes après qu'un sourire, toujours léger s'échappa.

" Nous y allons ? J'espère au moins que vous ne faites pas payez la visite ahah " Dis-je pour rire un peu.

astridirecte




Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Dim 24 Juil - 23:31


The Drifter and Goddess
Feat Shieru
7

Allait-il accepter l'invitation de la jeune femme ? Peut-être était-ce trop précipité de l'inviter à se promener en sa présence ? Aimi n'aurait peut-être pas dû prendre cette initiative, mais elle voulait faire la connaissance de cet inconnu, savoir s'il essayait de la manipuler ou si simplement c'était quelqu'un avec de bonnes intentions. Alors que ses yeux purs fixaient ceux rubis de son interlocuteur, elle s'aperçut que le regard de celui-ci changea. Regard qu'elle connaissait bien ayant vécu avec pendant de longues années : froid, il était glacial. Avait-elle dit quelque chose qui ne fallait pas ? Sûrement. La jeune konohajin ne pouvait lui en vouloir de se méfier de sa personne, c'était instinctif et elle faisait de même.

Shieru : ▬ Pourquoi tenir un rôle ? Se contenter d'être soi-même n'est pas suffisant ? Cependant, il est vrai que je ne suis venu qu'une seule fois par ici et que je ne connais pas trop les environs alors j'accepte volontiers la visite guidée !


La beauté mystique tiqua, cette question rhétorique amusait Aimi. Alors sa réponse sur son rôle à tenir ne lui plaisait guère ? Pensait-elle qu'elle était fausse ? Pourtant, la belle n'a jamais été une personne se cachant derrière un masque de mensonges, elle savait mentir lorsqu'il était nécessaire bien évidemment, mais depuis sa rencontre avec Shieru, elle avait toujours été honnête faisant preuve de respect. La konohajin a toujours été elle-même, peut-être que la bonté la perdrait un jour, mais c'était comme cela qu'elle était et ne changerait pour rien au monde. Qu'importe les décisions qu'elles prendraient dans un futur proche : elle resterait la même mais en plus libre, n'ayant plus besoin de cacher sa haine. Alors la réaction fit rire l'épéiste, il ne l'intimidait guère, elle ne se moquait pas de lui bien au contraire.
La jeune femme fut tout de fois très heureuse que celui-ci accepte sa proposition, son visage radieux trahissait la joie qu'elle ressentit sur le moment, tant pis. Avant tout, elle devait répondre au jeune vagabond, elle ne voulait aucune animosité entre les deux individus.

Moi : ▬ Excusez-moi, ne pensez pas que je me moque de vous. Le seul rôle que je joue, c'est d'être moi-même, je parlais de défendre le village des parasites. Non, vous n'en êtes point un, mais je me devais de vérifier, cela aurait pu être le cas, vous comprenez ? Sachez que cela est un plaisir que de pouvoir vous faire découvrir des lieux que j'apprécie particulièrement.


La jeune femme lança un sourire rassurant à son face-à-face, au fond, elle savait que ce n'était pas qu'un simple homme qui voyageait, sa posture et ses réactions le prouvaient. Mais elle en avait cure, s'il ne s'en était pas pris à elle c'est qu'il n'avait aucune raison de le faire, alors pourquoi ne pas profiter de cette agréable journée ? Le regard dur et intense qu'il lui lançait ne lui faisait pas peur, le jeune homme avait bien le droit de lui montrer qu'elle ne l'intimidait guère et elle préférait cela à ce qu'il roucoule à ses genoux. La déesse répondit donc par un regard amusé mais tout aussi intense. Aimi remarqua cependant, quelques secondes après ce face-à-face silencieux un petit sourire se dessiner sur ses lèvres, il était bien plus agréable comme cela !

Shieru : ▬ Nous y allons ? J'espère au moins que vous ne faites pas payez la visite ahah


Une main se posa sur sa bouche, elle ricana doucement face à cet élan d'humour. Elle n'était pas du genre à offrir avec l'intention d'obtenir quoi que ce soit en retour. Aimi agissait toujours avec désintéressement, son engouement était peut-être abusé mais elle était de bonne humeur et n'allait pas se faire prier.

Moi : ▬  Je n'ai point décidé d'être votre guide touristique pour de l'oseille en échange, en effet, la seule chose que je peux accepter de votre part c'est de m'avoir dit oui.


Il était temps de bouger, les jambes de la belle s'engourdissaient et elle voulait se promener et faire découvrir un petit coin au jeune homme qu'elle appréciait tout particulièrement. L'invitant à la suivre, elle entama la marche de façon gracieuse et douce. Telle une professionnelle de la visite, la jeune femme raconta à Shieru avec admiration les endroits qu'elle avait découverts à force de se promener dans les alentours. Celle-ci louangeait le mysticisme des lieux. Aimi lançait des regards discrets vers son "touriste" espérant qu'il ne s’ennuyait pas. Il était silencieux et observait autour de lui, son regard avait l'air d'analyser les moindres détails qu'il observait, d'ailleurs, quand le vagabond regardait la konohajin, celle-ci avait l'impression qu'il essayait de lire en sa personne et cela l'a gêné, peut être avait-elle peur qu'il découvre ses faiblesses et qu'il s'en serve contre elle ?

Pendant de longues minutes, la jeune femme parlait, ne tarissant pas d'éloges sur Konoha et la végétation qui l'entourait. D'un coup, la beauté angélique s'arrêta un fin sourire aux lèvres. Ils étaient enfin arrivés sur les lieux.
Devant eux, se trouvait une magnifique cascade dotée d'une grotte cachée à l'arrière de celle-ci, Aimi le savait, car elle s'y cachait souvent pour être tranquille : elle avait besoin de réfléchir dans un lieu où personne ne la dérangerait. La pluie d'eau était couverte d'un immense rocher dont la mousse épousait la vieille pierre. Des arbres tentaient tant bien que mal de survivre en s'accrochant à la montagne. L’épéiste appréciait ce ruissellement d'eau, elle se laissait bercer par la douce chanson des clapotis et s’adonnait à une petite sieste.
La déesse de Konoha se tourna vers son compagnon de la journée, un visage calme et serein, elle aimait tellement cet endroit.

Moi : ▬ Si un jour vous cherchez quiétude, je vous conseille ce magnifique endroit, si vous êtes perdu dans vos réflexions les plus sombres, que vous doutez ou êtes triste, cet endroit réconfortera votre cœur et...


Aimi fut coupée dans son monologue lorsqu'elle entendit des craquements venant des feuillages ainsi que des bruits de pas. Interloquée, elle lança un regard vers Shieru.
Une troupe d'hommes plutôt baraqués et armés firent leur impression, c'était la première fois qu'on osait s'immiscer en ces lieux paradisiaques, que leur voulaient-ils ? Instinctivement, la jeune femme attrapa son katana, le sortant derechef. Leurs regards assoiffés de sang ne présageait rien de bon.


© Naely




Dernière édition par Utsukushi Aimi le Dim 2 Oct - 19:04, édité 8 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 76
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
PE:
205/300  (205/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Lun 25 Juil - 10:58

The Drifter and Goddess ( feat Tsuki )



La visite se passait très bien, l'environnement était très calme. J'arrivais à oublier tout ce qui me préoccupait ces temps-ci, c'était comme si j'étais en pleine ataraxie. Je comprenais pourquoi les gens étaient prêts à se battre ici, afin de protéger leurs proches, leurs valeurs mais aussi les alentours. Il s'agissait de quelque chose de très relaxant ! Je ne disais rien, j'écoutais ce que me disais Tsuki, j'observais la nature qui s'offrait à moi. Je m'étais réveillé de bonne humeur ce matin malgré mon manque de sommeil considérable, cela me permettait d'apprécier la visite à sa juste valeur. Je regardais à droite à gauche, analysant ce qui m'entourait, j'étais toujours quelqu'un d'assez prévoyant et j'analysais aussi la jeune femme pour trouver une quelconque faille à exploiter si jamais les choses dégénéraient. J'espérais ne pas avoir à en venir là tout de même, je devais avouer même que ce n'était pas trop dans ma nature d'être amical avec les gens... Je ne faisais confiance à personne presque, je ne comptais que sur moi pour vivre, survivre et atteindre mes objectifs. Peut-être qu'un jour les choses changeront, en attendant je restais concentré sur ce que je devais faire malgré le fait que ce moment était très agréable.

Tsuki et moi arrivâmes au niveau d'une sorte de clairière, entourée d'un magnifique cascade d'eau, d'arbres de tout genre, de rochers recouverts de mousse... L'endroit était paradisiaque et très reposant, une atmosphère particulière s'en dégageait. Je me tournais, regardais tout autour de moi et contemplais la beauté de cet environnement.

" Si un jour vous cherchez quiétude, je vous conseille ce magnifique endroit, si vous êtes perdus dans vos réflexions les plus sombres, que vous doutez ou êtes triste, cet endroit réconfortera votre cœur et... "

Pourquoi s'arrêtait-elle ? Elle dégaina son katana d'un coup sec ce qui ne présageait rien de bon à mon avis. Je me retournai et je vis ces hommes, très nombreux. Moi qui était de bonne humeur... Très rapidement et d'un simple calcul j'ai pu déduire qu'ils étaient environ quarante ce qui n'était pas négligeable. Les hommes sortirent de la forêt pour entrer dans la clairière dans laquelle nous nous situions. Ils se mirent à rire en nous voyant, je restais néanmoins impassible.

" Bon allez les tourtereaux, passez nous tous ce que vous avez et dégagez en vitesse si vous voulez vivre. C'est mon jour de clémence aujourd'hui.
" Dit l'un des hommes.

Cela devait sans doute être le chef de cette troupe. Un coup d'oeil sur leur poignet me permis de voir le même tatouage que les deux hommes d'hier... Ils faisaient donc parti du même groupe. Je n'étais pas du genre à me faire intimider par qui que ce soit peu importe les personnes et leur nombre. Cependant, je sentais la colère monter petit à petit et je ne savais pas si j'allais pouvoir me canaliser encore longtemps face à de tels déchets.

" Je ne vais pas vous demander pourquoi vous faites ça mais partez, partez maintenant tant qu'il est encore tant pour vous. "

" Pourquoi nous faisons ça ? C'est évident gamin, nous rétablissons la justice ! Nous prenons ce que les gens ont pour les répartir entre nous. "

La justice ? La justice ?? Ces hommes n'avaient aucune idée de ce qu'était la justice ! Il ne s'agissait que de bandits en quête de richesse. J'avais horreur que l'on me parle de justice de cette manière, il s'agissait d'un sujet assez délicat.
L'un des hommes vit le bandeau de Konoha sur Tsuki et fit rapidement remarquer à son boss qu'elle était une kunoichi...

" Ah une kunoichi, dans ce cas nous n'allons pas lésiner sur les moyens ahahaha ! "

Il effectua quelques mudras et fit jaillir une boule de feu dans notre direction. Ce mec maitrisait le chakra... D'un simple mouvement de bras, j'envoyai l'eau de la cascade devant nous pour nous protéger. Je ne voulais pas bouger de ma position, je savais que l'esquive était possible mais c'était symbolique ! Je n'allais pas bouger, je n'allais pas fléchir face à eux.
Une fois que la vapeur se dissipa, il était temps de passer à l'action. Je n'allais pas laisser des vauriens tels qu'eux exister et commettre leurs crimes. Je n'avais pas à me retenir. Je laissai tomber la discrétion... Une masse de chakra noir s'échappa de mon corps, les yeux fixés sur les hommes... Je sentais qu'ils devenaient mal à l'aise. Mon chakra était très imposant et surtout très malsain, certaines personnes avaient déjà eu du mal à respirer à cause de la force de ce dernier.

" La justice ? Tu parles de justice pour justifier ce que tu fais avec tes hommes ? Je vais te montrer ce qu'est la vraie justice. Malheureusement pour toi, je n'ai pas de jour de clémence. "

L'affrontement pouvait commencer.


astridirecte




Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Lun 25 Juil - 18:46


The Drifter and Goddess
Feat Shieru
9

Aimi analysa la scène avec une très grande concentration, ces ordures se présentaient au nombre de quarante environ. Ses sourcils se froncèrent, pourquoi une si grande quantité de ces brutes traînaient dans les forêts de Konoha ? Son partenaire de la journée se retourna en voyant que la konohajin s’était tût et qu’elle avait dégainé son katana. La jeune femme sondait chaque trait de Shieru, cherchant à comprendre ce à quoi il pensait. Un rire venant du groupe attira l’attention de celle-ci. De quel droit se permettait-il de venir les déranger ? Comment osait-il rire des deux personnes ? Aimi maintient son visage ferme, s’ils croyaient pourvoir l’intimider, ils se mettaient le doigt dans l’œil.

Mercenaire : ▬ Bon aller les tourtereaux, passez-nous tout ce que vous avez et dégagez en vitesse si vous voulez vivre. C’est mon jour de clémence.


Celui qui commença la discussion ne devait pas savoir à qui il parlait, il semblait mener cette troupe d’hommes pathétiques. Le regard de la belle se fit plus dur, elle haïssait ces monstres plus que tout. L'Utsukushi remarqua un tatouage inscrit sur chaque bras de chaque individu face à eux, tous faisaient partie du même groupe.

L’homme à ses côtés ne se questionnait même pas sur la raison de leur venue, seulement d’un ton menaçant les conseilla de quitter les lieux. C’était la première fois depuis leur rencontre que le jeune vagabond parlait de façon si tranchante. L’ennemi nous répondit qu’il rétablissait simplement la justice. Savait-il ce qu’était la justice ? Car voler pour se répartir les gains entre eux n’était point légal. La beauté de Konoha ne supportait point de regarder ces viles personnes, comment osaient-ils se prétendre défendeurs de la justice ? Ce n’était que des voleurs barbares intéressés par l’oseille et la gloire d’être riche.

Le sang de la belle ne fit qu’un tour lorsqu’elle remarqua que certains d’entre eux ne se gênaient pas pour la déshabiller du regard et de se lécher les lèvres, c’est avec plaisir qu’elle allait le lui arracher. L’un d’eux s’aperçut que la jeune femme était du village de la feuille, c’était dans la même seconde qu’il fit des mudras avant de lancer un katon sur eux. L’Utsukuchi fut quelque peu surprise, alors ils savaient maîtriser le chakra ? Parfait, cela fera un peu de difficulté. C’était hors de question qu’elle fuit cette technique. Alors qu’elle s’apprêtait à parer l’attaque avec son katana en influant du chakra pour que ce soit plus efficace, son binôme prit les devants en projetant de l’eau de la cascade de son bras, la jeune femme sourit, bien évidemment que lui aussi savait se servir des arts ninjas. De plus, il était évident qu’aucun des deux n’avaient envie de fléchir devant ces minables. La jeune femme sentait que certains d’entre eux tremblaient et ils avaient raison : aucun d’eux ne méritait de vivre.

Un frisson parcourra l’ange, sa tête pivota vers Shieru qui était étrange. C’est alors qu’elle aperçut un chakra noir émaner de son corps, son regard vers ces bandits voulait tout dire. L’aura obscure était lourde et malsaine, la jeune femme pouvait le sentir, elle ne savait pas si elle pouvait rester longtemps si proche de lui. Son statut de Shinobi lui permettait cependant de résister, ainsi que sa volonté. Elle n’allait pas le laisser même si cela devenait insupportable. Qu’était-ce ce vagabond ? Il était clair qu’il était shinobi ou du moins avait été. Les paroles du ténébreux trahissaient son mécontentement vis-à-vis de leur adversaire, cette histoire de justice le touchait tout particulièrement, Aimi se sentait aussi concernée.
Durant des années, elle vécut sous l’injustice jusqu’à ce qu’elle la remporte plus tard, cependant, elle avait toujours des difficultés à digérer cela.
Les hommes face à eux n’étaient point à l’aise devant Shieru, il était vrai qu’il pouvait faire peur lorsqu’il le souhaitait. Un rictus confiant apparu sur les lèvres du chef de la bande, il était agacé et c’était prévisible, ce genre d’homme n’aimait point la défaite. Malheureusement pour lui, les deux shinobis encore moins.

Un signe de la main de celui-ci et la horde de singes se lança vers les deux individus, criant tels des barbares. Aimi pouvait enfin se lancer : en effet, elle n'aurait pas attaqué avant que ces hommes ne se lancent. La jeune femme lança tout d’abord trois kunai en leur direction, les bandits se moquèrent de ce geste tandis que la mystique beauté sourit sadiquement, un signe rapide de ses mains et les kunai explosèrent transformant le champ de bataille en un nuage violet. Ses sens au maximum, elle concentra de nouveau son chakra durant quelques secondes en attendant de voir si leurs adversaires arrivaient. Lorsqu’une vingtaine se lançait, la jeune femme se tourna vers Shieru un doux sourire aux lèvres. Non, même avec cette enveloppe des plus intimidante, il ne lui faisait pas peur. En effet, elle voulait croire de tout son cœur qu’il n’était pas mauvais, cette gentillesse de Aimi la perdrait sûrement, mais tant pis.

Moi : ▬ Je te laisse ceux-là, on se retrouve dans quelques minutes.


Activant sa technique, elle se déplaça si vite qu’on aurait pu croire à une téléportation, se rendant dans le nuage de fumigène et disparaissant ainsi aux yeux de Shieru. Ses sens lui permettaient de sentir l’odeur nauséabonde de ces vauriens, d‘entendre leur cœur souffrir de peur. Des papillons dans le ventre excitaient la jeune femme, elle avait soif, la Aimi gentille ne serait plus durant quelques minutes. Elle commença alors le combat n’utilisant que Rengoku, cependant afin de mieux trancher ses adversaires, la jeune femme avait insufflé du chakra mélangé à son affinité sur la lame. C’est dans une danse divine et précise qu’elle attaquait et évitait les mercenaires, ne touchant que leurs points vitaux. Un cri venant de l’extérieur atteint les oreilles de la jônin, perdant concentration deux secondes ce qui lui valut une attaque au shuriken qui frôla sa joue, ouvrant celle-ci légèrement. Furieuse, elle reprit combat attrapant par le cou avec rapidité celui qui avait osé l’attaquer ainsi. Elle lui planta l’arme dans l’estomac tournant le katana à l’intérieur de l’organe arrachant un hurlement à celui-ci.

Durant quelques minutes, la jeune femme ôtait la vie de ceux qui avaient osé les déranger en ce moment si agréable. Complètement aveuglée par le nuage, elle ne se fiait qu’à ses autres sens. Le dernier cœur entre ses mains cessa de battre, elle avait enfin terminé de nettoyer sa zone. Alors que le nuage se dissipait petit à petit, la jeune femme observait le sol rempli des corps sans vie. Celle-ci sursauta lorsqu’on lui attrapa la cheville et instinctivement, elle planta le bout de sa lame dans le crâne du survivant. Lâchant le katana qui tenait debout, la jeune femme regarda ses mains pleines d’hémoglobine, ses yeux glissèrent sur son corps qui en était tout autant rempli. Un « oups » sortit de sa délicieuse bouche. Elle essaya de s’essuyer, mais c’était encore pire. Aimi n’avait point envie de se montrer dans cet état à Shieru, qu’est-ce qu’il penserait d’elle ? En parlant du mystérieux, celui-ci combattait si sauvagement qu’elle ne le reconnaissait plus : il avait l’air de s’amuser.

Alors Aimi décida d’observer la scène, contemplant celui-ci écraser ses insectes.


© Naely




Dernière édition par Utsukushi Aimi le Dim 2 Oct - 19:14, édité 10 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 76
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
PE:
205/300  (205/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Drifter and Goddess [with Shieru]    Lun 25 Juil - 22:24

The Drifter and Goddess ( feat Tsuki )



Le temps se figeait, tout ce qui était aux alentours n'existait plus. Je savais juste que Tsuki avait déjà foncé dans le tas... Plus rien ne comptait, l'heure était combat. Je sentais cette sensation revenir au fond de moi, comme si c'était quelque chose d'inhérent à ma personne, la suite des choses était inéluctable... Un seul châtiment, la mort. Je savais que j'étais quelqu'un de très pointilleux sur ce qui concernait la justice, je me devais de la rétablir en terme général. Ces hommes n'étaient rien d'autre que de vulgaires bandits, dépourvus de raison, ayant pour seuls principes de voler, piller, violer et tuer. Je ne pouvais pas laisser de tels individus vivre. Je fermai les yeux et pris une grande inspiration, comme pour essayer de canaliser de nouveau cette force qui résidait en moi. Dans ma tête, je me repassais toute la situation, j'avais au préalable analysé mon environnement, examiné toutes les fuites potentielles de ces individus, imaginé les coups pouvant m'être portés et la manière de les parer. Toute la scène était là, dans ma tête, prête à être mise en œuvre. J'ouvris mes yeux et laissai échapper un léger grognement, comparable à celui d'un animal sans doute. Pas de doute possible, le sang allait devoir couler.
Je fis un pas en avant, c'était comme si je prenais mon temps, les yeux rivés sur mes proies j'étais lancé... En quelques millisecondes, je me retrouvai derrière mon premier adversaire. Ce fut d'un mouvement sec que je lui brisai la nuque. Le corps de ce dernier tomba raide, tous ses camarades se retournèrent vers moi sans même comprendre ce qu'il venait de se passer. Trois d'entre eux se ruèrent vers moi, deux à distance égale et un autre quelques mètres plus loin.

" Je trouve ça marrant... Vous avez tous peur de la mort et pourtant... Pourtant, vous venez frapper à ma porte. " Dis-je d'un ton froid et très naturel.

L'affrontement pouvait continuer, le premier des trois sorti une lame de sa ceinture pour venir m'asséner un coup direct au torse. De manière très simple je me décalai sur le côté pour esquiver le coup, très rapidement je saisis le poignet de cet homme et vins ajouter un cou au niveau de son coude. Le bras étant tendu, il ne pouvait que casser sous la pression... J'attrapai alors sa lame pour planter celui qui venait sur ma droite au niveau de la carotide puis me retournai pour planter le possesseur de la lame dans la nuque. Les sens affutés, j'entendis le troisième m'approcher... Je me retournai de nouveau pour lui lancer la lame au niveau du cœur. L'action fut rapide et ne dura que quelques secondes, les trois hommes tombèrent inertes. Un petit tour visuel me permit de voir le nombre d'hommes qu'il restait... Plus que 16. Tsuki, quant à elle, semblait bien se débrouiller de son côté cependant je n'y faisais pas plus attention que ça, je restais concentré sur mes proies... C'était les miennes, à moi, rien qu'à moi. Je pouvais me délecter de leur peur, je la voyais dans leurs yeux. Mon visage avait été tapissé par le sang de mes ennemis me donnant ainsi un petit côté barbare voire sauvage. Je regardai mes mains, elles aussi étaient recouvertes par leur sang. Un grand sourire en coin apparut sur mon visage, je me mis un légèrement ricaner puis à sourire. Cette fameuse sensation que j'aimais était revenue.

Je lançai un regard noir au reste de mes adversaires, le plus téméraire d'entre eux se rua sur moi à son tour... Pas d'arme sur lui, ni dans ses mains. Il vint pour me donner un crochet du droit, pas difficile à contrer... Je mis mon bras gauche en blocage puis enchainai sur une fourche au niveau de sa gorge puis avec un cou de coude dans la mâchoire dans la continuité de mon mouvement, ce qui me permettait de la fragiliser. Je saisis sa nuque pour lui asséner un coup de genou dans le plexus. Un coup de pied du gauche me permit d'ouvrir sa garde, de pousser sa jambe et de lui casser le genou... Ce genre de frappe était destructrice. Je finis par lui donner un coup de poing marteau encore au niveau de la mâchoire pour la lui briser. Résultats ? Mâchoire brisée, genou cassé et problèmes respiratoires.
Je fonçai très rapidement sur mon prochain adversaire, il était paralysé par la peur... Je me saisis d'un kunai pour venir lui trancher la gorge et ce fut tout aussi rapidement que je liquidai le reste des ennemis. Tous étaient par terre... Tous étaient mor... Non... Il restait le leader de ce groupe. Dans l'action, je n'avais pas remarqué que c'était celui que j'avais enchainé juste avant. Il ne pouvait pas vraiment bouger avec son genou cassé. Je me tournai vers lui, le regard sombre et déterminé... Il était allongé sur le dos avec seulement ses coudes pour s'élever, quasi de manière léthargique. Je m'approchai de lui, doucement, un peu de chakra s'échappa de mon corps... Je ne le contrôlai plus, il réagissait tout seul. L'instinct animal avait prit le dessus, le temps était figé, j'étais un prédateur.
Le leader mercenaire implorait mon pardon, me suppliait de l'épargner... Il me disait qu'il allait changer, qu'il allait se repentir. Je sentais la peu... Non la terreur monter, il savait pertinemment qu'il n'y avait pas échappatoire.

" Bordel mais t'es qui toi ? On dirait un démon..!! Je t'en supplie, épargne moi ! Je sais que j'ai fais du mal mais je vais arrêter c'est promis ! Pitié ! "

Je m'étais arrêté à son niveau, je le regardais dans les yeux. Je ne pouvais ressentir que du dégoût pour lui, cet homme était des plus méprisables.

" Pitoyable... "

D'un mouvement rapide, je lui arrachai le cœur. Ce dernier dans ma main droite, je contemplais ce théâtre qu'était la mort. Je restais immobile, un bruit vint m'interrompre... Je me retournai... Tsuki. Malheureusement, impossible de changer d'état d'esprit... Mon regard restait sombre et froid.

    


astridirecte




Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Goddess Key veut des partenaires 8D
» louna, la vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien.
» KANZUME GODDESS
» Artémis ø Goddess of the Hunt
» I'm your GEEK goddess

Sauter vers: