Une rencontre surprenante ( Pv Kushina & co ).
Partagez | 
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur


Un peu de repos
Être jinchuriki, ce n’est pas de tout repos... Certains pensent que c’est cool d’avoir un “ compagnon “ en soit, être une réserve de chakra ambulante, mais il n’en est rien. Être jinchuriki, cela signifie être seul, ou souvent le devenir. Subir le rejet d’autrui ou être l’objet de convoitises en tout genre. Pour ma part, je n’avais pas ce problème, car je l’ignorais depuis longtemps. Enfoncé dans un caractère d’enfant, je n’éprouvais aucune solitude ou réelle souffrance dû à cela, ou du moins, je l’ignorais, mettant de côté ce petit manque, ce fait que ma famille me manquait.

Bref, ce n’est pas de tout repos et pour cause, je sortais tout juste d’une traque qui s’était montrer particulièrement difficile et pour cause, à cinq contre un, ils avaient eu rapidement un certain avantage. Jinchuriki ou non, une arme planté dans le corps ça fait mal, surtout quand on n’a pas eu le temps de se défendre. Résultat des courses ? Je me retrouvais avec une blessure particulièrement peu plaisante au niveau des côtes et malgré mon chakra de bijû, les soins n’étaient pas des plus rapides.

Voilà donc plusieurs heures que je volais dans les airs d’une drôle de façon. Certes, ce n’était pas la meilleur façon de se “ cacher “ , mais c’est le seul moyen que j’avais trouver pour échapper à mes assaillants. Ces derniers avaient visiblement eu peu l’envie de me suivre jusque quand la contrée du pays du feu. En réalité, j’ignorais que j’avais pénétré cette terre mythique. Quoi qu’il en soit, ma blessure pansée que très peu, je me sentais pas au mieux de ma forme et cela se traduisait par une presque perte de connaissance.

Alors que je devais être seulement à quelques minutes - en vol - du village caché du feu, je vins m’écraser bêtement dans la forêt. L’impact n’avait pas été époustouflant, mais il aurait pu aisément attirer l’attention de quelques ninjas qui montaient une possible garde dans les environs. Si tel était le cas, sans nul doute que le Kage serait informé et il ne tiendrait qu’à lui de donner des ordres. Malheureusement, si des ninjas sensoriels étaient dans le coin et ajoutaient au rapport que la “ chose “ qui c’est écrasée est porteuse d’une immense quantité de chakra - chose pas très rassurante - tout pourrait vite devenir plus sérieux.

“ Merde... “
* Tu dois te cache et te soigner andouille ! *

Connerie... Me remettant difficilement sur mes deux jambes, je me trainais jusqu’à ce qui semblait être une grotte, une petite cachette rocheuse qui même si elle était utile ne serait que très inutile dans une partie de cache-cache, surtout si on compte le fait que derrière moi, j’avais laisser une petite trainée de sang indiquant clairement ma position.
M’écroulant donc contre la paroi rocheuse, je reprenais doucement mon souffle avant de simplement poser ma main sur ma blessure. Retirant rapidement la main, cette dernière était tâchée de sang prouvant que le saignement n’était pas arrêté. Tsss... Quel con, incapable d’apprendre des jutsus pour me soigner, vous y croyez vous ? Jetant au sol ma petite sacoche, je ne remarquais rien d’utile. Kunai, shuriken, poche avec une poudre cicatrisante et diverses babioles, rien ne pourrais m’aider actuellement. Allais-je succomber aujourd’hui ? Grognant intérieurement, je vins alors à retirer ma veste, puis mon haut blanc. L’enroulant comme une serviette, je vins alors l’enrouler autour de ma plaie et serrer le plus possible. Il me fallait gagner du temps, puis je verrais bien si je trouve un médecin dans le coin. La seule chose qui m’empêchait d’aller directement au village de Konoha - pourtant réputé pour être l’un des moins ... Barbare - s’était le fait que comme toujours, si je m’approchais en tant que Jinchuriki, ils voudraient me capturer et ça, c’est hors de question.

“ ... Je me demandais juste Nanabiche... Si je meurt... Tu y passes aussi ? “

Question sans réponse de sa part, il me laissait seul à réfléchir dans cette grotte le temps que je me remette les idées en place, loin d’imaginer la visite que j’allais avoir sous peu. Le destin allait se montrer bien capricieux en ce beau jour si mal partit.
© ASHLING
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 79
Date d'inscription : 21/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 115
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur


Une rencontre surprenante
De la fenêtre de la cuisine, Kushina pouvait apercevoir le soleil qui se levait à l'horizon et qui projetait ses magnifiques rayons orangés sur le village. Elle entendait les cris joyeux des enfants qui se hâtaient d'aller à l'école, les marchands commençaient à ouvrir leurs magasins, le pays du feu se réveillait. C'était un nouveau jour qui se levait à Konoha.
La cuisine était une pièce qu'elle affectionnait particulièrement dans la maison car la mère Uzumaki adorait mijoter des plats en tous genres, surtout pour Naruto et Minato. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle avait l'intention de se rendre à la forêt de Konoha aujourd'hui. Elle devait y récupérer des herbes qui lui permettront de faire un bon repas pour ce soir.
Le petit-déjeûner enfin prêt, la jeune femme s'apprêta à appeler son fils mais évidemment, celui-ci s'était déjà glissé en douce derrière elle pour s'emparer de deux beignets qui se trouvaient sur la table.


▬ « Naruto ! Petit chenapan ! » cria-t-elle en levant sa spatule en l'air, prête à lui donner un coup sur le crâne.


Mais le ninja orangé s'était rapidement éclipsé, il avait déjà ouvert la porte d'entrée et posé un pied dehors. Il ne souhaitait pas subir le courroux infernal de sa mère, comme il en avait l'habitude.


▬ « Merci pour les beignets, ils sont trop bons, héhé ! À ce soir ! » lança-t-il, arborant son éternel sourire innocent au visage.



▬ « Ce gamin..irrécupérable ! » soupira-t-elle.


---

Il régnait une atmosphère agréable dans la forêt de Konoha. Le vent frais faisait voleter gracieusement la longue chevelure écarlate de la Jinchûuriki tandis qu'elle continuait sa recherche d'herbes.
C'était silencieux, seuls les mumures des feuillages et les chants des oiseaux se faisaient entendre. 
C'était paisible. Bien qu'elle vivait à Konoha depuis son enfance, à chaque fois qu'elle venait dans cet endroit, un profond sentiment de nostalgie la submergeait entièrement. C'était ici que la kunoichi avait été attaquée par un garçon de l'académie car elle avait frappé son petit frère. Ses paroles lui revenaient en tête comme un écho, il lui avait dit qu'elle n'était qu'une étrangère et que c'était pour cette raison qu'elle ne deviendrait jamais une Hokage.
C'était ici que Kushina avait décidé qu'elle serait la première à changer les choses.
Même si elle n'avait pas pu accomplir son premier rêve, tomber amoureuse de Minato fut une aventure des plus merveilleuses.

Avec son mari à ses côtés, elle en oubliait presque le démon qui siégeait au fond d'elle, même si être l'hôte du démon renard à neuf queues n'était pas toujours une tâche aisée pour l'Uzumaki. Elle sentait parfois des regards soucieux et curieux se poser sur elle et elle entendait les quelques chuchotements lorsqu'elle passait à côté de certains habitants. Mais tant qu'elle avait sa famille près d'elle, le reste n'avait aucune importance à ses yeux.

Kushina gardait son regard irréversiblement rivé sur le sol, toujours à la recherche de ses herbes spéciales. Mais alors qu'elle s'apprêtait à changer de coin, ses prunelles rencontrèrent une tâche rouge sur la terre. Surprise mais aussi inquiète, la femme du quatrième Hokage leva les yeux et elle aperçut une traînée de sang qui allait jusqu'à l'entrée d'une petite grotte.


▬ « Dattebane ! »


Tout le monde à Konoha connaissait ce tic de langage qu'elle avait et qui la caractérisait tant. De nature curieuse, Kushina se dirigea vers la grotte et malgré la pénombre, elle put distinguer une silhouette. Il y avait bien quelqu'un ici, et il ne paraissait pas être au plus haut de sa forme. Sa respiration était saccadée, haletante. Il avait l'air vraiment mal en point, mais comment réagir face à un parfait inconnu ? Il n'était probablement pas de Konoha, et s'il s'agissait d'un ennemi ?
Kushina garda toutes ces possibilités en tête et sans aucune agressivité, elle demanda d'une voix sereine et assurée :


▬ « Vous êtes blessé ? Pourquoi est-ce que vous vous cachez ? »



Elle était assez craintive quant à l'identité de ce jeune homme, mais elle ne pouvait tout de même pas le laisser se vider de son sang sans rien faire.
Pourquoi saignait-il ? C'était ce qui avait frappé l'esprit de Kushina.



© NAELY


Dernière édition par Uzumaki Kushina le Sam 15 Oct - 17:25, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur


 
Un peu de repos
Seul dans cette grotte, je commençais à me poser des questions existentielle, ce qui est la preuve d’une très mauvaise chose. Mon compagnon ne répondait pas à mes questions car cela n’avait aucun intérêt. Je n’étais pas mort et cette blessure allait beau me laisser une belle trace, ça n’allait pas me tuer. Sauuuuuf, si je m’amuse à infecter la plaie et laisser ça sans rien faire. Bref, ce ne sera pas le cas... Essayant de nettoyer tant bien que mal la merde, j’entendis alors des bruits de pas approcher. Oh ? Des gens ? Déjà ? Cherchant une issue du regard, finalement, je me rendis compte que j’étais pris au piège. Arf, quelle plaie que de devoir se battre blessé et dans un lieu si restreint. Mais alors que je pensais à quelque chose de simple, voilà que mon compagnon semblait se raidir. Hm ? Pourquoi diable était-il stressé ? Alors que je me demandais bien des choses, c’est moi qui me raidit à mon tour en sentant quelque chose d’étrange, comme une brûlure à l’estomac. Se pourrait-il que ?

Calme... Ce n’est pas comme si j’étais nukenin de A à Z, pour preuve, même mon bandeau frontal n’était pas rayé - car j’avais la flemme de bien faire les choses - cependant, qui sait ce qui allait se passer. Dans un premier temps, c’est une crinière rougeâtre qui se présenta. Similaire à la mienne en terme de couleur, la longueur en revanche n’avait rien à voir. Une femme ? Ok, j’ai un peu de chance on dirais. Observant alors les orbes bleutées de la femme se présentant à moi, je l’écoutais me parler d’un ton totalement calme. Est-ce juste une passante qui a vu le sang et qui se montre curieuse ? Pourquoi diable est-ce que cette brûlure au ventre s’éternise et s’intensifie à chaque pas de plus de l’inconnue ?

* Nanabiche ... *
* ... Je n’en suis pas sûr. *

Ravalant ma salive, je regardais alors plus sérieusement cette charmante inconnue avant de retirer ma main de ma plaie. Le sang était encore présent et comme un idiot, je me frottais la nuque par simple réflexe, étalant un peu de ce liquide carmin sur ma peau.

“ Erf... On dirais que ma teinture a un peu merder aujourd’hui... “

Blague de merde qui n’avait pas vraiment pour but de faire rire, j’en serais le premier étonné si elle rigolait à ce genre de paroles à la con. Bref, revenant à l’instant présent et m’essuyant la main brièvement, je serrais un court instant les dents pour mettre de côté cette douleur qui me titillait l’esprit et le corps.

“ J’ai été attaqué par des brigands... Et même si j’ai réussis à les semer, j’en suis là. Q... Qui êtes vous ? “

Observant sa chevelure rouge, je vins à repenser à un détail. Lors d’une discussion avec mon père, ce dernier m’avait parler des Uzumaki. Ce clan que nous admirions d’une certaine façon tout en les considérant comme des “ rivaux “ mais amicalement parlant en terme de Fuinjutsu. Et il m’avait dit que la plupart d’entre eux avaient pour spécificité d’avoir les cheveux d’un rouge vif. Serait-elle une membre de ce clan ? Ravalant de plus belle ma salive, je retournais à l’assaut de ses yeux, la fixant et cherchant ce qui se cachait derrière ces derniers.

“ ... Auriez vous... De quoi soigner ? “


Même si je ne le précisais pas, les soins devaient être fait ici, car aller dans un village, s’était bien trop risqué. Mais là encore, je ne pouvais pas tout balancer comme si s’était une amie d’enfance en qui j’ai confiance. Détournant un bref instant les yeux, je continuais à discuter intérieurement avec mon ami.

* ... C’est vraiment possible que ? *
* ... Je te l’ai dis, je ne suis sûr de rien, mais si c’est vraiment ce que je crois... On est soit sauver, soit au fond du trou, reste sur tes gardes Ren. *

Et aussi idiot cela soit-il, je vins alors à rechercher une ultime fois le regard de la miss pour alors tendre ma main encore propre, non souillé par un quelconque sang.

“ ... Ren. “


Je tendais la main pour être sûre d’une chose, car si le contact physique avait lieu, je pourrais sans doute en être sûr et qui sait, si elle n’opposait aucune résistance, peut-être pourrions nous même découvrir mutuellement nos ... Compagnons ? Nanabiche ne comprenait pas encore mon idée et il la comprendrait que trop tardivement. Restais plus qu’à savoir qui se cache peut-être dans ce corps de personne semblant fort aimable.  
© ASHLING
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 79
Date d'inscription : 21/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 115
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur


Une rencontre surprenante
Quelle était cette sensation étrange que Kushina ressentait en elle ? Comme si quelqu'un ou quelque chose l'avait liée à cet individu en l'espace de seulement quelques secondes. Ce n'était pas douloureux mais simplement...perturbant. Si dérangeant qu'elle devait effectuer un effort considérable pour ne pas hurler son éternelle expression pour prouver son désarroi.



En entendant la blague du blessé, un léger sourire étira les lèvres de l'Uzumaki aux longs cheveux rouges. Bien évidemment, ce n'était pas sa bêtise qui l'avait faite rire, mais s'il était d'humeur à dire ce genre de sottises, alors cela signifiait qu'il n'était probablement pas aussi mal en point que Kushina l'avait pensé. Et c'était une bonne chose car il pourrait certainement s'en sortir. Mais cependant, une question assez dérangeante ne cessait de lui titiller l'esprit : Pourquoi des brigands s'en prendraient-ils à un seul jeune homme ? Bien que la belle pouvait paraître sympathique et aimable, elle n'était pas dupe. Bien consciente que ce garçon ne lui avouait pas l'entière vérité, Kushina décida, pour le moment, de ne pas lui demander la véritable raison pour laquelle il s'était caché dans cette grotte. Peut-être déciderait-il de la lui révéler par lui-même ? Et de toute manière, même s'il s'agissait d'un ennemi, il ne pourrait pas se battre dans cet état. Il n'était pas proche de la mort mais cependant, la façon dont il serrait les poings, la sueur qui perlait sur son front et dégoulinait lentement le long de son visage, ses paupières à moitié closes, c'étaient là des signes qui prouvaient que ce jeune homme était à bout de forces.
Elle lui adressa alors un sourire plein de compassion et lui lança :


▬ « Sortez. Je devrais pouvoir faire quelque chose ! »



Elle ne pourrait rien faire tant qu'ils resteraient dans cet endroit humide et dépourvu de lumière.
Après un moment d'absence assez étrange de la part du blessé, il lui tendit une main amicale en lui révélant son nom, et ce fut sans aucune hésitation que la belle Kunoichi la saisit et en fit de même.



▬ « Uzumaki Kushina ! »


À peine leurs doigts s'étaient-ils effleurés que cette sensation étrange se réveilla au creux de son estomac une nouvelle fois. Celle-ci s'était ranimée au simple contact physique qu'elle avait eu avec ce dénommé Ren.  Mais bon sang... qui était-il ? Quel pouvoir cachait-il en lui ? Cela avait attisé la curiosité de la femme du Yondaime qui devait, par tous les moyens, se retenir de lui poser ces questions.
Chaque chose en son temps, se força-t-elle à se rentrer dans la tête.


Tandis que Ren prenait place sur le sol à l'air libre, Kushina vérifia dans sa sacoche si elle avait de quoi panser cette plaie sur ses côtes qui le faisait souffrir. De nature prudente, l'hôte de Kyûubi était toujours en possession d'un kit médical lorsqu'elle sortait de chez elle, si jamais une attaque imprévue avait lieu.

Après s'être agenouillée aux côtés du jeune homme, Kushina releva délicatement son t-shirt jusqu'au niveau de la blessure. Une grimace se forma sur le visage de la belle. En effet, ce n'était pas très joli à voir.
Elle s'empressa alors de lui administrer les premiers soins basiques, et ce, sans attendre son accord. C'était une impulsion maternelle qu'elle avait développé depuis la naissance de Naruto. Dès qu'il était blessé, elle n'attendait pas une seule seconde pour s'occuper de lui.



▬ « Je tiens cependant à vous préciser que je ne suis pas médecin ! Cela servira seulement à vous dépanner, mais il faudrait que vous vous rendiez à l'hôpital de Konoha au plus vite. »


Après avoir désinfecté la plaie, Kushina s'empara d'un rouleau de bandage et commença à lui bander la blessure pour éviter une hémorragie. Comme elle l'avait précisé, cela ne servira qu'à atténuer la douleur durant un temps, mais ça deviendrait vraiment compliqué s'il ne se contentait que de ça.

Une fois qu'elle eut terminé, l'Uzumaki aux cheveux rouges abaissa le t-shirt tâché de sang de Ren et rangea son matériel dans sin sac.
Maintenant, elle pouvait enfin poser cette question qui lui brûlait les lèvres depuis sa rencontre avec cet intriguant jeune homme. Elle devait avoir gagné sa confiance désormais en le soignant. Elle avait pu lui montrer qu'elle ne comptait pas lui faire de mal, alors peut-être, par chance, accepterait-il de lui avouer la raison pour laquelle il s'était fait attaquer ?



▬ « C'est fini. Maintenant dîtes-moi la vérité...pourquoi est-ce que des brigands s'en sont prit à vous, à un seul garçon ? »


Le regard bleuté de Kushina plongea dans celui, fatigué, de Ren. Elle ne savait pas pourquoi, mais au plus profond d'elle-même, elle avait l'intime conviction que sa réponse aurait un lien avec cette sensation étrange qu'elle ressentait en sa présence.

Please. Tell me the truth and only the truth...


© NAELY
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur


 
Un peu de repos
Cette personne semblait douce, mais il ne faut pas se fier aux apparences comme on dit. Ainsi, j’attendais de voir si certaines doutes étaient réels ou non et quand nos doigts se touchèrent ... J’eus la confirmation. Il y avait comme un “ lien “ très faible mais existant qui me confirma cette fameuse chose. Je n’osa finalement pousser plus loin l’investigation par mesure de précaution alors qu’elle se présentait à moi. Kushina... Uzumaki ? J’eus un léger sourire en entendant ce nom de famille. Une Uzumaki. On peut dire que le destin me faisait une fleur haha. Sortant de là donc, je me mettais à disposition pour être soigné comme elle pouvait. Me laissant donc faire, je lui faisais légèrement confiance sur ce coup.

Grimaçant quand ça piquais, je restais immobile durant la manipulation et je tentais de ne rien montrer. Elle était douce dans ses gestes, et je l’en remerciais du mieux que je pouvais. Quand celle-ci eu terminée, je faisais quelques mouvements pour voir quand ça me faisais ou non mal avant de la regarder en coin tandis qu’elle me prodiguait quelques conseils. Erf... Un hôpital de village ? J’allais vite être reconnu comme étant un jinchuriki... Je me mis à réfléchir en douceur, alors qu’elle me fixait et m’implorait de lui dire le pourquoi du comment. Erf... Comment suis-je censé lui dire hein ? Visiblement elle allait pas me lâcher si je ne disais rien et je n’étais pas apte à m’enfuir. Pris au piège avec ce qui semble être une gentille personne.

“ Et bien... “

Par où commencer hein ? Plongeant mon regard dans le sien, finalement, je me mis à me contenter de soupirer longuement. Je réfléchirais à une façon de fuir plus tard selon le degré de danger dans lequel je m’engouffre...

“ Disons que je suis spécial. Au point que certaines personnes ont un certain intérêt en mes ... Capacités ? Ouep... On peut dire ça, capacité. “

Tourner autour du pot est-il vraiment nécessaire ? Après un petit moment de silence, je vins à soupirer de plus belle. Si je ne disais rien, ce serais elle qui poserait mille questions à m’en donner la migraine, alors autant éviter cela non ?

“ ... Je suis un Jinchuriki. “

Boom, ça tombe comme ça et pourtant, nul doute, vu le regard et le ton employé; je ne mentais pas. Je lui avouais cela en connaissant les risques que j’encourais, à savoir une capture plus que facilitée dans le cas présent. Restais à voir ce qu’elle ferait de cette information.  
© ASHLING

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une légende amérindienne surprenante...
» La force des Uzumaki / Kushina Uzumaki
» Kushina Sand, devenue Storm - Citoyenne
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...

Sauter vers: