Partagez | 
avatar
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
Messages : 405
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 5977
PE:
210/300  (210/300)

Voir le profil de l'utilisateur
My son...    Dim 31 Juil - 2:01

Training our future
RP 01 - Relationnel
Certains parents profitent du temps libre qu'ils ont avec leurs enfants pour jouer avec, ou bien passer du bon temps tranquillement dans leur demeure familiale par exemple. Pour les Yōsei, ce n'était pas tout à fait ça. Les jours où les deux parents et leur fils étaient libres se faisaient rares, entre les missions des uns et des autres, surtout depuis qu'Aji était devenu un Genin. Lorsque tous étaient en repos, ils s'entrainaient ensembles. Aji était un jeune garçon prometteur, mais les conditions actuelles du pays n'étaient pas les plus propices au développement des jeunes pousses du village.

Le but du jeu aujourd'hui était de réussir à vaincre un clone aqueux de Maō. Se saisissant d'une poignée de shurikens dans sa poche, il les lança droit vers le double de son père. Sans se déplacer, le clone fit un geste horizontal de son bras droit, catapultant une volée de gouttes d'eau en direction des armes blanches de son enfant. Il fit mouche pour chaque, stoppant nette la salve d'armes en l'air. Il avait cependant joué dans le jeu du jeune genin, qui avait utilisé un Shunshin pour parcourir en un instant la distance le séparant du clone. Il lui adressa alors un coup de pied ascendant, qui prenait la direction du menton du double d'eau. Ce dernier stoppa le geste sans grande difficulté en se contentant d'y interposer sa main. Un coup de genoux dans l'estomac du jeune garçon le repoussa à quelques mètres.

Si tu veux mettre plus de force dans ton coup, il te faudra t'y prendre autrement. L'idée était bonne, mais l’exécution, moins.

Souriant, heureux d'être coaché par son père en direct, le jeune garçon repris sa passe d'armes en se relevant suite à l'attaque qu'il venait de subir. Saede était également présente, observant la scène. Les deux entraînaient à tour de rôle leur petit garçon, et le sien viendrai bien assez tôt. L'heure du repas de midi approchait à grand pas et, ce jour-ci, la cuisine avait été signée Maō. Rien de bien extravaguant, faute de mieux, mais il ne fallait pas croire qu'il laissait sa femme s'occuper de tout. Les deux se partageaient toutes les tâches quotidiennes et savaient parfaitement s'adapter aux obligations de l'un ou de l'autre.
Invité
Invité


Re: My son...    Dim 31 Juil - 4:42


Time Is Running Out

              Une mauvaise mère, selon toi. Une mère absente, entre missions et devoirs envers ta nation, tes engagements politiques et ta ferveur à ton combat contre les détenteurs de kekkai genkai, une mère rigide et exigeante qui ne montre aucune affection ou délicatesse envers son rejeton, en reproduisant l'exact schéma de ton ignoble père. Ô oui, une mère plus que détestable. Tu te réconfortes en pensant que Maō lui montre plus d'intérêt, plus d'espoirs concernant son futur et surtout davantage d'attention concernant son évolution en tant que ninja. C'est vrai que ton mari est un bon père, lui aussi absent, mais qui prend plus de temps que tu ne peux le faire pour éduquer votre fils, d'une manière plus pédagogue et moins abrupte. Tu préfères rester en silence, placide, pour montrer ton mécontentement. Il t'arrive d'être incisive, trop, à lui faire presque perdre confiance en lui. Ce n'est à la fois qu'une façade, au fond tu rêves qu'il soit un grand ninja, au fond tu veux qu'il soit meilleur et aussi bon que pouvait l'être ton frère, aimant et particulièrement doux, sans aucune rage au fond de son cœur, de l'autre tu préférais te détacher, de peur qu'un jour... qu'un jour tu en souffres à en crever, parce que la chair de ta chair se mourra encore une fois. Une énième fois. Une forme de lâcheté que tu sembles combler par Maō éternel pilier de ton existence misérable.

Il t'arrive de regretter certains de tes choix, tout comme ta cécité, parfois tu aimerais pouvoir voir le visage de ton amant, celui de ton fils dont tu ne pourrais sûrement te lasser. Un physique que tu tentes d'imaginer perpétuellement, bouffer, dévorer par l'image de ton frère sans vie, la gorge tranchée... Par le visage déconfis de ton père, bousculé, en deuil, dévasté par ta victoire, par toi. Un frémissement parcourt ton corps, un plaisir innommable que de voir la rage dans son regard. Puis le regret s'efface au profit de toutes ses capacités sensorielles que tu as acquises à force d’entraînement et de volonté, peu de personnes pouvant te défier en ces termes là. Ça t'a rendu plus puissante que jamais.

Dans les tréfonds de tes pensées, quelque chose semble t'en sortir doucement. « Si tu veux mettre plus de force dans ton coup, il te faudra t'y prendre autrement. L'idée était bonne, mais l’exécution, moins. » Tu en avais oublié la journée d'entraînement de ton fils, te montrant trop en retrait pour paraître intéressée et tu sentais le regard de ton amant se poser lourdement sur toi pour reprendre la suite. Ce qui te pousse à te lever et te diriger vers eux deux. Tandis qu'Aji prenait de la distance, courant pour récupérer les divers objets perdus au loin, tu en profitas pour glisser deux mots à Maō. « Tu n'as rien remarqué ? » Tu fis une pause, courte, comme à ton habitude lorsque tu commences une conversation comme gênée de parler - n'étant absolument pas dans ta nature de te montrer bavarde. « Ça fait quelques jours qu'il semble beaucoup plus déterminé à combattre, à nous montrer ses derniers exploits... » Au fond tu redoutais beaucoup de choses à travers cette détermination. Il y aussi cette peur incontrôlable qu'il se fasse enrôler trop vite, qu'il s'égare dans ses choix et dans ses actions, qu'il se trompe de voie. C'était pour ça, en vrai, que tu aurais aimé ne jamais rien ressentir, ne jamais connaitre la peur... Parce que la plus grande était celle de ton propre sang.

Un kunai fusa en ta direction, rien que le son de l'air tranché.. La cécité avait cet autre atout d'avoir développé d'autres sens, comme l'ouïe infaillible. Tu le stoppa de la main, les yeux toujours posés dans les pupilles de ton mari, bien que tu ne puisses pas même entrevoir son faciès. Le temps avait réussit à forger entre vous une complicité et une connaissance de l'autre nette et sans bavure, si bien que rien qu'en un souffle tu savais ce qu'il ressentait au fond de lui, sans avoir l'utilité de voir ses expressions faciales. Tu entends tout. « Tes pas sont lourds, tu mets du temps à l’exécution et tu attaques comme un faible. Bravo Aji. » Lui aussi, tu pouvais distinguer rien que le moindre souffle, et cette fois-ci, il semblait déçu. « Mais regarde mes doigts, ils saignent.. C'est déjà un bon début ! » Pour la première fois depuis bien longtemps, un sourire se marquait sur ton visage, tandis que tes doigts ensanglantés tendirent le kunai en la direction d'Aji pour qu'il le reprenne. Tu es donc en capacité de faire des compliments... Inconcevable.

AVENGEDINCHAINS
avatar
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
Messages : 405
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 5977
PE:
210/300  (210/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: My son...    Jeu 4 Aoû - 18:24

Training our future
RP 01 - Relationnel
A la première remarque de sa femme, Maō fut quelque peu surpris. En effet, il ne semblait pas parvenir à voir ce à quoi elle faisait référence, il ne put donc retenir un questionnement à ce sujet.

Hum ?

En effet, elle avait raison. Aji se donnait plus qu'avant. C'est en souriant d'avantage que le bras droit du Mizukage constata que ce qu'il prenait comme une simple progression jusqu'alors était perçu comme un gain de détermination par sa moitié. A vrai dire, elle n'avait pas tout à fait tord si on regardait le jeune enfant sous cet angle là.

Je m'en demanderai presque lequel de nous deux a des yeux...

Riant doucement, il ne put s'empêcher de constater le Kunai lancé vers Saede. Il n'était cependant pas inquiet, si une simple arme envoyée ainsi pouvait représenter un danger pour elle, sa femme ne serait pas l'une des ninjas les plus haut rang du village. C'est donc sans esquisser le moindre mouvement qu'il l'observa intercepter l'arme blanche de leur fils. Il ne manqua tout de même pas de noter qu'elle aurait simplement pu le dévier ou l'éviter complètement plutôt que de choisir de se blesser volontairement - sans doute pour laisser un impact plus fort dans l'enseignement d'Aji.

Si on avait dit à Maō il a dix ans, qu'il serait plus doux avec leur enfant que ne l'est Saede, il aurait éclaté de rire tant cela pouvait lui sembler absurde à l'époque. Maintenant, cela l'amuse, mais pour d'autres raisons. Il avait appris, depuis de nombreuses années, à connaître la kunoichi de Kiri et aimait à penser qu'il connaissait des facettes d'elle, qu'elle-même ne soupçonnait pas l'existence. Ainsi, même si la première réflexion de la mère de famille, à l'égard de son fils, fut légèrement cinglante, Maō savait pertinemment qu'elle allait poursuivre avec une note d'encouragement.

Alors que le jeune genin s'empressa de rattraper son arme et de poursuivre son entraînement, l'éminence grise de Kiri se leva pour s'approcher de sa chère et tendre. Saisissant sa main ensanglantée, il entreprit de lui penser doucement sa blessure superficielle après avoir nettoyer sa main avec un peu d'eau. Il en profita pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.

Ne soit pas trop dure...

Comme dit au dessus, Maō connaissait particulièrement bien sa femme, sa manière de penser, sa vision des choses, et plus particulièrement sa vision d'elle-même. C'est avec ça en tête qu'il termina sa phrase après une courte pause.

Avec toi-même.

L'entraînement poursuivait son cours et Aji semblait commencer à éprouver quelques peines lors des échanges avec le Mizu Bunshin à l'image de son père. Il ne s'agissait là que d'un combat "hors cursus", et le fatiguer pour les jours à venir où il serait en mission était sans doute peu profitable pour l'évolution du garçon.


Saede, que dirais-tu d'arrêter là pour le moment et d'en profiter pour manger ?
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 297
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
PE:
18/500  (18/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: My son...    Mar 23 Aoû - 7:04

Correction  -  Mao

Positif


Entraînement en famille, j’aime le concept, l’idée était bonne, malheureusement, elle n’a pas pu être développée…


Négatif


‘’ les plus haut rang ‘’ Tu as oublié les ‘’s’’. Bon, je ne vais pas chipoter, le français est bien bon. Hormis que le tout soit court, c’est bien fait.


Gains


 5 PE




Contenu sponsorisé


Re: My son...    
Page 1 sur 1

Sauter vers: