[Bureau de Hanzô] Rencontre avec la Salamandre
Partagez | 
avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 22
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1195
PE:
18/300  (18/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsqu'un message était arrivé au temple signalant que le chef d'Ame, Hanzô de la Salamandre, requérait un entretien avec un représentant du Temple du Bois Bleu, les prêtres furent étonnés. Le gouvernement avait toujours laissé la petite communauté en paix, tant que ses membres effectuaient leur quota de missions, comme tous les autres Amejin. La religion étant quelque chose de très personnel et varié à travers le monde, ceux qui s'y intéressaient venaient plutôt rencontrer les prêtres... au lieu de les convoquer. Mais voilà, ce n'était pas n'importe qui, non plus.

Momiji avait été désignée pour se rendre au Village Caché de la Pluie, où elle verrait le chef d'état. Ainsi, elle s'était mise en route. Le voyage n'avait pas été aussi long que ce dont elle se souvenait, mais elle s'était tout de même arrêtée deux fois en chemin. Le premier village qu'elle traversa venait de terminer la construction d'un pont de bois pour enjamber la rivière à côté duquel il était installé. Lorsqu'elle avait fait comprendre qu'elle était une prêtresse de Shinsei, et qu'il s'agissait d'une divinité de la nature, on lui avait demandé si elle pouvait bénir leur pont, afin qu'il résiste mieux au temps et aux intempéries que le précédent. Évidemment, elle avait accepté. Elle parla aux villageois du Temple du Bois Bleu, qu'ils connaissaient uniquement de nom, et leur annonça qu'elle n'y retournait pas tout de suite, ayant des affaires à régler à Ame.

La deuxième fois qu'elle s'arrêta, ce fut pour partager le repas et la compagnie d'un groupe de marchands et leurs gardes qui allaient dans la même direction qu'elle. La nuit fut sympathique, et même s'ils n'écoutaient que poliment son exposé rapide des différentes divinités osmietistes, ils restèrent plus ouverts d'esprit que la plupart des bornés auxquels elle avait l'habitude de faire affaire. Elle ne put s'empêcher de penser à Hanzô... l'avait-elle déjà rencontré en personne? De mémoire, les cérémonies importantes du temple qui requéraient un représentant de la capitale s'étaient toujours contentées d'un conseiller, d'un lieutenant ou d'un autre politicien sous la botte du chef d'état. Lorsqu'elle avait passé du temps à Ame en tant que genin, elle n'avait jamais rencontré Hanzô non plus, et elle avait l'habitude de recevoir ses missions directement au temple, des mains du Grand Prêtre, qui les recevait lui-même par correspondance.

En arrivant enfin à proximité d'Ame, et ce plus rapidement que les marchands qu'elle avait laissés derrière elle, elle fut accueillie par une pluie dense mais légère. Les gouttes lui tombaient sur le visage en une myriade de petits chocs humides, mais elle ne ressentit pas les impacts, la preuve, pour elle, que le déluge était bon en ce jour. D'autres fois, la pluie aurait pu être plus dure, plus froide, accompagnée d'un vent ou d'un brouillard transpercé de gouttes. Elle avait entendu un dicton qui disait qu'"À Ame, il y a autant de pluies que d'habitants." Voilà qui expliquait peut-être l'origine du nom du Village Caché. Pour Momiji, la pluie était une caresse que lui envoyait Shinsei, sa divinité titulaire. Patron de la nature et de ses caprices, Shinsei faisait la pluie et le beau temps. Les prêtres shinseistes interprétaient la pluie pour y lire les intentions de leur divinité, mais Momiji trouvait qu'interpréter tous les éléments de la nature était de trop, puisque les divinités pouvaient créer sans arrière pensée, et une pluie pouvait avoir pour seul sens d'apporter de l'eau en un lieu donné. Cependant, elle connaissait le langage de l'eau, et l'averse qui l'entourait en ce moment pouvait très bien être lue... si tant qu'elle avait un sens précis. Elle était dense mais douce, ce qui, habituellement, signifiait qu'un événement important mais neutre allait avoir lieu. Il allait avoir des conséquences à long terme, mais ni bonnes ni mauvaises, ou alors trop complexes pour être interprétées de manière manichéenne. Les gouttes tombaient dans un bruit changeant, passant de sa gauche à sa droite avant de revenir devant elle. D'autres l'auraient trouvé assourdissant, mais Momiji, elle, y retrouvait les signes qu'elle avait appris à discerner. Dans ce cas, le mouvement du chant de la pluie, à l'opposé d'une averse immobile et dont l'intensité était la même partout, lui signifiait que l'avenir était incertain, et que les événements à venir pouvaient jouer un rôle important dans son déroulement. Si elle avait vraiment cherché à discerner quoi faire, elle aurait écouté ces changements dans la pluie, en se positionnant face au nord, afin de percevoir quand elle allait sur chacun des points cardinaux, et traduire ces mouvements en indices quant au comportement à suivre. Enfin, l'odeur soulevée par la pluie donnait, elle aussi, une partie de message à interpréter, ainsi qu'une indication de l'humeur de Shinsei. La température, par rapport à la saison, donnait l'influence des autres divinités dans les affaires à venir, mais il était toujours difficile de discerner de laquelle il s'agissait.

Mais Momiji ne lut la pluie que pour s'exercer à cet art ancien, et non pour en tirer des indices sur un comportement à suivre. Elle, comme beaucoup d'autres jeunes prêtres, pensait que les divinités ne communiquaient pas en tout ce qu'elles créaient, et qu'une pluie qui devait être lue le faisait savoir. Comment? C'était difficile à dire, mais les prêtres ne se posaient pas trop ce genre de questions. Le soupir divin qui l'arrosait en ce moment ne fut donc pas retenu, et ses messages imaginaires d'avenir neutre et incertain vite oubliés.

Enfin, elle arriva à l'entrée du Village Caché. Elle fut frappée par l'ambiance obscure de cette ville, qui ne correspondait pas à ses souvenirs d'enfance, de l'époque où elle habitait chez son oncle pour se rendre tous les jours à l'académie. Peu d'habitants n'étaient visibles dans les rues, alors que l'après-midi venait juste de commencer. Elle n'avait aucune réminiscence d'Amejin fuyant l'eau de pluie, et cela la chagrina légèrement, de voir comment les gens pouvaient changer en même pas vingt ans. Enfin, elle avait beaucoup changé elle-même, mais...

Son état d'esprit contradictoire la fit sourire malgré elle. Ce fut ainsi qu'elle se rendit en direction du bâtiment où Hanzô l'attendait. Elle arriva sous un large porche et prit quelques secondes pour se faire plus présentable. Elle était certes une prêtresse de la nature (et, donc, de la pluie), mais elle était aussi un peu coquette, et préférait se montrer sous le meilleur jour possible quand elle le pouvait, surtout s'il fallait se trouver face au chef d'état: c'était la base que de se faire présentable.

Un homme vint lui demander qui elle était dès qu'elle franchit la porte du haut bâtiment.

"Je suis Shinkyo Momiji, prêtresse du Temple du Bois Bleu. J'ai été convoquée par Sanshôuo no Hanzô.
-Un instant."

Il s'éloigna, la laissant sur place avant de revenir, quelque minute plus tard, un petit sourire poli sur le visage:

"Vous êtes attendue, je vais vous conduire immédiatement.
-Merci beaucoup."

La rencontre n'attendait plus, et, alors que sa tenue dégoulinait encore sur le sol, Momiji monta découvrir l'homme le plus puissant d'Ame.
avatar
雨 | Ame no Dannin
雨 | Ame no Dannin
Messages : 44
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 440
PE:
14/1000  (14/1000)

Voir le profil de l'utilisateur



Rencontre avec la Salamandre



Du haut de la haute tour du gouvernement d’Ame, le chef de ce village pluvieux observait par la fenêtre les terres sur lesquelles il règne. De son perchoir, il pouvait regarder loin à l’horizon. À l’est, il se disait souvent que d’ici, il serait aisé de voir le sommet du temple du bois bleu à condition que le temps soit dégagé. La météo ne le permettait donc jamais, pour ainsi dire. Puisqu’une bruine continuelle venait voiler le paysage de ce beau pays. L’habitude permettait aux habitants de cette terre de ne pas y trouver à redire, de toute façon que pouvaient-ils y faire ? Il n’était pas rare qu’Hanzô se questionne sur son pays. Comment un endroit où la pluie tombe tous les jours pouvait supporter la présence d’un temple dédié à des dieux qui de toute évidence ont abandonné le pays ? La question devait rester en suspens dans l’esprit du vieil homme.

En parlant de dieux, toute sa journée allait être accaparée par des questions théologiques. Guère croyante, La Salamandre ne croyait qu’en son idéal de paix, une sorte de philosophie de vie plus qu’une divinité. Il connaissait quelque croyance que les habitants du monde prônaient. La volonté du feu à Konoha par exemple, même si sa signification restait obscure pour le dirigeant de la pluie. Le sujet qui retenait l’attention de notre Amekage concernait un groupe secret sévissant directement depuis Ame, un groupe religieux. L’Akatsuki lui causant bien des problèmes, il n’allait pas laisser un deuxième groupuscule naitre. C’est dans cette optique qu’il avait fait convoquer un membre du temple du bois bleu, en matière religieuse c’était eux les experts.

La raison de cette convocation n’était pas seulement pour parler de cette situation. Dans l’esprit d’Hanzô, le temple en lui-même était un problème, un nid de doutes pour le vieux combattant. Il devait savoir de quel côté ils étaient, il connaissait d’avance la réponse qu’ils donneraient. Un discours plein de langue de bois, il en était sûr, cela dit il n’est pas n’importe qui, il a les moyens de faire parler n’importe qui sur cette terre. Alors qu’il ruminait sur ces questions de croyances, une jeune femme se présenta à lui.

Hanzô – Shinkyo Momoji, je présume ? Venez-vous assoir – dit-il en désignant le siège en face de son bureau – Nous devons parler de quelques affaires urgentes.

Il ne s’agissait pas d’une question, ni même d’une invitation. L’ordre avait été donné, premier test que le chef d’Ame prévoyait de donné à la jeune femme. Elle ne le savait pas, mais sa venue avait été largement simplifié par les gardes de la tour, elle était passée outre de nombreux points de passage afin de la mettre en confiance, cela dit Hanzô n’était pas stupide ainsi un contingent de garde se tenait prêt à intervenir. Ils n’entendraient rien à la discussion mais seraient prévenus par un mécanisme caché sous le bureau de l’Amekage au moindre problème.

Hanzô – J’espère que vous avez bon voyage mais pardonnez ma rudesse, je n’ai pas le temps pour parler de telle banalité d’usage. Comme je vous le disais, j’ai des affaires urgentes à régler avec vous. Dans un premier temps, votre temple… jusqu’à maintenant je n’ai jamais eu à m’en plaindre et j’espère, après notre conversation, que cela va continuer ainsi.

Son regard se faisait lourd de sous-entendu que la jeune femme en face de lui n’avait surement pas relevé. Sa compréhension ne saurait tarder car Hanzô reprit la parole.


Hanzô – Malgré ses longues années d’existence et mes rencontres d’antan avec des représentants de votre ordre, j’ai peu d’informations sur vos agissements… un problème facile à régler, parlez-moi de votre temple, votre ordre et de vos pratiques. J’ai besoin de savoir à qui j’ai à faire.


© Naely


avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 22
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1195
PE:
18/300  (18/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Elle entra. La Salamandre était prête à la recevoir, et lui indiqua qu'elle pouvait s'asseoir d'une voix dure et autoritaire. Non, le vieil homme lui avait donné un ordre clair, comme il aurait pu lui ordonner de ressortir pour revenir une autre fois car il n'avait pas envie de parler à ce moment. Avant même qu'elle n'ait eu le temps de fermer la porte derrière elle, des gardes l'avaient fait pour elle, limitant son champs d'action à l'approche de la chaise qui l'attendait. Elle finit par s'y asseoir, se doutant que le chef d'Ame n'avait que faire de voir ses meubles mouillés par une invitée trempée par la pluie.

Dès qu'elle eut pris sa place, il continua en interrogeant Momiji sur le Temple du Bois Bleu. Ses contacts étant très limités avec le gouvernement, il était normal qu'Hanzo ait à lui poser quelques questions à ce sujet. Il devait savoir à qui il avait affaire, disait-il, et c'était normal. Il avait dit qu'il ne s'agissait là que de la première raison pour laquelle il l'avait faite venir, et lorsqu'il se tut pour laisser la prêtresse parler, celle-ci ne se demandait déjà plus ce qu'il voulait vraiment d'elle: si Hanzo de la Salamandre demandait une présentation du Temple du Bois Bleu, elle allait la lui donner, quelles que puissent être les raisons derrière ces interrogations. Elle commença donc:

"Monsieur..."

Elle s'interrompit un court instant. Disait-on "Monsieur" à cet homme? Il n'attendait certainement pas de titre pompeux comme "Votre Seigneurerie", "Votre Majesté" ou "Votre Grandeur", mais tout de même... Voyant qu'il ne semblait pas gêné par son début, mais éventuellement par son arrêt de deux secondes, elle enchaîna pour ne plus s'arrêter avant la fin:

"Vous le savez, je suis une prêtresse du Temple du Bois Bleu, plus précisément une prêtresse de Shinsei, la divinité de la nature. Nous vénérons quatre autres divinités, qui ont chacune leur corps de prêtres dévoués. Il y a Amenko (divinité de la santé et de la force), Karo (de l'amour et de l'art), Jashin (de la guerre et du meurtre) et Mino (du savoir et des changements). Si Jashin est considéré comme étant une divinité aux pulsions mauvaises, elle doit être respectée au même titre que les autres. Chacun, en soi, connait une partie obscure de comportements sauvages dans lesquels Jashin puise sa source d'adorateurs. Chacune de ces divinités possède un reflet négatif qui doit être connu et respecté également, même s'il ne s'agit pas des expressions habituelles de ces dieux. Le négatif de Jashin, £egok-Jacin est en réalité un côté honorable, le seul reflet que nous vénérons plus que sa divinité globale."

Après avoir présenté très rapidement le panthéon osmietiste, Momiji continua en parlant de la communauté de son temple:

"Au Temple du Bois Bleu, nous sommes de nombreuses familles installées autour du bâtiment central, le temple en lui-même. S'y déroulent les cérémonies osmietistes, qui réunissent les représentants des cinq divinités, mais aussi des manifestations de culte spécifiques à certaines de nos figures divines uniquement. Nous sommes ouverts à tout étranger voulant nous rejoindre. Il bénéficie alors du gîte et du couvert au sein du temple, mais se doit de participer aux activités demandant des bras, comme l'agrandissement des infrastructures, et à certaines séances de prières. Il y a déjà eu par le passé des athées ayant rejoint le temple pour s'y abriter à moindres frais, mais refusant d'ouvrir leur esprit à notre spiritualité. Vous comprenez, nous n'avons rien contre les philosophies différant de notre religion, mais nous préférons être tous unis dans notre croyance au sein du Temple."

Une courte pause lui permit de récupérer son souffle avant de reprendre:

"Le Temple du Bois Bleu est mené par le Grand Prêtre Terasa Jōmon depuis vingt ans maintenant. Il préside à toutes les cérémonies, quelle que soit la divinité célébrée. Les prêtres n'ont pas beaucoup de rangs pour se distinguer. Les jeunes sont initiés à l'âge de dix ans, et deviennent prêtres à l'âge de dix-huit ans, où ils choisissent la divinité qui leur correspond le plus parmi les cinq du panthéon. C'est un choix très personnel, qui suit souvent beaucoup de méditation et de prière. En parallèle à cela, l'immense majorité des prêtres du Temple du Bois Bleu sont également des ninjas d'Ame, comme vous le savez. Ils passent un bout de leur jeunesse ici-même à s'entraîner et à progresser, avant de rejoindre le temple. Ils rejoignent ensuite en général une équipe de genin à la campagne, sous les ordres d'un juunin qui peut être un prêtre, mais ce n'est pas toujours le cas. De là, leur carrière de ninja se fait majoritairement par correspondance avec Ame, mais sinon, ils la vivent comme tout autre ninja fidèle au Pays de la Pluie. Parmi les prêtres-ninjas de chaque ordre est élu un champion, qui représente celui-ci dans les combats rituels et lorsque l'honneur du temple est en danger. On appelle ces cinq gardiens les ocertan, et j'ai l'honneur d'être la championne de Shinsei au Temple du Bois Bleu. Nous ne sommes pas les chefs de nos ordres respectifs, mais nous représentons tout de même un devoir important, et une fierté, depuis que les prêtres sont formés en tant que ninjas."

Momiji avait fait une rapide présentation en sautant d'un sujet à l'autre sans réelle transition, mais elle craignit soudain qu'elle n'ait fait trop long. Après tout, rien de tout cela n'était un secret, et elle avait particulièrement en crainte qu'il ne lui dise que ce n'était pas ce qu'il avait demandé. Après s'être arrêtée, elle demanda donc:

"Monsieur, j'espère que je n'ai pas trop coupé d'informations, et que le résumé correspondait à ce que vous demandiez. Si vous avez des questions sur n'importe lequel des points évoqués, je peux vous renseigner avec plaisir!"

Sous son sourire poli, Momiji se demanda où cette entrevue allait mener. Au fond, il aurait pu obtenir toutes ces informations, et bien d'autres renseignements dont Momiji n'était peut-être même pas au courant, en demandant à d'autres personnes travaillant - et enquêtant - pour lui.
avatar
雨 | Ame no Dannin
雨 | Ame no Dannin
Messages : 44
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 440
PE:
14/1000  (14/1000)

Voir le profil de l'utilisateur



Rencontre avec la Salamandre



La salamandre avait écouté la jeune femme avec attention. Il avait fait mine d’en savoir peu sur ce fameux temple et ses coutumes, en réalité, les connaissances d’Hanzô sur ce lieu étaient bien plus grandes. Il avait envoyé de nombreux espions, aussi bien en observation éloignée qu’en observation participante. En somme, il connaissait déjà tout ce que la prêtresse exposait dans ce monologue où la passion, ou bien était-ce la foi se demandait le dirigeant d’Ame, se lisait sur le visage de l’interlocutrice. Le sexagénaire sentait qu’il avait bien fait de faire appel à ce culte pour régler ses problèmes, il était doublement content qu’ils aient envoyé cette jeune femme.


Hanzô – Je vois. Il y a, effectivement, un point dont j’aimerais que nous discutions. Apparemment, vous acceptez tout le monde au sein de votre temple tant qu’il travaille, c’est bien ça ? C’est très généreux de votre part mais j’y vois un problème de sécurité. Comme vous le savez nous vivons dans un monde dangereux.

Hanzô marqua une pause, se tourna vers la fenêtre du bureau afin d’y observer la pluie tomber à grosse goute. La pause se prolongeait alors qu’il réfléchissait discrètement. Un doute l’assiégeait quant au ton à employer face à cette prêtresse. Il avait besoin d’elle, bien plus qu’il voulait se l’admettre mais en même temps, d’autre solution pouvait être trouvée. La situation dans le pays était trop préoccupante pour une épreuve de force, surtout si un nouveau parti entrait dans la partie, il allait falloir se débarrasser d’eux discrètement et pour cela l’aide du temple était obligatoire. À contre cœur, La Salamandre se résigna et poussa son interrogatoire là où il voulait en venir réellement.

Hanzô – Je vais être franc ! Est-ce que vous recevez dans votre temple des membres de l’Akatsuki ? Est-ce que vous les soutenez d’une quelconque manière ?

La question avait été posée, plus rien ne pouvait faire disparaitre ces mots à présent. Certes, il avait été rude dans ses questions et surtout dans la signification de ces dernières. Au fond, la réponse l’importait peu, c’était l’avis de la jeune femme qui l’intéressait. S’il s’avérait que le temple soutenait l’Akatsuki, Hanzô y aurait mis son grain de sel en faisant de ce temple une nouvelle source de sa propagande anti-Akatsuki. Pour le moment, il restait face aux carreaux de sa fenêtre, le regard dans le vide, attendant la réponse de la jeune femme. Le moment important de la rencontre entre ces deux personnes allait bientôt arriver.

© Naely


avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 22
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1195
PE:
18/300  (18/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Ayant suivi la présentation en préparant ses interrogations, Hanzô n'attendit pas vraiment avant d'interroger sa prêtresse d'invitée. D'abord, avaient-ils des soucis de sécurité, en laissant entrer et s'installer parmi eux des étrangers? S'il savait! Enfin, probablement le savait-il réellement, mais la réponse allait être rassurante, elle en était sûre. Et puis, plus directement: le temple avait-il des liens avec l'Akatsuki? Drôle de question... mais dont la réponse n'était pas aussi simple que ce que Momiji aurait aimé.

Après cette dernière question difficile, Momiji attendit un petit moment pour préparer ses réponses, surtout afin de s'assurer que son interlocuteur n'allait pas poser une nouvelle question juste avant. Finalement, alors que le chef d'état attendait qu'elle reprenne la parole, elle commença à répondre, enchaînant les différentes questions afin de relancer la discussion par la suite, s'il le voulait.

"Nous avons eu des problèmes avec des étrangers à plusieurs reprises, le dernier grand souci ayant eu lieu pendant mon enfance. Voilà vingt ans que le temple n'a plus subi d'attaque, par exemple. Nous avons des ninjas qui sont spécialisés en la détection de chakra et qui sondent les arrivants étrangers. De toute manière, les étrangers qui désirent s'installer au temple sont acceptés et encouragés, mais ils ne bénéficient pas des enseignements internes, encore moins des techniques développées par nos ninjas. Seuls leurs enfants, dont l'éducation est entièrement confiée à nos prêtres jusqu'à ce qu'ils soient en âge de rejoindre l'académie de ninjas ici, à Ame, se verront le privilège d'être traités comme membre du peuple du Temple du Bois Bleu."

Faisant une courte pause comme pour signaler qu'elle en avait fini avec la première partie des interrogations de Hanzô, Momiji reprit assez vite, d'un ton plus sérieux encore:

"Concernant l'Akatsuki, je dois vous avouez que ce groupe m'inquiète, au même titre qu'il dérange les prêtres. Officiellement, le Temple du Bois Bleu ne s'occupe pas de la politique du Pays du Déluge, puisque ce que nous voulons plus que tout est la paix, et suivre le gouvernement en place est la manière la plus simple d'y accéder. Nous n'avons aucune raison de croire que vous faites quoi que ce soit de mal au point qui nécessiterait une rébellion, et en sommes plus qu'heureux. En revanche, tout le monde n'est pas d'accord avec nous, et les ennemis d'Ame seront donc les ennemis de la paix... et donc les nôtres aussi. Cependant, nous ne tolérons aucun conflit au sein même du temple. Nous n'avons jamais identifié un membre de l'Akatsuki en son sein, mais si cela devait arriver, il serait chassé au plus vite, puis probablement dénoncé si cela peut se révéler utile. Mais comme nous vivons assez loin de la capitale, il aurait certainement quitté le pays avant que le message ne vous atteigne."

Momiji était trop honnête pour courber ses réponses afin de plaire au plus au chef d'Ame, mais elle était consciente que la suite de leur entrevue se basait sur son appréciation de ses paroles. S'il n'appréciait pas que les prêtres n'acceptent pas d'attaquer un rebelle au sein du temple, il pouvait leur demander de changer leur liste de priorités... et elle n'était pas sûre que de comment Grand Prêtre réagirait à cette requête.

La prêtresse n'était  pas encore totalement sèche, et elle se demandait s'il allait la renvoyer affronter la pluie aussi vite. La véritable raison de leur rencontre n'avait pas encore été évoquée, et Momiji se doutait bien qu'il ne s'agissait pas d'un simple interrogatoire de curiosité...
avatar
雨 | Ame no Dannin
雨 | Ame no Dannin
Messages : 44
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 440
PE:
14/1000  (14/1000)

Voir le profil de l'utilisateur



Rencontre avec la Salamandre



La paix, alors que la jeune femme évoquait cette notion, une tempête d’émotion nostalgique émergea dans l’esprit de La Salamandre. Lui aussi chérissait la paix de ce monde à une époque. Que faisait-il à présent ? Son possible pour la maintenant seulement dans son pays. Malgré ce que pouvait en dire l’Akatsuki ou ses autres détracteurs, il ne cherchait que la sécurité de son peuple. Oui, il usait de stratagème peu orthodoxe, dans certains cas, mais c’est un sacrifice qu’Hanzô était prêt à faire pour la paix. Il parvenait donc à comprendre les sentiments de la jeune femme et de son ordre. Les paroles de la prêtresse avaient-elles suffi à ce qu’Hanzô ait confiance en elle ? Non, surement pas. Cela suffisait seulement à aborder la véritable raison de sa convocation.

Hanzô – Vos réponses me suffisent, pour le moment. Je connaissais déjà tout cela, vous n’avez que confirmé la position de votre temple. Il y a certains points qu’il faudra qu’on aborde en temps voulu. J’aimerais aborder un autre sujet avec vous, un sujet tout aussi délicat. Sachez que personne ne nous écoute dans ce bureau car c’est un sujet sensible. J’ose espérer de votre non-implication d’ailleurs.

Le chef d’Ame marqua une pause afin que ces mots ont la percussion adéquate dans l’esprit de la religieuse.

Hanzô – Il semblerait qu’un groupe séparatiste, non affilié à l’Akatsuki, du moins pour ce que l’on sait, ce soi créé au sein même du village. S’il ne s’agissait que de cela, votre présence n’aurait pas été nécessaire, non. Le problème dans ce cas c’est qu’ils semblent appartenir à un culte que nous n’arrivons pas à identifier. La proximité de votre temple pourrait être la raison qu’un groupe religieux extrémiste cherche à prendre le pouvoir. En d'autres termes, votre convocation est afin de vous confier une mission.

Le vieil homme observait la jeune femme, essayant de décrypter le comportement de celle-ci.

Hanzô – Vous ne serez pas seule pour une telle mission. Il semblerait que l’ennemi ait une certaine force de frappe alors mon bras droit vous secondera. Il sera de votre ressort d’enquêter et de découvrir qui ils sont. Ils sont des ennemis d’Ame, des ennemis de la paix, j’ose espérer que leur élimination ne sera pas contradictoire avec vos croyances ?

La Salamandre attendait d’en savoir plus sur les pensées de la jeune femme avant de continuer d’énoncer cette mission.


© Naely


avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 22
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1195
PE:
18/300  (18/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Voilà ce dont il s'agissait! Des soucis religieux au sein même d'Ame! Momiji comprit mieux la raison qui avait poussé le chef d'état à lui poser certaines questions. Si un groupe de cultistes séparatistes sévissait dans sa capitale, il était normal pour lui d'avoir des craintes ou au moins des idées obscures concernant son temple. Les cultes dissidents n'étaient cependant pas rattachés au Temple du Bois Bleu, alors que celui-ci tenait à garder ses distances avec toutes les religions négatives... tout en les combattant autant que possible.

La prêtresse afficha un air entendu alors que son supérieur ultime lui annonçait ses intentions. Il voulait d'elle qu'elle participe à une mission contre un groupe de traitres aux influences religieuses, si pas également inspiré par des pulsions divines. Elle commençait à imaginer de quel genre de culte il pouvait s'agir. Des cinq divinités osmietiennes, Jashin ne donnait pas de cultistes assez manipulateurs pour organiser de telles manigances. Ceux de £egok-Cinsei n'auraient rien à faire à Ame même, à moins de chercher à raser la ville... mais dans ce cas, ils n'auraient rien à y faire réellement. Non, les cultes déviants les plus faciles à imaginer en train de comploter étaient ceux de £egok-Amenko, de £egok-Karo et surtout de £egok-Mino. Ces derniers révéraient le trait d'intelligence de leur patron à travers les intrigues, la manipulation et la traitrise en général. Pour ces détraqués, contrôler le plus possible revenait à avoir l'esprit le plus puissant. Pour eux, Mino était une divinité ne s'intéressant qu'à l'application perverse de l'ingéniosité, et tout assassinat orchestré dans le but d'accorder quelques privilèges est un sacrifice rituel, et tout mensonge une prière.

"Monsieur, je vous assure que le Temple du Bois Bleu n'a aucune implication dans un quelconque complot voulant du mal, à vous ou à n'importe qui. En revanche, toute expression déviante du culte de l'Osmietisme est notre ennemie. Si vous craignez que ma vision de paix ne m'empêche d'affronter ces traitres, ne vous inquiétez pas pour ça: je vois bien que la paix n'atteindra jamais le monde tant qu'il y aura des ennemis de celle-ci, et toute dissidence tend à créer des ennemis, n'est-ce pas? Si je peux vous aider à mieux comprendre ces ennemis de l'ombre, j'en serai heureuse. De plus, je serais honorée de rencontrer votre bras droit. Travailler avec lui garantit une traque pleine de succès, je n'en doute pas."

La championne de Shinsei était satisfaite de la tournure que prenaient les événements. Elle se doutait que la non-implication politique de son temple puisse paraître trop belle pour être vraie aux yeux de Hanzô, mais elle ne pouvait rien faire pour paraître plus honnête que ce qu'elle n'était déjà. Comme elle n'avait eu aucune connaissance de la présence d'une organisation de traitres hérétiques à Ame, il lui avait fourni une information très importante. Il craignait bien sûr qu'elle ne puisse agir contre lui, car il s'agissait là d'un ennemi différent de l'Akatsuki, aux mœurs éventuellement incompréhensibles, et fermée aux négociations... mais même s'il s'agissait d'un repaire de mercenaires jashinistes ou d'un laboratoire de dangereux partisans de £egok-Cinsei, Momiji ne reculerait plus, à présent qu'elle connaissait le danger, la souillure que représentaient ces personnes.

"Vous venez de me donner une mission qui me fait beaucoup plaisir, monsieur. Je dois vous avouer que même si vous ne m'aviez que demandé des informations concernant ces cultistes, j'aurais probablement communiqué leur existence à Terasa Jōmon, le Grand Prêtre, qui m'aurait demandé de revenir afin de les surveiller, voir de les éliminer. Vous vous en rendez probablement compte, mais les cultes déviants et dangereux sont les seuls véritables ennemis du Temple du Bois Bleu. Alors que notre religion tolère toutes les fois étrangères, elle enseigne la paix, et toutes ces cellules divergentes semblent s'accorder sur ce point: la volonté divine n'a que faire de la paix... j'aime leur montrer à quel point elles ont tord."

Elle se rendit compte qu'elle souriait, et tenta de se contrôler. Après tout, elle était face à Hanzô, le chef du Pays du Déluge. Il lui tardait de rencontrer son bras droit. Quand voulait-il l'envoyer en mission? Elle n'osait pas lui poser la question, de peur de paraître impatiente, car cela la ferait passer pour une insouciante... mais c'était à lui de partager avec elle les détails qu'il jugeait importants.
avatar
雨 | Ame no Dannin
雨 | Ame no Dannin
Messages : 44
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 440
PE:
14/1000  (14/1000)

Voir le profil de l'utilisateur



Rencontre avec la Salamandre



La jeune prêtresse semblait ravie de la tournure de cette discussion. De son côté, La Salamandre commençait également à l’être. Il avait exposé son problème et cela avait été réceptionné par son interlocutrice avec professionnel et même avec de l’engouement. Hanzô avait alors sorti un parchemin d’un tiroir de son bureau, ce parchemin était l’ordre officiel de mission.

- Shunkyo Momiji, j’aimerais que vous lisiez ce parchemin, il s’agit de la mission officielle. Une fois lue, mémorisé la attentivement car je suis contraint, par sécurité, de conserver cet intitulé de mission à mes côtés. Si quelqu’un de mal avisé vous voyait avec et parvenait à la lire, toute l’intégrité de cette entreprise serait ruinée.

Le vieux ninja donna alors le parchemin à la Kunoichi. D’une voix impérieuse, La Salamandre appela un garde. Ce dernier eut pour mission de prévenir le Fléau de la pluie qu’une nouvelle mission venait de lui être confiée.

- Il va en avoir pour une dizaine de minutes, le temps pour vous de mémoriser votre mission. J’espère que vous comprenez chaque terme employé. N’oubliez pas qu’une discrétion absolue est souhaitée. Il y a de forte chance que votre coéquipière de mission ne soit pas adepte de la furtivité, tâcher de lui rappeler qu’il s’agit d’un ordre direct émanant de son supérieur, cela devrait la ramener au calme. Je ne connais pas non plus l’opinion qu’elle a vis-à-vis de vos croyances, tacher de ne pas vous opposer pour le bien de cette mission. Je serais intransigeant quant à sa réussite. En cas d’échec… et bien il est inutile d’en parler pour le moment.

Ils attendirent encore quelques minutes dans le bureau avant que le garde revienne. Une fois prêtes, Hanzô autorisa la prêtresse à quitter la pièce. L’avenir du village se trouvait entre les mains des deux femmes les plus puissantes du pays, c’est non sans espoir que La Salamandre observait l’extérieur de son bureau par le biais de la fenêtre. La pluie tombait, comme toujours.


© Naely


avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 108
Date d'inscription : 24/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Correction

Positif - Momiji


Tu as une très bonne plume ! Ce qui est également plaisant, c'est l'ensemble des éléments que tu as créés (je suppose?) autour de ton personnage. N'ayant pas eu l'occasion de lire ta présentation, j'ai beaucoup aimé l'univers que tu as aménagé autour de ton personnage. De plus, le jeu avec Hanzô est super intéressant pour la mission qu'il te confie au final. Le contexte d'Ame s'étoffe, c'est super !



Négatif - Momiji


Rien à signaler, c'était vraiment bien. Pas de soucis d'orthographe, grammaire, tout est bien écrit. Chapeau.



Gains - Momiji


18 PE



_____________________________________

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Mon Beau Bureau
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Sauter vers: