[MISSION RANG S] L'appât du gain [Feat Ryôtenbin no Ônoki]
Partagez | 
avatar
風 | Suna no Chûnin
風 | Suna no Chûnin
Messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 50
PE:
23/200  (23/200)

Voir le profil de l'utilisateur


L'appât du gain

Récemment, la tête du Daimyô a été mise à prix. Nombreux risquent d'être attirés par un tel gain, aussi le Tsuchikage nous avait demandé de le transférer à Iwa. Malheureusement, à mi-chemin, nous fûmes pris en embuscade et n'eûmes d'autres choix que de nous retrancher, de nous replier. Nous avons réussi à fuir pour enfin nous cacher dans l'optique de défendre au mieux le Daimyô. Aussi nous requérons votre aide au plus vite!! Nous ne pourrons pas tenir encore longtemps, et vous savez ce que vaut la mort d'un Daimyô !!! Plusieurs Nukenins sont là. Beaucoup trop. Tout notre groupe ne peut espérer remporter cette bataille. Nous comptons sur vous Tsuchikage-sama !

Commanditaire
ANBUs

Récompense
500 Ryos





L'appât du gain

∆ Feat. Sandaime Tsuchikage ∆



En temps normal, Iwa était un village plutôt calme. La journée actuelle semblait conforter cette idée. Matsuda ne frôlait pas la crise de nerfs. Il était confortablement installé dans on bureau, détendu et serein. Ce matin, un voleur avait été arrêté. Le bougre avait tenté de subtiliser un bijou sur une étale. Rien de bien passionnant. Irrémédiablement, le directeur de la section Défense et Sécurité avait rempli les papiers de son incarcération. Dans la nuit, il passerait passerait un sale quart d’heure et le lendemain il irait rejoindre la prison officielle du village. S’il était une chose évidente, c’est que Matsuda ne faisait jamais dans la dentelle. En dehors de cela, rien d’autre n’avait fait le moindre bip sur le radar de l’Atsuji. Plus les heures passaient, plus il savait que cette journée prendrait bientôt fin. A tel point que vers l’heure de dîner, il commença à préparer ses affaires.


C’est alors que le sort se déchaina. Sans prévenir, le Tsuchikage en personne entra dans le bureau de Matsuda. Le vieil homme était furieux. Sans dire un mot il jeta un parchemin au visage de l’estropié. Bien que décontenancé, le directeur ne perdit pas une seconde pour lire ce dont il retournait. Quelle ne fut pas sa surprise en apprenant ce qui se passait. De grands yeux étonnés, Matsuda se frottait le menton. Le transfert du Daimyo avait été entreprit avec des hommes de confiance. Au total, dix membres des forces spéciales composaient son escorte. Les ennemis devaient vraiment être très nombreux pour qu’ils en arrivent à un envoyer un appel à l’aide si désespéré. Faisant suite à la lecture du rouleau, Onoki ordonna à Matsuda de se préparer pour partir dans l’heure. Le temps jouait contre les Iwajins, tous les deux le savaient. Lorsque le Tsuchikage sortit du QG, le directeur fit de suite rassembler ses hommes.


« La situation est grave. Il y a eu un accroc lors du transfert du seigneur. Nous partons Tsuchikage-sama et moi le secourir. Je vais avoir besoin de vous. Watari, tu restes au village, j’ai confiance en toi. Veille sur Iwa aussi bien que moi. Les autres, formez la brigade d’intervention, vous avez moins d’une heure pour me retrouver aux portes. EN AVANT ! »


Avant de pouvoir partir hors du village, Matsuda devait faire quelque chose. En vitesse, il se rendit à son domicile. Asuna voulut commencer à lui hurler dessus pour son retard mais il ne répondit pas. Instantanément, elle comprit que quelque chose n’allait pas. Aussi vite qu’il le pouvait, le shinobi handicapé changea sa prothèse pour celle dont il se servait en missions. Cela fait, il revêtit son uniforme. Fin prêt, il alla de suite rejoindre les portes du village. Cela lui prit bien plus de temps qu’aux autres à cause de la lenteur de sa jambe. Une fois arrivé, il vit que ses hommes étaient déjà prêts. Sa brigade d’intervention personnelle se composait de son escorte de quatre ANBU habituelle à laquelle se greffait des hommes de la section. L’on comptait notamment des experts en plusieurs domaines. Pour l’occasion, il y avait deux spécialistes de la sensorialité, un médecin et un assassin. Le reste des hommes, au nombre de dix, étaient simplement des jônin sous les ordres de Matsuda. Fin prêt, le directeur était à la tête de son groupe de seize ninjas. Quelques minutes plus tard, le Tsuchikage arriva avec son escorte personnelle, composée quant à elle de dix-huit hommes. Un total de quinze ANBU, deux senseurs et un télépathe. Cette troupe était réputée comme étant la force d’action d’élite la plus puissante de tout le village.


Au pas rapide, tout le beau monde se mit en route. Les trente-six Iwajins n’avaient pas une minute à perdre. Pour que Matsuda ne ralentisse pas le groupe, il monta sur le dos d’un de ses ANBU. L’homme en question était une véritable armoire à glace habituée à faire transiter le directeur Atsuji d’un endroit à l’autre de cette manière. Alors que le trajet devait durée toute une journée en temps normal, il ne dura que la moitié. Ceci étant, cette rapidité se paya par un gros état de fatigue une fois tous les hommes arrivés à destination.  Les hommes accompagnant le seigneur étaient justement en train de combattre lorsque le groupe fit son apparition. S’en suivit une très courte bataille. Si la victoire avait été si simple à atteindre cette fois, cela tenait au fait que les assaillants étaient très peu nombreux. En voyant, le Tsuchikage, le chef de l’équipe chargée d’escorter le seigneur posa le genou à terre avant de faire son compte-rendu.


« Onoki-sama, ravi de vous voir. On allait pas s’en sortir ici. Le groupe que vous venez de voir ce n’était rien de plus que du menu fretin. C’est incroyable, il en arrive sans cesse, on arrive pas à les compter. La plupart sont assez faibles, mais sur la durée, nous allions succomber. »


Ayant prit notes des informations de l’homme, Onoki alla voir si le seigneur était en bon état. C’était le cas, par chance. Certes, il avait ici et là quelques contusions, mais rien de dramatique. Rien qui ne puisse menacer sa survie dans l’immédiat. Sans perdre de temps, Onoki demanda à Matsuda de créer une zone de sécurité. Le directeur s’en étonna. Il pensait que son chef voudrait fuir avec le Daimyo. Seulement, le Tsuchikage avait une autre idée en tête. Au lieu de fuir et ternir l’image du village, il voulait que l groupe reste ici et détruise toute les forces ennemies. Si l’on pouvait venir sur les terres du pays de la Terre et attenter à la vie du seigneur, et faire fuir en prime les ninjas d’Iwa, combien de temps le village tiendrait-il ? Onoki ne voulait pas que cela arrive, mais il devait protéger le seigneur, pour cela, Matsuda était l’homme de la situation.


N’ayant aucun droit de contester les ordres directs de son chef de village, Matsuda s’exécuta. Il rassembla ses hommes et leur demanda de construire une forteresse de terre. Les spécialistes du doton devaient en peu de temps réussir à former une immense muraille de roche circulaire. Le tout ferait un cercle d’un kilomètre de diamètre. Cela ne fut bien sûr pas compliqué. Cette première étape accomplie, Matsuda ordonna aux senseurs de se mettre sur les murailles et surveiller les mouvements ennemis pendant que tous ses jônin devaient mener la garde. Sortant de sa sacoche un parchemin, le directeur fit apparaitre une tente qui s’y trouvait scellée. D’un autre, il fit sortir une myriade de parchemins explosifs de sa confection personnelle. Il les remit aux membres des forces spéciales pour qu’ils aillent miner les terrains alentours à la muraille. Bien évidemment, pendant que les Iwajins s’établissaient, les ennemis continuaient de tenter plusieurs incursions. Aucune ne se concrétisa.


Une chose inquiétait Matsuda. Tout semblait bien facile. Comme si depuis que tout le monde était arrivé, les assaillants n’envoyaient que leur chair à canon. C’était comme si tout cela n’était en fait que des meutes de chiens assoiffés de sang. Tout cela dans le seul but de les affaiblir un peu avant d’attaquer pour de bon. Que fallait-il en penser ? Matsuda n’étant pas un bon combattant, il restait avec son escorte personnelle aux côtés du seigneur. Le front n’était pas son domaine. Pire que tout, il n’avait aucun sucrerie à déguster et commençait à en être en manque. Cette mission était vraiment un supplice pour l’estropié, cela ne faisait aucun doute. Les yeux toujours vides malgré la situation, Matsuda se rapprocha du Tsuchikage.


« Le calme avant la tempête. Ils arrivent. Devons nous les attendre sagement ? Mes pièges les ralentiront légèrement. Nos murailles aussi, mais cela ne sera pas éternel. Quels sont vos ordres ? »


© ciitroon
avatar
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
Messages : 405
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 5977
PE:
210/300  (210/300)

Voir le profil de l'utilisateur



Legion

PNJs, joués par Maō

Les défenses de Matsuda sont prêtes à temps, toutes les forces d'Iwa sont en place dans ce fort défensif de fortune. Les senseurs sont actifs et surveillent en permanence. Toutes les défenses que tu as voulu mettre en place ont eut le temps d'être préparées. Pendant un temps donné, les petites attaques prennent fin. Comme vous le pensez, c'est le calme avant la tempête.

ILS ARRIVENT !

Votre fort ayant pour but de protéger le Daimyo comprend environ 30 ninjas d'élite d'Iwa. Les senseurs du Tsuchikage déterminent alors qu'une centaine d'ennemis se profil à l'horizon. Tous attaquent la façade Sud de votre défense de fortune. Naturellement, pour faire face à une telle vague d'ennemis, la majorité des forces en présence se préparent de ce côté là de votre forteresse miniature.

C'est alors qu'un des senseurs a les yeux qui s'écarquillent, tournant la tête d'un coup sur le côté, il perçoit quelque chose de terrible. Fonçant immédiatement pour voir de ses propres yeux, il ne comprend pas ce qu'il aperçoit. Vous êtes tous les deux interpellés aussitôt à ses côtés. Un seul homme fait marche vers le fort.

Tsuchikage-sama... Celui-ci... c'est étrange... son chakra... Son corps possède de nombreuses sources différentes.

Un homme de taille plutôt grande marche lentement vers vous. Il est habillé de manière très noble et prend même la peine de protéger son visage au teint blanc des rayons du soleil avec une petite ombrelle. Du coin de l'oeil, l'homme aperçu ses camarades activer des notes explosives semblant être cachées dans le sol. Poursuivant calmement sa marche, il semblait à même de discerner où elles étaient entreposées, tant il n'en activait aucune.

Notre nom... est Légion.

Sa voix était étrangement audible, il n'étais pas très loin, mais ce n'était pas un cri. Piochant dans sa poche, il lança rapidement plusieurs Kunais autour de lui après s'être arrêté un instant. Chaque Kunai se plante dans le sol autour de lui, chacun activant une note explosive laissée là par Matsuda. L'explosion cumulée génère un épais nuage de poussière qui vous masque la vue un instant, mais le senseur reste concentré si bien que vous savez que votre adversaire n'a pas bougé, cependant, il a lancé un objet dans les airs.

Un Kunai siffle dans les airs attirant avec lui une parcelle du nuage de poussière qui avait englobé l'homme solitaire. Par sa trajectoire, ce Kunai n'inquiètera personne. Peut-être était-ce un signal pour d'autres ninjas ? Lorsqu'il atteint l'apogée de sa trajectoire aérienne, ce Cheval de Troie explose à son tour, libérant d'innombrables autres Kunais qui tombent vers le sol à leur tour. L'effet est tel qu'ils semblent à même de couvrir une zone similaire à celle du fort que vous avez construit.

La fumée ayant enveloppé Legion se dissipe alors, et il est toujours debout devant vous, toujours impassible, observant votre réaction à sa première attaque.


/// PS : Voici Legion : Image

Récap:
 

Codage © Guru
Invité
Invité



l'appât du gain



Matsuda & Maô (PnJ) & Ônoki


La panique était totale, complète. Jamais Ônoki ne s'était senti aussi dépassé par les événements. Jamais. Même sa rencontre avec Madara ne l'avait pas autant retourné, et pourtant Dieu sait que cet événement marqua sa vie à jamais. Et pour le coup, l'heure était vraiment grave. Le transfert du Daimyô avait été organisé par des hommes de confiance, une escouade d'élite composé de dix des meilleurs agents du village. Et pourtant... Il leur été arrivé une embûche et pas des moindres : ils avaient été embusqués et faisaient leur possible pour préserver la sécurité du seigneur. Cela dit, ce n'était pas une tâche aisée. Les ennemis étaient vraiment nombreux et la résistance avait dû se replier et se cacher le temps d'alerter les autorités du village.

Le Tsuchikage ne se déplaçait en dehors du village qu'en de rares occasions. Lorsque cela arrivait, il fallait craindre le pire, et c'était le cas. Le dirigeant d'Iwa avait été envoyé sur une mission de rang S afin de protéger leur fidèle Daimyô. Furieux comme jamais, le vieillard aigri s'était rendu dans les bureaux du chf de la section Défense du village, Atsuji Matsuda. Sans un mot, il lui jeta le parchemin reçu quelques minutes plus tôt. Sans prendre la peine de l'attendre, il alla convoquer LA force de frappe du village. Une équipe de dix-huit ninjas allait le suivre jusqu'à ce qu'ils en décousent. Quinze ANBUs, deux senseurs et un télépathe entouraient la Balance qui régla les derniers préparatifs avant d'arriver aux portes du village.

Son acolyte était arrivé quelques minutes plus tôt, cependant. Accompagné par son escouade personnelle de quatre ANBU, il avait pris la liberté d'y ajouter douze autres hommes, dont des assassins, des senseurs et un médecin, sans compter les autres Jûnins sous ses ordres. Cela devrait suffire à couvrir leurs arrières, mais il ne fallait pas oublier à quel point l'ennemi était imposant en nombre. Il leur fallait donc être très attentif et ne pas faire de vent. C'était très important et pourtant tout le monde savait qu'Ônoki adorait se donner en spectacle tout en imposant sa suprématie. L'heure n'était clairement pas à la rigolade.

Le pas de la troupe était rapide, mais le plus âgé surplombait tout le monde, lévitant. Cela lui permettait d'anticiper le moindre problème, de loin. Sécurité supplémentaire. Lorsque qu'ils arrivèrent sur place, ils se rendirent rapidement compte que les hommes protégeant le Seigneur étaient déjà en train de combattre. La bataille fut rapide, mais c'était notamment dû au nombre très faible d'opposants. Le chef de la brigade posa le genou à terre et s'exprima directement au Tsuchikage, le ton grave. Le concerné lui attribua, pour seule réponse, un hochement de tête, décidé à rapidement en finir. Cette racaille n'avait rien à faire sur ses terres! Suite à ça, il prit quelques notes et alla voir l'état du Daimyô. Par chance, celui-ci n'avait rien.

Il demanda alors à Matsuda de créer une zone de sécurité et aux différents experts Doton de créer un campement de fortune. Cela ne prit que peu de temps, et cela aurait pu être bien plus rapide s'il s'en était occupé lui-même. Malheureusement, il ne pouvait se permettre de gaspiller ne serait-ce qu'une once de chakra. Il se devait d'être parfaitement opérationnel pour la suite des événements. Aussi, pour palier à tout, il donna d'autres directives à tous ses hommes, mais garda ses deux senseurs autour de lui. Ils allaient être bien plus utiles que prévus. Matsuda demanda ce qu'ils allaient devoir faire, sachant qu'ils arrivaient. Ônoki ne bougerait pas de la forteresse ; le Daimyô nécessitait son entière protection.

« On reste ici. Qu'ils viennent nous déloger, je les attends ! »

Le plus dur était à craindre. La ligne de front hurla l'arrivée de l'ennemi. Une centaine d'ennemis, selon les senseurs, arrivait dangereusement. Cela allait être dur à gérer, mais le quasi centenaire avait l'intime conviction qu'il en était capable. Il croyait en ses troupes également. La volonté de la Pierre était présente en chacun de leur cœur et c'est ce qui allait leur offrir la victoire ! Soudain, un senseur écarquilla les yeux. Du jamais vu. Jamais Ônoki n'avait vu une telle terreur dans le regard d'un homme comme celui-là. Sa tête pivota sur le côté et désigna un homme vêtu de blanc et d'une ombrelle. La classe et la prestance de ce dernier n'étaient clairement pas à démontrer. Le senseur ajouta que l'homme qui s'avançait tout doucement possédait... plusieurs chakra. Décontenancé mais pas moins concentré, il sentit des frissons le parcourir. Plusieurs chakras... Comment était-ce possible ?! Quelques temps après, l'homme mystérieux déclina son identité. Legion... CHAQUE Chakra... Le surnommer Gôtô aurait pu être une idée aussi. Mais il n'était pas là pour l'admirer. Il devait se ressaisir !

D'autant que l'autre venait de s'avancer de manière à faire péter les parchemins de Matsuda sans se blesser, histoire de créer un parfait nuage de fumée.

« Un senseur.. ? »

Puis un kunai trancha l'air, vers le haut. Probablement une distraction histoire de distraire tout le monde ? Aussi, Ônoki gardait son regard fixé sur l'emplacement où se trouvait « Legion » auparavant. D'après le senseur, celui-ci n'avait pas bougé. Mais... Le kunai explosa et une multitude d'autres kunais s'en échapèrent. Le plus stupéfiant est que personne n'avait rien vu venir. Le tout ouvrait une proportion de terrain juste énorme, il serait impossible de tous les avoir d'un coup. Le cerveau du vieillard bouillait comme jamais, et il avait la solution. Il lui suffisait de les détourner de manière à ce que cela ne blesse personne. La Balance fit alors quelques signes et souffla promptement afin que la multitude de kunais soit déviée du champ de bataille et surtout du Daimyô. Restait à savoir si cela suffirait à réellement repousser cette première offensive...

Ônoki n'était pas spécialement confiant pour le coup. Il ne voulait l'admettre mais là, il n'était pas serein. Cet adversaire était bien trop mystérieux et semblait beaucoup trop redoutable pour un Nukenin lambda. Peut-être n'était-il pas si banal que ça, mais restait le fait qu'il n'avait jamais eu vent de son existence. Comment devait-il composer avec tout ça ? Déjà, il allait devoir s'assurer que sa Daitoppa ait repoussé la quasi totalité des armes de jets. Ensuite, il aviserait. Sens en alertes et mains jointes, il était plus prêt que jamais.

(c) AMIANTE



Récap:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
水 | Kiri no Jônin - Bras droit
Messages : 405
Date d'inscription : 18/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 5977
PE:
210/300  (210/300)

Voir le profil de l'utilisateur



Legion 2

PNJs, joués par Maō

La réaction du Tsuchikage est suffisamment rapide pour empêcher le pire. Son Futon dévie la trajectoire des Kunais. La plupart s'entrechoquent et explosent les uns contre les autres, d'autres chutent sur le sol mais sont assez repoussés par le souffle pour ne même pas affecter le fort de terre protégeant le Daimyo.

Ninjutsu. Fûton. Séquence Mudras mémorisée. Utilisation alternative possible.

Legion procède immédiatement par lancer un Shuriken devant lui. Cette fois-ci, la trajectoire semble directement prendre pour cible le Tsuchikage, cependant la distance séparant le Nuke-Nin de la forteresse de terre semble trop élevée pour un jet d'arme efficace. Composant une série rapide de Mudras, il active le Shuriken Kage Bunshin, démultipliant les shurikens en d'innombrables armes. Cependant, il enchaine alors par une autre série de mudras, une série qu'Onoki vient à peine de composer quelques instants plus tôt. Le Daitoppa est alors utilisé par l'ennemi des forces d'Iwa, propulsant sa multitude d'armes de jet à une vitesse inouïe.

Toujours immobile, l'homme au phrasé bien particulier profite que vous soyez occupés par son nouvel assaut pour observer le mur sur lequel vous vous tenez. Un instant passe, durant lequel il semble immobile, mais ses pupilles s'agitent comme si elles étaient possédées. Un coup d'oeil à la bataille sur le côté, un coup d'oeil sur la progression de sa technique et la manière avec laquelle ses adversaires vont y répondre, un coup d'oeil sur le mur, puis sur un autre lieu du mur, puis encore, et il recommence.

Faille identifiée. Destruction de la structure pour une dépense moindre possible.

C'est suite à ces quelques mots que Legion reprend une marche relativement lente, pour un combat, en direction de la forteresse. De nouveau, ses pas semblent éviter les pièges enfouis sous le sol. Si il n'accélère pas, il lui faudra probablement une minute pour arriver au pied du mur.


/// PS : Voici Legion : Image

Récap:
 

Codage © Guru

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang D] Retour à l'école [Feat. Bud Walker]
» [Mission rang C] La dame et son laquais - Feat Hoheinheim Van
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...

Sauter vers: