Les Meilleurs Nouilles du Monde [ft. Aimi]
Partagez | 
avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 60
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 423
PE:
14/300  (14/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Les Meilleurs Nouilles du Monde [ft. Aimi]    Ven 5 Aoû - 22:11


Les Meilleurs Nouilles du Monde
FT. Utsukushī Aimi



En touriste !

Quelle belle porte, immense, verte et solide, il n’était pas le seul à se présenter au post. Devant lui, une dizaine de personne, de marchants pour la plupart, venu profiter du commerce du Village Caché de la Feuille. L’Iwajin attirait particulièrement l’attention, en tenue officielle shinobi de sa nation, sa yari fixée dans le dos, bien que la lame au fourreau, il écopait des regards jugeurs des passants. A vrai dire, une personne aussi armée ne passait pas inaperçu, et quand il prétendait venir en touriste, on avait du mal à le croire…

- En touriste ? On me l’a fait pas à moi. ( Le Konohajin de la porte l’examina et fronça les sourcils en fixant la lance. ) Qu’est qui me dit que tu ne vas pas nous créer des problèmes ?
- Je vous le répète, je n’ai rien contre vous, je suis simplement en voyage, soupira Hitsume.
- Ouais ouais, et cette lance, c’est pour t’aider à marcher lors de tes randonnées ? Non, tu ne passeras pas. Je n’ai pas confiance.
- Non mais réfléchissez bon sang ! Si j’étais vraiment en mission contre Konoha, est-ce je m’embêterais à me présenter devant la grande porte comme une fleur ?
- Rien n’est moins sûr, à Iwa vous êtes des fourbes, c’est bien connu.
- Mais bien sûr ! ( Hitsume cracha aux pieds du garde. ) Et nous sommes aussi des barbares sanguinaires qui vivons reclus dans des grottes ?
- Non de- ! ( Le shinobi du feu se retint de le frapper, un incident politique serait… contraignant… ) Espèce de…- Calme, calme… ( Il souffla longuement. ) Bien… Passes si tu veux, mais on te garde à l’œil.
- Merci, fit l’Iwajin avec un grand sourire provocateur.


Bonjour père,
Je suis finalement arrivé à Konoha, c’est bien plus verdoyant qu’à Iwa. Le lit est plutôt de bonne facture, l’hôtel est somme tout à fait correct pour ce court séjour. Je m’y attendais mais les rues sont aussi bondées qu’au Village Caché de la Terre. En tous les cas, ça me fait vraiment du bien de découvrir le monde. Peut-être que j’aurais le temps de faire un crochet à Suna, je ne sais pas…
J’ai entendu beaucoup de bien de la cuisine locale, je vais donc tester ça. J’espère repasser chez nous avec de retourner auprès du Tsuchikage, j’espère t’y retrouver.

- Imagawa R. Hitsume, lettre à l’attention de Imagawa R. Atayabane.



En sortant de l’hôtel, Hitsume attira encore l’attention sur le port de sa yari, il n’avait aucunement l’intention de la laisser sur place, il y tenait trop. A la différence près qu’il prenait la précotion de l’enrouler dans une toile pour la dissimuler efficacement. A vrai dire, il ne supportait plus les regards malsains de la population à son égard. Le soir, les rues étaient encore très fréquentés, et trouver un yatai de libre était fort difficile.

Après une bonne heure de vagabondage, l’Iwajin parvint à trouver une échoppe sur roulette qui voyait se libérer ses place à l’instant, les derniers clients étant deux shinobi vantant grossièrement la qualité du ramen qu’ils venaient de déguster. Le choix était fait, c’est ici qu’Hitsume allait manger.

- Bonsoir, bonsoir. ( Hitsume se présenta avec un grand sourire, sincère, et prit place sur l’une des chaises. )

Chose incroyable, et fort réconfortante, le cuisinier lui rendit la pareilel en dévoilant ses belles dents blanches. Il n’avait que faire de la nationalité de ses clients, tant qu’ils étaient polies, payaient bien, et discutaient facilement avec celui-ci. Le gérant laissa le temps à son inviter de choisir son plat, l’enivrant des douces odeurs s’échappant de sa cuisine.
Spoiler:
 
Code by Joy


Dernière édition par Imagawa R. Hitsume le Lun 29 Aoû - 22:22, édité 2 fois
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur


Les Meilleurs Nouilles du Monde
Feat Hitsu
2

Un bruit de porcelaine éveilla le silence régnant dans cette petite maison de Konoha. Celle-ci avait beaucoup de vécu et de souvenirs, les murs amochés trahissaient de sa vieillesse, mais offraient un style unique et étrangement beau. Les parents d'Aimi possédèrent ce petit havre de paix après leur union, ils vécurent seuls mais honorablement. Ceux-ci avaient toujours désiré obtenir le fruit de leur union et l'éduquer dans cette bâtisse, malheureusement Miyako et Tsuchi avaient découvert au fil des années et après maintes difficultés à tenter d'avoir un enfant, que la femme ne pourrait pas en avoir. C'était ainsi que la vie était faite, la nature n'avait pas été clémente avec elle, mais elle avait le luxe de pouvoir se lever aux côtés de l'amour de sa vie tous les matins.

Puis, elle rencontra Aimi. Cette petite fille au visage angélique recouvert de sang, comme si elle venait de manger un tas de fruits rouges. Elle n'avait jamais vu une chevelure pareille, si blanche et si longue. Ses innocentes pupilles couvertes de larmes trahissaient un malheur, alors elle s'était abaissée face à elle et lui avait demandé ce qu'il se passait. Commença un véritable combat entre ses protecteurs et ses parents biologiques. En effet, le village n'avait point cru aux accusations de l'Utsukushi portées à l'encontre de ses bourreaux, il est vrai qu'ils avaient fait en sorte de paraître irréprochables. Ils avaient joué la carte des parents point parfaits qui essayaient d'éduquer leur enfant dans les meilleures conditions, qu'ils aimaient leur petite et qu'ils ne pourraient jamais tomber si bas. Cependant, les traces de sévices que le corps de la petite prouvèrent qu'elle avait subi des tortures monstrueuses. Enfin, le témoignage d'un des bourreaux de la jeune konohajin prouva que ses deux géniteurs œuvraient dans l’illégal, il raconta qu'il connaissait les pratiques barbares à l'encontre de la jeune et qu'il avait tenté d'en profiter lui-même -tout cela jusqu'à ce que Aimi se débatte et lui arracha la lèvre avec ses dents-. Quel soulagement ne se fit pas ressentir pour le petit ange ? Ses parents arrêtés, elle allait pouvoir vivre en compagnie de ses sauveurs dans le bonheur qu'elle n'avait jamais eu.

L’épéiste posa les petites tasses dans leur assiette blanche déjà installée sur la table, elle y versa ce magnifique thé vert que sa mère lui faisait tous les matins, chose qu'elle se faisait toujours dans son appartement. Une fois fait, elle posa la théière dans le plateau et s'assit en face de la seule femme de sa vie.
Un doux sourire aux lèvres, la belle observait sa maman beaucoup fatiguée ces derniers temps, ses cheveux gris et ses traits prononcés trahissaient son âge avancé, ses bras et ses jambes se faisaient fragiles et sa santé fébrile : la konohajin avait peur. En effet, ses parents n'étaient plus vraiment très jeunes et cela se faisait de plus en plus ressentir. Aimi redoutait le jour fatidique, elle y pensait énormément et n'arrivait pas à se le mettre dans la tête, l'ange n'était pas prêt à les perdre. La jeune femme questionna Miyako sur l'endroit où se trouvait Teuchi : il était sorti chercher quelques médicaments pour elle, qui tombait facilement en maladie. Aimi soupira, elle allait devoir passer beaucoup plus souvent pour veiller à son état, il était hors de question que la jeune femme ne soit pas à ses côtés dans ses derniers jours. Ils avaient déjà parlé de la procédure en cas de... décès... La belle s'était faite violence sur le moment, une telle claque sur sa joue ne lui avait guère plu. Alors il était convenu que la fin de leur vie se ferait dans leur maison de toujours et que leurs corps seraient déposés au cimetière de Konoha. Ce fut la seconde fois de sa vie que la belle s'était laissé pleurer, s'interdisant cet élan de faiblesse, mais c'était beaucoup trop douloureux pour elle.

Alors que Miyako tenta de se lever pour débarrasser les tasses vides, un tournis attaqua sa tête et Aimi dû utiliser sa déconcertante vitesse pour attraper sa mère avant qu'elle atteigne le sol. Le regard vert de la belle était plein d'inquiétude, il fallait qu'elle se repose et ne force pas trop. La manieuse de katana emmena Miyako à sa chambre, le repos était absolument primordial. Bien sûr, la femme âgée obtempéra : elle devait nourrir son enfant le soir même ! Mais Aimi rétorqua qu'elle se débrouillerait très bien. Ses lèvres se déposèrent sur le front ridé de sa mère, lui offrant baiser réconfortant.
Ce fut ainsi que la jônin décida de passer son repas de la soirée dans une petite roulotte non loin d'ici. La douce lumière du petit restaurant à nouilles chinoises l'incitait à passer les portes de celui-ci. Ce n'était pas la première fois qu'Aimi passait ici, elle était même une grande habituée, les plats du chef étaient incroyablement délicieux, il était alors difficile de s'en passer.

La kunoichi entra donc sans se faire prier, saluant vivement son cuisinier préféré, celui-ci l'interpella de son nom l'invitant à s'installer et qu'il allait de suite lui préparer ce qu'elle mangeait toujours. Le regard émeraude analysa les lieux, deux shinobis se préparaient à quitter l'échoppe tandis qu'un curieux individu attendait son repas. Ses yeux se plissèrent un peu plus analysant chaque détail, dos à elle, elle remarqua cette longue chose recouverte dans un tissu, une arme peut-être ? Une chevelure brune couvrait le sommet de son crâne, sa carrure et son corps prouvaient qu'il était un homme. Débordante de curiosité, la jeune femme s'avança vers lui, posa son katana à une certaine proximité, on sait jamais ce qu'il pourrait arriver et s'installa sur le tabouret à sa droite. La jeune femme tiqua alors en voyant le bandeau frontal dont la gravure prouvait son appartenance à Iwa, le pays de la roche. Son regard fronça, elle était curieuse de connaître la raison de sa présence à Konoha, son arrivée ici n'avait pas sûrement été vue d'un bon œil. Le patron arriva avec leurs commandes, la vapeur monta aux narines de la jeune femme lui offrant une odeur à se délecter. Avant de commencer à manger, elle se tourna vers son voisin, un doux sourire sur ses lèvres, non la jeune femme ne voulait point lui être désagréable, il avait autant le droit qu'elle de vouloir souper ici, cependant, il lui devait une explication.

Aimi : ▬ Bonjour, pardonnez-moi mon indiscrétion. Je me présente, Utsukushi Aimi, j'ai remarqué votre présence et était curieuse de connaître la raison de votre venue. Il n'a sûrement pas été aisé de se promener à Konoha sans se sentir jugé et observé... Il faut les comprendre, ils ont sûrement trouvé ça étrange de vous voir errer ici. Je ne vais pas vous mettre le couteau sous la gorge, mais je vous conseille quand même de me donner une bonne raison. Je serais d'ailleurs ravie de connaître votre avis sur ce plat de nouilles, alors, itadakimasu !


Son petit sourire innocent cachait une certaine méfiance. La belle restait tout de même courtoise, dans le cas où l'individu serait venu pacifiquement. La jeune femme joignit ses deux mains comme si elle allait faire une prière, abaissant la légèrement la tête vers celles-ci, elle s'était vivement exprimée. Ses doigts enlacèrent ses baguettes et elle prit son bol en main avant d'engloutir les délicieuses pâtes, son palais se vit revigoré, elle espérait que son voisin ressentirait les mêmes sensations.




© Naely


avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 60
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 423
PE:
14/300  (14/300)

Voir le profil de l'utilisateur


Les Meilleurs Nouilles du Monde
ft. utsukushī aimi



Contact

Pendant que le patron préparait sa commande, Hitsume se laissa plonger dans ses pensées. Le voyage avait été rude et l’accueille pas des exemplaires, il fallait donc profiter de chaque instant paisible. Sous le toit de ce cuisinier, on pouvait au moins se sentir en sécurité et oublié l’instant d’un repas les petits tracas du quotidien. En fermant les yeux, et ne se concentrant que sur les sons et les odeurs, on se laissait porter par le crépissement de la viande cuite à feu vif et le parfum du bouillon au combien délicieux en perspective. Tout du moins, il pensait passer une soirée peinard…

Depuis un moment, il sentait dans son dos un regard inquisiteur, interrogateur et franchement pas agréable. Encore une fois, on était venu le juger alors qu’il ne voulait juste que manger chaud et en bonne compagnie. Si extérieurement Hitsume faisait son possible pour reste impassible, sa grimace intérieure était bel et bien là. L’attente de cette commande risquait d’avoir une sensation d’éternité…

Finalement, on lui présenta un bol de ramen merveilleux, comme envoyer des Dieux pour une personne exceptionnel. Ce plat ne demandais qu’une chose, être dévoré avec tendresse. L’homme se saisit des baguettes et se permit de les faire tournoyer entre ses doigts, mais une chaleureuse voie féminine vient l’interrompre dans son entreprise :

- Bonjour, pardonnez-moi mon indiscrétion. Je me présente, Utsukushi Aimi, j'ai remarqué votre présence et était curieuse de connaître la raison de votre venue. Il n'a sûrement pas été aisé de se promener à Konoha sans se sentir jugé et observé... Il faut les comprendre, ils ont sûrement trouvé ça étrange de vous voir errer ici. Je ne vais pas vous mettre le couteau sous la gorge, mais je vous conseille quand même de me donner une bonne raison. Je serais d'ailleurs ravie de connaître votre avis sur ce plat de nouilles, alors, itadakimasu !

Que lui voulait-elle ? Piocher dans son bol ? Il était hors de question ! Hitsume se méfia de son petit sourire faussement agréable, affiché sur ce délicat visage. Il l’a dévisagea du coin de l’œil, ne lui donnant pas de réponse dans l’immédiat. Il s’intéressant plus à son plat qu’à cette invitée qui voulait sans doute lui gâcher sa soirée, comme tant d’autres Konohajins depuis son arrivé. Il enroula délicatement ses baguettes dans les nouilles, puis attrapa un morceau de viande du bout de celle-ci, qu’il porta à la bouche. C’était chaud. Mais pour signifier que le plat avait un gout exceptionnel, il s’empressa d’aspirer ses nouilles en faisant du bruit, signe de respect envers le cuisto. D’autant que là, rien n’était forcé. Ce ramen était tout simplement délicieux, peut être le meilleur qu’il n’ait jamais mangé. Ce met avait un pouvoir extraordinaire, toute la mauvaise humeur accumulée dans la journée semblait s’en aller. L’Iwajin, enjoué par son repas, se décida à complimenter à haute voix ce qu’il était en train de manger.

- Chef… Je n’ai jamais rien mangé d’aussi délicieux, vous illuminé ma journée. Vous détrônez même les plats de mes grands-parents, c’est peu dire… ( Hitsume se retourna vers la femme qui lui avait adressé la parole auparavant, avec un léger sourire, se voulant rassurant. ) Excusez mon silence à l’instant, comme vous l’avez soulignez, les gens me jugent à chaque instant dans ce pays, je me suis permis d’être méfiant… Mon nom est Imagawa Hitsume, je suis effectivement shinobi d’Iwa, mais pas en mission, croyez-le ou non, mais je suis en voyage.

Code by Joy
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Messages : 783
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 98

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 1167
PE:
135/200  (135/200)

Voir le profil de l'utilisateur


Les Meilleurs Nouilles du Monde
Feat Hitsu
2

Les lèvres de la konohajin firent glisser les ramens à grande vitesse, alors qu'elle gobait son bol de nouilles, la chaleur et les aromates faisaient exploser ses papilles, mais c'était extrêmement délicieux. Son voisin de chaise semblait apprécier le plat, se nourrissant comme un professionnel du ramen. À chaque fois qu'Aimi repartait de ce restaurant, elle était requinquée, l'âme apaisée, elle oubliait toutes ses tristes pensées et se sentait reposée : ce plat était vraiment un petit remède. Ses pupilles de jade passaient entre son plat et l'iwajin à ses côtés, elle gardait toujours en tête qu'il était étrange de voir un ninja de ce pays ici, mais elle ne jugerait pas sans savoir la réelle raison de sa présence.

C’est d’une voix enjouée que l’individu encore inconnu au bel ange de Konoha complimenta au chef de l’auberge sur sa préparation. Aimi fut ravie de savoir que le plat du patron avait pu lui égayer la journée, en effet, cela n’avait pas dû être facile en arrivant ici avec tous ces regards suspicieux posés sur lui. D’ailleurs, c’était quelque chose que l’Utsukushi n’aimait vraiment pas, elle se souvenait encore des premiers regards de la sorte qu’elle subit lorsqu’elle était genin, la jalousie de certaines les avait poussé à simplement lui pourrir la vie. La douce avait beau les ignorer et faire comme si de rien était, se recevoir des piques sur son passé et sa personne lui faisait énormément de mal, elle qui voulait oublier tout cela, ces maudites gamines ne l’aidaient en rien.

Et pour couronner le tout, l’épéiste avait aussi eu le droit à des regards bien admiratifs de ses camarades, lui enviant ses capacités développées à l’art ninja, ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que ce  n’était pas en bavant sur elle qu’ils allaient devenir meilleurs. Bien heureusement, un jour, après avoir monumentalement rembarré son camarade qui avait tenté de toucher à un poil de ses beaux cheveux blancs comme neige, tout changea autour de la belle. Sa mère qui lui avait conseillé de ne plus se laisser faire, aurait été surprise de voir le changement radical d’Aimi auprès de ses camarades. Bien sûr, elle sut de bouche à oreille que sa fille s’était fait une fière place en sein de ses confrères et n’en fut plus que ravie. Plongée dans ses veilles pensées nostalgiques, elle ne remarqua pas de suite que l’iwajin s’était tourné vers elle, ses fines lèvres masculines plissées dans un simple sourire qui se voulait confortant.

Hitsume: ▬ Excusez mon silence à l’instant, comme vous l’avez souligné, les gens me jugent à chaque instant dans ce pays, je me suis permis d’être méfiant… Mon nom est Imagawa Hitsume, je suis effectivement shinobi d’Iwa, mais pas en mission, croyez-le ou non, mais je suis en voyage.


Alors, quand Aimi écouta ses paroles, elle ne pouvait que le comprendre, même si la blanchâtre se méfiait de lui quelque peu, il n’avait pas cherché à se cacher lui déclarant son identité sans rechigner et elle n’allait pas l’attaquer, car il voyageait simplement, même si une destination comme Konoha était bien étonnante. Soit, elle garderait ses suspicions dans un coin de son cerveau et son côté curieux chercherait à en apprendre plus sur l’individu. Peut-être même que sans le vouloir, elle pourrait lui apporter une aide quelconque ? Après tout, elle ne connaissait pas la raison de sa venue au village verdoyant. De plus, Aimi était une personne qui aimait beaucoup se balader en dehors du village de la feuille, découvrant chaque parcelle de la forêt entourant celui-ci, l’érudite aimait gambader pour trouver un lieu où elle se poserait pour lire un de ses tendres livres. La douce posa ses baguettes en travers de son bol, signe qu’elle avait terminé. Celle-ci se redressa, gardant son dos droit, toujours une position élégante et respectueuse, ses mains sur ses genoux nus, du fait que sa robe soit fendue sur le devant, elle lança un fin sourire vers l’un de ses cuistots préférés.

Aimi : ▬ Je plussoie mon camarade, vos ramens sont toujours aussi merveilleux Tochi san ! –la belle se tourna maintenant vers son voisin de table et lui offrit un sourire rassurant- Imagawa San, comprenez ma méfiance sur le moment, le bien de mon village avant tout ! Ne faites pas attention aux regards des villageois, ils ont peur, c’est normal, il est peu aisé de vivre sereinement dans ce monde. Je me nomme Utsukushi Aimi, ravie de rencontrer un adorateur des ramens de Konoha ! - déclara-t-elle jouant sur la plaisanterie et l'humour, afin de le mettre à l'aise et lui prouver que les habitants de Konoha n'étaient pas désagréables, d'ailleurs, il devait l'avoir deviné en venant dans ce chaleureux restaurant- Serait-ce d’ailleurs la raison de votre présence ici ? D’ailleurs, si vous le souhaitez, vous aimeriez peut-être visiter un endroit précis ?


La manieuse de sabre esperait ne pas être trop enjouée vis-à-vis du ninja du pays de la Terre, mais la douce appréciait discuter, elle n’était pas du genre à garder sa langue dans sa bouche, à quoi bon ? Il arrivait que dans certaines situations, Aimi se trouvait plusieurs fois désarçonnée, mais c’était vraiment rare. Alors pourquoi pas ?
La belle avait du temps à perdre en ce jour si calme, voir sa mère des heures auparavant lui avait fait beaucoup de bien, mais avait accentué le tracas qui la préoccupait depuis quelques temps, elle avait peur pour sa maman adoptive. La vie était un chemin très rocailleux, semé d’embûches mais offrait, lorsqu’on le désirait, un sublime halo de bonheur, de sourire et de chaleur. Malheureusement, ce cycle qui semblait interminable avait une fin, triste mais c’était ainsi.
L’Utsukushi aimait faire découvrir son beau pays aux étrangers, leur prouvant que Hi No Kuni regorgeait de beauté, de douceur et de ses végétations fantastiques, outre que ses capacités militaires, il fallait aussi s’intéresser aux riches trésors des lieux. En tout cas, c’est comme cela qu’Aimi voyait les choses.




© Naely



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre top 3 des meilleurs buteurs
» [En cours~] "Les poneys, c'est genre les meilleurs animaux au monde !"
» Les groupes préférés de Xooit reviennent avec AC/DC
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde

Sauter vers: