Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Lun 8 Aoû - 20:07


Jeu dangereux!

Mission Rang A/ Feat. Ohatsu

La mission tombait enfin, le Haut-Conseillé m’assigna une tâche de la plus haute importance. Effectivement le pays du Déluge faisait office de danger imminent ! Son village shinobi, Ame, le village caché de la Pluie était des plus mystérieux, si bien que très peu d’information arrivaient jusqu’à moi. Il était tant de pencher sur leur cas, après tout ils étaient frontalier à notre pays. Bien évidemment, moi seul était en mesure de remplir cette mission. J’étais anonyme, même parmi les miens, un homme dont personne ne connait le nom quand on le voit, un homme dont personne ne connait le visage quand on le nomme. Un inconnu pour tous, si l’on ignorait mon existence au sein de mon propre village, il en était de même pour le reste du monde. La mission était simple, éliminer et ne laissait aucune trace de notre passage ! Car oui, j’allais être accompagné par une Sunajin ne faisant pas partie de mon escouade. Ceci n’avait rien d’un hasard, je l’avais demandé et le Haut-Conseillé m’avait envoyé une jeune femme qui normalement serait une nouvelle recrue de qualité pour mes Hinins. J’allais pouvoir profiter de cet assassinat pour jauger ces capacités, mais je n’avais guère de doute, en lisant son profil j’étais persuadé de pouvoir la rallier à nous. Narsus, mon fidèle second éplucha en détail son dossier me rendant un rapport complet sur cette jeune femme. Elle était native de Suna et placée dans un orphelinat dès sa plus tendre enfance. Elle avait disparue suite à un incident dans ce même orphelinat, passant le reste de sa vie en dehors de nos murs elle avait refait surface il y a quelques temps de cela. Je voyais quelques similitudes dans nos histoires, j’espérais qu’elle possédait un talent certain pour l’espionnage et l’assassinat, pour pouvoir en faire une fidèle alliée.

J’avais donné rendez-vous à Ohatsu à l’extérieur du village. Je savais que personne ne me connaissait, mais elle ne devait pas non plus être reconnue, même à Suna. Nous devions agir en toute discrétion et ne prendre aucun risque. Personne ne devait pouvoir relier le sable à cette mission ! Arrivé dans le désert, j’attendais quelques minutes l’arrivé de ma coéquipière. Réfléchissant à un plan d’action pour notre arrivé là-bas, je connaissais dans les grandes lignes, les capacités d’Ohatsu, j’appréciais le fait que nos pouvoirs pouvait ce compléter de fort belle manière. L’infiltration dans le pays devrait être la partie, la plus facile, je savais le lieu de l’assassinat hautement gardé. La cible étant un soutien fort de la Salamandre, celui prenait soin de mettre son fidèle allié en sécurité, du moins en théorie. Il allait bientôt apprendre à leur dépends que rien ne pouvait arrêter Suna. Nous allions détruire l’un des plus importants d’Hanzô et l’échec n’était pas envisageable. Cette mission allait nous offrir des possibilités non-négligeables le temps de trouver les membres de l’opposition à Hanzô et son régime. Cet acte allait nous servir d’atout auprès d’eux, des enjeux politiques, nous jouions à un jeu dangereux.

« Tu es déjà discrète Ohatsu, c’est une bonne chose, permet-moi je suis Ikki et nous ferons équipe pour cette mission. Ne perdons pas de temps, si nous partons maintenant, nous y serons à la tombée de la nuit. »

La route était longue, nous avions tout le temps pour apprendre à se connaître un peu mieux avant de passer à l’action. Savoir comment son coéquipier va réagir lors d’une mission à haut risque et une chose primordiale ! Je me devais de connaître parfaitement les réactions d’Ohatsu afin de prévoir mes propres agissements s’il devait y avoir affrontement. Le combat était une des possibilités les plus probables au vu de l’importance de cette personnalité. Sa garde était telle qu’il nous serait impossible de pénétrer sans éliminer quelques-uns de ses hommes de mains. Certains d’entre eux possédaient certainement une force importante, il me tardait de voir comment cet assassinat allait se dérouler. Les lieux facilitaient une infiltration discrète, mais ne permettait pas de tuer la cible sans un bruit. Aucune information n’avait filtré sur la force des hommes présent là-bas, je préférais avoir de plus amples renseignements sur l’ennemi, enfin peu importe les conditions, la mission serait une réussite c’était certain.

« Notre cible est bien gardé, nous allons forcément rencontrer une résistance. Tu es prête ? C’est une mission capitale nous n’avons pas le droit d’échouer. »

Spoiler:
 

@ Gumi




avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 319
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 280
PE:
39/200  (39/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Jeu 11 Aoû - 13:45




Getting away with murder
Ikki & Ohatsu
xxx
Pile ou Face ? Peut importe... Jouons ! || Jeux dangereux !
Assise sur le rebord de la fenêtre, j’attendais avec impatience que l’aube se lève. Impossible de fermer l’œil de la nuit, les cauchemars affluaient dès que mon esprit se laissait aller dans les bras de Morphée. Je ne voulais absolument par revoir ces images, celles qui me hantaient depuis tant d’années et je préférais rester éveillée plutôt que de replonger dans ce mal-être qui me rongeait de l’intérieur. Alors que je changeais de position, repliant mes genoux contre mon buste et y appuyer mon menton, je vis les première lueurs du matin percer le manteau brumeux qui s’était posé doucement sur le sable. L’air était frais et je frissonnais légèrement. Et voilà, encore une journée qui s’annonçait et qui, je l’espérais, serait riche en aventure. Je décidais qu’il était temps pour moi de m’activer et quittais mon point d’observation pour rentrer prendre une douche et me préparer. Je n’eus pas le temps d’atteindre la salle de bain, qu’un coup donné sur la porte m’obligea à bifurquer et j’ouvris à l’inconnu. J’ignorais qui il était, un peu plus âgé que moi, des cheveux bleus, une tête que je n’avais jamais vue dans les rues de Suna. Méfiante, je lui demandais ce qu’il voulait. Sans répondre verbalement, il me tendit une missive scellée et cachetée du haut-conseillé. Il rajouta un petit mot lui aussi scellé. Je les attrapais et l’homme fila aussi vite.

Un ordre de mission, très secret venait de m’être donné. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais été ordonnée sur cette mission puis, lisant la suite, je sus. Il fallait s’infiltrer dans le village caché de la pluie et assassiner un homme proche du dirigeant actuel, la Salamandre Hanzô. Cette mission s’annonçait complexe et mettrait mes capacités à rude épreuve mais j’étais prête. Il y avait un avantage, je ne serais pas seule. Apparemment, j’accompagnais un homme prénommé Ikki. Je n’en sus pas plus. Le mot manuscrit venait directement de cet homme. Il m’enjoignait à le retrouver en dehors de l’enceinte du village. Bien ! Je n’attendais pas plus longtemps avant de me préparer et filais rapidement sous la douche avant d’enfiler mon dogi arrangé par mes soins. Je bandais mes bras ainsi que mes pieds et fin prête, j’enfilais mon masque, dissimulant la partie inférieur de mon visage. Pour une assassin espionne, j’en dévoilais bien plus qu’il n’en fallait mais ma tenue était telle quel pour des raisons pratiques. Moins de tissus, moins de froissements, moins de bruits. Je laissais mon bandeau frappé du sigle de Suna sur ma table de chevet. Pour une mission d’assassinat, la discrétion était le point crucial et si l’ennemi connaissait notre origine, j’allais attirer la guerre à nos portes.

Le sable soumis aux rayons du soleil chauffait déjà, brûlant la plante des pieds de quiconque avait l’audace de marcher sans scandales. J’étais habituée et mes bandages faisaient office de chaussures. Ce fut avec discrétion que j’arrivais au point de rendez-vous, j’avais vérifié que nous étions seuls et que je n’avais pas été suivie. Et si cela avait été le cas, j’aurais brouillé les pistes. Ce fut avec silence et agilité que je me présentais devant mon coéquipier. Ses premiers mots m’indiquèrent que j’avais fait une bonne première impression, j’en fus fière. Cependant, j’examinais cet homme, lui aussi m’était inconnu, mais à son avantage, il semblait déjà me connaitre. Nous démarrions donc notre périple vers Kouzoui no kuni afin d’y être le plus rapidement possible. Je lui répondais après quelques secondes.

♦ Enchanté Ikki. Permet-moi également, nous ne nous connaissons pas mais ton visage me semble familier. Nous sommes-nous déjà rencontré auparavant ?

C’était l’impression que j’avais eu en le voyant. Une sensation de familiarité mais pourtant j’ignorais le pourquoi. Mon intuition ne se trompant jamais, je gardais cette idée dans un coin de ma tête pour plus tard. Pour l’instant, nous devions nous concentrer sur la mission avant tout. Je repris tout de suite afin de dissiper un malaise qui aurait pu compromettre notre tâche.

♦ Pardon, c’est mal venu de ma part. Je serai ta coéquipière sur cette mission et tu pourras compter sur moi en toutes circonstances.

Le message était clair, je n’abandonnais, ni ne laissais mourir mes équipiers. La réussite de la mission était primordial certes, mais la vie de mes compagnons d’arme également. Ikki me dit qu’une probable résistance se fera et me demanda si j’étais prête. Il ne faisait aucun doute sur une possible opposition de notre cible qui devait avoir des gardes du corps. J’étais prête depuis le début, il était hors de question de faire demi-tour. Ce fut avec de la détermination dans la voix que je lui répondais.

♦ Échouer ne fait pas partie de mon vocabulaire. Cette mission nous la réussirons et nous reviendrons victorieux au village. Maintenant, j’aimerais voir avec toi notre plan d’action. Je ne doute pas que si l’on nous à mis ensemble sur cette ordre, tu dois avoir toi aussi des capacités de discrétion. J’aimerais être prête à cent pour cent avant d’entrer dans la gueule du loup.

Mon petit discours avait pour but de le rassurer sur mon professionnalisme. Je n’étais pas une amatrice, je connaissais mon boulot et le faisais avec perfectionnisme. Les dunes alentours, le soleil sur nos têtes, les conditions climatiques devaient être toutes autres à Ame, et je me préparais à retrouver la pluie, le froid et la météo peu accueillante de ce pays des déluges. Nous arrivions après plusieurs heures de marche. Le soleil se couchait surement, mais était invisible car caché par d’épais nuages noirs créant comme une canopée au dessus des immenses bâtiments industriels. Camouflée dans les arbres bordant le mur d’enceinte, j’observais ce qui serait le lieux de notre prochain crime, une scène des plus sombre, pour un assassinat en bonne et due forme.

© 2981 12289 0



Merci Aimiii ♥️
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Ven 12 Aoû - 21:54


Jeu dangereux!

Mission Rang A/ Feat. Ohatsu

Nous prenions la route direction le Pays du Déluge. Accompagné de ma nouvelle coéquipière j’abordais cette mission avec confiance malgré les enjeux qu’elle représentait. Il nous fallait pourtant en apprendre plus sur nos capacités respectives, je connaissais dans les grandes lignes le style de combat d’Ohatsu. Il fallait qu’elle connaisse les miennes, car j’avais un pouvoir méconnu et surtout très reconnaissable. Le Kekkai Genkai des Kaigans ne pouvant venir que du pays du vent, il était évident que je devais user le moins possible de se pouvoir. L’utiliser signifiait la mort de chacune de personne présente aux côtés de notre cible. Qu’ils soient garde du corps, shinobi de la Pluie ou encore femme de ménage, ils seraient tous condamné afin que notre présence soit totalement effacée. Ceci était évidemment le pire des scénarios, car je ne tuais pas par plaisir, mais par nécessité ! J’avais d’autres cordes à mon arc, sans mauvais jeu de mot. Sur le chemin Ohatsu me posait une question et voulais en savoir plus sur mes forces, elle marquait des points. Je ne pouvais lui dévoilais qui j’étais réellement à cet instant.

« Ce n’est rien, tu en seras plus selon le déroulement de notre mission. Cette infiltration sera compliqué, mon pouvoir est reconnaissable et risquerait de compromettre notre mission car je suis un Kaigan. » Dis-je en dégainant mon arc. « Voici mon arme, avec lui je peux éliminer n’importe qu’elle cible sans être vu.»

Après une longue route les choses sérieuses débutaient enfin, nous étions fin prêt. Nous étions entrés sur des terres entourées de mystère et surtout très dangereuses. Il nous fallait redoubler de prudence afin de ne pas attirer l’attention, les shinobis de ce pays se montraient particulièrement suspicieux envers les étrangers. Camouflés dans les arbres bordant l’épaisse muraille de ce petit village situé non loin d’Ame, j’observais les environs qui semblaient désertes. L’endroit était peu propice pour récolter des informations mais idéal pour ne pas être repéré. Nous avions les coordonnés du village avant de partir, cela facilitait notre recherche, mais évidemment cela ne nous donnait pas les clés pour s’y infiltrer sans un bruit. Ce pays ravagé par la guerre offrait peu de possibilité de camouflage, le paysage étant principalement constituait de rocher. Nous avions arrêté notre route sur les rares arbres ayant survécu à ce chaos. Quelques collines rocheuses, l’une étant particulièrement intéressante pour nous car se trouvant non loin du village et surplombant celui-ci. Assez loin pour s’y rendre sans risque et assez proche pour faire quelques découvertes intéressantes. Je savais que ma coéquipière possédait certaines qualités en matière de sensorialité ce qui allait être un atout majeur. Alors sans un bruit j’indiquais à Ohatsu que nous devions bouger sur cette colline.

Une fois sur place, nous possédions une vue quasi-parfaite du village, malgré ça les hautes tours de celui-ci ne permettaient pas d’avoir un visu optimal. Je devais m’en remettre à mon expérience et aux capacités de ma coéquipière. D’ici nous allions pouvoir fouiller toutes les zones du village sans nous faire remarquer. La disposition de celui-ci était finalement assez simple à comprendre. Les plus hautes bâtisses étant regroupées au centre du village je mettais cette zone en tête d’affiche. Les hommes riches aimaient, pour la plupart, les grands édifices afin d’afficher aux yeux du monde leurs puissances financières. Sur le flanc gauche du village se trouvait des bâtiments beaucoup plus petits, très regroupés, cette deuxième zone ressemblait fortement à la zone de sécurité, de par sa proximité avec le centre-ville et celle avec l’entrée du village. De plus étant les constructions les plus discrètes il me paraissait évident que j’avais vu juste. Avant de définir le reste du village il nous fallait vérifier celles-ci afin de ne pas perdre de temps et surtout ne pas être repéré.

« Ohatsu, tu vois ces hautes tours au centre du village ? Recherche les chakras présents dans cette zone, deux critères sont nécessaire, la puissance et le nombre. Celui qui réunit les deux sera surement le bâtiment où se trouve notre cible. Je compte sur toi. »


Spoiler:
 

@ Gumi




avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 319
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 280
PE:
39/200  (39/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Lun 29 Aoû - 21:13




Getting away with murder
Ikki & Ohatsu
xxx
Pile ou Face ? Peut importe... Jouons ! || Jeux dangereux !
Il était resté évasif sur son identité mais m’avait malgré tout fait assez confiance pour me révéler qu’il possédait des capacités Kaigan. J’ignorais les détails de ces capacités en questions mais j’en connaissais les grandes lignes. Cela risquait en effet de mettre en péril notre mission, j’étais donc la plus qualifiée pour assassiner notre ennemi en toute discrétion. Je ne doutais pas de ses talents, cependant, une chose me chiffonnait. Comment pouvait-il faire une mission d’infiltration et d’assassinat avec des techniques aussi reconnaissables ? La réponse ne se fit pas attendre et il sorti un arc long. L’arme la plus silencieuse avec une force de frappe assez conséquente. Pas mal !! Notre route se fit longue mais lorsque le ciel et les rochers aussi grisonnant l’un que l’autre se découpèrent sur l’horizon, je sus que nous étions proches du village que nous convoitions.

Perchés entre les branches d’un arbre ayant survécu à la coupe rase, nous observions ce village et, silencieusement, je lançais un regard vers mon coéquipier. Il semblait concentré sur l’élaboration d’un plan et surtout la recherche d’un point plus sur, nous permettant de repéré plus facilement notre proie. Je reposais mes yeux sur le village et patientais en attendant ses directives qui ne se firent pas prier. Les collines surplombant le village nous offrirent une vue imprenable et presque dégagée. Certes quelques bâtiments gênaient mon champ de vision mais ce n’était rien de grave ou qui allait m’empêcher de trouver celui que nous cherchions. Durant toute la période où nous nous trouvions dans le pays du déluge, je n’avais prononcé un mot. Pas que je ne savais pas communiquer discrètement mais je sentais que la parole n’était pas nécessaire. Ikki avait une sorte d’aura de meneur que je ressentais et j’en percevais, d’intuition, les remous. C’était ces fluctuations qui m’indiquèrent lorsqu’il allait me faire passer un message. Nous n’avions pas encore bougé de notre rocher mais le plan s’établissait presque déjà dans son entièreté.

Je le laissais cogité, pendant ce temps, je pris de l’avance et lançais déjà ma technique pour repérer le nombre de personnes présentes dans les bâtiments principaux et surtout si une puissance importante s’y cachait. S’il y en avait une, ce serait surement notre homme. Je me concentrais et entrais dans une sorte de transe. Le monde autour de moi se teinta de noir et je distinguais de petites boules blanchâtres qui flottaient. L’une d’elle était à mes côtés et je ne fus pas surprise de la sentir si puissante. Je lançais ma technique vers les tours qui dominaient la bourgade.

Je sortais de ma transe et je l’entendis prendre la parole pour me demander de faire ce que je faisais déjà. Je souris derrière mon masque, me tournant vers lui pour lui répondre.

♦ Alors en fait, J'ai déjà lancé ma technique. Soit c’est le cas le plus beau et le plus facile, et notre homme se trouve bien dans ces tours soit nous tombons en plein dans un piège et là c’est le cas le moins agréable. Je pense cependant, que sans preuves tangibles, nous ne pouvons que suspecter. Que proposes-tu ? Je suis d’avis d’y aller en mode infiltration et d’esquiver le plus de combat possible afin d’atteindre notre cible principale. Mais ce n’est que mon avis et le chef de la mission c’est bel et bien toi.

J’avais lancé mon idée, ma manière de procéder en solo. Maintenant je ne pouvais qu’attendre de voir le plan qu’il avait peut-être mis au point. Ma méthode consistait à me camoufler, me rendre invisible, esquiver tous les combats inutiles et assassiner ma cible dans les plus brefs délais avant de m’échapper toujours aussi discrètement. En effet, si je perdais des forces en combattant tous les gardes du corps que mes proies achetaient, je ne méritais pas le titre d’assassin et n’avais plus de force pour terminer le plus important. Ici, je serais la plus professionnelle possible et ferais en sorte que cette mission soit une réussite, ou je jurais de mourir en la réalisant.

HRP:
 

© 2981 12289 0



Merci Aimiii ♥️
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Dim 25 Sep - 18:40
  • Ikki
  • Ohatsu


Haguromo Kenshi / la cible

Dans la grande pièce, l’homme mangeait tranquillement. Comme à son habitude, le politique profitait d’un bon repas en compagnie plus que plaisante. Cinq femmes rien que ça... Dommage qu’en face de lui se trouvait un autre homme avec qui il fallait parler affaire. Celui-ci était tout aussi “ noble “, mais ses manières peu distinguées, chose qui avait le don d’agacer Haguromo. Cependant, l’affaire de ce soir était trop importante pour laisser ses pulsions exploser. D’ordinaire, il se serait contenté de l’envoyer bouler, mais là, il supportait sa présence et basta. Ils discutaient, riant faussement entre deux blagues des femmes présentes pour embellir la situation. Bref, un repas entre “ riches “. Loin de se douter de la situation extérieur. Après tout, un noble se souci très peu de ce genre de contraintes, car quand on a de l’argent, on a de quoi se protéger et donc des choses en moins à penser comme sa sécurité. Et quand bien même le “ porc “ en face d’Haguromo n’avait que peu de “ gardes “, s’était une autre histoire du côté de la cible.

Le bâtiment était truffé de personnes semblant faire office de gardes, mais pour la sensorialité de la belle Ohatsu, seul quatre personnes arriveraient à se démarquer des vingtaines de laqués dans tout le bâtiments.


Kazai / Iroshi / Mitra / Kotei

Chaque gardes avaient ses spécialités, sa personnalité et se connaissaient. Ce n’est pas pour rien que de toute la garde déployée, s’était LE quatuor à craindre en ce doux soir. Ces quatre personnes étaient dispatchées de manière bien précises. Kazai surveillait le bas du bâtiment avec cinq hommes à ses côtés. Kotei lui surveillait le toit pour éviter les intrusions trop tendancieuses avec aussi cinq hommes avec lui. En revanche, Iroshi et Mitra surveillaient le centre du bâtiment et principalement le couloir menant à la pièce où se trouvait le “patron”, et avec eux, deux fois cinq hommes, soit dix.

S’ennuyant à mourir, Kazai se contentait de remettre correctement ses bandages un peu partout sur son corps. Bras, jambes et cou, cet homme ne semblait pas spécialement fait pour la garde et pourtant il n’était pas à sous estimer, surtout si ces bandages cachent des cicatrices ou autre. Il tournait en rond se plaignant du mauvais temps habituel du pays et osait même raconter des blagues pour divertir un peu ses subordonnés. Étonnant de la part de quelqu’un supposé garder un endroit important n’est-ce pas ?

En haut, Kotei était largement plus sérieux que ses autres comparses. En effet, lui et ses airs félins guettait la moindre présence suspecte, mais une chose était à savoir, c’est que malgré ses airs, il n’était pas un senseur. Aussi bizarre cela puisse-t-il paraitre, il n’y avait aucun senseur dans tout le bâtiment. Faute stratégique ? Loin de là...

Pour ce qui est de Iroshi et Mitra, comme toujours s’était une discussion à sens unique. En effet, même pendant le travail, le rouquin faisait des avances discrètes à sa collègue, cette dernière se contentant de l’envoyer bouler via un silence de mort. Magnifique duo n’est-ce pas ?
Voici donc l'intro ^w^
Vous êtes libre d'agir comme vous le voulez.
Il y a donc 24 hommes présents. Mais pour Ohatsu, seul 4 se démarquent réellement, le reste n'est que du menu fretin bon à one shot.
Un en bas, un en haut, deux au milieu du bâtiment. Qu'allez vous faire ?
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Lun 26 Sep - 2:02


Jeu dangereux!

Mission Rang A/ Feat. Ohatsu

La reconnaissance s’achevait enfin, il était temps d’entrer en action ! Ohatsu avait vraiment du talent, elle avait repéré en un clin d’œil les chakras de nos ennemis. Elle avait d’ailleurs prit les devant et activé sa technique pendant mes petites explications. Décidemment les shinobis que je dirigeais, n’accordaient que peu d’importance à mes explications. Enfin, je m’étais habitué, Shiro n’écoutait jamais ce que je lui disais et ne parlons même pas de Cuchullain. En soi leur inattention prouvait une chose, ils étaient talentueux tout simplement. J’aimais cette prise d’initiative, malgré tout il me fallait la voir en action au combat et je ne doutais pas une seconde que le résultat serait probant. Nous avions désormais toutes les cartes en mains pour le bon déroulement de l’opération, enfin presque, il y avait quatre personnes qui sortaient du lot. Ils semblaient assez puissants pour nous mettre des bâtons dans les roues, il fallait donc rester prudent.

« Je crains que nous ne puissions éviter les combats, le bâtiment où se trouve notre cible empêche cela, de plus le nombre de gardes est conséquent et placé à des endroits stratégiques. Nous devrions passer par en bas, nous attaquerons ensemble, si c’est un piège on réagira mieux à deux. Je me chargerai d’occuper celui du haut avec un clone. Si tout est bon pour toi ne perdons pas de temps et allons-y. »

Pénétrer dans ce village n’était pas chose aisée, impossible pour nous de passer par l’entrée principale la garde y était bien trop important et obtenir les éléments administratifs pour entrer en toute légalité relevais de l’impossible surtout pour des shinobis étrangers. Il nous fallait passer par cette vaste muraille, l’endroit le plus sûr pour rentrer, elle faisait le tour du village et nécessitait des effectifs bien trop importants pour surveiller ces murs en permanence. A peine une dizaine de garde pour toute la muraille, autant dire qu’ils nous facilitaient les choses. Il nous faudrait pourtant en éliminer un pour pouvoir entrer. Ma coéquipière me suivit avec une grande discrétion, une  fois positionné à une cinquantaine de mètre du garde je demandais à Ohatsu d’approcher des hauts murs. Je tirais une flèche précise dans le cœur du garde, alors que ma coéquipière devait grimper et faire tomber le corps du garde au pied de la muraille. Je la rejoignis afin de franchir la muraille, capuche sur la tête nous avancions vers notre cible à grande vitesse.

Les rues de ce village étaient étroite cela facilité une fois de plus notre infiltration. Parcourant les allées entre les hautes tours je remarquais que nous n’avions aperçu aucun villageois, c’était très étrange. Il fallait se concentrer sur notre objectif, nous arrivions rapidement prêt de ladite tour où se trouvait le haut dignitaire à assassiner. Le plan était en marche, comme prévu, je créais un clone afin de divertir le shinobi se trouvant sur le toit. « C’est partit Ohatsu-san, je te laisse frapper en première, je t’observerais dans l’ombre et contre-attaquerai si ton attaque ne fonctionne pas. Je prends les deux devant porte ensuite c’est à toi de jouer ! » Glissais-je discrètement à Ohatsu, je prenais mon arc et tirais deux flèches en même temps, une pour chaque garde et laisser ma coéquipière entrer dans le hall d’entrer, pendant que je me chargeais de la couvrir à l’abri des regards pour garder l’effet de surprise.

Pendant ce temps, mon clone lui montait le haut bâtiment en chargeant du chakra dans ses pieds. Il atteignit rapidement le haut de la tour. Avant d’atteindre le toit, celui-ci prit son arc en main ainsi qu’une flèche, une fois atteint, il prit une impulsion sur le rebord afin de sauter dans les airs. Les cinq hommes ainsi que celui étant potentiellement dangereux étaient là. Mon clone tira sa flèche en direction de l’un des gardes. Elle le transperça sans difficulté, mais ce n’était pas fini, car d’un geste de la main il fit changer la flèche de trajectoire et en transperça un deuxième, puis un troisième. Au final quand mon clone toucha le sol il ne resta plus que l’un d’entre eux, le plus fort d’entre eux, mais qu’allait-il faire alors que la flèche se diriger maintenant sur lui ?

HRP:
 
Spoiler:
 

@ Gumi




avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 319
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 280
PE:
39/200  (39/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Mer 5 Oct - 23:17




Getting away with murder
Ikki & Ohatsu
xxx
Pile ou Face ? Peut importe... Jouons ! || Jeux dangereux !
Une fois ma technique sensorielle activée, je repérais quatre chakras bien plus importants que les autres. Il y avait donc bien quelque chose à protéger dans cette tour et cette chose était surement notre cible. Je comptais rapidement et en conclus que 24 personnes s’occupaient de la protection de cette endroit. Bien si seuls quatre personnes nous barraient la route jusqu’à notre objectif, cela s’avèrerait peut-être plus simple que prévu. Cependant, je ne m’avançais pas trop non plus, prudence est mère de sureté, ce dicton m’avait sauvée plus d’une fois et dés lors, je réfléchissais à deux fois avant de foncer tête baissée. Il m’avait fallut beaucoup de temps afin d’acquérir la patience nécessaire à ma condition d’assassin. Auparavant, je bourrais dans le tas sans me préoccuper de l’après. Mais cela m’avait joué des surprises à plus d’un titre. Me remémorant quelques bribes, un sourire s’esquissa sur mes lèvres.

Ce fut les explications d’Ikki qui me firent revenir à la réalité. Je ne devais pas être étourdie pour si peu surtout lors d’une mission si importante. Je me ressaisis donc rapidement et me concentrais sur les paroles de mon supérieur. En effet, le combat semblait inévitable tout du moins si nous nous retrouvions devant l’un des quatre puissants chakras. Ce qui, je m’en doutais fortement, était la chose la plus probable. Sur les seules informations que je lui transmis, il avait déjà échafaudé un plan d’attaque. Il n’était pas le chef pour rien et je fus d’accord avec lui. Que ce soit par le haut ou par le bas, l’homme le plus puissant était accompagné par cinq autres plus faibles. Bien que ceux-ci devaient être plus facile à maitriser, nous devions nous méfier et prendre des précautions. Une fois l’accord convenu, je suivis le jeune homme et l’attaque fut lancée.

La muraille fut l’obstacle le plus simple, il paralysa un des gardes en faction et je me dissimulais pour grimper en toute tranquillité avant de faire tomber le malheureux par-dessus le mur. Je rabattais ma capuche sur mon visage et sautais de l’autre côté sans une once d’inquiétude. Les rues étaient désertes. Étrange… Cependant, les tensions au sein même du village d’Ame devaient surement en être la cause et l’avantage, c’est que cela facilita notre infiltration. Je vis Ikki matérialiser un clone de foudre qui s’élança sans attendre vers le toit. Je fis un bref signe de tête et l’aventure démarra. Tout se passa en quelques secondes, les deux flèches tirées par mon coéquipier filèrent droit sur les hommes gardant l’entrée, les immobilisant instantanément.

Grâce à ma technique, je me rendis invisible et fonçais discrètement vers le hall où se trouvait le reste des troupes ennemies. Je pu lire l’incompréhension dans leurs yeux ce qui me plu. Sans états d’âmes, je plongeais tel un félin chassant sa proie et les senbons que j’avais préparés sifflèrent et se plantèrent droit dans leurs cibles. Les trois hommes tombèrent au sol. Mes gestes étaient rapides et sans efforts, comme une habitude, une litanie qui ne s'oublie pas. Je ne doutais pas que le dernier serait plus compliqué à abattre. Il devait surement me chercher du regard, observant l’entièreté de la pièce. J’inspirais et expirais doucement, imperceptiblement je m’approchais de lui, son dos le faisait face et d’un bond gracieux, je fondis sur ma proie une simple clé de bras et la lame de mon kunai entaillant légèrement la peau de son cou. J'avais remarqué ses nombreux bandages, suspects mais sans plus d'informations ce n'étaient que du tissus pour panser une plaie. Mon arme s’impatientait, elle réclamait le sang qui s’écoulait dans ses carotides au rythme battant des pulsations de son cœur.  

Ikki restait caché, il fallait garder notre avantage, ils devaient ignorer notre duo et penser que j’attaquais seule.


HRP:
 

© 2981 12289 0



Merci Aimiii ♥️
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Sam 8 Oct - 14:19
  • Ikki
  • Ohatsu

L’approche des deux ninjas avait été un franc succès. La muraille n’avait été qu’un simple obstacle banal pour eux, cependant, ce qui les attendaient était d’un tout autre niveau. En effet, les quatre “ gardes “ principaux n’étaient pas n’importe qui, mais pour le savoir, il aurait fallu se pencher sur certains dossiers qui n’appartenaient pas uniquement à Suna. Ainsi donc, les offensives étaient lancées en silence et seul les deux gardes attaqués pouvaient “ déclencher “ une alerte si seulement ils se sentaient menacé, ce qui état loin d’être le cas.


Kotei

Les attaques étaient furtives, rapides et puissantes arrivant à éliminer les sous-fifres, cependant, ce n’est pas ce genre de coup qui allait venir à bout du sournois Kotei. D’ailleurs, il allait être marrant de voir si les forces de Suna se souvenaient d’une personne comme Ko’. En effet, cet homme était un nukenin de Suna, cependant, sa présence dans les “ wanted “ ou personne à capturer avait dû être oublié de par le fait qu’à l’époque sa force était insignifiante. Grave erreur quand on sait qu’il désirait marcher sur les pas du Scorpion rouge de Suna : Akasuna no Sasori.
Tandis que la flèche semblait traverser un à un les sbires de Kotei, quand celle-ci pointa le bout de son nez vers lui, celui-ci se contenta de sourire en coin. Loin d’imaginer que la personne était un clone, il se contenta de s’occuper de la flèche. En effet, sans effectuer un seul mudra, le jeune homme cracha plusieurs lames de vent afin de littéralement fendre la flèche. Suite à ce mouvement imprévisible grâce à sa capacité d’effectuer des techniques fuuton sans mudras, il se recula pour prendre ses distances.

“ Hm ? ... Une attaque ? Ou un simple jeu ? “

Quoi qu’il en soit, le jeune homme prit une position offensive qui était étrange. On pourrais croire voir un lutteur dans sa façon de positionner ses mains, cependant, ce qui allait suivre allait être sans égal niveau surprise. Si le clone n’était pas aux aguets, il se ferait surprendre - tout dépendait de la mentalité du jeune ninja en face - et pour cause, alors que tout semblait calme, voilà que quatre lames se dirigeaient vers le clone à divers angles. Ces angles correspondaient aux endroits où se trouvaient les corps inertes des sous fifres descendus un peu plus tôt. Ils n’étaient pas vivants, mais contrôlés brièvement par le jeune ninja. En effet, outre maîtriser le fuuton et le fait de ne faire aucun mudra pour cette affinité, il savait aussi et surtout maîtriser des marionnettes et son style était bien personnel : via ses doigts, il envoyait des fils de chakra pour prendre possession d’une personne ou une partie de son corps. Plus il voulait manipuler d’homme, plus il devait se concentrer et moins les gestes seraient complexes, cependant, s’il se concentrait sur une seule personne, il pourrait en prendre le parfait contrôle, ou alors il pouvait aussi user d’une de ses trois créations personnelles.

Quoi qu’il en soit, Kotei n’était pas à sous estimer, le temps qui c’est écoulé depuis sa désertion n’ayant fait que le rendre plus dangereux.


Kazai

Le jeune homme continuait d’agir comme souvent, parlant pour ne rien dire tandis que ses hommes paniquaient. Les bruits très légers de pas qui disparurent par la suite et le fait de ne voir personne ça foutait la trouille. Seul Kazai restait zen semblait se foutre totalement de ce genre de choses. Certains hommes dans son périmètre mourraient sans explication et malgré tout, il continuait à faire quelque peu le pitre en osant certaines vannes.

“ On peut dire que c’est une blague qui tue haha... Oh, savez vous la différence entre un rat et un ninja d’âme ? Aucune... Ils dorment le jour et volent la nuit haha. “

Pas le temps de continuer son numéros que quelque chose le toucha derrière. Tout se passa rapidement. Tandis que le kunai avait entaillée la peau du gardien sans lui trancher net la gorge, celui-ci s’était retourné et avait donner un rapide coup - relevant plus du réflexe - qui avait touché le bas de l’épaule de l’Ohatsu. Se reculant en posant une main sur sa nuque, le ninja cherchait la présence de la demoiselle avant de simplement dire une blague aussi surprenant cela soit-il.

“ Vous connaissez la différence entre moi et un cochon ? C’est que moi, pour me tuer on n’est pas obligé de me saigner haha. “


Tandis que sa vanne vaseuse avait de quoi faire grimacer, sa main s’était comme légèrement illuminée avant de s’éteindre. Retirant sa main de sa nuque, il ne restait plus qu’une faible cicatrice de l’attaque de la ninja invisible. Et tandis que la surprise pourrait peut-être se lire dans son regard, autre chose allait se faire sentir : des picotements à l’épaule. En effet, Kazai n’était pas le plus redoutable de la bande, cependant, son style de combat purement de type taijutsu additionné à une maîtrise plus que correcte de l’iroujutsu le rendait particulièrement coriace en terme de corps à corps : un vrai challenge pour l’Ohatsu.

Souriant en coin, l’homme défit ses principaux bandages aux bras pour alors simplement faire un nœud au niveau de ses poignets, laissant pendre les morceaux de bandages. Pourquoi ? Allez savoir. Quoi qu’il en soit, il cherchait du regard la demoiselle avant de simplement lancer ses bras dans diverses directions. Influé de chakra, les bandages semblaient plus “ dur “ sans être moins malléables. Le but de la manœuvre ? Clairement voir les “ obstacles “ que rencontreraient ces derniers et ainsi déterminer la position de la miss si celle-ci n’esquivaient pas les bandages. Réel dilemme que voilà : si elle les coupait le jeune homme saurait sa position et si elle se faisait toucher à défaut d’être blessée, elle grillerait sa position. Et qui sait si le jeune homme n’a pas des réflexes étonnant ?


Iroshi / Mitra

Les deux autres gardes accompagnés des hommes se contentaient de monter la garde, n’ayant pas encore eu vent des meurtres qu’il y avait plus haut ou plus bas, cependant, la suspicion se faisait sentir. Tandis que Mitra s’emmerdait mais restait fidèle au poste, le jeune homme continuait à la faire chier avec ses avances qui finirent récompenser par un coup dans les parties. Cet acte - outre faire très mal - convaincu le jeune rouquin d’aller faire un tour et aller voir si tout allait bien pour Iroshi. Tour de garde oblige.
Dooooooooooonc,
L'approche est un succès, cependant, voilà que ça se gâte.

Kotei ( Rang A ) ne se fait pas avoir par la flèche et pour cause, il la détruit via un Fûton - Shinkû Renpa sans effectuer un seul mudra. Suite à cela il dévoile son réel atout : le kugutsu. Il utilise une techniques personnelles qui consiste à envoyer des fils de chakra sur diverses personnes. Il peut aller jusqu'à 10, cependant son contrôle sur 10 est très mineur comparé à un contrôle sur 1 seule ^^. Du coup, sur 5, les gestes des " pantins " humains sont prévisibles bien que surprenant pour une première attaque.
( Ninjutsu affinitaire fuuton + capacité jutsu sans mudras + Kugutsu + Ingénieur ).

Kazai ( rang B) de son côté se dévoile plutôt surprenant. En effet, il se fait avoir par la technique d'Ohatsu mais réagit aussitôt tant en attaque qu'en défense. Il te " repousse " en apparence et pourtant il a attaqué. Il se soigne via un jutsu comparable à un Shōsen Jutsu en presque plus rapide, tandis qu'avant, il t'a attaqué avec une technique combinant taijutsu et Chakra no Mesu concentré au bout des doigts.
Suite à cela, il utilise ses bandages comme " détecteurs ". Tu peux esquiver ou autre, mais attention à ne pas te faire toucher, sans quoi il devinerait ta position via l'ondulation et le mouvement de son bandage imbibé de chakra.
( Taijutsu + Iroujutsu )

En haut, pas d'alerte. Mitra castre son acolyte qui se contente de se diriger en bas pour voir comment ça se passe pour Kazai.
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 126
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1036
PE:
329/300  (329/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Dim 9 Oct - 1:11


Jeu dangereux!

Mission Rang A/ Feat. Ohatsu

Le combat était lancé, nous étions sur deux fronts, l’un sur le toit de l’immeuble, l’autre au rez-de-chaussée de ce même immeuble. Pendant que mon clone de foudre occupait shinobi d’en haut, Ohatsu et moi-même nous chargions de celui d’en bas. Tout se déroulait parfaitement pour le moment, le test des capacités de notre ennemi était un succès. Ma coéquipière du joueur avait fait une parfaite entrée en matière. Mais une chose à la fois et concentrons-nous sur le combat de mon clone qui avait visiblement affaire à quelqu’un qui m’était familier. En effet, l’homme en face de mon Bunshin venait de Suna, en tant que chef des espions je me dois de savoir tout sur tout le monde, même ceux considéré comme inoffensif. Ce shinobi avait quitté le village du sable et était présumé mort. Un ninja sans grand talent à première vue, l’on savait peu de chose sur lui hormis qu’il semblait fasciné par le plus grand marionnettiste de tous les temps, le traitre Akasuna no Sasori. Je l’avais reconnu au premier regard, voir un homme censé mort bel et bien vivant ça n’arrive pas tous les jours et au vue des informations d’Ohatsu il semblait avoir grandement progressé.

Il avait d’ailleur fendu ma flèche en deux sans la moindre difficulté. Il lâcha quelques mots que je n’écoutais même pas, que croyait-il ? Mon clone n’était pas là pour faire de la figuration, il ne fallait lui laisser aucune chance. Sans attendre une seconde et alors que l’ennemi semblait parti pour se mettre en position, mon double lança un coup de pied en direction de la cible. Pour quelle raison alors que la distance qui les séparaient été d’environ cinq mètres ? Car en concentrant son chakra il étira sa jambe et multiplia sa taille par cinq, ainsi il frappait l’ennemi au visage avec une énorme force  et une vitesse d’exécution non-négligeable le propulsant en dehors du toit. Dans les airs comment pourrait-il réagir ? Mon clone ne chômait pas, de toute façon il n’était pas prévu pour une utilisation prolongée, en étirant sa seconde jambes il se propulsait vers celui qui se nommait Kotai, arrivant devant lui rapidement il multipliait la taille de son bras afin de frapper l’ennemi, le but étant de faire s’écraser Kotai au pied du bâtiment. Avait-il déjà vaincu l’ennemi avec cette surprenante attaque ?

Pendant ce temps Ohatsu révélait ces talents pour l’infiltration discrète, tuant les gardes entourant Kazai elle se retrouva derrière lui, tranchant légèrement la gorge de celui-ci. La réaction du jeune homme ne se fit pas attendre, il repoussa Ohatsu pourtant encore invisible et soigna sa blessure au cou. Ce que je pouvais constater c’est qu’il n’avait pas encore remarqué ma présence, un avantage certain pour nous ! L’homme déployait ses bandages tout autour de la zone, pas banale, mais très ingénieux pour repérer quelqu’un d’invisible. Il fallait l’abattre rapidement afin de nous économiser pour le reste ! Il nous fallait donc un plan, quelque chose qu’il ne pourrait arrêter. Mais que faire ? Attaquer au corps à corps et perdre l’avantage de la distance, ou bien le tuer de ma position et prendre le risque qu’il trouve un moyen d’esquiver ? J’avais besoin d’Ohatsu pour en finir et j’étais persuadé qu’elle allait jeter un coup d’œil vers moi afin de voir ce qu’il en était et en voyant mon arc tendu elle comprendrait la chose à faire ! Attaquer ensemble et simultanément. Corde tendu je pointais ma flèche en direction de l’arrière de la tête de la cible puis relâcher la corde de mon arc afin d’envoyer mon arme avec une précision extrême. Il ne restait plus qu’à attendre le résultat de l’offensive.


HRP:
 
Spoiler:
 
[/color][/color][/color]


avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Messages : 319
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 280
PE:
39/200  (39/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeu dangereux! |Feat Ohatsu |    Mer 19 Oct - 23:22




Getting away with murder
Ikki & Ohatsu
xxx
Pile ou Face ? Peut importe... Jouons ! || Jeux dangereux !
D’un geste simple, il m’avait repoussé. M’avait-il vu ? Aperçue ? Sentit ? Pendant que j’analysais la question, je n’en restais pas moins attentive à la situation qui se déroulait sous mes yeux. Mon kunai n’avait fait qu’entailler sa gorge, mais ça s’apparentait à un coup d’épée dans l’eau étant donné qu’il s’était soigné. Il maitrisait donc l’iroujutsu, ce qui n’était pas une mince affaire. Alors que mon cerveau tournait à cent à l’heure, de légers picotements se firent sentir sur le bas de mon épaule, l’endroit même où il m’avait repoussé. J’en déduisis qu’il avait usé d’une technique et que sa rapidité d’exécution semblait irréelle. A mon avantage, j’étais toujours invisible et je remarquais qu’il lançait des regards discrets dans la pièce à ma recherche. De plus, il ignorait la présence de mon coéquipier. D’ailleurs, j’en profitais et vis Ikki, arc bandé prêt à tirer une flèche que je sentais meurtrière. Sans une hésitation aucune je compris son plan.

Entretemps, notre ennemi s’était préparé et je fus légèrement surprise de voir ses bandages, tantôt autour de ses bras, flottant dans les airs tels des baguettes de sourcier. J’imaginais donc que j’étais la cible, la source à trouver. Il paraissait sur de lui mais il ne savait pas, il ne nous connaissait pas et perdre ne faisait décidément pas partie de mon vocabulaire. Sans plus attendre, je révélais ma présence en désactivant ma technique. Grâce à l’effet de surprise, mes mains s’irradièrent de chakra Raiton et j’attrapais ses bandages, laissant courir l’électricité le long de ces bouts de tissus. Ce fut rapide, précis et radical. Il était immobilisé. Cependant, je n’allais pas m’imaginer que ce serait aussi simple et pour éviter que notre ami ne se dérobe par un Kawarimi ou une autre substitution, je gardais bien ses bandages entre mes mains quitte à risquer de me blesser. Cela allait faciliter la tâche à l’espion de Suna et lorsque la flèche fut tirée, elle fila se ficher dans la nuque de sa cible. Aussi rapide, précis et radical que ma technique auparavant.

J’espérais que nous en avions fini avec celui-ci car trois autres ninjas d’exceptions nous attendaient et il fallait ajouter à cela notre cible principale. Cette mission n’était pas de tout repos et je me doutais que nous n’allions pas en ressortir tout à fait indemne. Les blessures seraient au rendez-vous c’était assuré. Alors que j’allais vérifier si le jeune homme était bien mort, je sentis une autre présence, un chakra important qui venait de la cage d’escaliers. Je me précipitais vers mon coéquipier du sable et lui intima de se dissimuler car une présence arrivait. Je pris les devant et préparais de nouveaux senbons. J’étais parée à les lancer lorsque l’inconnu se manifesterait. Il fallait que mon premier ennemi soit maitrisé, auquel cas, nous aurions deux problèmes sur les bras. En espérant que les deux autres restent occupés et ne ressentent pas l’envie de se joindre à la petite fête. Je ne donnais pas chère de nos peaux si nous devions affronter quatre ennemis en même temps, surtout avec leurs puissance respectives…


HRP:
 

© 2981 12289 0



Merci Aimiii ♥️

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Mission au dangereux désert de Salterens...

Sauter vers: