Partagez | 
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 5
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre entre bêtes de foire    Mer 10 Aoû - 14:02
exubérant inconnu. ~


"Et tu oses appeler ça du contrôle?"

Comme à son habitude la voix de Mizukage, malgré son timbre claire, avait l'amabilité d'une bourrasque polaire. Qui ne le connaissait pas en prendrait sans doute ombrage, lésé par tant de mépris, mais Kirua n'était pas un inconnu. Le commandant des forces armées était non seulement son disciple, mais il portait lui aussi un bijuu dans ses entrailles. Ses deux hommes partageaient bien plus qu'ils ne voudraient l'avouer, et l'Akitake savait l'estime que lui portait le jeune homme.
Malgré cela, ou plutôt à cause de cela, Yagura se montrait particulièrement exigeant lorsqu'il entrainait le jinchuriki. Il n'était pas mécontent de son élève, bien au contraire. Cependant qu'il soit un jônin accompli ou un simple génin n'avait pas d'importance en ce moment. Il devait viser la perfection. Réconfort et tendresse ne suffiraient pas à l'y emmener.

"Tu ne dois pas te contenter d'utiliser le chakra de Rokubi, ceci n'est que la première étape. Il te faut entrer en symbiose avec lui. Domine le ou fais en un ami, je m'en fou complètement! Tant que tu te contenteras de cette illusion de maîtrise, sa puissance ne te sera jamais totalement acquise."

Voici de bien belles paroles, mais entre savoir et pouvoir, il y avait un monde... Yagura ne l'ignorait point, mais il avait sa propre façon d'encourager son élève. En ce qui le concerne, maîtriser Sanbi fut relativement aisé, mais cela provenait sans doute de la personnalité effacée de ce monstre. Particulièrement calme, la bête à trois queues semblait assez distante de son sort. D'accord, ils n'étaient pas meilleurs amis, mais il n'y avait aucune animosité entre l'hôte et le monstre, et ce dernier avait depuis longtemps céder face à la volonté de fer de l'ombre de l'eau.Qui sait quelle âme cachait l'étrange Rokubi?

C'était beau tout ça mais... Que faisait donc le Mizukage perdu sur une île déserte? Certes il était dans l'archipel de Kiri, et donc relativement proche de son village, mais avait-il le luxe de prendre des vacances? Non, et bien que cette escapade s'avérait fort sympathique, elle avait un but plus noble que le divertissement. Normalement, un jônin n'avait plus besoin d'un tuteur, fusse-t'il un Kage, pour s'entrainer Cependant l'Akitake n'était pas un shinobi comme les autres. Jincuriki, il portait en lui une puissance phénoménale. Beaucoup se lamentait du danger que représentait les hôtes de bêtes démoniaques, mais nul ne comprenait la difficulté qu'il y avait à manier pareil pouvoir. Il ne s'agissait pas simplement de dompter un étalon! Kirua devait apprendre à chevaucher une tempête, et tout ce qu'elle avait d'immense et d'indomptable.
Pour se faire, il avait besoin de l'aide de l'unique personne capable de maîtriser parfaitement son Bijuu : le Yondaime. Pouvait-il décemment s'entrainer à manier une bombe vivante au milieu du village? Non, et voici le pourquoi de leur exil! Et puis ils n'étaient pas vraiment seuls, un senseur les accompagnait, afin d'éviter toute attaque surprise.

"Pour tout te dire, tu n'as pas de progrès à faire dans le contrôle de ton bijuu. Mais si tu veux une véritable maîtrise, tu devrais apprendre à ...


-Mizukake - sama, désolé de vous interrompre mais... une très grande quantité de chakra vient d’apparaître non loin d'ici. Dois-je envoyer un message au village pour qu'ils préviennent les forces spéciales?


-Hum non, le temps qu'ils arrivent, nous aurons déjà résolu le problème.

-Comment?! Mais cela pourrait être...

-Dangereux? Raison de plus pour y aller en personne. Kirua prépare-toi, cela pourrait être intéressant."

On ne contestait pas deux fois de suite le Mizukage, aussi le ninja ravala ses craintes, et acquiesça d'un signe de tête. Il ne fallut que quelques minutes au petit groupe pour prendre la route, et moins d'une heure pour rejoindre leur cible. Cependant, s'étaient-ils préparé à pareille vision? Pour le coup, Yagura perdit toute contenance. Sortant de l'ombre, il apparut près de l'inconnu, le scrutant de la même façon qu'on scruterait un ours affalé sur la plage se passant de la crème solaire : avec curiosité, et une pointe d'amusement.

"Mais que faites-vous?"

© Adrenalean pour Epicode


Dernière édition par Yagura le Mar 30 Aoû - 5:29, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Sam 13 Aoû - 15:08
Kiri... Pour moi qu’est-ce que c’est ? Pour le monde entier, c’est la “ brume sanglante “, un territoire dangereux où il n’est pas bon de faire le touriste trop longtemps. Mais pour moi, c’est tout autre chose et pour cause, je n’étais pas trop au courant des diverses politiques des nations shinobis. Outre les rumeurs classiques comme quoi Kumo et Iwa sont deux puissances militaires importantes alors que Konoha est plus réputé pour être “ pacifique “ de base. Mais Kiri, cela m’était inconnu et c’est ce peu d’information qui me poussa à m’envoler pour aller sur ces terres me semblant si mystérieuses. Loin d’imaginer la terrible rencontre qui allait se dérouler, je me posais après de nombreuses heures dans ce lieu intéressant. L’eau est le symbole de cette région et pour cause, les lacs et étangs se comptent plus sur les doigts d’une main. Ajoutons à cela le fait que la brume rendait le paysage plus intrigant, bref, j’étais aux anges, vraiment.

Me convainquant de ne pas avoir été repéré, je me mis donc dans la tête de faire un petit campement, cela me changerais de dormir contre un arbre ou autre. Bref, c’est ainsi que débutais des recherches en tout genre : bois, pierres, bambous, et des lianes ou quelque chose pour accrocher tout ça. Bricoleur et débrouillard depuis le temps à errer dans ce bas monde, je faisais ma petite affaire aussi pitoyable soit-elle visuellement. Pas besoin d’un palace pour dormir, juste un abri pour éviter que la pluie me mouille ou autre. Cependant, j’avais pensé aussi au petit plus qui change tout dans un endroit de ce genre : du feu.
Quand bien même une technique katon me sauverait la mise, je ne voulais pas utiliser de chakra au risque d’attirer l’attention - oubliant que la quantité de chakra que j’oubliais de cacher était déjà assez louche en soit - et c’est donc ainsi que je m’enfonçais dans le crâne de faire moi-même mon feu, à l’ancienne. De ce fait, seul dans cet endroit silencieux, après que mon “ campement “ soit enfin installé, je fis un cercle avec diverses pierres, mis des bouts de bois secs qui pourraient vite prendre feu et je tentais le coup de l’étincelle en frictionnant deux pierres violemment.

* Tu as l’air de galérer ... *
* Tu veux essayer peut-être ? Oh attends... Tu n’as pas de mains haha !!! *
* Imbécile. *
* Oh ? Monsieur est vexé ? Allons, je plaisantais Nanabîche. *
* Cesse de m’appeler ainsi, je ne suis pas Nanabîche mais Ch... * * Blablabla, toujours la même histoire, arrête de m’embêter, blablabla, et ci et ça. *
* Tu es vraiment épuisant comme personne. *

Alors que je riais intérieurement et que je souriais extérieurement, je continuais de frictionner les pierres. J’essayais dans tout les sens possibles et inimaginable à tel point qu’on pourrais croire voir un spectacle de loin. J’étais tellement concentré sur mon histoire que quand j’entendis une voix et que je sentis une présence proche de moi, je ne fus même pas surpris - le temps que ça arrive au cerveau et que je comprenne - et donc je répondis immédiatement.

“ J’essaie d’allumer un feu tout simplement. “

Wait... Ce n’est pas à mon compagnon que j’ai parler si ? Si ce n’est pas lui, à qui est-ce hein ? C’est en réalisant cela que je me retourne alors pour observer au moins une silhouette. Quelqu’un.

“ WHAAAAAA !!! “

Sursautant, je reculais en arrière, prouvant clairement des réflexes de ninja et non d’un simple paysan perdu dans le coin. Mes yeux rivés sur lui, on pourrais croire voir une bête sauvage qui avait eu peur. Mais rapidement, le sentiment de surprise allié à la peur se transformait en interrogation. Penchant un peu la tête, j’observais cette personne et après mainte étude, je m’exclamais l’air soulagé.

“ Mon dieu... C’est juste un gosse. “

Rivant mon regard sur ce jeune homme, j’ignorais toute autre intervention, ne remarquant pas ses deux autres acolytes cachés ou non. Loin d’imaginer que le fait de l’avoir traité de “ gosse “ pourrait déclencher un scandale, j’enchaînais dans mon erreur, m’enfonçant encore plus dans une merde noire.

“ Hm... Tu es perdu ? Tu habites dans le coin avec ton père et ta mère ? Oh, ou peut-être es tu un habitant du coin orphelin ? J’ai entendu dire qu’une petite troupe parcours ces terres à la recherche de ce genre d’enfant pour les conduire vers des villages ou autres. Je ne fais pas partit de ce groupe, mais au pire je peux t’aider si tu as besoin d’aide hein. “

Qui aurait cru que derrière cette apparence d’enfant à l’air rabat-joie se cache l’ombre de l’eau. Une des cinq ombres qui fait trembler le ciel et la terre là où il passe. Admirant son attirail, je fus immédiatement intrigué par ce qui ressemblait à un gros bâton ou quelque chose dans le genre. Le style - de ce qui me semblait être un jouet - m’amusait et c’est donc avec une insolence inimaginable que je m’avançais vers lui et tendais la main vers cet objet.

“ C’est mignon ça, c’est typiquement d’ici ? On peut en trouver dans les environs ? J’aimerais bien avoir un souvenir tient. “

L’innocence dont je faisais preuve était tellement candide qu’on pourrais croire à un gag pour cacher mon rang et pourtant, s’était bien réel. Aucun jeu d’acteur parfait puisque s’était naturel. Je prenais l’ombre de l’eau pour un enfant et j’ignorais totalement sa garde du jour comme si cette rencontre était la plus banale alors qu’à des kilomètres d’ici, nombreux auraient tournés de l’oeil suite à une distance physique aussi faible avec le seigneur de Kiri. Mais moi il n’en était rien, je semblais amuser et tentais presque d’emprunter une de ses armes. Courage ? Folie ? Culot méritant la mort ? Chacun verrait ce qu’il veut actuellement, mais une chose était sûre : la journée allait être mouvementée.

“ Hm, sinon, tu peux m’aider pour faire le feu si tu veux, tu sais en faire ? Par contre je demande, mais va pas te faire mal hein ! “
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 5
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Sam 20 Aoû - 16:05
exubérant inconnu. ~


Du feu hein? Il y avait bien des façons d'allumer un brasier, celle-ci battait sans l'ombre d'un doute les records du ridicule. Vu de dos, ce type semblait plutôt en train de peindre la girafe. Pourquoi diantre venir jusqu'ici pour cela? L'Onanisme était-il interdit dans sa contrée?
Un ninja. Cette conviction s'imposa dès qu'il vit l'agile mouvement de recul du "frictionneur". Autant une surprise juvénile avait, plutôt, peint son visage, autant il repris de suite le masque du Mizukage. Après tout, pour la brume sanglante, il n'y avait que deux types de Shinobis : les alliés, et les ennemis. Parfait inconnu, ce douteux personnage faisait d'office partie de la seconde catégorie.

Décidément, il n'avait pas froid aux yeux. Cela faisait bien des années que personne n'avait tenté le diable, et ce fut sans doute cela qui expliqua qu'il soit encore en vie. Existait-il réellement des ninjas ne connaissant pas la quatrième ombre de l'Eau? Il ne devait pas y avoir dix milles "gosses" dans les rangs de Kiri, et encore moins qui s'aventurait ainsi hors du village. Son bandeau frontal, fièrement posé sur son front, révélait de façon éclatante son appartenance... alors comment pouvait-il faire pareille erreur? Encore une fois, l'étonnement pris le pas sur la colère. Seulement voila, on pouvait pardonner une ignorance passagère, mais la sagesse de Yagura ne supporterait pas la récidive.
Car monsieur persista, complètement emporté dans son trip, il semblait déterminé à creuser sa tombe. La veine qui avait pointé quelques secondes plutôt sur le front du Mizukage devint un véritable aqueduc. Une aura ténébreuse se créait petit à petit autour de lui, et déjà les hommes l'accompagnant se préparèrent à intervenir. Il ne voulait pas que cela dégénère, et sans doute furent-ils bien inspirés, mais la main impérieuse du "gamin" coupa court à leur bonne volonté.

"Mizukage-sama, ne vous...

-Silence, je m'en occupe."

Ces mots ne contenaient aucune rage, mais la froide autorité qu'ils dégageaient était bien plus effrayante. Relevant la tête, Yagura offrit, contre toute attente, un merveilleux sourire à son interlocuteur. Ses pas, d'une lenteur démesurée, le rapprochaient doucement de ce clown, tandis qu'il lui lâcha une phrase d'une candeur infinie.

"Bien sûr, laissez-moi vous aider."

Sérieusement? Les deux accompagnateurs en eurent le cul par terre. Ils s'attendaient à toute sorte de réaction hormis la courtoisie. Yagura s'approcha donc du semblant de brasier, et, effectuant quelques signes, il s'apprêta à prouver sa bonne foi. Seulement la voix qu'il usa alors n'avait rien d'angélique, et le diable n'aurait su excipé un ton plus effrayant.

Suiton - Baku Suishoha

Une étincelle? Non... un véritable torrent s'extirpait de sa bouche. Une vague gigantesque s'échappait de son corps minuscule, emportant rageusement arbres, rochers, et tout autres obstacles partageant sa route. La violence de ce déchainement trahissait l'affront du Mizukage, et pour le coup, ce dernier illustrait parfaitement sa triste réputation. S'emparant de l’impertinent et de son campement de fortune, l'assaut les propulsa dans les profondeurs du lac.
Pendant tout ce temps, Yagura contemplait son œuvre, satisfait et suffisant. Il était content de son méfait, et il le serait encore plus lorsqu'il verrait le corps inerte de ce malotru flotter sur la surface.

"Cela lui apprendra le respect, jubila un des accompagnateur, oser traiter le Mizukage de gamin.

-Ne te réjouis pas trop vite, je doute que ce soit encore fini. Quoiqu'il en soit, Mizukage-sama, n'en faites pas trop s'il vous plaît. Nous ne savons pas encore qui est cet homme, ni ce qui l'amène près de chez nous."

C'était la première fois que Kirua intervenait, et comme à son habitude, il faisait preuve d'une sagesse étonnante. Pour le coup, Yagura regarda son disciple avec fierté. Il avait raison, totalement raison. Il ne convenait point à un shinobi de son rang de s'énerver pour si peu. Lui qui prêchait ardemment le self-contrôle, venait de perdre son sang froid pour une minable provocation. D'ailleurs, le traiter de gamin, ça manquait d'originalité.
Avec quelques mots, le Commandant des forces armées de Kiri venait de calmer son supérieur. Comme quoi, malgré toute son expérience, Yagura restait encore un gamin.

"Alors étranger, déjà mort? Pourquoi ne pas cesser tes simagrées, et expliquer ta présence en ces lieux? Je doute fort que tu ignores qu'on ne rentre pas impunément sur les terres de la brume."

© Adrenalean pour Epicode

Spoiler:
 


Dernière édition par Yagura le Mar 30 Aoû - 5:50, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Dim 28 Aoû - 1:13
La merde jusqu’au cou et encore, je ne savais pas réellement jusqu’à quel point. Là, devant ce jeune homme, je m’attendais à une réponse positive ou négative, seulement ça, rien de plus. Malheureusement, je voyais quelques personnes s’indigner, comme si je venais de faire une bêtise. Hm ? Auraient-ils mal saisit une de mes phrases ? Quoi qu’il en soit, le prendre pour un orphelin par exemple, je ne vois pas où est l’infamie... Bref pour mon plus grand bonheur, rien de mauvais ne se passait, juste des impressions. Le jeune homme tout mignon semblait tout content qu’on le demande d’aider et il s’approcha avec un sourire angélique. Putain... Pour sûr, ce jeune doit faire craquer toutes les filles avec cette tronche innocente. Ok, sa cicatrice n’est pas sexy, mais avouons le, ça lui donne un petit air de caïd. Un tombeur je vous dis.

Mais alors que je m’attendais à une réelle aide, voilà qu’une suite de mots se fait entendre. Suiton ? Suiton... Attendez une minute !!! Pas le temps de réagir pleinement, que celui-ci fit une chose impensable. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire “ cochon grillé “, celui-ci crachait une quantité astronomique d’eau. Cette vague se faisait dévastatrice et sans difficulté balaya mon campement et ma petite personne avec.
Piégé dans ce courant à la force dévastatrice, j’étais comme un misérable débrit au centre d’une tempête. Bordel, dans quoi je me suis mis moi ? Et pourquoi diable il réagit de la sorte hein ? L’aurais-je vexé ? Quoi qu’il en soit, il allait pas s’en sortir de la sorte. Malgré la surprise, j’utilisais soigneusement le souffle qu’il me restait pour être en apnée pendant toute l’opération. Le courant était trop puissant pour m’en sortir à la seule force de mes membres, il me fallait un coup de pouce, mais alors que j’allais sortir mon atout quitte à précipiter les choses, le courant se calmer - ayant en un rien de temps ravagé les alentours, créant une belle zone d’eau - me laissant libre de mes mouvements. Ignorant les quelques blessures qui m’avaient été infligées - à cause de quelques débris qui m’avaient heurtés, mais pas assommé fort heureusement - je remontais alors à la surface tandis que bambino-choux terminait une phrase.

Dans un premier temps, je me mis à tousser quelque peu avant de retourner mon attention sur lui. Remontant à la surface, je vins alors à froncer les sourcils. Mais alors que dans ce genre de cas on engueule l’autre sérieusement et qu’on lui saute au cou...

“ Non mais t’es pas bien ? Je viens ici pour me reposer, tu dis que tu vas m’aider et ... Mais qu’est-ce qui te passe par la tête, tu as été bercé trop près du mur ou quoi ? “
* Ren... *
“ Quoi ? Je parle là... “
* Ren !!! Ferme la un peu triple andouille. Écoute moi attentivement. Il faut que ... *
“ Que je fuis ? Mais bien sûr... Il vient de foutre en l’air mon campement pour m’en aller et tu crois que je vais le laisser là à me narguer ? Compte là dessus Nanabîche... Je vais lui botter le cul vite fait et qu’importe si papa ou maman débarque pour me gronder par la suite. Il aura eu que ce qu’il méritait. “
* ATTENDS !!! *
“ Gamin... Suis désolé de devoir faire ça, mais il faudra pas m’en vouloir, je te ferais pas mal. Ou pas trop... “

Pour de simples ninjas - et qui plus est des senseurs - l’ambiance était à la base folle, mais là, avec le déchainement en chaine qui allait avoir lieu, cela allait relever du démentiel. Rien d’exceptionnel ne se passait pour commencer, mais petit à petit, des sortes de bulles semblaient émaner de l’eau. La réalité était que ces dernière provenaient de sous mes pieds. Petit à petit, ces bulles se mirent à émaner de diverses parties de mon corps. Jambes, ventre, bras... Plus le temps passait et plus une sorte de manteau commençait à me recouvrir. Une.. Deux... Ce sont deux belles queues qui trônaient dans mon dos et ce manteau de chakra me recouvrait et annonçait la couleur. J’étais un Jinchuriki, loin d’imaginer que j’étais comme eux. Mais ça, sans doute l’avaient-ils sentit - du moins, Yagura et son disciple - depuis l’instant où Nanabi s’était manifesté en moi pour me parler. Ce dernier avait tenté de me prévenir, mais en vain, je ne l’avais pas écouté alors qu’il avait une information croustillante à me donner.
Formant quelques mudras, je pris une respiration telle que mon torse se déformait. Physique ridicule, si ces derniers osaient rire, ils n’allaient pas se marrer et pour cause... Relâchant d’un seul coup l’air accumulé, ce n’est pas une bourrasque de vent qui s’échappait, mais bel et bien un torrent de flamme visant le principal emmerdeur du jour : Yagura. Je comptais bien le griller sur place et ensuite m’en aller. Ça lui apprendrais à me couler comme ça...

profil:
 
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 5
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Mar 30 Aoû - 5:15
exubérant inconnu. ~


On lui avait offert une seconde chance, et il venait de la piétiner. Que ce type survive à cet assaut n'était pas vraiment une surprise, car s'il dégageait un tel chakra, il en faudra surement un peu plus pour en finir. Par-contre, qu'il persiste dans sa stupidité, voila qui n'était pas commode. Le sourire du Mizukage disparut aussi vite qu'il s'était formé, tandis qu'une veine grandissait à vu d’œil au dessus de ses sourcils.
Son regard apaisé prit rapidement une teinte glaciale, tandis que, malgré lui, ses lèvres endossaient le masque du mépris. On pouvait pardonner l'ignorance, mais cette persistance devait être punie. Le senseur qui l'accompagnait avait déjà fait un bond en arrière, conscient que plus rien ne pouvait stopper l'ombre de l'eau. Kirua lui restait de marbre, comme s'il pressentait quelque chose.

Absorbé par sa colère grandissante, Yagura ne sentit pas les murmures de son monstre intérieur. Son élève s'avéra bien plus réceptif, et tandis que hurluberlu s'adonnait à la schizophrénie, la main du Jônin toucha les épaules de "l'enfant".

"Yagura-san, ne me dit pas que tu ne l'as pas remarqué?"

Il l'appelait pas son prénom? Cette familiarité, loin de l'énerver balaya toute sa rage. Après tout Kirua ne se permettrait jamais de le tutoyer sans raison. Il devait y avoir quelque chose, et alors qu'il repris un semblant de calme, le jeune homme ressenti lui aussi le murmure de Sanbi. Non, ce dernier ne lui parlait pas, mais lui d'habitude si docile s'agitait. Qu'est-ce qui pourrait perturber le sommeil de ce démon?

"Et ben ça pour une surprise."

Vraiment? Quelles étaient les probabilités pour qu'un Jinchurikis se retrouve ici? Le Dieu, la déesse, ou le marionnettiste alcolo qui dirigeait ce monde devait se tordre de rire. Assurément, la destinée venait de faire un tour de force, et, non contente d'emmener un des sept fléaux de ce monde sur cette île, il fallait qu'elle en convie deux autres, histoire de bien s'amuser.
Alors que le fluide rougeâtre entourait le comédien, Yagura sorti son bâton de sa gaine, s'apprêtant à amortir le choc. Ce type réussissait à sortir deux queues, un petit exploit qui lui valait d'être pris au sérieux. S'il voulait danser, il venait de trouver de superbes partenaires.

"Envoie un message au village. Je n'ai jamais vu ce symbole auparavant, mais un déserteur jinchuri, ça ne passe pas inaperçu .

-Nous n'avons rien sur le sujet, je m'en serais souvenu. Et puis... je ne te laisse pas seul ici."

Le Mizukage ne put s'empêcher de sourire. Décidément, il avait un lieutenant bien loyal. Son second accompagnateur, par contre, ne se fit pas prier pour s'en aller. Bien au contraire, jamais messager ne fit preuve d'autant de zèle. Ils n'eurent pas le temps de porter plus loin leur débat. Un ange de flamme s'élançait furieusement contre le duo.
Belle tentative, mais de toutes les morts plausibles, l'immolation ne sera surement pas celle du Génie de l'eau. Quelques mudras, et un mur aqueux se forma in extremis devant les shinobis. Ce mur devint rapidement un rempart, puis un véritable tourbillon, broyant sans pitié ce crachat enflammé. La contre-attaque ne s'arrêta pas là, puisqu'une fois de plus, cet impertinent se retrouva sous le joug d'un raz de marrée.

"Qui es-tu Jinchuriki?"

Yagura venait de nouveau de passer de la rage au calme plat, même si, au vu de la situation, on pouvait le comprendre. Désireux d'attirer l'attention de cette bête à forme humaine, il montra lui aussi ses crocs. Une aura rougeâtre suinta de sa peau, gonflant rapidement jusqu'à former un splendide manteau sanguin. Trois queues servaient d’apparat, preuves de la parfaite maîtrise qu'il avait sur Sanbi.

"Et ne t'avises surtout pas de me traiter encore une fois de gamin. Je suis le Quatrième Mizukage, gardien de la Brume sanglante, hôte, tout comme toi, d'un démon au chakra rouge."

Je vous l'accorde, son allure enfantine ne servait pas sa cause, et pourtant tout ceci était vrai. Yagura était un des plus grands génie de son temps, autant par sa maîtrise de l'art Ninja, que par son tempérament parfaitement adapté au monde de l'ombre.
Comme pour confirmer ses dires, une brise souffla juste après ses mots. Classe ou kitch, vous en êtes seuls juges, mais on ne pouvait nier le charisme de ce "môme".

© Adrenalean pour Epicode

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Sam 3 Sep - 15:44
Plus le temps passe et plus une évidence voit le jour : je ne suis pas prêt pour faire du baby-sitting. Alors que j’avais été sympathique avec ce jeune homme, voilà que ce dernier me donnait droit à une véritable douche froide - au sens propre - et dieu seul sait ô combien j’ai horreur de ça de bon matin. C’est donc tout naturellement que je répondais à ses attaques avec autant de hargne, ou du moins, j’espérais, mais c’est en vain qu’il montra sa puissance. Du répondant, voilà ce qu’il avait, comme tout jeune qui se respecte. Alors que je lançais mon projectile de flamme, voilà qu’il laissait apparaitre un mur d’eau qui balaya - après une très faible résistance - mon attaque. Quoi de plus logique après tout, le katon est désavantagé par rapport au suiton, ce qui allait me donner du fil à retordre. Grimaçant quelque peu alors que je me fis projeter un peu plus loin à cause de l’eau, je me sortais de là via mes queues faisant office d’aile. Me soulevant de la terre ferme, j’écoutais alors le jeune homme qui me maltraitait jusqu’à maintenant pour une raison que j’ignore.

Il voulait savoir qui je suis ? Fronçant alors les sourcils, je me mis à préparer une réplique avec du mordant, mais voilà, je me stoppais en remarquant une chose extraordinaire. Mon chakra rouge qui m’enveloppait semblait aussi se propager sur lui. Hein ? COMMENT ??? Aurait-il volé de mon chakra pour le faire sien ? Est-ce qu’une telle technique existe ? Alors que je me posais mille et une questions stupides, mon compagnon se décida à éclairer ma lanterne.

* Idiot !!! J’essaie de te prévenir depuis tout à l’heure, mais ce jeune homme est aussi un jinchuriki. Que dis-je... L’au... *
“ Tu pouvais pas me le dire ? “

Encore une fois, j’allais faire péter un câble à mon compagnon de combat car malheureusement pour lui, mes mots se passaient quand ce dernier s’était présenté et m’avait avertit sur le comment je devrais me comporter avec lui. Je l’ignorais indirectement pour son plus grand bonheur. Cette rencontre relevait de la comédie de mauvais goût.
Bref, après m’être expliqué avec mon compagnon sans l’écouter entièrement comme toujours, je revins au jeune homme. Fronçant les sourcils dans un premier temps, je vins alors à me concentrer pour laisser cette aura rougeoyante autour de moi se mettre à “ buller “ de plus belle. Qu’est-ce que ça annonce ? Rien de bon, car au fur et à mesure, une nouvelle queue apparaissait. Trois contre trois, c’est réglo n’est-ce pas ? Tout bon jinchuriki se devait savoir qu’en soit les queues ne signifiait pas un terme de puissance - excepté pour la dernière créature qui est certainement la plus redoutable de toutes - mais moi, je n’avais pas la science infuse vu comment j’écoute les gens et c’est donc avec un regard défiant que je le fixais. Je pensais pouvoir faire le poids en ayant le même nombre de queues que lui.

“ ... Vraiment, en temps normal j’aurais été heureux de croiser une autre personne comme moi, mais là tu m’a énervé gamin. Oh !!! D’ailleurs, c’est quoi ton prénom ? Moi c’est Ren. “

Jetant un coup d’oeil à son collègue, je vins simplement à sourire en coin avant de lancer une énième pique - qui cette fois-ci était volontaire - à l’attention de l’ombre de l’eau.

“ C’est ton petit copain ? Tu devrais lui dire de reculer hein... “

Sur ces mots, je me mis à battre des ailes afin de prendre de la hauteur, suite à quoi, j’entamais une brutale descente vers l’ombre de l’eau. La vitesse augmentait proportionnellement selon l’angle que j’utilisais et j’espérais que mon coup allait marcher. Pour cause, alors qu’au début je descendais avec un angle relativement léger, je me mis à faire une descente en piqué violente avant de redresser la barre d’un coup sec. Frôlant l’eau et la fendant sur place tant la vitesse était intéressante, je fonçais vers lui en ligne droite. Quand bien même la tactique était risquée, j’avais bel et bien un plan en tête qui ne se résumait pas juste à foncer tête baissée.

Plaçant un bras en retrait, je cachais la légère lueur violette qui émanait de mes doigts de cette main. Le but ? Donner un coup dans son ventre et utiliser ma technique. Le vol et la chute afin de gagner de la vitesse était là pour diminuer ses possibilités de contre, bien qu’actuellement, il avait une chance incroyable de pouvoir faire mouche en venant au contact direct - pour me prendre de court - ou lancer une attaque de face pour me stopper net et prendre l’avantage.

Clash des Titans à Kiri et pourtant, qui aurait imaginer une telle chose ?

profil:
 
[/quote]
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 5
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Lun 12 Sep - 20:19
exubérant inconnu. ~


"Crétin..."

Mépris et pitié s'enfuirent du gosier de l'Akitake, alors qu'il constatait, encore une fois, l'inconscience de cet impertinent. Mieux que quiconque il connaissait le Mizukage, et ce comportement de jeune coq ne pouvait mener qu'à une seule issue. Plusieurs fois déjà il avait su calmé la rage de son maître, mais l'aura brulante que dégageait ce dernier exprimait clairement l'expiration de sa patience. Il ne prit même pas la peine de répondre à l'individu. Se contentant de poser sur lui des yeux aussi sombres que l'abysse.

Fier paon en pleine parade nuptiale, le jeune homme exhibait ses queues, crachant de nouveau un verbiage insolent envers l'Ombre de l'eau. Ce dernier restait de marbre, et lorsque le moustique s'envola, il se contenta de joindre ses mains. Bœuf, serpent, mouton, trois symboles s'imprimèrent sur ses mains, trois clefs qui enseigneront la terreur à ce prétentieux. Alors que l'insecte fonçait vers la tortue, une brume épaisse s'empara du terrain. Illustration parfaite de l’intransigeance de Kirigakure, cette technique, depuis la création du village, précédait le prix du sang.
Certes, l'assaillant ne démériterait ni par sa vitesse, ni par sa vaillance. Seulement peu importe ses efforts, sans point d'appui, un oiseau ne pouvait prendre son envol. Fidèle à son titre, Yagura était un traqueur émérite, et même privé de la vue, il pouvait parfaitement repérer ses adversaires. D'ailleurs, si son ennemi pensait le piéger avec un clone ou autre stratagème, il se fourrait les doigts dans l’œil!
Notre cruel héros avait préparé le terrain, il s'apprêtait désormais à sortir ses griffes. Bien qu'il eut fait disparaître son manteau rougeâtre, son intention de tuer ne faisait aucune doute. Après tout il n'avait pas besoin de l'aide de Sanbi pour corriger un saltimbanque. Toutefois, une main attrapa fermement son épaule, tandis qu'une voix familière lui susurrait un peu de sagesse.

"Je comprend ta colère Yagura - san, mais c'est un jinchuriki. Ne le tue pas s'il te plait."

Cette fois, Kirua ne pu endiguer la colère de l'Ombre, mais ses mots ne furent pas vain. La pression qu'il exerçait sur son bâton se fit plus douce, et pour la énième fois, le jeune homme remplaça le ballet des armes par la valse des mots. Son ton n'avait rien de cordial, bien au contraire. Durs et rêches, chaque mot portait le tranchant de l'acier, témoins par leur acidité de l'épée de Damoclès qui menaçait de chuter.

"Je suis Yagura, Mizukage du pays de l'eau. Pour la dernière fois, que fais-tu ici Jinchuriki?"

Il s'agissait bien et bel du dernier sursis que lui offrait notre cruel héros. Ses sens aux aguets lui permettaient de scanner le terrain, analysant chaque action de son ennemi aussi bien qu'en plein jour. La brume était toujours là, et si le papillon pouvait entendre la voix de l’araignée, il lui sera bien plus ardue de deviner sa position. Pourtant elle était bien là, toute proche, prête à croquer cet insecte au moindre faux pas.

© Adrenalean pour Epicode

Spoiler:
 
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 42
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
280/300  (280/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Sam 24 Sep - 23:29
Ce combat était passionnant en soit. En effet, malgré mon statut étonnant, il se débrouillait tout aussi bien et pour cause, il était aussi un jinchuriki. Mais je comptais bien réussir à le vaincre car il s’agit de moi... Fonçant vers lui, ce n’est que tardivement que je me rendis compte de cette épaisse brume et sans surprise alors que je pensais le toucher, rien ne se passa. Il avait disparu, me forçant à m’arrêter. Cessant de battre des ailes, je me posais au coeur de cette purée de pois et réfléchir tandis qu’il laissait entendre sa voix. Hm ? Le laissant parler, je réfléchis à une nouvelle offensive mais je me rendis vite compte que ce brouillard n’était pas plaisant. Il voulait jouer à cache cache ? Haha....

“ Moi ? Je veux juste me reposer et être tranquille... “

Aussi surprenant cela soit-il, si quelqu’un avait un détecteur de mensonge, il capterait vite que je disais la vérité. Mais qui pourrais croire de tel dires ? Cela sonnait tellement faux. Quel genre de fou pourrait pénétrer ces terres avec pour seul but de prendre des vacances ? Un timbré ? On peut dire que oui en quelque sorte. Bref, quoi qu’il en soit, je fis une légère moue boudeuse.

“ Par contre, j’ai jamais dis vouloir jouer à cache-cache ou chat... Donc tu m’en veux pas, mais on va dire que je dois t’attraper et je gagne ok gamin ? Oh, et en gage de victoire, je prendrais ton truc tout mignon ok ? J’aime bien ce drôle de bâton. “

Sur ces mots, je me concentrais en restant immobile tandis que mes queues continuaient de s’agiter. Tandis que je ne le voyais pas, lui avait sans doute tout le loisir de pouvoir m’observer, mais cet avantage n’allait être que de courte durée. En effet, ouvrant de nouveau les yeux, je vins à sourire en coin me tournant vers lui. Je ne le fixais pas directement, mais il pourrait aisément le voir : je le ressentais, ou je connaissais approximativement sa position. Ce qui signifie qu’une chose : je suis un senseur. Repérant son chakra et donc pas exactement sa position physique, je vins alors à m’avancer en marchant tranquillement aussi risqué cela soit-il.

“ Je suis bon joueur, mais ... Je ne suis pas fan des truc où il faut se cacher car je suis mauvais de mon côté, mais très doué pour trouver les gens... C’est con hein ? Bref, je vais être gentil, jte laisse abandonner si tu veux et on fais un autre jeu à la place, à moins que tu tiennes pas à ce bâton ? “

Avançant toujours en sa direction, je continuais de le prendre comme s’il s’agissait d’un enfant. Je jouais et ne me battais plus comme un homme sérieux, chose qui allait sans doute l’énerver un peu plus.

profil:
 
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 5
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre entre bêtes de foire    Lun 3 Oct - 12:34
Dans les pas d'un meurtrier~


Nul besoin de discuter encore de pareille insolence, l'auditoire savait désormais à quoi s'attendre du personnage. La sentence venait de tomber, et plutôt que de répondre une nouvelle fois à cet énergumène, le Mizukage décida de passer à l'acte.
Lui qui pensait être invisible entendit soudain des pas venir dans sa direction. Ce saltimbanque serait capable de se repérer au sein du Kirigakure? Sincèrement? Cette brume légendaire avait défait moult shinobis de haut vol, et voici qu'un clown, à peine capable de baragouiner du ninjutsu, s'y promenait à son aise? Comme quoi, les apparences étaient parfois trompeuses. En y repensant, ce type maîtrisait tout de même le chakra rouge, et si Yagura ignorait jusqu'où allait son contrôle sur la bête, déployer trois queux démontraient tout de même une certaine aisance.

Cependant, loin d'adoucir le jugement du "gamin", le talent de l'inconnu ne fit qu'accentuer sa rage. Si ce type était vraiment un ninja, il n'avait pas besoin de doser sa force. Un sourire narquois s'empara de son visage, tandis que monsieur venait dans sa direction.

"Touché. Mon bâton est à toi."

Évidemment, cette voix faussement enfantine ne trompait personne. Néanmoins ce type semblait doué d'une formidable ouïe sélective, tant est que peu importe ce que dirait le Mizukage, il n'y avait sans doute aucune chance pour qu'il devienne autre chose qu'un simple gamin. Au lieu de donner son arme, il la posa doucement sur l'épaule du Jinchuriki. Ce geste, d'une douceur surprenante, était surement inattendu, mais il n'en restait pas moins létal. Le bois eut juste à toucher l'inconnu, que du corail s'en échappa à toute vitesse, s'emparant avidement de ce corps étranger. Il n'y eut ni mudras ni mots, cet assaut sortait réellement de nul part.
Ce type avait peut-être de la ressource, mais aussi brillant fut-il, une fois toucher par ce bâton, il se retrouva coincer dans une prison de corail, que toute sa ruse ne suffirait pas à briser.

Pendant ce temps, un autre Yagura s'approcha de lui. Un type capable de déjouer la brume serait surement capable de reconnaître un clone aqueux, mais dans le doute, le Mizukage ne trahit pas tout de suite sa couverture. Ainsi, encerclé par deux "mioches", prisonnier d'une cage de corail, voyons si ce fanfaron faisait encore le coq.

"Tu vas peut-être m'écouter maintenant? Piégé par un gamin, franchement je serais mort de honte à ta place. En tout cas, mioche ou pas, je reste un ninja de Kiri, et si tu tiens à ce que ton joli minois côtoie encore le reste de ton corps, tu devrais réfléchir à tes prochaines paroles."

© Adrenalean pour Epicode
Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Sauter vers: