[Flashback] You are the shadow of the shadow [Pv Jiraiya]
Partagez | 
avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 260
Date d'inscription : 07/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 263
PE:
36/500  (36/500)

Voir le profil de l'utilisateur


Kage no Kage





Seize ans avant la période présente de la vie de Minato, ce dernier venait à peine d'accéder au poste de Hokage. Enfin, "à peine" était assez exagéré, car il avait déjà réussi à gérer le cas d'Orochimaru, ce qui n'était pas rien. En réalité, il avait été nommé voilà trois semaines, et avait récemment appris que Kushina était enceinte. L'enchevêtrement des choses, à savoir la sécurité du peuple de Konoha revenue, le serpent banni et loin, ainsi que l'arrivée prochaine d'un enfant, faisait du Namikaze le plus heureux des hommes. Toutefois, il n'était pas question de se reposer sur ses lauriers, car cela commençait à peine, oui, sa vie en tant que Yondaime Hokage débutait, mais celle de père également, tandis que celle de mari allait continuer pour un très long moment encore. Laissant de côté les pensées joyeuses, le jeune homme se concentra sur les moins agréables.

Les temps à venir seraient tendus, la guerre venait de s'achever, les villages s'en remettaient tous, plus ou moins, à leur propre rythme. Les villages de Suna et Ame avaient été plus touchés que les autres, mais personne ne s'en était tiré sans encombres. Minato lui même avait tué beaucoup d'ennemis, et cela ne l'enchantait guère d'être reconnu comme un héros de guerre. Ce qui le tracassait et désolait le plus, au fond, restait la perte de certains de ses amis proches, mais aussi de toutes les personnes qui avaient donné leur vie pour le village, enfin, le plus douloureux devait être de n'avoir pas pu sauver son propre élève, Obito Uchiha, qui avait pourtant un grand cœur, et était un Shinobi de grand talent, promis à un grand avenir. Toutes ces sombres pensées, mais aussi les plus joyeuses, faisaient d'emblée penser à l'Hokage que la sécurité n'existait pas vraiment dans ce monde, et que le plus fort serait celui qui prenait les devants. Ainsi, il lui faudrait mettre en place des stratégies de défense, surveiller les grandes nations, ne pas se laisser surpasser.

C'est pourquoi le jeune homme fît convoquer Jiraiya, son maitre, dans sa demeure. Pourquoi pas dans son bureau ? L'endroit n'était pas adapté pour ce genre de discussions, celles que peuvent entretenir uniquement le chef du village et son ninja le plus doué en infiltration et récupération d'informations. Dans la hiérarchie du village de Konoha, on retrouvait, à égal niveau, cinq personnes. Les deux doyens, ces deux vieillards envoyés par le Daimyô pour encadrer le travail du Hokage, qui est la troisième personne, c'est à dire Minato Namikaze. Vient ensuite le Sandaime, Sarutobi Hiruzen, qui fait office de conseiller et que le Yondaime n'hésite pas à consulter et à écouter en toute situation. Enfin, Jiraiya est la cinquième personne la plus importante du village, car il est celui qui voyage dans les contrées les plus reculées pour en découvrir tous les secrets. Ça, en plus d'être une légende de la guerre, et un ninja sans égal. S'il l'avait convoqué en ce jour, c'était pour une raison très importante. Il fallait qu'une personne soit le représentant de Minato à travers le monde. Si Minato est le Hokage, l'ombre du feu, clouée au village de Konoha, car c'est ici que réside sa place, alors Jiraiya serait l'ombre du Hokage, étendant son influence à toute la planète, ou du moins aux limites du monde connu. Un bruit fit remarquer au blondinet qu'il n'était plus seul. Il s'exprima alors:

-Vous pouvez entrer, Sensei, il y a des choses dont je dois vous parler, et certaines ne doivent pas être sues par d'autres pour l'instant.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia
Invité
Invité



[Flashback] You are the shadow of the shadow


Ft. Minato.


Assis sur son épais parchemin, plume et livre brouillon en main, Jiraiya regardait le ciel. Il songeait à tout ce qu'il s'était produit. La guerre avait été sanglante, épuisante mais surtout désastreuse. Il avait eu la chance de faire parti des survivants. Il était vrai que les talents d'un ninja permettaient de survivre, mais la chance était aussi un facteur qu'il était à prendre en compte. Il avait eu autant de chance qu'à l'époque, lors de la seconde grande guerre ninja, durant laquelle l'Ermite fut nommé "Sannin" de Konoha, avec ses deux compagnons, pour avoir été les seuls survivants de leur escouade ainsi que ceux ayant réussi à tenir tête à Hanzô la Salamandre. Il avait réussi à survivre à un tel monstre, un ninja puissant au poison très destructeur, qu'il venait de son invocation ou de son propre corps. Suite à ça, il s'était écarté de lui-même de la guerre pour prendre sous son aile les fameux shinobis d'Ame, durant trois ans. Lorsqu'il eu fini, la guerre s'était elle aussi terminée, il était de ce fait rentré à Konoha.

Mais il fallait évacuer ces pensées négatives. Une guerre était toujours très troublante pour l'esprit d'un humain. Il fallait penser aux séquelles qu'elle laissait, aux traumas dus aux nombreux morts. La guerre permettait de laisser sortir le démon présent en chacun des ninjas, un démon lié aux besoins de pouvoirs et de territoires. Deux profils principaux en ressortaient : ceux désireux du pouvoir, et ceux qui ne pouvaient que se défendre face à de tels affronts. Les alliances s'occupaient du reste, et elles étaient bien souvent ce qui faisait la différence.

Jiraiya voulait mettre les mots sur ce qu'il avait vécu dans un nouveau livre, mais ils ne lui vinrent pas. Peut-être qu'inscrire ce passage dans son autobiographie valait plus la peine qu'écrire un nouveau livre, se disait-il. Mais ses pensées furent coupées par l'arrivée d'un ANBU.


- Jiraiya-sama, Hokage-sama vous demande dans sa propriété privée. Il n'a pas voulu me dire pourquoi.

L'homme à la crinière blanche observa l'homme masqué qui s'était adressé à lui avec un regard étonné. Il se releva doucement, rangeant premièrement son crayon et son livre dans sa veste intérieure, puis accrocha son gros parchemin sur son dos.

- Merci ! Je m'y rends de ce pas.

L'ANBU n'attendit pas bien longtemps pour disparaître dans un nuage de fumée, et l'homme crapaud sauta de toit en toit jusqu'à la maison de son jeune élève, atterrissant devant la porte de celui-ci. Il toqua à la porte, attendant l'autorisation d'entrer, ce qu'il reçut par ailleurs assez vite. Il pénétra dans l'enceinte de la belle maison de la famille Namikaze, et s'assit avec le blondinet sur une chaise autour d'une table.

-Qu'est-ce que je peux faire pour toi, mon jeune élève ?

Il n'avait pas changé, sérieux à bon escient et bon ami lorsqu'il le fallait. La guerre ne semblait pas l'avoir tant touché que ça, il devait très bien cacher les pertes auxquelles il avait participé. Mais que voulait-il donc ?


avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 260
Date d'inscription : 07/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 263
PE:
36/500  (36/500)

Voir le profil de l'utilisateur


Kage no kage





Le maître entra aussitôt que Minato l'y avait invité, et il s'installa sur une chaise. Le Hokage lui servit un thé, chose assez normale lorsque l'on faisait déplacer quelqu'un jusqu'à sa demeure de manière aussi précipitée. Il prit alors la parole:

-Il est toujours aussi plaisant de vous voir, Sensei, depuis peu je n'ai pas eu l'occasion de vous parler, car depuis la fin de la guerre les événements se sont enchainés un peu trop vite, même pour moi.


Ceci était à la fois une blague et une phrase sérieuse, elle n'avait pas pour but de faire rire, mais peut-être pourrait-elle détendre l'atmosphère, car la première phrase annonçait un sujet de discussion peu amusant... Le Yondaime posa un doigt au sol, afin de s'assurer que personne ne se trouvait à proximité en train d'espionner. Après s'être assuré que personne n'était en mesure d'écouter ses propos, il continua à parler:

-Bien, je vais commencer par vous parler des actions des semaines passées qui ont un peu compliqué mon rôle, en particulier à cause d'une personne que, si je ne me trompe pas, vous appréciez assez.

Parler d'Orochimaru ne plaisait pas au jeune homme, mais Jiraiya était son camarade, ils avaient vécu la guerre ensemble, et se connaissaient depuis un long moment, depuis une époque où il n'était lui-même pas né. Savoir ce qu'avait fait son ami, et les raisons de son départ, était donc tout à fait normal, bien que les anciens du village et Hiruzen souhaitaient que cela reste secret.

-Comme tu le sais, Orochimaru a quitté le village. Dans la version officielle, il n'est qu'un déserteur, mais en réalité, je l'ai moi-même banni.


Est-ce-que cela avait surpris le maître des crapauds ? Impossible de le dire, mais il était certain qu'il avait des appréhensions sur le comportement du serpent, car l'on ne peut pas passer autant de temps avec une personne sans la connaitre un peu, qu'importe à quel point cette personne cache son jeu. Et le Sannin n'avait pas l'air du genre à cacher sa nature.

-Il y a maintenant près d'un mois, j'ai été nommé Hokage, mais Orochimaru n'était pas d'accord, et a montré son désaccord. Votre maitre n'a pas réussis à le calmer, et il a décidé de déserter. Quelques jours de recherches dans le village ont permis de découvrir de sombres expériences menées par celui-ci.


Il se rendit rapidement à son bureau grâce à l'Hiraishin, et revînt aussitôt chez lui avec un dossier assez épais, qu'il tendît à Jiraiya. Ce dossier contenait absolument toutes les informations sur le déserteur, et le Sannin pourrait donc savoir tout ce que savaient les haut gradés du village. Minato continua son monologue:

-Nous avons réussis à retrouver Orochimaru quelques semaines après, et avons dû l'affronter. Voyant que nous ne pouvions le vaincre à cause des techniques sordides qu'il maitrisait, j'ai décidé de l'éloigner temporairement, mais à l'heure qu'il est il doit être libre, et en train de préparer sa vengeance.


Le rapport indiquait que les défenses avaient été totalement rénovées, et ainsi le serpent ne pourrait se glisser discrètement dans le village pour y sévir, mais il restait un puissant ninja, et être en liberté pouvait le rendre encore plus dangereux. Mais le sujet de la discussion n'était pas là, et Minato entra dans le vif du sujet:

-Je vous ai convoqué car vous méritiez de savoir, mais aussi pour vous parler d'une chose plus importante. La guerre ne cesse de nous frapper, et bien souvent elle entraine des morts trop nombreuses, parce que nous n'y sommes pas préparés. Vous savez que je ne déclarerai jamais une guerre, néanmoins, tous les Kage ne sont pas si conciliants, et il est de notre devoir de nous préparer. Je ne peux entrer et sortir du village allégrement, du fait de ma position. Je voudrais donc m'en remettre à vous.


Si Jiraiya était le plus qualifié pour espionner l'ennemi, se tenir au courant de ses actions, et anticiper une éventuelle guerre, c'était non seulement grâce à ses capacités, il était un ninja de légende, personne ne pourrait en douter. Mais aussi parce qu'il ne risquait pas de se faire battre. Combinant à la fois des compétences d'infiltration et de combat hors normes, il devait être l'élément majeur de Konoha dans le premier domaine, et l'un des plus important dans le second. Enfin, le Namikaze n'avait une confiance totale qu'en peu de personnes à Konoha, et deux d'entre elles étaient son maitre et son épouse.

-Sensei, je souhaiterais que vous deveniez mon conseiller, mon bras droit. Je ne vous demanderai pas de vous occuper du village, mais du monde. Si je suis chargé de protéger mon village, alors je voudrais que vous me teniez au courant de tout ce qu'il se passe à l'extérieur de celui-ci. De cette façon, nous serons parés à toute éventualité, je sais que vous réussirez parfaitement à me faire des rapports complets de tout ce qu'il peut se passer là-dehors.



Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Invité
Invité



[Flashback] You are the shadow of the shadow


Ft. Minato


Le Sannin pénétra dans la maison du Hokage. La première chose que les deux shinobis firent furent de s'asseoir chacun sur une chaise, autour de la table du salon de l'éclair jaune. L'homme à la crinière blanche reçut un thé de sa part, qu'il posa devant lui en attendant qu'il refroidisse un peu. Comme à son habitude, l'élève de l'Ermite débuta la conversation par quelques bonnes manières qui lui étaient communes.

- En effet, nous sommes tous très occupés à nous remettre ! Je n'ai même plus le temps de trouver l'inspiration pour mes bouquins ...

L'homme aux crapauds connaissait bien son élève, et lorsqu'il prenait des précautions telles qu'observer si personne n'était aux alentours, c'est qu'il devait lui parler de quelque chose de très important. Inutile de rappeler le sérieux dont était capable Jiraiya lorsque la situation s'y prêtait, il maintenait ainsi toute son attention sur les mots du Yondaime. La première chose qu'il évoqua concernait Orochimaru. Un sujet sensible, non pas parce que Jiraiya était susceptible, mais car il s'en voulait encore maintenant d'avoir été incapable de sauver son ami de l'emprise des ténèbres. Il avait changé dès la mort de ses parents, et les rumeurs racontaient qu'il était d'autant plus terrifiant maintenant que Minato lui avait volé le poste d'Hokage. Hélas, le maître des crapauds se sentait toujours aussi incapable de l'arrêter ... une détermination qui lui manquait et qui pouvait s'avérer fatidique.
Or, des nouveautés s'ajoutaient à l'esprit du cinquantenaire. Il apprit par la même occasion qu'Orochimaru n'était pas parti que de lui-même du village, mais qu'il y avait été incité. Cela était très troublant dans l'esprit de l'homme-grenouille, comment réagir à cela ? Devait-il en vouloir à son jeune élève ? Non, il avait eu raison de le faire. Depuis le décès de ses parents lors de la guerre, l'homme serpent avait changé, trouvant la vie bien trop courte et désirant l'allonger peu importait les moyens utilisés. Il n'était pas possible d'accepter un tel homme en temps que chef de Konoha. Malgré l'espèce de moue qu'il venait de tirer, il continua d'écouter son jeune élève.
Il semblait en venir petit à petit au fait. Il parlait de la guerre, de la situation de Konoha et des autres villages. Il comprenait où il voulait en venir. Rentabiliser tous les déplacements du Sannin en dehors de Konoha, avec un but un peu plus précis. Cela était évident, ça devait arriver, et il était le mieux placé pour effectuer ce genre de missions.


-Un conseiller capable de trouver des informations qui seraient utiles au village, qu'il s'agisse d'Orochimaru ou des autres villages ...

Quelque part, il souriait intérieurement. Pour toutes les prochaines fois qu'il devrait sortir du village, il devrait faire attention à des éléments l'entourant. Voir pire, il devrait partir de Konoha plus souvent en vue de mener ses petites enquêtes sur d'éventuels ennemis qui pourraient s'en prendre à la feuille cachée. Bien, rien de grave, il était fait pour ça et il avait de nombreuses techniques qui lui permettaient de récupérer des informations.

-Je ne peux qu'accepter ! Tu peux me laisser ce rôle, mais tâche de ne jamais quitter ton poste au village, je n'aimerai pas rester cloîtré dans un bureau !

Il conclut ceci avec un rire habituel, fort mais amusé, qui lui ressemblait bien. Les nouvelles qu'avait annoncé Minato à son sensei n'étaient pas si amusantes, mais il les avait suffisamment prises au sérieux pour lui répondre calmement mais surtout sans plaisanter.

-Par ailleurs, il y a quelque chose dont je dois te parler. Tu es déjà allé au Mont Myoboku, n'est-ce pas ?

Bien qu'il ai fait signer à son élève le pacte des crapauds, il ne savait pas du tout si le Namikaze avait déjà mit un pied au royaume des grenouilles. Il était en tout cas peut-être temps de lui faire faire un tour auprès de Fukasaku et Shima, afin qu'ils puissent continuer de lui apprendre l'art du Senjutsu.

-Les Deux Grands Ermites Crapauds veulent te revoir pour continuer ton apprentissage du mode Sennin. Un Hokage doit être capable de protéger son village, et bien que tu sois efficace, il semblerait qu'elles aient trouvé cet apprentissage important.

Il attendait maintenant la réponse de son jeune élève. Pour leurs retrouvailles, cela leur ferait peut-être du bien d'échanger quelques techniques afin de passer du temps ensemble.


avatar
Membre non validé
Membre non validé
Messages : 260
Date d'inscription : 07/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 263
PE:
36/500  (36/500)

Voir le profil de l'utilisateur


Et maintenant finalisons...





Comme Minato le pensait, son maitre accepta sa proposition, et cela le rassura d'une certaine manière. Le Sannin enchaina ensuite sur une question assez inattendue, mais qui intéressa le Hokage au plus haut point. Il demanda à son élève s'il était déjà allé au mont Myoboku, le siège des crapauds, là où vivent toutes les grenouilles qu'ils peuvent tous deux invoquer. La réponse était positive, il y était déjà allé pour rencontrer Fukasaku et Shima, et ils avaient brièvement essayé de lui enseigner le Senjutsu, même si sa maitrise s'était révélée très moyenne à la suite de l'entrainement. Il réfléchit un instant. Se déplacer là-bas pourrait s'avérer plus ou moins long, et il ne pouvait laisser son poste de Hokage indéfiniment. Qui plus est, Kushina s'inquiéterait forcément de son absence. Néanmoins, l'ermite avait soulevé un point important: le chakra Senjutsu et le mode Sennin constituaient une force importante, et les maitriser pourraient aider à mieux protéger le village. Il répondit alors:

-Je suis d'accord pour y retourner, néanmoins en tant que Hokage et mari, je dois régler quelques points avant de vous rejoindre. Je n'en ai pas pour très longtemps, je vous rejoins lorsque j'en aurai fini !


Il tapa sur l'épaule de son maitre pour y déposer un sceau, afin de le rejoindre le moment venu, puis disparu en un éclair. Arrivé à son bureau, il créa un clone de l'ombre, qui prendrait sa place jusqu'à son retour. Il espéra ne pas rendre son chakra trop incontrôlable une fois au mont Myoboku, car cela aurait pour effet immédiat de faire disparaître son clone ici.

Il retourna chez lui quelques minutes après, son maitre étant déjà parti, et laissa un mot pour sa femme, en espérant que celui-ci ne la mette pas dans une colère noire:

Kushina,
Je suis parti m'entrainer avec mon maitre au mont Myoboku, je serai de retour dans peu de temps, et à ce moment, je serai assez fort pour vous protéger tous les deux, ainsi que le village.


Il laissa le mot sur la table du salon, et ne pu s'empêcher de se sentir mal de laisser sa femme enceinte seule pendant une période pouvant aller jusqu'à quelques jours. Cela le dérangeait encore plus que de laisser son village partiellement sans défenses. Il se téléporta alors pour rejoindre son maitre, et fût une nouvelle fois fasciné par cette endroit ...
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 108
Date d'inscription : 24/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Correction

Positif - Minato


Petite discussion secrète entre l’Hokage et l’Ermite. J’ai beaucoup aimé ! Un bon vocabulaire, je n’ai pas vu de grosses fautes (juste deux trois mais sans gravité).


Négatif - Minato


RAS, vraiment !!


Gains - Minato


9PE



Oha'

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]

Sauter vers: