Lorsque deux idéologies se confrontent, en résulte un cataclysme. (Flashback ft. Yamato & Shisui)
Partagez | 
avatar
雷 | Yondaime Raikage
雷 | Yondaime Raikage
Messages : 352
Date d'inscription : 06/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 317
PE:
87/500  (87/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Bonds après bonds, l'escouade de Kiri arpentait inlassablement la flore de Konoha. Le silence était prédominant et personne ne disait mot, la discrétion était de mise en contrée ennemie. L'escouade avait adopté une formation triangulaire, en première ligne le Rejeton, derrière lui sur ses flancs respectifs droit et gauche, un jonin sensoriel et un jonin spécialisé en iryojutsu. Ainsi à trois, ils escortaient un message de la plus haute importance provenant du village caché de la pluie. Assez important pour nécessiter la présence de l'infâme Hozuki pour le bon déroulement de la mission. Étonnamment dans un coin si ensoleillé en temps normal, la pluie émergeait des cieux et abattait son torrent destructeur sur les pauvres shinobis. L'Hozuki le savait, la pluie était signe de mauvais augure. Présager en fonction du temps, une mauvaise habitude de notre perfide protagoniste. Mais d'où lui était venu cette mauvaise manie ? Du village sanglant de la brume. Les jours où Kiri était sous le joug de la pluie, le sang s'y mêlait. Il en avait fait des probabilités et elles s'étaient avérées probantes.

Pensif, l'Hozuki pensait la réussite de la mission acquise mais rapidement son senseur lui remit les idées en place en l'affligeant d'une triste réalité.

_ Senseur Mangetsu-sama ! Je sens.. six chakras! Six!

Impassible physiquement face à une telle nouvelle, l'Hozuki était en réalité trépidant mentalement. Il réfléchissait à un plan de secours, à un plan où le désavantage du nombre ne lui serait pas fatal. Trois contre six, même s'il avait beau être un ninja averti, aguerri et craint, il n'était pas moins invincible. Il détourna vivement son attention sur son senseur et s'exclama d'une voix forte.

_ Mangetsu Hozuki Combien de pieds nous séparent de ces individus ?

_ Senseur Cent pieds environ !

Le perfide personnage avait songé à rebrousser chemin ou changer de cap mais cela était inutile, puisque qu'irrémédiablement un senseur devait composer l'escouade ennemi. Il en était certain et à un moment ou un autre, ses nouveaux ennemis l'auraient pourchassé pour avoir raison de lui. Il ne lui restait qu'une seule solution. Préparer ses hommes à l'affrontement et s'armer de courage. Son expression faciale était d'autant plus sérieuse lorsqu'il s'agissait de combattre et qui plus est avec un désavantage conséquent. Il espérait au fond de lui éviter l'affrontement mais le destin semblait jouer en sa défaveur. Le regard perçant, il le dirigea sur ses deux hommes et répliqua à vive voix.

_ Mangetsu Hozuki Créez deux clones! Deux clones chacun!

Ses deux sous-fifres s'exécutèrent et créèrent ainsi deux clones. Vraisemblablement l'Hozuki voulait faire croire à la supériorité numérique et ainsi pousser ses futurs adversaires à déguerpir plus vite qu'ils n'étaient arrivés. L'idée partait d'une bonne intention mais rien ne le protégeait complètement de l'affrontement. Et si adviendrait l'affrontement, l'escouade adversaire se rendrait rapidement compte de la supercherie. Finalement, il ne comptait que sur la crédulité de ses adversaires. Le Diable ne joue que sur la crédulité de l'Homme et ainsi parvient à le manipuler. On pouvait aisément dire qu'il agissait tel le Diable et sur un terrain où il était maître, la manipulation d'autrui. Soit, le destin jouait bel et bien en sa défaveur mais la partie n'était pas encore terminée et sa volonté était si inébranlable qu'elle lui aurait permis d'atteindre la lune. Il ne comptait pas trépasser aujourd'hui. Néanmoins la peur se saisissait de ses deux compagnons qui eux craignaient la mort contrairement à leur mentor. De pierre, le coeur de l'infâme démon palpitait à chacun de ses sauts, il appréhendait la rencontre et plus encore, le heurt qui allait sûrement suivre.

_ Mangetsu Hozuki Vous ne craignez rien, si l'affrontement devait avoir lieu, déguerpissez. Je vous rejoindrai plus tard.

En tant que chef d'escouade, l'ignoble Hozuki se devait de rassurer ses hommes et de leur happer la peur qui les terrifiait tant. Et en tant que tel, il était aussi tenu d'assurer le déroulement de la mission aux dépens de sa vie. Peu à peu, ses hommes se rassérénaient et prenaient leurs courages à deux mains. Non, à leurs yeux, il était impensable d'abandonner un camarade, un compagnon au combat ! S'ils devaient trépasser alors ils trépasseraient aux côtés de leur mentor, Hozuki Mangetsu. Une belle preuve de loyauté.

_ Senseur Ils.. Ils sont là, à quinze pieds !

Quelques sauts les séparaient encore de leur destin fatidique, seulement quelques sauts..

_ Mangetsu Hozuki Tenez-vous prêts.

Peu à peu, les deux escouades se discernaient dans la cambrousse.


Dernière édition par Hozuki Mangetsu le Dim 11 Sep - 18:00, édité 1 fois
avatar
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 40
Date d'inscription : 08/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 845
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Deux Idéologies.
Shisui Mangetsu

Le groupe se déplaçait en silence dans la forêt, prenant soin de bien observer leurs alentours : plus particulièrement, le ninja au milieu du groupe semblait être bien concentré, maintenant un mudra tout en tournant la tête de temps en autres, sans jamais se faire toucher par une branche ou autre obstacle embarrassant sur son chemin.

Le ninja tout derrière observait le tout avec un air également déterminé, gardant un oeil sur son camarade alors que ce dernier continuait son observation des lieux. Notre homme hésita un moment puis entreprit d'ouvrir la bouche.

Tu tiens le coup, Koishi ?

Le ninja répliqua avec un simple mouvement de tête, qui permit à Yamato de voir les énormes veines qui accompagnaient l'activation du Byakugan. Une technique fort utile pour la mission qu'il était censé effectuer avec ses deux associés : détecter des unités ennemies et les écraser, ou les inciter à partir, dans une optique moins violente. Une mission pas vraiment glorieuse, donc, mais quand même potentiellement risquée, surtout quand l'on détectait de grosses unités.

Fort heureusement, Yamato avait deux atouts avec lui : le premier ? Les autres groupes de shinobis de la feuille dans le coin, histoire de leur prêter main forte si jamais ils tombent sur un contingent particulièrement nombreux, ou des ennemis plus costauds. Utile, donc, mais avec la seconde option, il ne pensait pas avoir besoin de s'en servir.

Et donc, qu'elle était cette seconde option, si jamais Yamato se sentait si confiant ? Elle se trouvait devant le Hyuga : Shisui Uchiha, un génie dans un clan déjà considéré comme extrêmement talentueux. Yamato n'était pas du genre à faire l'éloge inutilement, mais il y'avait quand même de quoi admirer le shinobi. S'étant construit un nom grâce à sa maîtrise parfaite du Shunshin et ses Genjutsu puissants. Il s'était fait un nom dans la guerre, surtout contre les Kirijins.

Yamato réfléchit un moment... et fut interrompu quand Koishi s'avança un peu pour lever la main de façon silencieuse, leur tonnant de s'arrêter. Ce que Yamato accomplit facilement, se posant sur une branche, accroupi.

Combien ?

Droit au but. Yamato voulait être sûr avant d'entreprendre quoi que ce soit, vu le contexte actuel, le temps est précieux, inutile d'aller demander "as tu vu quelque chose" ou autre question superficielle.

Trois ninjas. Ils se sont stoppés, ils ont du nous détecter aussi... des Kirijins d'après la tenue et...

Yamato posa une main sur son front, laissant la pluie s'abattre sur lui : un trio ? seulement ? ils devaient être confiants en eux-mêmes, ou perdus. Sans doute des rescapés. L'homme au Mokuton devint toutefois nettement plus alerte devant la réaction de Koishi.

Ho... ho non !

Le pauvre homme semblait voir la mort, depuis sa position. Yamato observa Shisui, pendant un instant, et lui fit discrètement signe de préparer des Genjutsus... jusque a ce qu'un nom fatal ne sorte de la bouche du Hyuga, au moins !

Mangetsu Hozuki.

Le shinobi répéta le nom en boucle, adoptant une expression faciale qui rassemblait la peur totale et l'incompréhension.

Cette allégorie de l'homme qui voit la mort n'en était peut être pas une, au final. Si Shusui est la terreur des Kirijins, Mangetsu est la terreur des Konohajins, simplement. Membre des 7 épéistes de la brume, un groupe d'élite infâme avec des épées redoutables, c'était une figure cruelle qui tenait plus du monstre que de l'humain, avec énormément de tueries à son actif, pas que sur des ninjas, d'ailleurs. Tomber sur lui tient, naturellement, d'une blague cruelle du destin.

Y'a t-il d'autres épéistes dans le coin ?

Le Hyuga fit un signe de tête négatif.

I-Ils arrivent, ils se sont clonés, aussi !

Calme toi. Appelle les unités proches pour qu'elles se ramènent si ça tourne mal.

Pas grand chose qu'ils pouvaient faire dans cette situation, après tout, laisser un épéiste du brouillard sur son territoire est profondément stupide.

Je vais aller voir ce qu'il en est. Koishi, reste en arrière, informe moi de tout mouvement dans la zone. Shisui... pourrais tu préparer une illusion si la situation tourne au vinaigre ? Ce serait un bon moyen de vaincre la technique de Mangetsu.

La question n'était pas "si", mais "quand", ceci dit. Yamato chassa rapidement ses pensées pessimistes pour se concentrer sur la réponse de Shusui. Il savait bien que confronter seul un épéiste du brouillard était stupide mais dans l'optique, la confrontation semblait obligatoire. Il gardait sa voix basse, d'ailleurs, histoire de ne pas informer les "ennemis" de ses plans, et entreprit d'écouter les propositions de ses camarades.

Bien, en place.

Yamato descendit rapidement de la branche : confronté des maniaques, il le faisait depuis longtemps, mais (et il ne voulait pas l'admettre), c'était bien l'une des premières fois qu'il le faisait sans Kakashi pour l'aider. Enfin, il savait pertinemment qu'il avait des alliés, pour le coup...

Le trio arriva finalement devant lui : les deux ninjas n'étaient pas impressionnants mais Mangetsu...

Salutations. fit Yamato, l'air neutre. J'aimerais connaître la raison de votre présence sur ces terres.
Invité
Invité


Uchiha Shisui | Mangetsu Hôzuki | Yamato


La pluie incessante et pesante replongea Shisui dans le plus profond de son passé. Le climat actuel était exactement le même durant ses anciennes missions à Kirigakure. Au fond de lui-même, il se méfiait d'eux, surtout après un petit entretien personnel avec le chef de la Racine et la position actuelle complexe qu'occupait le village de la brume. Le Mirage, comme il était connu, ralentissait légèrement ses sauts ninjas de branches en branches. Aujourd'hui, il n'était pas le leader de l'équipe ou seul ; il accompagnait Yamato et Koishi.

‘ Tu tiens le coup, Koishi ? ’ Demanda Yamato.

Koishi, ou plutôt le pilier important dans notre équipe. Le repérage est un élément crucial pour éviter les embuscades. En plus de cela, il possédait le Byakûgan. Accomplir notre tâche de banale patrouille serait une chose facile. Malheureusement, une alerte de ce fameux Hyûga obligea le groupe à s'arrêter, Shisui demeura immobile en dirigeant son regard vers ses deux coéquipiers.

‘ Combien ? ’ Répliqua le chef d'escouade.

‘ Trois ninjas. Ils se sont stoppés, ils ont dû nous détecter aussi... des Kirijins d'après la tenue et... Ho... ho non ! Mangetsu Hozuki ! ’ Affolé, Koishi sombra dans la peur totale.

Un sentiment de crainte s'installa dans le trio Konohajin à la vue de ce personnage. La patrouille allait désormais prendre une ampleur considérable avec ses invités venant de Kiri. Le plus marqué par cette rencontre inattendue était sûrement l'Hyûga, il semblait être figé comme s'il était de marbre. Lors des paroles de Koishi répétitives, Yamato demanda discrètement une chose bien précise à Shisui. Il cligna yeux tout simplement. En une fraction de seconde, des pupilles écarlates étaient visibles sur son regard. Les trois virgules de son sharingan tournèrent pendant quelques secondes, il semblait aussi analyser la zone, à sa façon.

‘ Y'a t-il d'autres épéistes dans le coin ? ’ Questionna Yamato, droit au but.

Heureusement que Koishi répondit immédiatement d'un signe de tête négatif, mobiliser une escouade d'élite, les premiers parmi les pairs, pouvait être considéré comme un acte de guerre, une violation du territoire d'Hi no Kuni.

‘ I-Ils arrivent, ils se sont clonés, aussi ! ’ Assura Koishi, sombrant de plus en plus dans le stress.

‘ Calme toi. Appelle les unités proches pour qu'elles se ramènent si ça tourne mal ’ Déclara Yamato, l'air serein.

Demander un soutien, très bonne idée. Il y a une infinité de raison pour que cette escouade composée de Mangetsu Hôzuki empreinte les forêts d'Hi no Kuni. Les thèses d'assassinats ou d'espionnages ne peuvent être refusées. Shisui interpella ses coéquipiers.

‘ Je vais aller voir ce qu'il en est. Koishi, reste en arrière, informe moi de tout mouvement dans la zone. Shisui... Pourrais-tu préparer une illusion si la situation tourne au vinaigre ? Ce serait un bon moyen de vaincre la technique de Mangetsu. Bien, en place. ’ Informa Yamato à son groupe.

Le Mirage acquiesça d'un mouvement de tête le plan. Le shinobi canalisa du chakra dans ses pieds afin de se mouvoir sur l'arbre en défiant les lois de la gravité. Shisui se posta la tête à l'envers au-dessus du trio Kirijin, en étant littéralement perché à l'envers sur sa branche. Par la suite, il observa se groupe le san tomoes aux yeux, d'un air plutôt neutre. Dans cette confrontation, il allait jouer le rôle d'un ange-protecteur, Yamato risquait sa vie en tentant le dialogue de face ; il ne devait louper une quelconque contre-attaque. Une seule chose était sûre, en cas d'utilisation de Ninjutsu, les patrouilles aux alentours seront forcément averties. Avec sa position actuelle, l'Uchiha tenta de faire pression sur les Kirijin afin qu'ils évitent la confrontation.

‘ Salutations. J'aimerais connaître la raison de votre présence sur ces terres. ’ Yamato entama la discussion avec le groupe adverse.


avatar
雷 | Yondaime Raikage
雷 | Yondaime Raikage
Messages : 352
Date d'inscription : 06/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 317
PE:
87/500  (87/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Peu à peu, l'infâme Hozuki discernait une première silhouette depuis ses deux petites prunelles ébènes. De nom, il connaissait le premier personnage qui d'un calme imperturbable s'approcha lentement vers son escouade. En quelques secondes, le perfide rejeton avait évalué la situation, l'endroit et enfin opté pour un plan. Ainsi, deux individus étaient perchés sur un arbre dont un shinobi très connu de son peuple : Uchiha Shisui. Rien que prononcer ce nom à Kiri faisait trembler ses camarades mais malheureusement pour lui, Mangetsu Hozuki ne faisait pas parti de ce groupe-ci. Ornant son visage d'un rictus, le prépondérant démon dévisageait celui qui s'était approché le plus de lui ; Yamato. La tension était palpable et l'atmosphère pesante régnant dans ses bois n'arrangeait rien. Un seul faux pas et le ton était donné, le sang giclerait des deux côtés ainsi il était nécessaire pour l'Hozuki de maintenir ses hommes tout en restant aux aguets. D'un geste fluide de la main vers la droite, il indiqua succinctement à ses hommes de ne plus avancer. Quant à eux, ils furent très étonnés puisque jamais auparavant Mangetsu Hozuki ne les avait mis en garde. Le plus étonnant fut le silence du personnage principal qui sans dire mot suscitait la crainte et l'effroi chez les nouveaux arrivants. Mais il n'en était pas moins pour Shisui qui réciproquement faisait croître une certaine peur chez les deux camarades du rejeton. Lorsque soudainement une voix sur un ton monotone brisa le silence qui pesait tant.

_  Yamato Salutations. J'aimerais connaître la raison de votre présence sur ces terres.

_ Mangetsu Hozuki Nous foulons vos terres pour revenir à Kiri. Nous rentrons de mission.

Ne jamais offrir une seule information à des inconnus, mentir était la première chose à faire. Et le démon Hozuki était le maître de cette discipline. En un rien de temps, il pouvait créer tout un mensonge ficelé de A à Z dont personne ne découvrirait la supercherie. Le temps morose n'arrangeait guère les choses et accentuait la méfiance au beau milieu de cette forêt où les regards se chahutaient. Au dos du démon, Hiramekaraï, une épée tant convoitée était solidement attachée. Une telle masse de métal sur le dos d'un si efflanqué garçon pouvait laisser bouche-bée ses adversaires et témoignait de la force physique et puissance du génie de Kiri. Le bluff, voilà sur quoi jouait l'Hozuki. Son senseur en alerte sentait un nombre conséquent de shinobis s'approcher des lieux et la première chose qui lui vint à l'esprit fut d'informer son supérieur. D'une voix forte et puissante, le jônin spécialisé dans la sensorialité rétorqua.

_ Senseur Mangetsu-sama, des renforts sont en route.

Un léger ricanement s'échappait des entrailles de la pire atrocité que cette Terre n'ait engendré. Le sourire très prononcé, l'Hozuki rétorquait vers la réplique d'Hashirama.

_ Mangetsu Hozuki Je ne sais pas ce que vous voulez. Mais personnellement, Kiri m'attend. La guerre fait rage et ma présence est d'une importance cruciale. Vous ne.. Il marque un temps d'arrêt et reprend aussitôt.. seriez pas par hasard aux services de Yagura ?

Subitement le sourire de l'Hozuki s'éclipsait sans une transition et laissait place à un faciès d'un sérieux impassible. Très méfiant, il glissait allègrement sa main vers le manche de son épée puis soudain l'empoigna, le regard défiant ses compères shinobis. Immobile telle une statue, il lorgnait celui qui s'érigeait funestement devant lui. Le temps devenait de plus en plus long et la tension ne faisait qu'aller crescendo. Si cela continuait ainsi, ils atteindraient le crépuscule à s'échanger des regards.

avatar
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 40
Date d'inscription : 08/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 845
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Deux Idéologies.
Shisui Mangetsu

Shisui avait bien raison : un élite du brouillard n'avait strictement rien à faire ici, un épéiste ne se "perd" pas simplement dans une contrée ennemie, non. Il y'avait une raison derrière la présence d'Hozuki dans le coin, sans doute un assassinat : l'on n'envoie pas un épéiste pour espionner, après tout. C'est du gâchis d'élite.

La pluie s'abattait encore sur Yamato alors qu'il observait le meurtrier, qui offrit une réponse rapide. Comme il s'y attendait, l'épéiste n'était guère intimidé par Yamato. Il était vrai que ce dernier ne payait pas de mine : toutefois, de tout le groupe, il était sans doute le plus apte à la conversation avec les kirijins : Koishi aurait mouillé son pantalon dès les premiers mots de Mangetsu, et la présence de Shisui aurait certainement énervé l'ignoble individu.

L'explication du shinobi de Kiri fut courte : "nous rentrons de mission". Intéressante comme explication mais elle soulevait encore plus de questions : quel type de mission pouvait bien propulser un épéiste en plein territoire ennemi ? Quel était le but exact de la mission ? Sans parler du fait qu'il s'agissait sans doute d'un mensonge, bien construit mais toujours un mensonge : après tout, quand l'on est un ninja, mentir est une seconde langue.

Quel genre de mission t'amène si loin de tes terres, Kirijin ? En vu de la situation, le Mizukage te préfère sans doute au village, plutôt que perdu dans des terres ennemies.

Mieux valait faire semblant de gober, tout en montrant les trous de son argument. Il pourrait gagner du temps, de cette façon... et Shisui pouvait aussi préparer ses illusions dans son coin, histoire de maîtriser rapidement le fou furieux si ce dernier attaque. Yamato, après tout, n'avait pas beaucoup de chances contre l'épéiste : impossible de lui aspirer du chakra, vu qu'il se transformerait en eau rapidement, et mettre la distance pourrait être compliquée. Sans parler des deux autres Jônins.

Il observa l'épée qu'avait Mangetsu : Hiramekarai, l'une des 7 épées légendaires et objet de la convoitise d'innombrables épéistes. Il reporta rapidement son attention sur le groupe, ceci dit, observant le jônin en arrière : il avait remarqué les groupes ! Yamato se contenta de lever légèrement les bras, rien de bien menaçant, mais ça lui permettrait de composer plus facilement ses mudras si la situation s'envenime.

Mangetsu, tout souriant, annonça alors qu'il devait prestement se rendre au village de la brume, en vu de la guerre qui y faisait rage, et offrit une réplique particulièrement étrange : il accusa le trio de complicité avec son Mizukage, le féroce Yagura !

D'un geste expert, il se saisit de sa lame et défia Yamato du regard. Ce dernier ne put garder son air neutre que grâce à ses entraînements avec la Racine, ce qui lui permit de ne pas empirer la situation en hurlant ou en exprimant sa peur de façon visible. Il ne remercia pas les enseignements de son ancienne faction, ceci dit : notre homme songeait à sa prochaine action, espérant qu'elle ne poussera pas le Kirijin à le découper en hachis.

Tu te trompe, Hozuki. Nous sommes des ninjas au service d'Hiruzen Sarutobi, nous ne travaillons certainement pas pour un chef ennemi.

Il ne comprenait pas les raisons derrière l'accusation de Mangetsu, mais elles étaient sacrément bizarres. Il savait bien que Kiri n'était pas un endroit tendre mais la mention du Mizukage était suffisante pour que Mangetsu devienne nettement plus sérieux.

Qu'est-ce qui pourrait bien t'amener à une telle conclusion ?

Invité
Invité


Uchiha Shisui | Mangetsu Hôzuki | Yamato


Shisui observa longuement les divers gestes des Kirijin. D'un air intrépide, l'Uchiha resta de marbre sur sa branche. Le rictus de l'Hôzuki n'échappa à la vision accrue du Mirage. Il avait largement compris qu'ils savaient qui il était réellement. Perplexe sur la situation et les divers dialogues qu'il entendait, Shisui fléchira ses genoux et observa Mangetsu. ‘ Nous rentrons de mission. ’ mais encore ‘ Perdu dans des terres ennemies. ’ Le rejeté du diable commençait à jouer sur la défensive en se repliant sur lui-même. ‘ Vous ne seriez pas par hasard aux services de Yagura ? ’ Les expressions faciles des deux négociateurs changeaient progressivement au cours de la discussion. Le kirijin forcené ne voulait pas poser sur la table son jeu entier et ne désirait pas à première vue justifier son infraction. Avoir violé le territoire d'Hi no Kuni sans avoir demandé au préalable l'autorisation. Si probablement des shinobi de Konoha auraient pénétrer le domaine appartenant à Mizu no Kuni, ils seraient probablement mort à l'heure actuelle. La tyrannie de Kiri ne pardonnait pas. Seule la haute instance de Konoha possédait la foi suffisante pour acquitter les âmes qui se déroutaient du droit chemin.

Les affaires internes de Kiri ne concernent malheureusement pas les shinobis de Konoha. Shisui ne comprit pourquoi l'Hôzuki camoufla ses propos en insultant la patrouille de quelconque trahison envers sa personne. Cependant, le prodigieux Uchiha ne pouvait rester sur sa branche, tel un parfait spectateur. Les tons montaient, les actions de provocations arrivèrent très vite. En fonction de l'amplitude de cette étonnante histoire, des milliards de répercussions mondiales pouvaient se créer. La quelconque paix artificielle actuelle de Konoha allait être brisée par les actes d'un simple malade kirijin ? Il souhaitait tant que ça engendrer haine et conflit aux nations voisines en prétextant que son village était en propre guerre civile ? Malheureusement si Mangetsu pensait que la force serait la meilleure solution pour percer l'escouade de Yamato, l'Hôzuki se rua immédiatement dans une impasse. Son escouade avait parfaitement compris que le Mirage était parmi eux, à leurs côtés. Malheureusement aucun d'eux ne serait capable de le neutraliser en quelques secondes dans un effet de surprise à cause de la distance qui les éloignaient. Comme disent les plus célèbres manipulateurs, tout le monde dispose d'un as dans ses manches, aussi bien dans le sens figuré que le sens propre.

Le rejeté, comme il était appelé, possédait une arme terriblement redoutable ou plutôt d'un artefact sacré. Transmise de génération en génération, cette épée était mystérieuse voir même un mythe total. Convoitée par plus d'uns, seul une personne venue de l'élite pouvait manier pleinement cette masse afin de défaire les intéressés. Uniquement des rumeurs circulaient sur cette épée, troublant totalement les réelles capacités qu'elle possédait. C'est lorsque Mangetsu défia Yamato que Shisui s'interposa à côté des deux négociateurs, le regard menaçant rivé sur l'Hôzuki et son escouade. ‘ Les répercussions d'une agression publique peuvent être fatales. Vous avez trahi votre position dans cette guerre civile qui sévit la nation de l'Eau en pensant que nous étions des sbires du Mizukage ; vous êtes contre Yagura. Imaginez un seul instant que vous osez porter la main sur nous, à qui l'Hokage demandera explications ? ’ Expliqua Shisui en quelques secondes. Après une légère pause, Shisui glissa son bras droit entre les deux chefs et balança successivement ses pupilles sur Yamato et Mangetsu. Il reprit en tentant de calmer le jeu. ‘ Détendez-vous, nous pouvons nous expliquer avec la seule force des mots. Mais pour cela, Kirijins, vous ne devez cacher votre jeu. Vous êtes actuellement des traîtres aux yeux du dirigeant de votre village, nous pouvons oublier cette rencontre et ne rien stimuler. Agissez pour le bien de votre village ; agissez intelligemment. ’ Afin de terminer, l'Uchiha abaissa son bras vers le sol, observa une dernière fois dans les yeux les deux chefs d'escouades et rajouta spontanément ‘ Nous ne sommes personnes pour juger de vos actes et vos positions dans cette guerre. Faîtes honneur aux blasons cousus dans votre dos, rendez vos considérations au symbole gravé sur votre bandeau. ’



avatar
雷 | Yondaime Raikage
雷 | Yondaime Raikage
Messages : 352
Date d'inscription : 06/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 317
PE:
87/500  (87/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Le ton avait été donné par la pire crainte des Kirjins, celui qui avait rondement vaincu une escouade d'élite semblable à celle de l'Infâme. Son esprit analytique était remarquable, il étalait pleinement les faits et posait les cartes sur la table avec assurance. Il ne craignait ni les Kirijins ni l'atroce Hozuki. Son indifférence agaçait considérablement l'Hozuki qui peinait à garder son calme. Diable, qu'allait-il faire ? Se jeter stupidement dans la mêlée au risque d'abandonner son frère aux mains d'un dictateur ? Non. Et cette possible conséquence lui remit aussitôt les idées en place. Lâchant prise sur son épée, il hochait positivement de la tête vers le charismatique personnage qu'était Uchiha Shisui. Son monologue était empli de vérités mais si on prenait le temps de regarder la chose par un autre angle, n'était-ce pas une manoeuvre subreptice de l'Hozuki ? Créer un conflit entre Konoha et Kiri mettrait très certainement à mal Yagura et le pousserait à quitter le trône ou mieux encore, à supplier la résistance de lui prêter main forte. Puisque Kiri n'était pas Kiri sans les hérédités. Que feraient ses misérables manieurs de Suiton sans les génies qu'étaient Mangetsu, Mei, Haku.. Ceux qui avaient la hargne de vaincre, ceux qui n'avaient pas froid aux yeux, ceux qui tuaient sans remords ni regrets.. La liste était bien longue. Mais toutes les cartes n'étaient pas en mains de l'Hozuki, si par malheur Yagura décidait d'affronter sans les hérédités le probable assaillant, il mènerait le village de la brume sanglante à sa perte. Et l'ennemi ferait régner la terreur sur les terres du pays de l'Eau. Le dilemme était grand, les conséquences d'un possible choix n'en étaient que plus désastreuses.

_ Mangetsu Hozuki Le climat actuel n'est pas propice à la discussion. Je suis un traître aux yeux de mon dirigeant ? Pire! Je suis un traître aux yeux du monde! s'exclamait-il avec entrain Trahir ma position dans cette guerre civile.. uhuhu.. C'est perspicace! Je viens à peine de m'en rendre compte. La méfiance m'étreint à vrai dire..

Non, même un enfant aurait très vite douté de la déloyauté de l'Hozuki à l'égard de son dirigeant ; lui qui était doté d'un Kekkei Genkei n'aurait jamais agi pour le compte d'un ingrat qui convoitait sa mort! Sa propre hypocrisie le faisait doucement rire, il ne s'en cachait nullement. Le regard perfide braqué sur son nouvel interlocuteur, il reprenait.

_ Mangetsu Hozuki Nous rentrons bel et bien de mission et revenons d'Ame. Ne vous méprenez pas. Je n'ai aucunement agi à l'égard d'Hi no Kuni. D'un air plus sérieux.. Non.. les répercussions seraient dévastatrices. Et à votre humble avis, me serais-je fais accompagner par deux shinobis si je voulais agir ici même ? Ma réputation n'est plus à faire! Vous m'étonnez!

_ Mangetsu Hozuki D'autres interrogations vous tourmentent messieurs ? Je pense que tout a été dit.

L'atmosphère descendait d'un cran et les braises s'éteignaient unes à unes. Vraisemblablement cet Uchiha avait le don de calmer les ardeurs. Son allure impassible faisait de lui un shinobi remarquable. L'Hozuki comprenait peu à peu d'où venait cette crainte de l'être qui se tenait face à lui. Peut-être même était-il plus puissant que lui. Il aurait tant aimé l'affronter seul à seul mais le nombre jouait en sa défaveur. Et d'autant plus, un autre shinobi de renommé composait l'escouade de Konoha. Cette parfaite copie d'Hashirama, le Dieu des shinobis. Aisément, l'on pouvait dire que l'Infâme était tombé sur le must du must du Ninja. Nonchalamment, il balançait son regard sur Yamato et l'Uchiha, aux aguets contrairement à ses hommes qui craignaient l'oeil andrinople de ce dernier. D'où lui venait ce courage? Non.. Le courage n'avait rien avoir ici. Il s'agissait de l'une des capacités de son épée à emmagasiner le chakra. Ainsi continuellement son chakra était perturbé et l'immunisait des genjutsus. Enfin tant qu'il était en contact avec cette dernière.

_ Mangetsu Hozuki Si nous n'avons plus rien à nous dire.. Nous ne vous importunerons pas plus. Vos paroles, Uchiha-san, m'ont profondément touché. Elles sont pleines de sens et de vérités.

Quelle hypocrisie! L'Hozuki jubilait intérieurement et ses compagnons étaient ahuris de voir le perfide personnage faire des éloges! Leurs expressions faciales exprimaient la plus grande stupéfaction. L'Hozuki pouvait-il être sentimentalement touché ? Lui qui atrocement avait un palmarès meurtrier aussi long que l'infini. Plus apaisé sur son terrain de jeu favori, le mensonge et la manipulation, le démon de Kiri était plus propice à la discussion. Du moins, c'est ce qu'il faisait croire.
avatar
雷 | Kumo no Chûnin
Messages : 40
Date d'inscription : 08/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 845
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Deux Idéologies.
Shisui Mangetsu

Quelque fois, dans la vie, on n'a pas de chance, simplement. C'et un fait que l'on doit accepter et auquel l'on est forcé de s'adapter. Yamato avait été victime de malchance pendant toute sa vie, et donc, il n'était pas vraiment du genre à aller se plaindre des décisions du destin, préférant s'extraire de la situation en question tout seul, au lieu de perdre son temps en chouinant.

C'est bien pour ça qu'il ne perdait pas son calme alors que l'Hozuki se faisait de plus en plus menaçant, s'emparant du manche de son épée légendaire tout en l'accusant de complicité avec un tyran. Déjà parce que la panique inciterait Mangetsu à attaquer, mais aussi parce que l'homme au Mokuton se savait soutenu par quelques alliés de poids, prêts à intercepter la moindre attente envers sa vie...

D'ailleurs, l'un d'entre eux s'interposa rapidement entre les deux hommes, sauvant la vie de son allié au passage, même si ce dernier adopta une expression faciale excessivement comique pour un moment, réalisant que Shisui faisait face à des Kirijins : Mangetsu, en tant que tueur infâme, voudrait sûrement ramener la tête de l'Uchiha dans sa contrée, conscient de l'impressionnante réputation qu'avait le prodige auprès des hommes du brouillard.

Il se calma rapidement devant le speech de Shisui, qui se démontrait comme extraordinairement raisonnable même devant le danger. Ce n'était pas sa seule surprise, quand même : notre protagoniste se démontrait également surpris devant le silence de Mangetsu, qui démontrait des signes visibles d'impatience, sans toutefois se lancer dans une mêlée chaotique.

Phew, merci Shisui.

La courte pause lui permit de se lancer dans une petite analyse de la situation : Que l'Hozuki soit hostile envers Yagura était, en fin de compte, facile à comprendre. Le Mizukage s'était en effet lancé dans de féroces mesures contre les utilisateurs de Kekkei, pour une raison que seul son cerveau malade pouvait comprendre. L'épéiste du brouillard était fou, bien entendu, mais il était aussi suffisamment lucide pour réaliser l'épée de Damoclès au dessus de sa tête.

L'homme aux cheveux blancs ricana, remarquant qu'il avait révélé sa position dans la guerre civile aux ninjas ennemis. Yamato restait toutefois discret. Mangetsu n'était pas vraiment fiable, après tout. Ceci dit, quelques rapports secrets indiquaient que les épéistes n'étaient pas vraiment loyaux envers leur prétendu seigneur : il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, mieux valait garder l'information en tête.

Le ninja au pouce vert conserva son silence alors que Mangetsu reprit la parole. Le shinobi était bien conscient du chaos qu'il causerait en allant tuer dans le pays du feu (se démontrant comme étrangement plus raisonnable que les ninjas lambda d'Iwa ou Kumo), tout en lâchant une petite provocation au passage, notre homme n'y réagissant guère.

Il lança un coup d'oeil en arrière : Koishi était encore là, bien.

L'épéiste de la brume mit fin à son petit discours, offrant des louanges au fameux Uchiha en se faisant, ce qui semblait étonner ces compagnons, d'ailleurs.

Je vois.

Yamato se massa le menton. Il avait pris un rôle quelque peu secondaire depuis l'intervention de Shisui, mais il ne s'en souciait guère, se concentrant sur les nouvelles informations. Cependant, il était prêt à supporter le ninja aux yeux rouges si la situation le demande !
Invité
Invité


Uchiha Shisui | Mangetsu Hôzuki | Yamato


Lors de l'intervention brusque de l'Uchiha, un léger remerciement effleura ses tympans. ‘ Phew, merci Shisui. ’ le Mirage orienta son regard vers Yamato en souriant légèrement.
‘ Le climat actuel n'est pas propice à la discussion. Je suis un traître aux yeux de mon dirigeant ? Pire ! Je suis un traître aux yeux du monde ! Trahir ma position dans cette guerre civile.. uhuhu.. C'est perspicace ! Je viens à peine de m'en rendre compte. La méfiance m'étreint à vrai dire.. ’ Au cours de ses paroles, l'Hôzuki sombrait dans la folie totale. Tellement égaré qu'il osa braquer son regard sur les pupilles fabuleuses de Shisui. Après une courte pose, Mangetsu reprit de plus belle. ‘ Nous rentrons bel et bien de mission et revenons d'Ame. Ne vous méprenez pas. Je n'ai aucunement agi à l'égard d'Hi no Kuni. Non.. les répercussions seraient dévastatrices. Et à votre humble avis, me serais-je fait accompagner par deux shinobis si je voulais agir ici même ? Ma réputation n'est plus à faire ! Vous m'étonnez ! ’ Finalement, le kirijin ajouta d'un air plutôt serein ‘ D'autres interrogations vous tourmentent messieurs ? Je pense que tout a été dit. ’

Shisui resta muet pendant plusieurs secondes en observant droit dans les yeux le rejeté du démon. Celui-ci continua ses paroles avec une certaine confiance. ‘ Si nous n'avons plus rien à nous dire.. Nous ne vous importunerons pas plus. Vos paroles, Uchiha-san, m'ont profondément touché. Elles sont pleines de sens et de vérités. ’ L'étonnement qui s'installa sur les visages des deux Kirijin en retrait marqua Shisui. Était-ce la première fois que ce déganté complimenta sérieusement une personne ? Avant de répondre à Mangetsu, l'Uchiha lâcha un petit sourire comme à son habitude ; afin de marquer un sentiment de compréhension. ‘ Vous savez, une réputation se forge avec le bouche à oreille. Tant d'ombres planent sur nos réelles capacités. Ne vous fiez pas sur de simples rumeurs à l'avenir. Afin de protéger les êtres qui nous sont chers, il ne faut se reposer sur nos lauriers. Malheureusement, vous avez fait vos preuves à la guerre et êtes fait trahir par le dirigeant actuel. ’ Shisui marqua volontairement un temps d'arrêt de plusieurs secondes afin d'observer continuellement les deux Kirijin en retrait. Que pensaient-ils de cette confrontation idéologique ? ‘ Tout le monde est capable de tuer et répondre « Pour la justice !» lorsqu'on leur demande pourquoi font-ils ça. Cependant quand deux personnes tuant au nom de cette fameuse justice se rencontrent, qui a alors raison ? ’

Comme le répéta souvent l'Uchiha, les rancunes du passé sévissent le présent. Les craintes lors des diverses tensions entrent nations sont sûrement les causes de cette guerre civile. L'extermination n'est pas la seule solution, seulement faut-il résonner ce fameux Mizukage qui répond au nom de Yagura.  


avatar
雷 | Yondaime Raikage
雷 | Yondaime Raikage
Messages : 352
Date d'inscription : 06/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 317
PE:
87/500  (87/500)

Voir le profil de l'utilisateur


Le soulagement gagnait petit à petit les protagonistes, la situation semblait s'être désamorcée grâce à l'intervention d'un assagi personnage. La pluie torrentielle avait soudainement disparu et laissait le soleil de Konoha illuminer cette verdoyante forêt. Le discours de l'Uchiha laissait planer d'innombrables questions, portait à une remise en question de soi-même et permettait d'avoir son propre avis sur la chose. Qu'était la justice ? Une simple notion inventée par la folie grandissante de l'Homme à vouloir régir un monde chaotique où orgueil, perfidie sont maîtres mots ? Puisque d'un côté la justice était une forme de perfidie et engendrait d'elle-même la haine. Elle qui dénonçait la guerre usait de la guerre! Paradoxale, n'est-ce pas ?

Et comme le réfléchi Uchiha le soulignait, que se passait-il lorsque deux dites «justices» se confrontaient ? Laquelle était avérée et laquelle était faussée ? Il n'y avait, n'y a et n'y aura jamais de réponse tant que le mal sévira et perpétuera la haine. Puisque que tout le monde a sa notion de justice, il ne peut en avoir une universelle. C'est impossible, la justice n'est pas universelle. Si dans un pays, le vol est blâmé dans l'autre il est sûrement autorisé. La justice n'est qu'en réalité la création du Diable. Elle manipule et vend un idéal mais en réalité quelqu'un en tire les profits. En conclusion, aux yeux de l'Hozuki, la justice n'était que le fruit de la vengeance. Elle venge le vaincu en condamnant le vainqueur et ainsi elle perpétue le cercle vicieux de la haine.

_ Mangetsu Hozuki La justice n'est qu'une pâle copie de la vengeance, Uchiha-san. Sur ce, si nous n'avons plus rien à nous dire.. Kiri tire sa révérence.

Kiri l'attendait ou plutôt les insurgés avaient besoin de sa présence capitale au bon déroulement du putsch. Opinant du chef vers l'Uchiha, il prononçait ses derniers mots.

_ Mangetsu Hozuki Je n'oublierai jamais cette rencontre, Uchiha-san et.. Yamato ?

Incertain sur l'identité du second protagoniste, il avait cependant eu vent de ses faits d'armes à Kiri. Et si un mythe vivant prenait le temps de se souvenir d'un nom, son porteur devait être un valeureux shinobi. Saluant les konoha-jins, l'Hozuki fit signe à ses hommes d'avancer. Ils s'exécutèrent aussitôt et bondirent d'arbres en arbres. Écourtant les adieux, l'Hozuki cabriolait en arrière et se perchait sur une branche. La  chevelure virevoltant au vent, il s'éclipsait soudainement des lieux. S'expulsant d'arbre en arbre, l'infâme allait sans nul doute graver cette rencontre dans un coin de sa mémoire.

Faire face à deux shinobis de renommés sans que cette rencontre ne finisse à feu et à sang, un véritable exploit. Une scène exceptionnelle venait d'avoir lieu à Konoha. Vivre en paix, un idéal inatteignable sur cette Terre tourmentée. Mais néanmoins ses quelques élus venaient d'assister à un événement extraordinaire ; à un semblant de paix, de sérénité. Le sang n'avait pas coulé, une première puisque à Kiri les konoha-jins n'auraient pas fait long feu. Son dirigeant avait une politique bien trop dure et l'Hozuki en était conscient. L'époque de la brume sanglante était révolue. Vraisemblablement les paroles de l'Uchiha avaient tiltés dans son esprit. Il tuait au nom d'une justice qui en réalité n'en était guère une. Tiraillé entre homme et démon, il se taraudait l'esprit. Il avait tant commis d'atrocités et le chemin de la rédemption était bien long.

Au loin, il percevait ses deux camarades bondir et peu à peu il arrivait à leur niveau. Tendant l'oreille, il entendait ses deux compères déblatérer des propos à l'égard de l'Hozuki et sa plausible trahison. Enfin à leur épaule, il esquissait un sourire sournois. L'Infâme les dévisagea chacun en silence tandis qu'ils se turent, fuyant son regard pesant. Deux soudaines giclées de sang ornèrent les herbes fraîchement mouillées de Konoha. Un cri d'agonie lointain résonnait dans la flore de Konoha, poussant les oisillons à prendre leur envol, craintifs. Ainsi deux vies s'éteignaient et bien d'autres subiraient le même sort. Tel était le prix à payer pour sa survie.

Le chemin de la rédemption était bien trop long à parcourir. La mort il semait, la mort il sèmera.

HRP :
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Sauter vers: