Partagez | 
avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Désunion fraternelle    Sam 3 Sep - 11:10
mission:
 






Désunion Fraternelle.




Première grosse mission.
Une mission de rang B même. J'etais prêt. Étais-je prêt ? On allait le voir !
J’avais déjà quitté Aa-sama depuis une poignée de minutes, et je me retrouvais dans l’arsenal de Kumo. Je pris tout ce qu’on nous donnait pour une mission de ce genre ; je plaçai les kunaï dans une poche derrière moi, accessible rapidement, mais ne me gênant pas dans ma course, les shurikens furent placés dans la poche frontale de mon gilet de protection… Le gilet de protection des Chunins, accessible que par ceux ayant réussi l’examen, et j’en faisais enfin partit. Je n’en avais pas encore eu un, contrairement aux autres qui l’ont eu des lors des résultats, tout simplement à cause de la taille. Aucun ne m’allait, j’étais bien trop petit, et mince. Cette nouvelle avait fait légèrement du bruit, en rappelant mon âge à ceux qui l’avaient oublié, ou les autres qui l’ignoraient, m’emmenant soit une sorte de début d’admiration ou au moins d’amicalité, soit à des regards agressif, méfiant, pensant surement que ma réussite est dû à de la triche.
De toute façon, je ne prêtais guerre attention à toutes ces choses, et Aa avait tôt fait de passer à autres choses, pour couper court à tout début de problème.
Bref, j’avais enfin reçu le mien, parfaitement adapté à ma morphologie. Je sortais de l’arsenal équipé presque armée jusqu’aux dents : il me manquait mon sabre, il se trouvait dans mon bureau. Après un détour que quelques centaines de mètres, je le plaçai entre mes deux épaules.
J’étais prêt.

Mon voyage jusqu’à leur village dura bien toute la matinée. Il n’avait pas plus maintenant depuis plus d’une semaine, et les chaleurs de l’été rendaient l’herbe jaune. Le temps était extrêmement sec, la terre était asséchée, et les pavés brûlant. Ce regroupement d’habitation déjà en vue, je me préparais à rencontrer dès le début un combat, même si cette éventualité n’était pas celle qui avait la plus grande probabilité d’arriver. Pour le moment.

Me frayant un passage entre les petites rues pavées, je m’arrêtais à divers magasin pour demander aux villageois des renseignements, ainsi que le lieu de la forge, puisqu’il était le frère du déserteur. Portant l’habit traditionnel des Shinobis de Kumo, et étant courtois ainsi que pas trop insistant, je n’eus pas trop de mal à recevoir ce que je voulais. Mon âge en déstabilisait certains, mais un regard appuyé, remplis de force et de détermination, finissait de les convaincre.

Jusqu’à là, je n’avais pas eu des informations croustillante, juste que c’était un homme assez âgé, d’une puissance modeste et que c’était pour ça qu’il avait déserté. Détestant le fait que le Raikage l’a mis au placard après une mission de rang B ayant mal tourné à cause de lui, il fit tout et n’importe quoi pour re-avoir son intention. Et ça avait marché, puisque me voilà. Il aurait essayé de tuer des bandits pour le compte du Raikage sans que celui-ci lui ait donné la vraie mission, et en se trouvant la-ba, il attaqua tout le monde, même l’équipe de Genin chargé de la mission officiel.

Bien que n'étant pas très fort, ou du moins selon les dires des villageois, j’imaginais facilement ce qu’un Chunin pouvait faire à un groupe de Genin. Leurs dégâts ne furent pas très importants grâce à l’intervention e leur chef d’équipe. Le déserteur réussi à s’enfuir, on ne sait comment, mais à partir de ce moment, sa descente aux enfers avait commencé. Il continua d’enfreindre le règlement : il vola plusieurs fois de l’alcool ou autre objet de luxe en faisant passer ça pour une « taxe » aux marchands n’hésitant pas à utiliser ses capacités de Shinobis pour effrayer le commun des mortels…
Son frère en eu marre de cacher ces actions, qu’il décida finalement de le dénoncer, à contre cœur, au raikage. Le lendemain, un groupe de Chunin était au village, mais le déserteur était déjà loin, surement prévenu par son frère, rongé par la culpabilité de l’avoir trahis.

J’en avais entendu assez. Ce type n’était pas quelqu’un de bien. Même pas quelqu’un qui s’était un peu perdu de la vois du Shinobi, et qu’il fallait remettre en place. Non. C’était une mauvaise herbe, totalement. Et il fallait l’arracher.

J’arrivais enfin à la forge, un modeste établissement ou du lierre montait jusqu’à la toiture, commençant à l’abîmer. La pierre s’abîmait. Le sol était toujours aussi sec, et de la poussière remontait vers moi à chacun de mes pas. L’homme qui s’y trouvait à l’intérieur était bien bâtit, des épaules puissantes caractéristiques de son métier, ainsi que des mains calleuses. Il avait aussi des bleus et autres blessures sur tout le corps. Il m’accueillit avec un sourire triste, reconnaissant mon bandeau et mon gilet. Il me raconta exactement la même chose, avec peut-être légèrement plus de précision, que les autres villageois.
Il ignorait où il se trouvait exactement ces dernières années, mais ces méfaits n’étaient pas resté dans l’inconnue : toujours lus de vol, des raids sur des petits villages, mais aussi et surtout des essais de recrutement de Shinobis. Il parcourait les villages, se faisant passer pour un shinobi assez réputé, faisant des tours de passe-passe grâce à son affinité Suiton. **Bingo, je connais son affinité, ou au moins une d’entre elle s’il en a plusieurs !** Ses tours étaient plus spectaculaire que puissant, servant à en mettre plein les yeux à certains enfants sensible au chakra et capable de s’en servir.
Apparemment, personne ne savait s’il avait réussi à recruter un élève, avant la semaine dernière. En effet, un jeune homme, apparemment à peine plus âgé que moi, arriva au village, ayant pour but de trouver en « urgence » le forgeron.
Les villageois le conduisirent rapidement à celui-ci, avant de se rendre compte de leurs erreurs. L’enfant attaqua directement le forgeron dès qu’il le vit. Heureusement, il était faible, et ce dernier ne fut pas tué sous les attaques de son adversaire. **Cela explique toutes les blessures qu’il a sur son corps** Les bruits de l’accident firent réagir les deux gardes posté en villes, et ils eurent aucun mal à arrêter le garçon. Avant que celui-ci parte pour Kumo pour un interrogatoire, il cria
« Mon Senseï viendra pour toi,sale traître, bien plus tôt que tu ne le penses ! »

Le forgeron semblait troublé par ses souvenirs, il avait les larmes aux yeux en me disant tout ceci.

Mes informations, ceux du rapport, disaient que les Chunins qui surveillaient cette partie du pays virent plusieurs fois ces traces, et tout indique qu’il se dirige vers ce village. Donc tout semblait cohérent.
Je le remerciais en m’inclinant, je l’avais assez fait souffrir.
Il faisait de plus en plus chaud, je décidai alors de sortir prendre l’air, en surveillant les alentours du village.
Je me mis sur sa périphérie, et commençai mon observation, prêt à agir, sensible à tous les bruits et tous les mouvements. Je continuais de marcher, enjambant un tronc d’arbre, sautant par-dessus une flaque d’eau, contournant un rocher, je voyais la forge d’ici, je n’étais qu’a deux cent mètres… Mais attends !
Je m’arrêtai net. [b]**L’air est plus que sec, tout est brulant, et pourtant...**[/b] Je finissais ma pensée en regardant la flaque d’eau que je venais de passer, tout en me préparant à agir.
« Tu peux déjà sortir de ta cachette, fis-je en observant s’il y en avait d’autres dans les alentours, mais c’était bien la seul.
Le Raikage te veut vivant, rends-toi sans poser de problème.

Mon monologue à une flaque d’eau pouvait paraître bien étrange, voir comique, mais ce qui allait se passer par la suite ne le serait pas du tout…
C'était peut-être par manque d'expérience, par candeur, que j’espérais le voir se rendre sans se battre, et donc ne rien préparer pour l'attaquer des qu'il sort ... Néanmoins, je me tenais prêt à me défendre


© Naely



info:
 


Réputation
clique pour voir:
 
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Sam 24 Déc - 17:47
La trahison pouvait changer bien des hommes. Encore plus quand celle-ci était revendiquée par son propre frère, son propre sang. Toutes ses années passés ensemble, depuis le plus jeune âge pour au final briser violemment cet amour fraternel. Les deux frères s'adoraient, ils avaient fait les 400 coups ensemble et s'échangeaient constamment leurs histoires ; l'évolution à l'académie de Kumo, leurs premières conquêtes.. Et bien d'autres choses. Mais lorsque votre semblable vous plante un couteau dans le dos, tous ses souvenirs sont morts et enterrés. Il n'y a place que pour la haine. Mais surtout, pour la vengeance.  

Cette félonie avait créé l'homme qu'il est aujourd'hui. Après avoir tout donné pour son village, après même avoir tenté de racheter ses erreurs, il n'était que reconnu comme déserteur. Et connaissant Kumo et son dirigeant, quelqu'un de la sorte ne doit connaître que la mort ou la prison. Céder sa vie semblait le choix le plus correct, évitant potentiellement une torture physique et morale. Depuis qu'il portait ce statut de Nukenin, il devait vivre en conséquence. Plus rien n'allait être comme avant. Il ne pouvait pas toujours voyager dans les terres de la Foudre en passant inaperçu. Ni même dans les pays voisins, il avait sûrement été signalé en tant que traître. Dans ce genre de situation, un seul mot régnait ; survivre. Il était alors forcé de s'en prendre à d'honnêtes villageois pour continuer de se nourrir, récupérer de l'argent et tout ce qui en suivait. Tout en faisant preuve d'une extrême violence pour crier haut et fort toute la haine qu'il avait envers son village natal et son frère. Frère qui souffrait toujours autant de ses actions.

Toute cette furie devait prendre fin. L'ombre de la Foudre avait décidé d'envoyer officiellement un chûnin pour tenter de le capturer ou le tuer, si la rencontre virait au drame. Et aujourd'hui, le tristement célèbre malfrat avait décidé de passer à l'action. Il souhaitait tenter l'impossible. Pénetrer le village pour mettre fin à celui qui lui avait causé tant de tort, qui lui avait détruit son existence. Néanmoins, il se sur-estimait peut-être un peu trop. Il n'était pas aussi puissant qu'il le laissait croire. Et infiltrer le village pour assassiner quelqu'un était mission impossible. La preuve, ses déplacements avaient déjà été repéré. Et celui qui devait s'en occuper, Akrillo, était déjà en position prêt à l'intercepter. Ce jeune ninja de 12 ans, reconnu comme l'un des plus talentueux de sa génération allait officiellement faire ses preuves aujourd'hui. Il avait déjà démontré son intelligence à son chef, comme à son prochain adversaire. Il avait recueilli quelques informations sur son style de combat et l'avait même pris la main dans le sac lors de ses déplacements. Et le Kumojin lui fit bien comprendre en lui adressant la parole.

Le Nukenin sorti de sa planque pour faire face à cet enfant. Puis en découvrant Akrillo, il ne put s'empêcher de rire.

« C'est comme ça que le village me remercie, que le Raikage me remercie ?! En envoyant un enfant ?! »

Il était touché droit dans son estime. Et sa vision des choses le poussait à lancer les hostilités contre le jeune brun. Hors de question de tomber contre plus jeune que lui. C'était déjà un énorme manque de respect pour lui. Peut-être que ça reflétait tout simplement son véritable niveau qu'il croyait supérieur à tout le monde. Dans un premier mouvement de main, il redressa sa chevelure smaragdine précédemment mouillée par l'eau. Puis dans un second mouvement, il prit en main son sabre forgé par son propre frère. C'était le seul souvenir qu'il gardait de lui, car il souhaitait mettre fin à sa vie par sa propre lame. Un seul obstacle se dressait devant lui. Et il comptait bien l'éliminer.

Dès lors, il se dirigea à toute vitesse vers son adversaire. Durant cette course, il dégaina par la même occasion son sabre. Et en prenant un bref appui, il se projeta droit devant lui, en assénant un premier et classique coup rapide pour l'atteindre.

Spoiler:
 
avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Sam 24 Déc - 19:14








Affrontement
J’avais vu juste, heureusement ! L’homme sortit de la flaque, avant de rager sur mon âge. Peu importe, j’avais l’habitude que les gens soient choqués par mon aspect si enfantin.
Cependant, il n’hésita pas longtemps, et en bons shinobis préparer aux combats, il m’attaqua rapidement avec son sabre. Une attaque rapide et précise. C’était la première fois que je me retrouvais en position dangereuse depuis… Depuis toute ma vie. Ce n’était pas les petits brigands affrontés depuis que je suis Genin qui m’avaient porté ce genre d’attaque… Je réfléchissais rapidement. Comme j’étais prêt à me défendre avant qu’il ne sorte, ma riposte fut efficace.
Je sors mon katana rapidement, avant de faire un coup devant moi pour parer l’attaque ennemie. Au premier abord, ma riposte semble normale, mais étant d’affinité fuuton, mon coup de katana est prolongé par une lame fuuton. J’espérais l’avoir un peu touché avec cette riposte, qui était aussi une attaque.
Directement après, je le regardai dans les yeux, pendants que nos lames étaient collées, sans bouger mes mains, et je chuchotai tout bas :


Fûton - Jetto Netto


Pendant qu’un filet de vent sortait de ma main et filait à toute vitesse vers l’ennemi, presque collé à moi, je sautillais en arrière pour me retrouver rapidement à une dizaine de mètres de lui, avant de pointer mon sabre dans sa direction.. Il était difficile d'échapper à cette technique, mais bien plus facile de le contrer ou le détruire avec une autre technique. Cependant, j’espérais jouer sur l’effet de surprise en ne faisant pas de mudras et en lançant mon jutsu directement avec une grande vitesse pour surprendre l’adversaire ! Je lui répétais ensuite ma semonce :


Rends-toi, c’est mon deuxième avertissement, tu n’es pas obligé de te battre pour ça ! Il y a déjà eu assez de combats par ta faute.

Prêt à en découdre, je regardais mon adversaire, voir s’il avait été touché par mes deux techniques.
Le combat commençait.


Récapitulatif combat:
 




© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 


Dernière édition par Akrillo le Dim 25 Déc - 1:38, édité 1 fois
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Sam 24 Déc - 23:17

Le combat avait commencé. Le jeune Akrillo n'avait pas eu de mal à parer le coup de sa propre lame. Lui aussi était un épéiste et pouvait donc aisément parer les coups classiques de ce genre. Mais le jeune combattant était astucieux et usa de son élément pour donner de la puissance à sa lame. D'autant plus qu'elle s'était considérablement allongée permettant d'atteindre par la même occasion le Nukenin. Son vêtement incarnat fut tranché par par cette même lame de vent, touchant au passage l'épaule de l'ex-Kumojin. Dès lors, il recula pour éviter l’enchaînement d'autres coups, mais s’aperçut qu'Akrillo avait déjà lancé la contre-attaque.

Un filet encore crée grâce à sa maîtrise du Fûton lancé droit vers lui pour le tenir prisonnier. En effet, le jeune brun ne semblait pas d'attaque pour mettre fin aux jours de son adversaire. Encore une fois, il souhaitait éviter le combat et voir un ancien membre de son propre village se rendre. Peut-être qu'Akrillo ne se sentait pas capable d’ôter la vie de quelqu'un. Malheureusement pour son vis-à-vis, ça ne faisait pas partie de ses projets. Dans le peu de temps qu'il avait, il forma un seul signe permettant de se déplacer à vitesse grand V pour éviter d'être pris sous les mailles du filet.
Pour économiser un maximum de chakra, la distance qu'il avait parcourue était minime. Elle lui avait simplement suffi d'éviter ce coup porté au corps-à-corps. Par la suite, toujours à l'aide de cette même main libre, il fit à nouveau différentes incantations. Justifiant certainement sa maîtrise à réaliser des techniques par le biais d'une seule main. Le sol sous Akrillo commença à se fissurer soudainement, créant un jet d'eau à forte pression prête à assaillir le jeune garçon.

« Je ne me rendrai jamais.. ! »


Spoiler:
 


avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Dim 25 Déc - 1:37








Affrontement


l contra mon attaque au sabre, mais c’était blessé légèrement ! C’était au moins ça de fait. Mais je n’avais pas le temps de me réjouir. En effet, il réussit miraculeusement à échapper à mon filet de fuuton lancé à bout portant grâce à un Shunshin. Il arrivait à faire des mudras à une main ! Ce shinobi avait de la ressource, c’était claire. Il le savait surement, et je ne voulais pas qui se rende compte qu’il était peut-être plus fort que moi. Ou c’était plutôt pour éviter de me rendre compte moi-même…
Bref, il fallait que je mette fin au combat et rapidement. Je me reconcentrais, prêt à poursuivre le combat !
Un jet d’eau très coupante s’approchait de moi, en sortant du sol. Je pointais ma main libre, vers le sol tout en approchant vers le jet. Il fallait mettre court à son offensive, et prendre les devants, c’était ce qu’on nous apprenait en formation !


Fûton - Tenran no Jutsu


Je pointais le mur de vent sur le sol, pour le détruire et repousser l’eau. Je n’avais pas besoin de le faire haut, juste de bien-être précis, afin d’économiser mon chakra. Je continuais ma course, épée à une main, pour foncer vers mon adversaire, et c’est au moment où j’apprêtais à lui lancer une attaque de kenjutsu, que je sortis tout bas :


Fûton – Sasandan


Une explosion de vent sortit de ma bouche, alors que j’avais feinté attaquer avec mon sabre. J’espérais grandement que l’ennemi se fasse fait prendre au piège, auquel cas, il devrait être sonné et salement amoché. S’il avait réussi à se protéger, j’espérais au moins lui avoir fait dépenser beaucoup de chakra pour utiliser une technique permettant de la contrer.
Je me reculais de quelque pas, pour voir où se trouvait mon adversaire. S’il avait été touché par l’attaque, il y avait de grandes chances de le retrouver plus loin, éjecter par la puissance.
Rendez-toi, maintenant, finissons tout de suite et rentrons au Village, ne rendez pas tout ça plus difficile… C’était mon troisième et dernier avertissement, s’il te plaît…
Je paraissais peut-être faible, à mettre cette forme de politesse à la fin, mais je n’avais aucunement envie de tuer quelqu’un si j’avais le moyen de le ramener vivant. Bien sûr, s’il continuait comme ça, je n’allais pas pouvoir faire autrement…
Je serais fort la poignée de mon katana, tout en regardant les alentours, et mon adversaire, j’étais prêt à combattre et à mettre fin à ce combat. Si ce n’était pas déjà fait.


Récapitulatif combat:
 




© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Dim 25 Déc - 19:04

Les apparences sont parfois trompeuses. Akrillo était le parfait exemple. Malgré son jeune âge, il s'était montré très talentueux dans le début dans ce combat en usant stratagème accouplé à de puissantes techniques pour faire tomber son adversaire. Ce n'était que le commencement et il avait certainement encore beaucoup à offrir pour achever sa chasse à l'homme.

Il avait aisément contré la riposte du Nukenin en créant un mur de vent. Puis après s'être défendu il semblait d'attaque pour se jeter sur son adversaire. Les quelques d'échanges entre les deux shinobis avaient permis à l'ex-Kumojin de mettre en place son style de combat contre le brun. Bien que les deux manient le sabre, seul Akrillo aurait l'avantage grâce à son élément permettant de maximiser la puissance de ses coups. Tenter de se battre au corps-à-corps était donc une très mauvaise idée. En tant qu'utilisateur du Suiton, il avait l'avantage de pouvoir garder son adversaire à distance, tout en pouvant lui infliger des dégâts. Et il comptait bien utiliser cet avantage pour prendre l'ascendant.

Alors que le jeune épéiste se dirigeait droit vers le Nukenin, épée en main, son adversaire fit à nouveau une série d'incantation. En concentrant son chakra élémentaire, il cracha sur la trajectoire d'Akrillo une grosse nappe aqueuse collant tout adversaire marchant dessus. Le but était de l'empêcher d'atteindre ou du moins, le ralentir pour préparer sa prochaine offensive. Puis en rengainant son sabre, il se munit de deux armes ninjas : des shurikens. Les lançant alors sur les deux flancs de son adversaire.

Spoiler:
 
avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Mar 27 Déc - 13:57








Affrontement


Ce nukenin avait de la réserve. Mon attaque précédente n’avait jamais vu le jour, puisque mon adversaire avait lancé juste avant une technique aqueuse pouvant me clouer sur place. Lorsque je vis cette nappe arrivée, j’eus à peine le temps de réutiliser ma technique précédente. De ce fait, une explosion de vent envoie virevolter toute la sécrétion aqueuse de l’ennemi sur lui, et dans les environs. Les shurikens avaient été aussi emporté par cette puissante technique, qui avais jailli de ma bouche presque instantanément après avoir vue la technique de l’adversaire sortit. Heureusement que je m’étais entrainé de longues heures pour maîtriser parfaitement cet élément jusqu’à pouvoir l’utiliser sans mudra, gagnant ainsi du temps précieux, sinon j’aurais été dans une très mauvaise position.

Je regardais l’adversaire de nouveau, restant à une distance respectable. Je rangeais mon sabre. Je n’allais plus en avoir l’utilité pour le moment. L’adversaire avait voulu me garder à distance, et il pourra refaire cette technique encore souvent si je veux m’approcher, il faudra donc trouver un autre moyen de l’atteindre.


▬Tres bien, si tu ne veux pas me laisser approcher... ça fait bien longtemps que je n'ai pas utilisé de technique de ce genre.



Il était temps de montrer une nouvelle facette de mes techniques. Je joignis mes mains pour former quelque mudra, pour faire apparaître un torrent de boue. La technique de l’adversaire mêlé à la terre était propice pour former de la boue. Ce torrent fonça sur l’adversaire surement un peu engluer dans sa propre technique retourné contre lui. Je me reculais ensuite, en restant sur mes gardes. Le combat s’éternisait, et le bruit aller peut-être attirer des personnes. JE fis alors un tour sur moi-même pour m’assurer qu’aucun villageois était venu voir, pour éviter qu’il y ait des blessés inutiles.


Récapitulatif combat:
 




© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 62
Date d'inscription : 31/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Mar 27 Déc - 19:01

La pseudo contre-attaque du Nukenin avait bien fonctionné. Son objectif étant de garder le jeune Akrillo à distance pour éviter le combat au corps-à-corps, celui-ci fut pleinement réussi. Mais comme il le savait, ce Chûnin avait encore plusieurs tours à offrir son adversaire. Alors que l'ex-Kumojin souhaitait piéger le brun par le biais de shurikens reliés à des nylons pour l'immobiliser et l'achever par la suite, ce fut un piètre échec. Son vis-à-vis repoussa les armes ninjas à pleine puissance, tout en retournant la nappe aqueuse vers son propre utilisateur. Sans oublier que cette technique agissait aussi offensivement sur un vaste champ d'action. Le déserteur de la Foudre était pris par les événements et n'avait pas de réponse à donner à cette excellente riposte.

Alors qu'il essayait de s'éloigner en exécutant plusieurs bonds en arrière pour éviter la nappe, il fut emporté par l'immense bourrasque de vent. Son visage se crispait, il serrait les dents et essayer de montrer qu'il ne sentait pas l'atroce douleur. Sous la haute pression du courant, il commençait à s'ouvrir à différents endroits du corps. Et en valsant loin derrière en atterrissant vers le sol, il tomba dans le piège de boue de son adversaire. Il n'avait aucun moyen de sortir de ce torrent de boue, ni même de l'éviter. Pour dire, il ne l'avait même pas vu.

Désormais, sa vie ne reposait que sur celle d'un garçon. Allait-il l'épargner et le livrer au Raikage ? Ou alors allait-il l'achever et mettre fin à sa misérable vie de renégat qui avait causé tant de souffrance. Il ferma les yeux, se passant les moments les plus mémorables de sa vie. Tous ses souvenirs qu'il avait condamnés étaient de retour. Sa famille, l'académie, mais surtout son grand-frère. Il avait du regret, beaucoup du regret. Et peu importe l'issue qu'il allait rencontrer, tout ne sera que souffrance.  

avatar
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
雷 | Kumo no Chûnin - Intendant
Messages : 143
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 3470
PE:
127/200  (127/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Mar 27 Déc - 19:41








Affrontement


Ç'était fini, le déserteur était fini. Piégé dans ma coulée de boue qui durcissait sur lui afin de le bloquer définitivement.
J’approchais lentement de lui. Le sabre qui était un instant plutôt dans son fourreau se retrouva dans ma main.
J’approchais. Les bras ballants, le bout de ma lame traînait au sol, émettant un bruit feutré, émis par le contact de celle si avec le sol sec. J’avais vaincu mon premier adversaire.
J’approchais du champ de bataille, évitais les résidus de l’attaque adverse reposant au sol, les shurikens aussi.
J’approchais.
La mission était de ramener son corps, le raikage ne supportait pas de voir les nukenins de kumo se balader tranquillement à l’extérieur du village. Maintenant, il y en aura un de moins.
J’esquivais ma coulée de boue, pour me placer sur un côté du déserteur. Mon regard était vide. Je n’avais jamais tué. Je le crois du moins… Les quelques bandits que j’avais mis hors d’état de nuire ne semblaient pas morts, à vrai dire, je n’avais pas pris le temps d’aller vérifier. Mais là, c’était diffèrent. C’était un nukenin. Je penchai la tête de côté, les yeux sombres.
J'étais proche de lui.


▬Je vous avais pourtant avertis deux fois…



Je levais mon sabre au-dessus de ma tête, et le descendis rapidement. Le coup fut rapide, très rapide. Il n’avait surement pas senti la douleur. C’était même sûr. Comme un tas de terre pouvait ressentir de la douleur ?
Un morceau de boue se souleva, permettant au nukenin de sortir.

▬Si vous tenter quoique ce soit, je voue tue.



Je continuais de taper la boue, pour enfin tirer le déserteur hors de ce piège. Ces blessures étaient assez profondes, mais pas mortelles sur le coup. Ils pourraient surement marcher, sinon un de mes clones l’aiderait à rentrer au village. Le chemin n’était pas long, mais il fallait se mettre en route maintenant ! Une fois à Kumo, il sera livré au centre pénitencier, qui prendra la décision de l’amener au centre de soin ou non, et s’il peut être utile en interrogation…
Nous nous sommes donc mis en route, lui devant moi, juste quelques mètres devant, boitillant. Je gardais ma main sur la poignée de mon sabre tout le long du trajet, prêt à l’attaquer à la moindre entourloupe, ou à l’envoyer valser avec du fuuton s’il s’enfuyait…
J’avais réussi ma première mission rang B.
J’étais prêt.


Récapitulatif combat:
 




© NAELY


Réputation
clique pour voir:
 
avatar
MJ/PNJ
MJ/PNJ
Messages : 109
Date d'inscription : 24/07/2016


Voir le profil de l'utilisateur
Re: Désunion fraternelle    Mer 25 Jan - 2:30

Correction

Positif - Akrillo


Tu as fais preuve d'une bonne autonomie pour mettre en place le contexte et construire une identité au déserteur à traquer, lui attribuer un passé et expliquer comment il est passé du côté obscur. J'ai apprécié le petit clin d'oeil au manga, lorsque Akrillo repère la présence du déserteur via la flaque d'eau. Les actions s'enchaînent de manière fluide, il n'y a rien de superflu et c'est agréable de lire des rps qui "savent où ils s'en vont".


Négatif - Akrillo


Ceci étant dit, puisque tu écris justement à la première personne du singulier, il aurait pu être intéressant d'avoir plus d'informations sur les pensées ou les impressions de ton personnage à certains moments du rp. Prenons, par exemple, la fin alors qu'il se retrouve en position de domination du déserteur et qu'il semble hésiter sur la marche à suivre avant de surprendre le lecteur et de lui laisser la vie sauve. Sinon tu as de nombreuses fautes, plus particulièrement au niveau des accords. J'ai remarqué aussi plusieurs répétitions, des tournures un peu maladroites et quelques difficultés avec l'usage des virgules (On ne met pas de virgules devant «et» et «ou»). Ce sont des problèmes classiques, je te rassure, qui peuvent être améliorés via l'utilisation d'un correcteur orthographique, une bonne relecture et, surtout, plus de lecture en général. Par exemple n'hésite pas à aller lire les rps de joueurs plus expérimentés pour t'habituer à être en contact avec une syntaxe plus travaillée, afin d'améliorer la tienne.


Gains - Akrillo


Tu gagnes 60 PE et 350 ryos.


Megumi

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une amitié fraternelle ~ Jayce & Emma
» Retrouvaille fraternelle inespérée (feat. Sefra)

Sauter vers: