Sécurité de la route [Mission rang A]
Partagez | 
avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 14
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 236
PE:
173/300  (173/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Sécurité de la route [Mission rang A]    Sam 3 Sep - 16:57
Spoiler:
 


FEAT Yugure F. Yurei & Oshikami Tsukiyo
“Une certaine dose de stupidité est nécessaire pour faire un bon soldat.”


*Tic tic tic tic tic*
  Tel résonnait le crayon du Juunin sur sa table alors qu'il réfléchissait. Il était parfaitement dans les habitudes du jeune homme de songer à différentes stratégies de combat, différentes organisations qu'il pouvait mettre en place avec son équipe de mission afin d'être aussi efficace que possible. Il n'avait qu'un objectif : devenir plus efficient. Cela passait par plusieurs aspects dans l'expérience d'un ninja : plus puissant au combat, plus intelligent, plus organisé, plus logique dans ses réflexions. Avoir la capacité de comprendre le fonctionnement de l'ennemi pouvait permettre de prendre l'avantage sur lui, mais faire en sorte de varier l'utilité de ses techniques était aussi d'une importance certaine afin de contrer de multiples situations, aussi imprévues soient-elles.
  La plupart du temps, son équipe était constituée de ses deux anciens camarades avec qui il avait grandi en plus de son ancien sensei, mais les temps avaient changé. Il avait rencontré pour le moment un autre énergumène très particulier, au caractère spécial, mais qu'il se devait obligatoirement de prendre en compte pour pouvoir agir. Une sorte de machine à tuer, un schizophrène fou qui n'avait que sa seule conscience... ou du moins, c'est ce qu'il avait retenu de lui. Ses capacités étaient uniques, mais elles l'étaient beaucoup trop pour le tuer afin de préserver la paix. Non, il y avait une utilité bien plus intéressante à ce jeune homme. Une arme, profiter de son innocence pour l'utiliser afin de faire le bien. Cela nécessitait de rester très souvent derrière lui, mais il assurait une certaine puissance dans une équipe. Il fallait cependant le faire comprendre à ses frères d'armes ... ce qui était une autre affaire.
  Ainsi, il s'agissait d'un élément en plus à prendre en compte dans les différentes compositions que mettait en place l'Ame-Jin en vue des futurs plans qu'ils avaient en tête. Faire régner la paix, et pour ceci, il faudrait s'en prendre premièrement à cette dite Akatsuki, l'organisation idiote de jeunes rebelles en manque d'attention, qui ne comprenaient visiblement pas comment fonctionnait Hanzô. Même si le Nakamura n'appréciait pas plus que ça le chef d'Ame, il ne comprenait pas plus que ça comment il était possible de lui en vouloir jusqu'à la mort.

"Entrez."

 A peine l'ANBU eu toqué une fois à la porte qu'il pénétra dans la maison du blondinet. Il n'y avait pas quarante six raisons pour lesquelles un tel ninja demandait à rencontrer un shinobi de son village : soit pour une mauvaise nouvelle, soit pour une mission qui l'attendait. Sans plus attendre, l'héritier se leva de sa chaise, rangeant ses quelques plans dans un de ses documents personnels, et récupéra quelques affaires utiles, dont sa chère épée qu'il tenait de sa mère.

"Tatsumi-san, Hanzô-dônô vous demande d'accomplir la mission suivante."

  Sans broncher, il récupéra la feuille que lui tendait l'homme masqué et l'ouvrit pour observer ce qui l'attendait. Cela ressemblait bien au chef d'Ame, d'utiliser un ANBU pour distribuer des missions, lui qui était si effrayé d'une quelconque trahison. Mais c'était une question d'habitude, il ne lui en tenait pas plus rigueur que ça. La mission en elle-même était de rang A, et pour l'accomplir, il était demandé au shinobi de s'accompagner de ninjas de son choix. Il s'accompagnerait évidemment de ses camarades de toujours avec qui il avait déjà partagé un nombre incalculable de missions.
 En soit, ils devaient défendre une caravane située au sein du pays qui serait propice à une attaque venant de l'Akatsuki. Ou du moins, des doutes planaient sur cette mystérieuse organisation cachée dans l'ombre. Il fallait en tout cas repérer s'il s'agissait bel et bien de l'Akatsuki, et les éliminer. Il s'agissait donc d'une escorte de marchands et d'une éventuelle élimination d'ennemis. Ils avaient l'habitude de ceci, son équipe et lui. Il pensait aussi à recruter le jeune shinobi schizophrène qui serait très sûrement intéressé à l'idée de tuer. Mais pour commencer, il fallait déjà partir à leur rencontre directement chez eux afin qu'ils puissent partir au plus vite. Ses affaires étant déjà préparées, il salua l'ANBU qui partit au plus vite, ferma sa maison et partit vers sa première destination : chez son premier camarade, l'autre shinobi de son équipe : Yūrei.

 L'homme s'était assombri sans que Tatsumi ne sache pourquoi. Une simple absence de plusieurs mois, et son retour était un choc. Du jeune homme rêveur qu'il était, d'un garçon brun innocent, insouciant, bien que très doué, il était devenu un être bien sombre et beaucoup plus sérieux qu'à l'époque. Cela n'enlevait évidemment pas ses capacités au combat, même si son style avait quelque peu changé. Enfin, par respect, il n'osait absolument pas lui parler de ce qu'il avait vécu. Comme un ami, il lui semblait essentiel de ne pas être trop curieux, son camarade lui en parlerait s'il le jugerait bon.
  Le Nakamura arriva rapidement devant la porte de son ami et toqua à celle-ci. Aucun bruit, aucun mouvement, le Juunin n'aurait pas d'autres choix que de lui laisser un message. Arrachant un bout de papier d'un de ses livrets personnels, il écrivit quelques mots en lui donnant rendez-vous aux portes du village pour vingt heures, le jour-même. S'ils pouvaient partir au plus vite, ils seraient plus efficaces. La deuxième et dernière destination serait la maison de la kunoichi, Oshikami Tsukiyo, une jeune fille qui avait elle aussi un énorme goût pour la justice. Ainsi, pour cette mission, ses deux camarades seraient des compagnons parfaits : ils avaient tout deux de très bonnes opinions et de très bonnes motivations, et ils avaient bien sur les capacités qui suivaient, même plus que celles du blondinet qui avait plus de tête que de bras.
 Une fois devant chez elle, il toqua à la porte. Il entendit quelques bruits dans la maison, mais aucune voix ne lui répondait. Inutile de la déranger durant une douche, il ferait la même chose que pour son camarade : un message sur un bout de papier.

 Les deux ninjas n'étaient en tout cas pas en mission, contrairement au schizophrène qui se portait disparu, d'après l'ANBU qui était venu lui attribuer la sienne. En regardant l'heure qu'il était, le blondinet se décida de se rendre au plus vite à la porte du village d'Ame, attendant simplement ses deux camarades qui viendraient dans quelques dizaines de minutes.

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 15
Date d'inscription : 30/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 100
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur

“Secure the lines”
Pays du Déluge × feat. nakamura tatsumi & yugure f. yurei

Une flamme dans les iris se voyait dans une glace, faisant miroiter les valeurs d'une femme, cette flamme de la volonté qui appartenait au pays du feu. La signification était puissante, honorable et digne, ce que n'était pas le pays dans lequel avait trouvé refuge une jeune femme, jadis la fille des roseaux. Son visage blême ne semblait pas dénoter la moindre émotion, comme figé par son propre regard, la poupée blanche baignait dans ses songes les plus intimes. La chevelure blanchâtre, presque blonde, était maculée d'eau fraiche, telle la pluie qui ne cessait de frapper le sol du village. Oshikami Tsukiyo, la fille de l'eau, la petite lune, arborant jadis un sourire éclatant, que restait-il d'elle et de ses valeurs ? La jolie désirait ardemment la justice dans ce monde, afin de créer une véritable paix. En tuant, avait-elle finalement rejoint les rangs de l'ennemi ? Quel camp devait-elle choisir ? Lorsqu'une guerre éclatait, on se devait de rapidement rejoindre un des camps. L'orpheline se demandait à qui elle devait accorder sa confiance. S'habillant de sa tenue habituelle, des bottines montantes noires, un bas noir et son haut de la même nuance qui ressemblait un peu à la tenue de son maitre, celle que portait souvent les maitres en arts martiaux. Un foulard bien plié autour du cou et se laissait voir. Les boutons de son veston étaient dorés, de même que le manche de son épée, Ryuuseiken. Son haut atteignait la mi-hauteur de ses cuisses, finement ciselé au centre, laissant deux lanières de tissus un peu pointues.

Attachant alors son épée à sa taille, elle pouvait commencer sa journée. D'une main douce et délicate, Tsuki attrapa l'une de ses tasses à thé, remplissant sa tasse de sa bouilloire déjà prête, elle put contempler le fin soleil qui tentait de passer le rideau de pluie. D'un geste rapide, elle agrippa le morceau de papier, s'asseyant en même temps pour lire le papier. L'épéiste reconnut immédiatement le style d'écriture et la façon d'écrire : Nakamura Tatsumi. Un de ses équipiers l'avait commandité pour une nouvelle mission d'escorte.

Hanzô-dono m'a convoqué pour une mission importante, je me suis permis de vous choisir toi et Yūrei pour m'accompagner. Rejoins-moi directement aux abords du village. Décrivait le message avec clarté. Elle se demandait quel pouvait être le motif de la mission. La créature aux pupilles bleues se retourna, déposant le mot sur la table avant de laisser claquer sa porte : elle était déjà en route. Connaissant les habitudes du chef du village, il ne pouvait s'agir que d'une missive relative aux derniers évènements. La confiance entre les habitants ne régnait pas, le pays était au bord de l'anarchie. Sous prétexte qu'un groupuscule semblait s'agiter, la paranoïa de leur maitre ne faisait que renforcer ses questionnements. Un homme ne pouvait pas lui faire peur, mais un groupe organisé et tentant de s'opposer à lui, cela semblait inquiéter la Salamandre, se faisant inquisiteur contre ceux qui ne porteraient pas les mêmes idéaux.

Marchant dans les ruelles humides et puantes du village, l'Oshikami se dirigeait en toute hâte pour rejoindre son acolyte, espérant ne pas être trop en retard. Elle n'aimait guère se faire désirer, préférant adopter une certaine ponctualité. La réputation de la jeune fille la précédait : certains pestaient à son passage, d'autres lui offraient un sublime sourire et parfois, les enfants s'arrêtaient ne serait-ce que pour avoir le plaisir d'admirer la beauté du pays du feu. Pénétrant sous l'hospice des portes du village, elle atteignit le premier pont puis le traversa jusqu'à parvenir aux abords du village, entre marais et forêts humides.

« Hoy, Tatsumi. » Ronchonna la belle orpheline, poursuivant. « Quel est le motif de notre mission cette fois ? » Disait-elle, d'un ton habituel, on sentait clairement que ça faisait de nombreuses fois où ils partaient en mission, comme si ça devenait banal. Après tout, ils étaient de fiers shinobis du pays du déluge et rien ne pourrait leur ôter cela. Les trois compagnons avaient encore beaucoup à apprendre, tentant de suivre leur propre chemin qui semblait tout de même être toujours enclin à se rejoindre à un moment donné. Il se pourrait qu'ils soient devenus inséparables. Le retour de l'un d'eux, Yūrei, était une certaine joie pour la beauté à la peau blanche. Elle ne savait rien de ce qu'il était devenu, de même pour son vis-à-vis qui se tenait en face de son minois d'ange. Fidèle à elle-même, la fille de l'eau ne décrochait que rarement quelques mots, bien qu'elle soit plus extravertie qu'auparavant.

« Je vois que tu as tout prévu, comme toujours. » Laissait-elle filtrer de sa voix douce et distante, presque d'une froideur à faire frissonner. On ne savait pas vraiment si sa phrase était un reproche ou un compliment, comme à son habitude. Tsukiyo prit soin de s'abriter sous un toit de fortune, quelques tonnelles, tout au plus. Patientant finalement l'arrivée de leur autre coéquipier, celui-ci n'allait pas tarder à s'afficher à eux, elle s'adossa contre le mur de pierres, un pied pour se caler contre celui-ci, bras croisés.



Invité
Invité


:)


Dernière édition par Yūgure F. Yūrei le Mar 18 Oct - 17:38, édité 1 fois
avatar
雨 | Ame no Jônin
雨 | Ame no Jônin
Messages : 14
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 236
PE:
173/300  (173/300)

Voir le profil de l'utilisateur

FEAT Yugure F. Yurei & Oshikami Tsukiyo
“Une certaine dose de stupidité est nécessaire pour faire un bon soldat.”


Ayant auparavant récupéré sa jeune amie qu'était la Kunoichi maintenant Juunin d'Amegakure no Sato, Tatsumi se dirigea vers les portes du village. Les préparatifs avaient déjà été anticipés, il ne manquait que la présence du dernier compagnon pour pouvoir partir en direction de la destination de la mission, qui n'était autre qu'un lieu situé dans l'enceinte même du pays. Discutant de la pluie et du beau temps, comme ils avaient eu largement l'occasion durant ces nombreuses années de se raconter leur vie, les deux Juunin d'Ame arrivèrent plutôt rapidement aux portes du village.

"Cette fois-ci, il s'agit d'une escorte. Hanzô soupçonne l'Akatsuki d'attaquer nos cargaisons, à nous d'en escorter une et de vérifier le tout."

Que penser de l'Akatsuki ? Qu'il fallait une bonne fois pour toutes régler leur compte ? Non, ils ne savaient même pas s'ils étaient les réels coupables. Il s'agissait peut-être de simples profiteurs qui en voulaient à Ame, ce qui n'était pas surprenant. Le Nakamura savait plus que bien que ce même village était au centre de toutes attentions, ce qui valait la paranoïa du chef respectif. Peut-être n'avait-il pas tort d'être si méfiant, n'importe quel autre pays aurait pu vouloir profiter de la Pluie pour sa richesse personnelle. Autrement dit, il pouvait s'agir d'une mission qui concernerait n'importe quel grand village ninja ...
Cet aspect de la mission pouvait être inquiétant. Si tel était le cas, alors le monde pouvait être future victime d'une autre grande guerre dans laquelle Konoha, Kiri, Suna, Kumo et/ou Iwa pouvaient être inclus. Des alliances, des conflits, telles étaient les stratégies propres à la guerre. Mais ils n'en étaient pas là, peut-être qu'un grand village ninja saurait être plus discret s'ils devaient agir sérieusement. Dans cette optique, alors il y avait moins à s'inquiéter. Une mission dangereuse, mais qui n'aurait aucune grosse répercussion.

"Pour cette mission, notre formation habituelle sera la plus efficace. Tandis que vous ferez le ménage aux alentours, je superviserai et resterai avec notre protégé. Nous partons tout de suite, j'espère que vous avez pris tout ce dont vous aviez besoin."

La formation habituelle était, comme annoncée par le Juunin, une formation dans laquelle le blondinet pouvait garder une attention sur tout ce qui l'entourait tandis que ses coéquipiers agissaient. Ses capacités personnelles lui permettaient d'agir très efficacement à distance comme au combat rapproché. Il ne fallait pas se le cacher non plus, il était sûrement le moins fort de ses camarades, mais la raison principale à ceci était telle qu'il se spécialisait en soutien. Des techniques efficaces rapide aidée d'une vision stratégique à toute épreuve, voilà ce qui permettait à ses deux compères de lâcher leur plein potentiel sans craindre d'être pris par derrière.

"En route !"

Les shinobis partirent à toute vitesse en direction de leur destination : la cargaison qui les attendait non loin du village. Le voyage n'avait strictement rien à craindre : rien ne les attendait jusqu'à la cargaison, jusqu'à preuve du contraire. Assez rapidement, ils arrivèrent au niveau de leur employeur. Le Juunin s'approcha de l'homme qui semblait être le responsable de cette cargaison et le salua respectueusement avant de s'adresser à lui.

"Monsieur, nous serons votre escorte, veuillez nous faire pleinement confiance durant l'intégralité de cette mission, à mes camarades et moi."

Il était bien trop poli, comme à son habitude, une innocence qu'il ne perdait pas. Cela semblait cependant plaire au vieil homme qui lui sourit.

J'espère que vous ferez du bon boulot !

Il ne manquait qu'à se mettre au travail. Les amener jusqu'au pays de la terre en évitant tout problème et toute embûche. Ils n'avaient rien d'autre à faire si ce n'était que de rester sur leur garde.

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Messages : 15
Date d'inscription : 30/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 100
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur

“Secure the lines”
Pays du Déluge × feat. nakamura tatsumi & yugure f. yurei

La femme aux roseaux se tenait contre le mur, immobile, vaquant dans différentes songes dont elle seule avait le secret et la confidentialité. La créature blanche patientait, le pied comme support sur les murs, sous les tuiles de fortune, l'abri n'était fait que de piètres pièces amoncelées les unes aux autres. Une brise pluvieuse pourfendait le ciel, les nuages n'étaient pas les seuls témoins du pays qui ne cessait ses pleurs. Un son attira subitement l'attention de la belle : c'était lui. Un léger froissement au cœur perturba la petite Lune, comme fortement surprise, de le voir ici. Son élan de surprise disparu petit à petit, laissant place à une gravure sur ses lèvres féminines : celle de la joie. Il était l'heure des retrouvailles, cependant, c'était une toute autre histoire qui les attendaient durant cette escorte. Ils discuteraient sans doute plus tard, lorsque le temps en décidera. Ils étaient fin prêts pour se rendre sur le lieu du rendez-vous entre eux et leur commanditaire : c'était un homme robuste, pourtant frêle, dont le visage semblait marqué de différentes péripéties. Les expériences de la vie, sans aucun doute. Il devait avoir la cinquantaine à tout casser, il ne semblait pas avoir de famille, si bien que les autres transporteurs ne semblaient pas plus familiers que cela avec lui.

Ils se mirent donc en marche, direction les contrées de la roche, dont la couleur marron en était la principale couleur et caractéristique. Il devait y avoir bon nombre de mines à ciel ouvert, exposant les joyaux et minéraux aux plus offrants, de ce fait, une certaine richesse découlé de l'économie du village et du pays de la Roche. Le chemin était espacé, comme si il était à deux voies, les marchands laissant leurs carrioles tracer la route depuis des siècles. La beauté de l'eau marchait en confiance, son regard sérieux, ses sens en éveil au cas où il se passerait quelque chose. Le chemin n'était pas le plus court, les dangers pouvaient menacer à chaque instant. De plus, les marchandises devaient être importantes, sans parler forcément des agissements de l'Akatsuki, mais si le commanditaire de leur mission avait demandé une aide, ce n'était pas pour rien.

Était-ce vraiment l'organisation des rebelles de l'Akatsuki ? Il semblait que les accusations contre eux soient ténues, pour ne pas dire inexistantes. Le crédo de ce groupuscule devait plutôt être dérangeant pour qu'il y ait autant d'agitation qui entourait ce phénomène. Pourtant, le village ne semblait pas forcément mieux, la vie n'y était qu'agréable que de rares fois. Les pas de Tsukiyo se turent, la main vers ses compagnons : elle semblait avoir entendu un bruit. Plusieurs pas semblaient venir vers eux. La carriole continuait son bout de chemin : les mottes de roches entouraient les malheureux et leur escorte, un endroit propice aux attaques rapides. Sans demander son reste, la jeune kunoichi s'élança vers une silhouette jusqu'à l'atteindre. Un bandit agile avait tenté de la prendre par surprise, non sans mal puisqu'il ne parvint pas à l'atteindre. En revanche, pour elle, c'était une autre histoire. La lame déjà dans le buste de l'homme, la fille des roseaux avait atteint directement le cœur de sa cible. Celui-ci laissa échapper un filet de sang le long de son menton, le coup avait été rapide et vif, ne laissant qu'un scintillement au geste dû au soleil de plomb. « Raté... » Disait-elle dans sa barbe, presque un chuchotement pour sa victime. La lame se retira tandis que d'autres bandits sortirent de l'ombre, tentant de se ruer autant sur les carrioles que sur les ninjas les accompagnant : erreur digne de débutants. Ils ne savaient pas sur qui ils étaient tombés et ils allaient vite le savoir.

Un des hommes de main arriva par la gauche de Tsukiyo, voulant furieusement venger son camarade scélérat, elle fit simplement un pas de côté pour se retourner et stopper l'attaque avec Ryuuseiken, éloignant ledit individu. Elle avait juste arrêté le coup du bandit, se battant ainsi contre lui. Les échanges de coups pleuvaient entre elle et lui, tentant de garder un œil sur ses propres compagnons, si jamais ils avaient besoin d'une aide quelconque...

« Tatsumi ! Derrière toi ! Il en arrive d'autres, tenez-vous prêts ! »




Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» ¤ Sécurité portuaire - Mission Rang B ~ [Team Naegi]

Sauter vers: