Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 613
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 649
PE:
46/200  (46/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Mer 7 Sep - 18:42








Bien au chaud !

.:: Elles arrivèrent -avec un peu de mal, puisque Hinata épaulait une Yume complètement à bout de force- au village de Konoha. Hinata lui avait promis un passage au Onsen de Konoha, mais avant ça, elle devait passer chez elle pour prendre des serviettes et les divers produits de toilette. Pour éviter de faire plusieurs aller-retour pour la jeune Yume, la princesse des Hyûga avait jugé préférable de lui prêter ses affaires. Ainsi, elle n'avait pas besoin de passer ensuite chez Yume pour prendre les siennes. Elle installa la jeune fille dans le salon lui servant un thé bien chaud pour elle se réchauffer ainsi que des vêtements secs en espérant qu'il ne serait ni trop petit, ni trop grand. Bien qu'à vue d’œil, la brune jugea sa consœur de clan aussi petite qu'elle, en revanche les formes de la plus vielle lui obligeaient à prendre une taille de plus. Ils risquaient donc d'être un peu larges pour cette dernière. Entrant dans la salle de bains, la brune posa les yeux sur les divers produits dont elle aurait besoin : shampoing, après-shampoing, savonnette, crème hydratante. Puis fouilla dans l'armoire quatre grandes serviettes propres, deux pour elle et deux pour Yume. Elle mit alors le tout dans un petit sac puis revint au salon avec le sac. Le regard de la brune se posa sur la fenêtre, songeuse. Elle aurait aimé payer le restaurant à Yume pour la féliciter de son entraînement, mais il faisait déjà noir. Elle ne pourrait pas y aller avant le bain ni après, l'un comme pour l'autre, il serait trop tard. Ainsi, pour ne pas partir le ventre vide -elles n'avaient rien mangé depuis midi après tout- elle fouilla rapidement les placards de la cuisine sous les regards curieux des servantes qui se trouvaient là. Elle finit par timidement leur demander s'il restait des restes ou s'il était possible de préparer un repas assez rapidement pour que les deux jeunes filles puissent manger avant de partir. Particulièrement, avant de partir trop tard, surtout que la jeune Yume était sur le point de s'endormir.
La servante lui rassura qu'elle avait préparé quelques Onigiri et une soupe miso en ne la voyant pas rentrer. Hanae pensait toujours à tout ! Elle était vraiment au petit soin pour Hinata et Hanabi. Elle était presque une mère pour les deux héritières. Hinata apporta, avec l'aide d'Hanae, la soupe et les Onigiri dans la salle à manger les posant sur la table ou était installé Yume.


▬ M-Mangeons avant de partir. Tu t'entraînes dur depuis ce matin sans presque rien dans le ventre, a-alors il vaut mieux que tu te remplis l'estomac avant d'aller aux bains publiques, ou tu risquerais de t'évanouir, lui sourit-elle en la servant.


.:: Rien de tel qu'une soupe pour se réchauffer, enfin surtout pour Yume. Leur repas terminé assez rapidement, les deux jeunes filles s'éloignèrent du domaine des Hyûga pour se diriger vers le quartier où se trouvaient les bains publics. Heureusement, il n'était pas très loin du domaine des Hyûga, elles ne mirent donc que peu de temps à arriver.
Cela faisait longtemps que la jeune fille aux yeux nacrés n'avait pas mis les pieds ici. La dernière fois qu'elle s'était rendue aux bains publics, c'était avec Sakura, Ino et Tenten et cela remontait maintenant à plusieurs semaines. L’accueil était toujours aussi chaleureux avec cette agréable odeur d'encens fleurit qui donnait à cet endroit une ambiance très zen. Diverses plantes étaient disposait de ci et là dans les coins et sur le mobilier. Le tout fait de bois et de pierre. Elle s'avança vers l’hôtesse d’accueil pour payer deux places aux bains des femmes. C'était la propriétaire des lieux, une femme assez âgée qui allait certainement par tarder à laisser sa place à la jeunesse.
Hinata donna un panier à Yume. Il s'agissait d'un panier pour mettre leurs affaires à l'intérieur, puis elles entrèrent dans les vestiaires. Elle scruta l'endroit d'un rapide coup d’œil. Geste qu'elle faisait à chaque fois pour juger si l'endroit était selon elle actuellement très fréquenté ou non. En effet, en plus d'être timide notre protagoniste était également très pudique. Elle retira timidement ses vêtements puis enroula une serviette autour de sa taille, ses bras tenant fermement le bout de serviette sur sa poitrine qu'elle tentait tant bien que mal de cacher. Sa pudeur venait de là, de ses formes. Pour son jeune âge Hinata avait un corps très développé et sa poitrine rendait jalouse plus d'une femme, or elle, elle n'aimait pas. Timide comme elle était, elle avait cette peur que les yeux se posent dessus, particulièrement les hommes. Ainsi, elle portait toujours des vêtements larges pour cacher ses formes qu'elle trouvait presque vulgaire. Elle attacha ensuite ses cheveux d'un chignon sur le côté avec un gros élastique et vint rejoindre Yume dans l'eau bouillante retirant précautionneusement sa serviette avant. Elle soupira d'aise. L'eau chaude lui donnait l'impression qu'elle lui endormait tous ses muscles tout en les massant. Cela lui faisait un bien fou. Elle n'osait même pas imaginer dans quel état de bonheur que devait être Yume après la dure journée qu'elle avait passé.


▬ C'est tellement agréable les onsens, pas vrai ? Demanda-t-elle à Yume avant de reprendre, tu as vraiment bien travaillé aujourd'hui et je suis impressionné que tu es compris la maîtrise de cette technique aussi rapidement ! Même moi, je n'ai pas su faire ça en un seul jour. Je suis certaine que tu deviendras bientôt une grande kunoichi, Yume-san, la complimenta-t-elle sincèrement.



© NAELY


avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Mer 7 Sep - 21:30



Perdue dans les Brumes
Je devais avoir l'air d'un zombie que Hinata-sama tenait sur son épaule. C'est la dernière fois que je m’entraîne à ce point ! Et je suis sérieuse en disant cela. C'est une honte que devoir être aider à marcher par celle que l'ont devait protéger. Si cela avait été l'inverse, je n'osai imaginer la correction qu'il pouvait m'attendre pour ramener une héritière dans cet état où j'étais. Non, il ne valait mieux pas imaginer. Sinon j'allais avoir mal à la tête, encore plus que maintenant, pour rien. Il fallait que j'aille prévenir Nyuuwa de se faire à manger. Il y avait des plats au congélateur. Sinon elle devait l'avoir fait toute seule. Cela m'arrivait de rentrer très tard. Je passerais la journée à m'occuper d'elle demain. J'avais l'impression de marcher dans un épais brouillard cotonneux. Conséquence d'avoir trop tiré sur mon Byakugan : une cécité passagère fort désagréable. En encore, pas totale pour l'instant : je voyais  tout absolument flou. Et je devais donc compter sur la bouillie qu'il y avait dans mon crâne qui me servait de cerveau pour ne pas me casser la figure.

Un soupire de soulagement m'échappa lorsque Hinata-sama me prêta des vêtements avant de me laisser seule, assisse dans un canapé fort confortable, devant une table avec une servante. Oh ? Elle m'avait amené chez elle ? Elle n'aurait pas du, elle allait se faire sérieusement réprimander par ma faute si son père était au courant. Le thé délicieusement brûlant avait finit de me réchauffer et je commençai lentement à dodeliner de la tête. Je n'arrivais pas à maintenir mes yeux ouverts, et c'était incroyablement dur. Essayez au lieux de dire que c'est facile, on en reparlera après. Je sursautai quand le bruit d'un plateau qu'on pose devant moi atteignit mes oreilles. Hein ? Que ? Quoi ? Non, mais Hinata-sama n'allait pas me nourrir non plus ! Je pouvais attendre d'être rentrer chez moi. Je n'allais pas m'évanouir comme ça ! Pourtant alors que j'ouvrai la bouche la jolie princesse me mit dans les mains un bol brûlant. Plissant les yeux et levant le bol en le humant je compris qui c’était de la soupe Miso. Suivit de onigiris. Heureusement, c’était facile à manger. J'avais la sale impression d'être une sorte de loque humaine. Après ce délicieux repas, je me relevais seule pour suivre avec une grâce de tortue avec de l'arthrose  la princesse au Byakugan. Plut aux Dieux et aux anciens que les sources chaudes n'étaient pas loin. Les trois cent mètres suffirent pour me vider de l'énergie fraîchement acquise. L’odeur du lieux m’apaisa immédiatement et je me maudis moi et ma vision pour ne pas pouvoir profiter de la beauté du lieu. Je me demandais si Hinata-sama avait deviné que je ne voyais rien puisqu'elle me mit dans les main le panier pour mes, enfin ses, vêtements. Je n'étais pas à l'aise nue entouré d’étranges, mais il me semblait que à part nous deux le vestiaire était vide. Après avoir plié avec soin les habits, avoir nouer mes cheveux en une longue natte avant de la rouler sur elle même puis de m'être enroulé dans une serviette pour cacher mon corps. Même si je n'avais pas beaucoup de forme, je les cachais aussi souvent que je le pouvais. Après avoir un peu tatonnée je rentrai dans l'eau brûlante de la source chaude et un sourire étira mes lèvres. Oh ! Que cela faisait du bien ! J'avais l'impression que tous mes muscles poussaient ensembles un long soupire de soulagement.   Oui … je me répète mais c'était la dernière fois que je ferais ça !
▬ C'est tellement agréable les onsens, pas vrai ? Tu as vraiment bien travaillé aujourd'hui et je suis impressionné que tu es compris la maîtrise de cette technique aussi rapidement ! Même moi, je n'ai pas su faire ça en un seul jour. Je suis certaine que tu deviendras bientôt une grande kunoichi, Yume-san.
Hinata-sama avait parlé. Entre ma vision qui partait à l'est quand je lui demandé l'ouest, la brume venant du bassin et l'écho, je n'arrivai pas à la situer dans l'espace. En plissant les yeux je remarquai une forme sombre à ma droite. Et en plus le son semblait venir de par là. Mais … C'était peut-être l'une des plantes bordant le basin ? Non ! Impossible ! L'ombre venait de bouger, j'en étais sûre ! Ce qu'elle venait de die me fis rougir jusqu'au pieds. Heureusement, avec l'eau chaude, cela pouvait être juste dû à la chaleur. Prenant lentement de l'eau dans la coupe de mes mains, je me la passais sur le visage plusieurs fois avant de répondre à Hinata-sama
C'est toujours … Très agréable après une longue journée … Cela faisait très longtemps que je n'y était pas allé …
Depuis la mort de ma mère à dire vrai. Je n'avais plus eus le cœur d'y aller pendant un long moment, puis, cela avait été  le manque de temps. Même si j'adorais ça … En particuliers après des missions difficiles ou des entraînements éprouvants. Mais maintenant, je me contenter bien souvent d'une simple douche chaude. Je repris après avoir trouver le panier avec nos affaires dedans. Je n'allais pas me laver tout de suite mais au vus des mes yeux absents, il valait mieux que je compte sur ma mémoire. Je poursuivis en fixant toujours le même point. Maintenant que j'avais trouvé Hinata-sama je n'allais pas la perdre !
Non, je ne suis pas une kunoichi d'exception, loin de là … Je ne suis pas comme vous Hinata-sama. Je ne serais reconnu … Et .… Si j'ai réussi à maîtriser votre technique c’est parce que j'avais un excellent professeur.
Je m'appuyai un peu plus contre les pierres pour complètement me laisser porter par l'eau. Cette sensation d'avoir un corps léger était juste incroyable et j'adorais ça. La tentions musculaire qui suivait un entraînement rigoureux semblait se transformer en vapeur autour de moi. Si un jours je devenais incapable d'être kunoichi, j'ouvrirais une station thermal près d'un terrain d'entraînement. Oui, c'était une bonne idée

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 613
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 649
PE:
46/200  (46/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Ven 16 Sep - 23:18








Bien au chaud !

.:: La jeune adolescente regardait curieusement Yume. En effet, cette dernière semblait comme...hésitante... Oui, c'était le mot. Elle marchait lentement, avançant toujours un pied tremblant devant elle comme pour vérifier s'il y avait un obstacle. Elle semblait également chercher la voix de son interlocutrice du regard. C'était comme-ci elle ne voyait rien ou du moins, très peu. Sa vision était-elle tellement fatiguée qu'elle avait du mal à voir au travers de cette vapeur épaisse que formait l'humidité face à cette chaleur étouffante ? C'était fort possible. Elle avait beaucoup usé de son Byakugan sans se reposer aujourd'hui. Toutefois, la brune espérait que ce n'était que passager pour cette soirée et qu'elle ne souffrirait pas d'une cécité de plusieurs jours comme il lui était déjà arrivé une fois. Hinata se remémora de ce jour. Elle se souvint que ce jour-là, Konoha avait organisé un festival suivi d'un feu d'artifice le soir même. La jeune fille avait réussi par trouver un moyen d'y aller avec Naruto grâce à Sakura. Malheureusement, suite à un entraînement trop intensif, l'héritière des Hyûga avait perdu occasionnellement la vue. Le médecin lui avait conseillé -voir ordonné- de rester chez elle pour se reposer. De ce fait, elle n'avait pas pu assister au feu d'artifice en compagnie du garçon qu'elle admirait depuis plusieurs années. Cependant, ce jour ne fut pas une fatalité. Non, il avait permis -indirectement- de renouer ses liens avec son cousin Neji. En effet, ce dernier -sans manifester sa présence- l'avait accompagné toute la journée pour l'aider dans son quotidien. Hinata -bien qu'elle ne l'avait pas aperçu au départ- avait fini, au soir, par repérer sa présence grâce à une intuition. Leur lien de sang très proche en était peut-être la raison... Quoiqu'il en soit, elle avait compris ce jour-là que son cousin -trop fier à l'époque pour l'avouer- se soucier énormément d'elle et cela avait été pour elle très réconfortant. Elle sourit à elle-même en se remémorant se souvenir puis dirigea de nouveau son regard vers sa cousine éloignée, s'assurant qu'elle ne se blesse pas où autre.


▬ Non, je ne suis pas une kunoichi d'exception, loin de là … Je ne suis pas comme vous Hinata-sama. Je ne serais reconnu … Et .… Si j'ai réussi à maîtriser votre technique c’est parce que j'avais un excellent professeur.


.:: Elle ? Hinata ? Une shinobi d'exception ? Elle trouvait la remarque de Yume plus que flatteur et pourtant, elle n'en était elle-même pas très convaincu. Après tout, si elle était un ninja d'exception comme le prétendait son interlocutrice, elle n'aurait pas été déshéritée de son titre. Non. Elle ne pouvait aller jusqu'à ce jugement. Après tout, si elle était un ninja d'exception comme le prétendait son interlocutrice, elle n'aurait pas été déshéritée de son titre. Pourtant, ce compliment la fit énormément rougir et lui redonna quelque peu une certaine estime de soi. Enfin... Ce n'était pas exactement ça. Ce qui était pour elle particulièrement flatteur était plutôt le fait qu'elle puisse être un bon professeur. Jamais la brune avait pensé pouvoir un jour aider quelqu'un à s'améliorer. À devenir un professeur. Comme Neji l'avait fait avec elle. Elle le remercia d'ailleurs intérieurement pour cela. C'était aussi grâce à lui qu'elle était celle qu'elle était aujourd'hui. Ainsi, l'idée de peut-être un jour devenir jounin instructeur lui plu beaucoup. Elle retrouva une certaine confiance en elle.


▬ M-Merci Yume-san... M-Mais je ne suis pas un ninja d'exception moi non plus... Si je l'étais je... je...


.:: « J'aurais encore mon titre d'héritière », c'est ce qu'elle faillit lui dire. Mais elle se retint de sortir ses mots à temps. Elle n'avait pas envie que la brune pense qu'elle en voulait à son père ou à sa sœur pour cela. Ce n'était pas du tout le cas ! Au contraire ! Étrangement, la perte de ce titre était une pression en moins. Toutefois, au fond d'elle, cela restait toujours d'une certaine façon blessant et rabaissant. Cela lui rappelait sa faiblesse. Mais elle ne devait plus penser à cela et aller de l'avant. Elle secoua le visage s'enfonçant un peu plus dans l'eau, jusqu'à ce que celle-ci lui couvre la bouche. Elle se redressa et changea soudainement le sujet :


▬ Tes yeux vont bien Yume-san ? Tu sembles les plisser énormément lorsque tu cherches quelque chose, tu vois bien ? Demanda-t-elle, inquiète.


.:: Elle savait bien que sa vue en avait pris un coup, mais elle voulait juste s'assurer de la gravité de sa cécité. Si elle ne voyait absolument plus rien, elle allait devoir l'accompagner à l’hôpital afin qu'un médecin lui fournisse un traitement d'urgence. Il ne fallait surtout pas plaisanter avec la vue d'un Hyûga. Elle pourrait avoir des séquelles dans l'utilisation de son Byakugan si elle négligeait sa vue.

© NAELY


avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Sam 17 Sep - 13:43



Perdue dans les Brumes
Hinata-sama ? Elle ? Bien sûr que c'était une ninja d’exception ! Même si elle ne croyait pas en elle, c'était quelqu'un d’exceptionnel. Ce n'était pas donné à tout le monde de savoir expliquer une technique aussi bien qu'elle. Et puis la puissance ne faisait pas tout ! Il fallait aussi le mental avec. Et pour moi Hinata-sama était très puissante autant en mental que en puissance brut. Combien de personne auraient étaient capable de rester droite face à l'humiliation de son père ? Très peu je pense. Alors, oui. Hinata-sama était une ninja d'exception parce qu'elle était capable de se relever et d'aller contre vent et marée pour se dépasser uniquement avec ses propres capacités. Je ne sais pas si j'en aurait été capable. Personnellement, je crois que j'aurais tout laissé tomber face à cette humiliation publique : je serai aller m'enfermer dans ma chambre et je n'en serait plus sortit à cause de la honte. Alors : oui Hinata-sama était plus qu'exceptionnel. C'était tout, et je le savais. Il fallait juste qu'elle même le sente au fond de son ventre. Oui, quand on avait confiance en soi dans notre ventre se diffusait une espèce de chaleur fort agréable. Du moins, c'était ce que j'avais entendue dire. Je n'avais jamais sentis cette sensation. Ma sœur oui. Ou même Naruto-sama je pense.

Un tiraillement optique me fit fermer complètement les paupières pendant quelques secondes. Aie ! Ce n'était vraiment pas agréable. Je plongeai la tête sous l'eau pour laisser la chaleur du liquide détendre mon visage et mes yeux. Il valait mieux tout tester plutôt que d'aller à l’hôpital. Si j'y allais j'aurais mon père sur le dos et ma sœur accroché à mes jambes pour me surveiller histoire que je ne meure pas. Nyuuwa n'était pas une pleurnicharde mais dés que je revenais de mission avec des bleus ou autre, elle était morte d'inquiétude. Et je savais que presque tout les soirs depuis la mort de ma mère elle pleurait dans sa chambre. Lorsque je l'entendais j'allais la voir pour la calmer. Moi ? Je m’interdisais de pleurer. Je devais rester forte pour ma sœur. Je ne devais pas craquer. Alors  je me dépenser dans mes entraînements. C'était l'une des raisons pour laquelle ils étaient si brutaux.

En ressortant la tête de l'eau, mes oreilles cueillirent la question de Dame Hinata. Je me frottai les yeux avec les paumes des mains sans trop répondre. Comment expliquer que j'avais l'impression d'être dans un espèce de brouillard très épais qui enveloppait tout et qui me rendait plus maladroite qu'en temps normal. Mais bon … De la à dire que j'avais besoin d'aller à l'hôpital … Non ! J'avais juste besoin d'un peu de repos. Hinata-sama n'avait pas besoin de s’inquiéter pour moi. Je souris et me passer de l'eau sur le visage avant de tendre les doigts dans les mèches de ma frange. Il y avait quelques nœuds mais rien d'autre. Je finis par répondre à la jolie princesse des Hyûgas avec un sourire rassurant en prenant sur moi pour ne pas bégayer
- Ne vous inquiétez pas Hinata-sama ! Mes yeux sont  … un peu fatigués seulement. Je suis un peu dans un brouillard épais …  Demain cela ira mieux !
Je tendis la main en tapotant le sol froid derrière moi pour remettre la main sur le panier. Je le traînai jusqu'à moi et le tendis à Hinata-sama qui était à ma droite. Après une grande inspiration je plongeai sous l'eau brûlante les yeux clos et restai une dizaine de secondes avant de ressortir avec un soupir. C'était tellement agréable. Posant ma tête contre le bord en pied je rouvris les yeux et fixai le ciel  pendant quelques longues secondes. Avant de bégayer :
- Hinata-sama … V-v-v-v-vous n'êtes pas une ninja ordinaire … Vous êtes… In… i-i-incroyable … Être un ninja d'exception … n-n-n'est … pas qu'une question … de puissance … m-m-mais aussi … de tempérament … Et … v-v-vous avez les deux .…
Je me frottai de nouveau le visage, que je savais écarlate, sans rien rajouter. Cette chaleur était tellement agréable.

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 613
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 649
PE:
46/200  (46/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Ven 30 Sep - 21:33








Suivre mon nindo !

.:: Son interlocutrice lui affirma que ses yeux allaient très bien, pourtant la brune aux yeux nacrés ne pouvait s'empêcher d'être inquiète pour cette dernière. C'était dans sa nature d'être un peu mère poule, même si elle n'était pas mère et qu'il s'agissait encore moins de sa fille. Malgré son inquiétude, elle accepta de la croire sans pour autant arrêter de s'inquiéter. Elle gardait l’œil sur le moindre signe de faiblesse de la part de la jeune genin. La chaleur du bain ne pouvait être que positif pour elle. Elle s'était après tout entraînée toute la journée dans la rivière. Toutefois, la chaleur pouvait également être mauvaise pour elle si c'est yeux lui donnait une migraine. Hinata ne voulait pas qu'elle ne fasse un malaise dans l'eau !


▬ Ne vous inquiétez pas Hinata-sama ! Mes yeux sont  … un peu fatigués seulement. Je suis un peu dans un brouillard épais …  Demain cela ira mieux !



▬ -Bi-Bien... J'espère alors ! Lui sourit-elle nerveusement, peut convaincue.


.:: Hinata réceptionna le panier que lui tendit Yume. À l'intérieur se trouvaient les divers produits qu'elle avait ramenés. Elle ignorait pourquoi Yume lui avait tendu l'objet. Avait-elle confondu avec autre chose ? Peut-être avec le seau pour se rincer ? Elle s'abstenait de lui dire quoique se soit se contentant de pousser le panier plus loin pour prendre le seau qui se trouvait à côté d'elle feintant que Yume ne s'était pas trompée. Elle remplit ce dernier d'eau qu'elle le versa sur le crâne. La sensation lui faisait un bien fou. Enfin, après avoir fermé la parenthèse sur la santé de son amie, la cadette revint sur le sujet précédent.


▬ Hinata-sama … V-v-v-v-vous n'êtes pas une ninja ordinaire … Vous êtes… In… i-i-incroyable … Être un ninja d'exception … n-n-n'est … pas qu'une question … de puissance … m-m-mais aussi … de tempérament … Et … v-v-vous avez les deux .…


.:: Yume ne démordait pas de l'image qu'elle avait d'Hinata. Celle d'une kunoichi d'exception. L'image qu'elle avait des shinobi d'exception était correcte. Il ne s'agissait pas seulement de la force, mais également du mentale et aussi des actions menées. Mais elle ne comprenait toujours pas ce que Yume lui trouvait d'exceptionnelle. Elle n'était forte ni physiquement, ni mentalement. Pour ce qui était des techniques du clan, elle se débrouillait, particulièrement depuis que son cousin Neji s'occupait de son entraînement, en revanche, mentalement, elle ne comprenait pas. Son tempérament ? Elle était timide, au point d'en bégayer et elle avait peu confiance en elle. Bon, elle devait reconnaître que son comportement était beaucoup moins catastrophique qu'il y a deux ans. Elle avait développé une certaine force de caractère et de confiance en combat. Pour protéger ses amis, elle savait mettre sa peur de côté. Elle avait fait des efforts, certes, mais de là à faire d'elle une shinobi exceptionnelle ? Elle en restait peu convaincue. Mais elle n'allait pas contredire sa semi-cousine une fois de plus. Elle devait parfois savoir accepter les compliments qu'on lui faisait même si elle arrivait difficilement à les croire.


▬ A-Arigato Yume-san... Je pense que nous devons simplement toutes les deux continuer à faire des efforts et prouver notre valeur...


.:: Elle fixa son reflet dans l'eau, rougissant. Elle le regardait d'une manière attendrie, se remémorant toutes les épreuves qu'elle avait passées pour réussir à changer un minimum. Puis elle se souvint des mots de Naruto. Ses mots motivants qui étaient maintenant devenu ses propres mots, son nindo. Comme ses mots l'avait autrefois aidé, elle décida à son tour d'encourager Yume avec ses mêmes mots.


▬ Je n'abandonnerai jamais, tel est mon nindo, elle fit un silence avant de reprendre, un jour une personne à prononcé ses mots après une multitude de défaites... Cette personne n'abandonnait jamais et ne se décourageait jamais... Je l'admirais énormément pour cela... Ainsi son nindo est devenu également mon nindo et j'ai décidé de ne jamais abandonné, comme cette personne....


.:: Elle n'avait pas bégayé une seule fois tant elle était prise dans son admiration pour le Namikaze. Elle n'avait pas une seule fois prononcée son prénom. C'était bien évidemment volontaire. Elle avait confiance en son amie, mais elle était trop pudique pour avouer s'intéresser au blond, même avec sa semi-cousine qui lui ressemblait telle une jumelle.
Elle se leva, enroulant sa serviette autour de sa taille et s'avança vers Yume. Au même moment, deux petites dames âgées venaient de rentrer. Hinata les salua poliment puis prit le panier qui contenait les produits.


▬ Nous devrions aller nous laver, tien toi à moi pour marcher jusque-là bas sans tomber.


© NAELY


avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Sam 1 Oct - 10:13



Qui suis-je ?
Je me mordis les joues pour ne pas sourire quand j'entendis Hinata-sama parler de son nindo. Qui ne savait pas que c'était Naruto-sama dont elle parlait ? C'était de notoriété publique qu'elle aimait tendrement depuis … depuis … Depuis … très longtemps Naruto-sama. Personnellement il n’impressionnai mais ce n'était pas du tout mon type de garçon. Je devais avouer que dans la génération des aspirants présents aucun ne me plaisait. J'aimais bien les garçons plus âgé que moi, sûrement un besoin d’appuis de ma part. Mais oui, plus vieux que moi de quelques années, des mains longues et fines, plus grand que moi et avec des cheveux longs et sombres. J’eus soudain en visage en tête et je rougis jusqu'à la racine des cheveux avant de plonger la tête sous l'eau. NON ! NON ! NON ! Mais ça va pas bien Yume de fantasmer sur lui ? Tu te calme oui ! Un grand seau d'eau froide sur la tête pour te rafraîchir les idées ! Voilà ce qu'il faut !

Je suivis donc docilement Hinata-sama après avoir recouvert mon corps d'une serviette et prit le panier , je crois qu'il y avait d'autres personnes donc je les saluai. Même si cela pouvait très bien être des plantes vertes. Ou pas : Hinata-sama dit également bonsoir. Yeah ! J'avais vu juste. Enfin … voir … Autant que je le pouvais ! Au bout de quelques dizaines de mètres, nous atteignîmes les lavabos. Calme étrange et épais. Pas un seul robinet mal fermé n'émettait un « ploc » sinistre digne d'un film d'horreur. C'était agréable. Le sol en carrelage blanc était  froid sous mes pieds. En fait, tout était blanc, j'avais l'impression d'être dans un brouillard neigeux désagréable. Bien l'une des premières fois que je n'aimais pas la neige. J'avançai lentement pour prendre l'une des places un peu loin de la porte. Près de la porte il y avait toujours un courant d'air désagréable. Il régnait ici une douce chaleur mais comparé à la sources il faisait froid. Je posais le panier sur la petite tablette entre deux lavabos. Je dû plisser les yeux pour me distinguer dans le miroir. Oula … J'avais de magnifiques cernes sous les yeux. De quoi donner l'impression que je n'avais pas dormis depuis plusieurs jours. J'ouvris doucement l'eau et la fis couler pensivement sur mes pieds sans rien dire. En deux mouvements de la main  droite je libérai ma natte qui se déroula lentement et glissa dans mon dos comme une fine corde noire souple. Je la ramenai sur mon épaule gauche et commençai  à la dénouer entièrement. Nous n'avions pas de peigne mais mes cheveux étaient tellement lisse qu'il n'y avait que très peu de nœuds dedans. De quoi rendre jalouses certaines. Une fois libres je les repassai dans mon dos et commençai à les mouiller. Au bout d'un petit moment je finis par parler

« Je crois que Nyuuwa va m'en vouloir … Je ne suis pas rentré à temps pour manger avec elle, ni la border, ni pour son histoire du soir, et sa chanson … »


Je me tus … Une boule dans la gorge. Ces choses que je faisais maintenant machinalement mais avec plaisir, avant c'était ma mère qui les faisait. Qui étais-je maintenant pour ma sœur ? Toujours son aînée ou  je prenais pour elle la place de notre mère ? Je sentis un poids tomber dans mon estomac. Comment savoir ? Pour qu'elle ne perde aucun repère j'avais imité ma mère presque sans le vouloir. Mais elle avait déjà perdu sa mère, pouvait-elle supporter de perdre ses repères ? Je me mordis les lèvres refoulant une nouvelle fois mes larmes dans un coffre que je fermai à clé avant de le ranger avec les autres.

« H … H … Hinata-sama … … Vous est-il arrivé … D … de… ne plus savoir … qui vous étiez … p…p… pour une personne … de votre entourage ? D'avoir v-v-vos repères brouillés ? »

C'était ça maintenant ma question : qui étais-je ? Toujours une adolescente ? Une sœur ? Une adulte ? Une mère ? Comment le savoir ? Je fixai dans les yeux mon reflet qui me renvoya ma question : Qui suis-je ?

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 613
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 649
PE:
46/200  (46/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Sam 15 Oct - 14:56








Vivre dans le cœur de ceux qu'on aime.

.:: Hinata s'installa sur le petit tabouret face au lavabo suivant sans un mot Yume qui semblait préférer aller au fond. Ce choix convenait parfaitement à l'ancienne héritière. Elle aussi, quelque peu frileuse, préférait rester au fond. Non seulement pour les courants d'air, mais aussi pour les allers-retours des personnes qui venaient ici. Ce lavée au lavabo nécessité de retirer sa serviette et Hinata, pudique, n'appréciait pas tellement être observée par les femmes venant et partant. Alors oui le fond était parfait pour éviter cela et elle était persuadée que sa semi-cousine pensait exactement la même chose. Elles auraient pu être jumelles aussi bien physiquement que mentalement...
Elle retira l'élastique rose de ses longs cheveux sombre qui tombèrent en cascade d'une façon très souple recouvrant entièrement son dos pal. C'est dingue comme il avait poussé en seulement deux ans, observa-t-elle dans sa tête. Elle ignorait pourquoi elle ne les avait pas gardés court. C'était pourtant plus pratique lors des missions et des entraînements... Une tête blonde lui vint alors soudainement à l'esprit. Elle rougit fortement et secoua la tête. Inutile qu'elle se mente à elle-même, elle savait parfaitement pourquoi elle les avait laissé pousser. C'était pour lui...
En effet, la jeune fille se savait pas très féminine. Malgré ses courbes avantageuses, et cela, depuis le début de son adolescence, elle en avait honte et tentait de les cacher sous une couche de vêtement. Trop timide, elle préférait éviter d'être coquette afin qu'on ne la regarde pas. Seulement, elle savait que Naruto était amoureux de Sakura Haruno. C'est ainsi que la brune fit des efforts pour ressembler à la rose. Elle ne pourrait jamais avoir son caractère, elle le savait et puis elle ne le voulait pas. Il valait mieux avoir sa propre personnalité, non ? En revanche, elle avait laissé pousser ses cheveux comme Sakura l'avait autrefois fait. Elle savait que Naruto était tombé amoureux d'elle lorsqu'elle avait commencé à avoir les cheveux longs, c'est pourquoi elle tenta au moins cet effort de féminité en espérant que le blond le remarque.
Elle retira la serviette puis versa un seau d'eau chaude sur la tête pour mouiller ses cheveux avant de les shampouiner. Elle fit glisser le liquide jusqu'à ses pointes du bout des doigts afin d'éviter les nœuds. C'était tout de même beaucoup d'entretien les cheveux longs ! Heureusement, elle n'avait pas des cheveux capricieux. Ils étaient très souples, fins et lisses. Rien de plus parfait pour les avoir long. Elle ferma les yeux en se massant le crâne pour éviter d'avoir du savon dans les yeux quand Yume rompit le silence pour s'inquiéter à propos de Nyuuwa.


▬ Je crois que Nyuuwa va m'en vouloir … Je ne suis pas rentré à temps pour manger avec elle, ni la border, ni pour son histoire du soir, et sa chanson … 


.:: La brune ouvrit les yeux regardant tristement son interlocutrice. Elle s'en voulut de ne pas avoir proposé à la petite sœur de Yume de venir avec elles. Elle aurait pu également inviter Hanabi afin que les deux petites filles s'amusent ensemble, même si Nyuuwa était encore plus jeune que cette dernière.


▬ Go-Gomenasai... Je n'avais pas pensé à ça... I-Il est vrai que j'aurais dû proposer à Nyuuwa de venir avec nous... J'ai tellement l'habitude que Natsu-san s'occupe d'Hanabi que j'avais oublié qu'il n'y avait personne le soir pour ta petite sœur quand tu n'es pas là...



▬ H … H … Hinata-sama … … Vous est-il arrivé … D … de… ne plus savoir … qui vous étiez … p…p… pour une personne … de votre entourage ? D'avoir v-v-vos repères brouillés ?


.:: Le regard blanc de la brune se pencha soucieuse sur son amie. Elle regardait longuement Yume comme-ci elle essayait de voir en elle pour mieux comprendre avec son byakugan. Malheureusement, son dojutsu ne lui permettait pas une telle chose ! Son regard revint alors sur son reflet dans le miroir. Lui était-elle déjà arrivé d'être perdu à ce point-là ? Elle plongea son regard de manière intense dans son propre regard. Les miroirs lui donnaient toujours cette impression que de l'autre côté se trouve un monde parallèle et que celle qui se trouve en face d'elle est une autre Hinata. Il est son subconscient, ses souvenirs, son reflet maléfique.... Elle pensa à son père puis à Neji. Oui, elle avait certainement déjà perdu ses repères à cette époque. Son père ne la considérait même plus comme sa fille, Neji la voyait comme de la vermine et sa petite sœur avait plus de potentiel qu'elle. Pour couronner le tout, sa mère n'était même plus là pour la consoler. Avant qu'elle ne meure, lorsque l'ancienne héritière allait mal, elle se tournait toujours vers sa mère. Elle rêvait d'être aussi gentille et douce que cette dernière. Hanabi avait beaucoup plus hérité de leur père. Elle était plus franche, plus sociable et ne manquait pas d'assurance. Ses yeux se fermèrent pour se rouvrir sur la brune qui l'accompagnait.


▬ Oui... Depuis ma défaite contre ma petite sœur et la perte de mon titre de future héritière... Perdre se titre n'est pas très important pour moi, je suis certaine qu'Hanabi fera une meilleure héritière que moi, mais... après ça Oto-sama ne s'occupait plus de moi et ne me regardait même plus... De plus, Neji-nii-san lui, me regardait comme un misérable insecte qui n'était pas digne d'appartenir à la branche principale... Il avait peut-être raison, mais... C'était vraiment très blessant pour moi... Alors j'ai commencé à me demander qui j'étais... Qu'elle était mon rôle dans ce monde... Pourquoi j'existais... C'est alors qu'une person- que Naruto-kun, se corrigea-t-elle, m'a prouvé que j'avais une place dans ce monde... Depuis grâce à lui, Oto-sama et Neji-nii-san me considèrent enfin..., se confia-t-elle pour la première fois à ce sujet.


.:: Hinata n'aimait pas trop se morfondre sur son passé. Elle ne voulait pas passer pour une victime et préférait rester forte devant les yeux de ses proches. Toutefois, sa semi-cousine semblait avoir besoin de se confier et pour cela la brune aux yeux nacrés devait en faire autant afin qu'elle ne se sente pas seule. Et puis partager ce lourd fardeau pour la première lui retirait un poids sur le cœur.


▬ Qu'est-ce qui te préoccupe Yume-san ? Si je peux t'aider, je serais ravi de le faire...


© NAELY


avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Sam 15 Oct - 22:56



Je ne dois pas … Et je dois.
Ce n'était pas que Nyuuwa n'était pas capable de passer une nuit seule dans la maison, bien qu'elle n'aime pas ça mais … J'aimais m'occuper d'elle et malgré les repas préparés en avance j'étais plus tranquille de toujours lui faire des repas variés et équilibrés. Parce que cette mademoiselle avait la fâcheuse habitude de ne manger que ce qu'elle aimait. Et je n'aimais pas du tout ça. L'idée de revoir Hanabi-sama m'aurait amusé. Surtout si elle était avec ma sœur. Nyuuwa était capable d'amener Hanabi-sama à se comporter enfin comme une petite fille de son âge. D’ailleurs, elle, ma sœur, avait offert à Hanabi-sama une de ses propres peluches. Elle en avait bien une vingtaine de toutes les tailles et de toutes les couleurs, mais elle avait offert à Hanabi une de ses favorites : un énorme panda qui faisait presque un mètre de haut et que ma petite sœur avait acheté avec ses économies. Elle avait lourdement insisté jusqu'à ce que la petite héritière accepte son présent et elle en avait été juste folle de joie. Ma petite sœur avait un cœur en or. Mais les deux dans des sources chaudes … Sachant que dès que le papillon qui me servait de sœur était dans l'eau avec quelqu'un elle cherchait à le couler gentiment ou à l'éclabousser … Je doute que cela plaise beaucoup à Hinata-sama ou même à Hanabi-sama. Ou les autres clients. Non, il aurait fallu que j'épuise ma sœur avant de l'amener. Sinon on aurait pu croire qu'un typhon avait traversé l'osen après le passage de ma sœur.

Tout en écoutant Hinata-sama qui parla après avoir réfléchi je me mis à mouiller une nouvelle fois mes cheveux à l'aide d'une bassine d'eau fraîche. Histoire de me remettre les idées en place et de ne pas craquer. Manquerait plus que je fonde en larmes dans les bras de la princesse d'ébène. Cela pouvait tellement faire le début d'un manga Yuri … Moi dans les bras d'une Hinata trempée et nue dans les douches. De quoi faire fantasmer Hako ou des garçons. Je me renversai une nouvelle douche d'eau froide sur la tête. Je devais me calmer moi. Et arrêter de penser à tout ça. Mais si cela pouvait simplement effacer un peu mon gris présent … Je sentis une larme échapper de mon œil en même temps que je me versai la douche froide dessus. Mouais. On s'arrêtait tout de suite ! Ce n'était pas le moment de pleurer. Je ne devais pas pleurer. Je devais être forte. Pour ma sœur. Je ne devais pas craquer. J'étais toute seule et je ne pouvais que compter sur moi. Il y avait des jours où j'avais tellement envie d'aller rejoindre ma mère … Mais d'une force … Je voulais sentir son parfum, voir son sourire qu'elle avait gardé jusqu'au dernier instant, me blottir dans ses bras, lui demander mille et une choses sur le fait d'être une femme et autres … mais … Non … Je pris une profonde inspiration qui se hacha un peu puisque je retenais fermement mes sanglots. Un jour, cette tension me tuerait. Mais … Je n'avais pas à me plaindre face à ce qu'avait vécu Hinata-sama. Ce n'était rien comparé aux humiliations qu'elle avait dû subir. Et après elle osait dire qu'elle n'était pas exceptionnelle . Elle ne connaissait pas son potentiel alors.

Je ne dis rien quand elle me demanda de parler. Je commençai simplement à me laver les cheveux en me mordillant la lèvre pour trouver une formulation qui ne l’inquiéterait pas. Quelque chose de difficile. Hinata-sama était quelqu'un avec le cœur sur la main qui s'inquiétait pour tout le monde. Mais je ne méritais pas son attention. J'étais inférieure à elle. Pas à cause de mon rang dans le clan … Non ça même je l'aimais bien ma place ! J'étais anonyme dans la foule, c'était parfait. Non, c'était moi et seulement moi qui étais nulle et pitoyable. J'avais toujours besoin d'aide, pas capable de se retenir devant des sucreries, de faire trois pas sans trébucher, de parler devant des gens inconnus sans bafouiller ou rougir, de satisfaire mon père au moins une fois dans ma vie … J'en aurais soupiré. Mais cela aurait inquiété Hinata-sama. Je passai mes mains pleines de savons dans mes cheveux et ma frange, je devrais la couper un peu, en finissant de démêler avant de les laver avant de répondre.
Ce n'est rien de grave Hinata-sama … J… J… j… Je ne sais plus vraiment qui je suis pour ma petite sœur … Mais c'est tout.
Autant ne pas dire que moi-même je n'étais plus sûre d'être moi-même. Bien sur on évolue tous. Mais quand même … C'était normalement des changements doux et pas aussi brutaux … Et je devais avouer que de n'importe quel côté où on regard se portait je ne voyais aucune issue. Pourquoi grandir était-il si dur. Machinalement, pour éviter de me mettre à pleurer ou autres mes cordes vocales se mirent à vibrer ma bouche close et je me mis à chantonner une berceuse. Je ne chantai pas parfaitement juste mais au moins … Cela m'empêcha de me mettre à pleurer. Je ne devais pas craquer.

© Naely


Chanson que fredonne Yume : https://www.youtube.com/watch?v=EachoSJm168 voix plus grave que la chanteuse.




Merci Aimi !

Spoiler:
 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Messages : 613
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 649
PE:
46/200  (46/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Sam 22 Oct - 18:39








Sois toi-même

.:: « Mais c'est tout », disait-elle... Comme s'il s'agissait d'une chose tout à fait normal de ne plus savoir qui elle était. Hinata connaissait ce sentiment. Elle savait que cela signifiait qu'elle n'allait pas bien. De plus, l'expression de son visage ne pouvait pas mentir à la princesse du Byakugan. Peut-être grâce à son œil aiguisé -bien que désactivé- ou peut-être était-elle simplement attentif aux gestes. Quoi qu'il en soit, ses petits gestes nerveux qu'elle avait ne pouvaient tromper la brune. Elle avait les mêmes lorsqu'elle était angoissée. En effet, Yume se mordait la lèvre exactement comme Hinata le faisait lorsqu'elle n'arrivait pas à s'exprimer. Inutile d'essayer de cacher des choses à son propre reflet. Elles n'étaient pas jumelle, mais elles pourraient l'être après tout.

.:: Elle tourna son regard vers le lavabo, songeur, évitant de porter un lourd regard sur sa semi-cousine par peur de la mettre mal à l'aise. Elle songeait à ce qu'elle pourrait lui dire ou faire pour lui remonter le moral. Toutefois, elle savait qu'elle n'était pas la meilleure des personnes pour donner des conseils à se sujet. Il faudrait qu'elle respecte ses propres conseils pour s'en donner le droit ! Elle remplit à nouveau un seau d'eau chaude qu'elle renversa sur son crâne. Ses cheveux déjà lisse, semblait l'être davantage lorsqu'il était mouillé. Des petites gouttelettes glissaient le long de son dos lui donnant des frissons et finissaient leurs courses sur le carrelage rosé.

.:: Soudain, sa semi-cousine se mit à chanter faiblement. On pourrait même dire qu'elle fredonnait. Les paroles étaient quelque fois difficile à comprendre tellement le son de sa voix était faible. En revanche, il lui arrivait de temps en temps de monter ses vocalises et de sortir de très jolies notes. C'était dommage que Yume est si peu confiance en elle. Elle avait une très jolie voix lorsqu'elle chantait avec clarté. La jeune génin bégayait encore plus qu'Hinata, ce qui rendait sa voix tremblante, floue et parfois dans un aiguë mal maîtrisé. Ce qui n'était donc pas très joli à entendre et pourtant lorsqu'elle chantait ainsi, d'une voix claire, sa voix était magnifique. La musique choisie lui ressemblait bien. Elle était à la fois triste et encourageante. Une petite fille qui observe de sa fenêtre les saisons défiler avec nostalgie et qui récupère l'espoir lorsque le printemps arrive comme la terre reprenant vie lorsque l'hiver se termine.


▬ C'est très joli ce que tu chantes-là. C'est une berceuse que ta mère te chantait ?


.:: Il s'agissait peut-être d'une mauvaise idée de parler de sa mère alors que cette dernière n'allait pas bien, mais il pouvait aussi en être une bonne. Peut-être avait-elle justement le besoin de vider son sac, de pleurer un bon coup dans les bras d'un proche et de dire à haute voix qu'elle n'allait pas bien. Il était normal pour une grande sœur de rester forte afin de prendre le flambeau de sa mère défunte et de devenir une femme responsable aux yeux de sa petite sœur. En revanche, il était inhumain de ne pas avoir d'émotion. Alors oui, elle avait le droit de pleurer. Peut-être pas devant sa petite sœur, mais devant ses amis, oui.


▬ Tu-Tu sais... Pour répondre à ce que tu disais tout à leur... Je pense que... Je pense que tu es simplement Hyûga Yume, une merveilleusement grande sœur avec un grand cœur qui sacrifie beaucoup de choses pour sa famille. Une adolescente avec des sentiments qui a peu confiance en elle, mais qui possède un grand potentiel.


.:: Hinata tourna son visage vers son interlocutrice et lui donna un beau sourire mature et réconfortant comme elle avait rarement l'habitude de le faire. Cela prouvait la sincérité de ses mots.


▬ Tu-Tu es forte Yume-san, très forte.... Tu ne veux simplement pas l'admettre et c'est ce qui te rend faible. J'étais comme ça moi aussi... Je le suis encore, m-mais j'essaie d'y croire.... Je veux croire que je ne suis pas différente d'un autre, et même si j'échoue, je continuerai de me relever encore et encore jusqu'à réussir. Je-Je pense que c'est ça qui fait la force d'une personne... Ne jamais abandonner.


© NAELY


avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Messages : 801
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 19

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 1517
PE:
354/100  (354/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Source réparatrice [PV Hyûga Yume]    Dim 23 Oct - 16:45



J'ai tellement mal …
Ma mère … Elle m'avait appris peut-être une centaine de comptines et de berceuses … Mais Madoka était ma favorite. Allez savoir pourquoi. Ma petite sœur réclamait souvent Colchiques dans les prés pour s'endormir. Chacun ses goûts. Je l'aimais bien elle aussi mais … C'était différent. Ma mère avait toujours le sourire quand elle chantait Madoka. Elle avait une si belle voix … À côté je n'étais qu'un corbeau croassant. Moui … C’était sans doute ça. Je me demandais comment Nyuuwa arrivait à supporter ma voix. Peut-être qu'elle aimait juste passer un moment avec moi . Peut-être. Je devais sûrement ne pas passer assez de temps avec elle … Parfois j'aurais aimé que mon père soit là … Oui … ou pas … J'avais plus de travail à faire et moins de temps pour ma sœur. J'aurais presque voulu qu'il se remarie … Presque … Il lui fallait trouver une femme qui le supporteur. Et à part une dans le même genre … Non c'était impossible. Il valait mieux ne même pas penser à ça.

J'écoutai sans rien dire Hinata-sama parlait. Je n'avais pas du tout l'impression d'être ce qu'elle disait. Pour moi, je n'étais qu'une gamine perdue, qui essayait de surnager sans aucune force mentale ou physique. Vous parliez d'une grande sœur forte … Même pas capable de dire les douze vérités à son père. Et je serais forte . Non j'avais du mal à le croire. Je ne faisais rien d'extraordinaire. Tout le monde aurait fait pareil. Mais si j'avais été seule . Si Nyuuwa n'avait pas été là … Qu'aurais-je fait ? Serais-je là ? Aux côtés de Hinata-sama ? Ou aurais-je fait autre chose ? Je n'en avais aucune idée. Peut-être serais-je devenu Nukenin … ou autres … Je n'aurais pas supporté de vivre seule avec mon père. Je ne voulais pas penser aux autres options. La mort en faisant partie.

Je sentis le coffre où j'avais rangé mon chagrin, celui du jour, s'agitait violemment. Quoi ? Mon chagrin voulait sortir . Non ! Il n'avait pas le droit ! Il ne devait pas sortir. Je ne devais pas pleurer. Ma peine devait rester bien enfermée. Je ne voulais pas la montrer aux autres. Mais la peine sembla s'agiter plus violemment et le cadenas du coffre commença à trembler … Non ! Je ne devais pas pleurer … La peine frappa violemment le coffre qui explosa en morceaux et la peine se rependit comme un raz de marré dans tout mon organisme n'épargnant pas la moindre cellule. Je me plaquais les mains, les paumes sur les yeux, en essayant de retenir mes sanglots au fond de ma gorge et mes larmes dans mon corps. Mais rien n'y faisait. J'étais recroquevillée sur moi-même en essayant d’arrêter les vagues les sanglots et les torrents de larmes. Stop ! Arrête ! Je t'en supplie arrêté … J'ai mal … Mal … Je ne voulais pas ressentir. Plus ressentir ça. Ce n'était pas pour être forte que je refusais de pleurer. C'était juste pour ne plus souffrir. Ne plus ressentir l'impression qu'on m'arrache le cœur devant mes yeux. Je ne voulais plus revoir les yeux de ma mère devenir ternes, sa main retomber sans vie sur le matelas moins blanc que sa peau, son sceau disparaître définitivement de son front et son corps poussait un dernier soupiré.

J'avais mal … Si mal … Sous mes paupières closent ces images dansaient suivi de Nyuuwa en pleurs. Moi la tenant dans mes bras alors qu'elle sanglotait en appelant notre mère. Mon père le visage fermé vêtu de noir. Il n'avait pas pleuré. Il n'avait même rien dit. Pourquoi ? Il avait à peine jeté un œil au corps de ma mère sans rien dire … Et dire qu'elle l'avait attendue. Elle n'avait pas voulu ne pas lui dise au revoir. Elle l'avait tellement voulu. Alors … Pourquoi ? Pourquoi ne l'avait-il pas pleuré ? Il n'avait rien fait. Pas montrait la moindre émotion … C'était tout juste s'il n'avait pas disputé Nyuuwa quand elle pleurait. Il n'avait jamais cherché à nous réconforter ne serait-ce qu'une seule fois. Jamais … Il n'avait pas pleuré en cachette. Jamais. Pourquoi ? N'aimait-il pas son épouse ? Ce n'était pas juste . J'avais l'impression de suffoquer. Mon esprit sembla s'enfonçait en lui-même et mes mauvais souvenirs. J'avais mal …

© Naely




Merci Aimi !

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Source réparatrice [PV Hyûga Yume]
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Yume No Pandora ~
» [Code Source] Code Source
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)

Sauter vers: