Entretien de vies éternelles [PV: Orochimaru]
Partagez | 
Invité
Invité


Entendait-il ? Entendait-il les excuses de son disciple ? De toute sa sincérité, Hidan laissaient s'envoler ses prières à son Dieu. En stase au centre de son symbole religieux, tracé à l'encre de mort, un piquet maintenu dans la poitrine, l'homme communiquait à son cœur de lui pardonner.

Dans ce petit village, anciennement reconnu pour sa production métallurgique de qualité dans toute la frontière ouest du monde Shinobi, ne restait plus qu'un immense autel dédié au culte de la mort, et de la destruction. Malgré ceci, Hidan ne pouvait s'empêcher de regretter ses actions. Malgré tous les cadavres gisant autour de sa carcasse empalée, le Jashiniste sentait son Dieu en colère. A divinité insatisfaite, adorateur insatisfait. La panique régnait, les plus téméraires surent se défendre et affronter la faux...mais tant de femmes, tant d'enfants eurent le temps de fuir, désormais disséminés dans la sinuosité et le voile des montagnes.

Ma prochaine offrande saura se montrer digne de votre colère Jashin...par le sacrifice, la vie impur disparaîtra de vos champs, et ainsi, votre parole marquera à jamais ce monde.

Après plus d'une heure de repentir, Hidan déroula le chapelet serpentant son avant bras afin de le replacer autour de son cou. Il extirpa ensuite la lance lui traversant le cœur avant de se redresser. De dernières effusion hémorragiques coulèrent au nom du sacré, dégoulinant de la cage thoracique du prêcheur.

Observant les corps gésir, le sang sécher, les habitations sans vie, Hidan su se réconforter de son erreur. L'anéantissement de la vie était perceptible, mais incomplet. Déjà ennuyé, le bourreau avait pour projet à cette heure de finir de tuer les habitants exilés de ce village. La tâche s'annonçait longue et pénible, mais une faute commise à l'attention de Jashin méritait une réparation par la pénitence. De longues heures de crapahutage dans les montagnes de caillasse en perspective, Hidan récupéra alors son long manteau, déchiré et jonché de sang, rengaina sa faux et se mit au pas.

Après une bonne période de marche, il se trouva au beau milieu d'une large vallée désertique, où ne résidaient que quelques restes de charognes, et quelques brindilles vertes sortant timidement du sol poussiéreux. Hidan, dans ce décors peu nourrit de lumière mais plutôt stagnant et aéré, remarqua aisément l'animal rampent, circulant entre les rochers en bordure. La première vie animale rencontrée depuis des kilomètres, l'homme assoiffé s'en lichait les babines. Dans son envie soudaine de partage de douleur avec cet être, se souvint alors de sa promesse.

La prochaine vie que je sacrifierai à Jashin doit être de poids...je ne peux pas nous transpercer la chair avec ce pathétique serpent... « eh, tant pis »...j'attendrai de tomber sur un plus gros spécimen.

Poursuivant alors son chemin, après une longue période de solitude, Hidan sentit qu'il n'était plus seul. Sans pour autant capter une quelconque présence, un œil était braqué sur lui depuis un certain plan, il en avait l'assurance. Étant sur ses gardes, il continua tout de même son périple. Rapidement cela dit, Hidan constata qu'il n'appréciait pas être victime de voyeurisme. S'adressant alors à qui pourra l'entendre dans ce vide total, il exprima son mécontentement.

Hey ! Pervers ! Tu penses vraiment que ce que tu fais es malin ? Très bien, observe moi. Mais si jamais tu espères venir me proposer un rendez-vous à l'avenir, sache que tu n'as aucune chance ! Seul Jashin est disposé à garder un œil sur moi. Et si tu me regardes, IL te regarde. Où que tu sois, qui que tu sois...TU ES CONDAMNÉ ! PERSONNE NE PEUT SE CACHER D'UNE MALÉDICTION !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Sauter vers: